Confusion quant à ma relation

Réalisée par Anima · 29 janv. 2024 Aide psychologique

Bonjour,

J'ai récemment vécu une relation amoureuse avec un collège de travail que je côtoyais depuis quelques années. Des occasions sociales nous ont rapproché et nous avons ensuite pris le temps de nous connaitre avant d'entrer dans une plus grande intimité. Durant cette période, il m'a fait part qu'il avait de la difficulté à s'engager, probablement à cause d'un traumatisme causé par sa figure paternelle. Toutefois, il m'a dit qu'il faisait une psychothérapie depuis 2 ans pour se détacher de ce traumatisme et ainsi gagner en confiance dans sa vie relationnelle. À priori, j'ai apprécié son honnêteté et j'ai été rassurée par le fait qu'il travaillait activement cette problématique avec un professionnel.

Lors de nos premiers contacts charnels, nous avons été ébahis par la chimie entre nous deux. Tout contact physique étant sublime pour les deux parties. Pour deux personnes disant vouloir avancer tranquillement, nous avons plutôt été emballées par la présence de l'autre dans notre vie, étant toujours excités à l'idée de passer du temps ensemble.

Environ 4 semaines ont passé avant de voir émerger des premières manifestations d'insécurité affective. En effet, en peu de temps, et alors que je m'y attendais pas du tout, il a eu des comportements d'anxiété et de contrôle pour se rassurer. Dès le lendemain, j'ai souhaité le rencontrer pour lui faire part de mes limites. Il les a accepté, un peu honteux.

Nous avons retrouvé rapidement notre aise. L'excitation de se côtoyer étant à nouveau présente et pleinement partagée. Par la suite, il a eu quelques comportements d'attentes non comblées (là encore, il m'apparaissait impossible de les deviner). Il m'a dit qu'il avait besoin d'être rassuré sur son importance dans ma vie. Nous en avons parlé calmement, je l'ai rassuré. J'ai alors l'impression que cette communication sur ces petits malentendu nous rapprochait en tant que partenaires. J'ai aussi intensifié mon attention à son égard et mes manifestations amoureuses, croyant bien faire. Il m'a présenté à sa famille, et il faisait des plans à moyens termes avec moi.

Il y a quelques semaines, sa figure paternelle, à l'origine de son trauma, est tombée gravement malade. Son décès est survenu plutôt rapidement après son admission à l'hôpital.

C'est là que la distance a commencée. Je comprenais bien les enjeux qu'il vivait et mon souhait le plus fort était d'être adéquate, de lui offrir un soutien, du réconfort, de l'écoute et des moments de douceurs. Nous avons passé de beaux moments de partage, qui resteront gravés dans ma mémoire.

Puis, quelques jours plus tard, alors que la santé de sa figure paternelle s'aggravait, il m'a dit qu'il aurait bientôt besoin de plus de temps pour lui. J'ai acquiescé sans difficulté à l'expression de son besoin, le rassurant que ce n'était pas un souci pour moi, que je comprenais bien. Pourtant, quelques jours plus tard, lors d'une petite visite pour récupérer un objet personnel chez lui dont j'avais besoin, il m'a réitéré son besoin, ajoutant cette fois qu'il souhait prendre un pas de recul sur notre relation, qu'il n'aurait pas l'énergie d'être un partenaire pour les prochaines semaines, et qu'ensuite, il ne pouvait rien me promettre, me proposant alors d'être des amis.

Je lui ai réitéré mes sentiments, et mon désir d'être présente pour lui durant cette période difficile (pour moi, en tant que partenaire, ça m'apparaissait normal). Il m'a répondu: "Moi aussi j'ai des sentiments pour toi, mais j'ai besoin de faire un pas de recul, seul". Sa décision était unilatérale, et il semblait mal à l'aise, tout en étant affirmatif.

Je me suis sentie rejetée et j'ai rapidement quitté les lieux, les larmes aux yeux. Je ne l'ai pas contacté, ni croisé depuis (2 semaines).

Je suis ambivalente car je trouve la situation ambiguë. Nous avions un voyage prévu ce printemps, et il m'a dit que ça ne tombait pas nécessairement à l'eau. J'ai encore l'accès à son logement, avec des effets personnels chez lui. Il ne m'a pas demandé de lui rendre sa clé, ni de récupérer mes effets personnels.

C'est la première fois que je vis ce type de situation, et j'ai vraiment le souci de bien agir à son égard.

Je profite de cette distance pour lire sur les styles d'attachement. Je crois identifier qu'il a un profil distant (dismissive avoidant) ou encore désorganisé (fearful avoidant). De mon côté, je crois avoir un profil sécure, mais avec un fond d'insécurité affective, provenant d'une enfance avec des parents alcooliques, mais affectueux et respectueux. J'ai vécu une relation sérieuse pendant 12 ans, et mon partenaire de l'époque ne me considère pas comme étant particulièrement insécure.

Notre relation est-elle terminée? Est-elle en pause? Dois-je espérer un retour de sa part, ou au contraire, m'organiser pour l'oublier? Dois-je le contacter pour lui donner sa clé et récupérer mes objets, ou au contraire respecter son besoins et attendre que ça provienne de lui? Si oui, quelle est une attente raisonnable? Ce n'est pas clair pour moi et ça accapare mon esprit.

Je vous remercie!

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16150

psychologues

questions 12750

questions

réponses 134900

réponses