Dégoût nourriture

Réalisée par Melyval · 6 sept. 2022 Troubles du comportement alimentaire

Bonjour,
Il y a 2 ans, j’ai vécu une rupture sentimentale qui a été extrêmement difficile et m’a laissé dans un état de détresse absolue.
Depuis, j’ai développé une sorte de dégoût de la nourriture (j’adorais cuisiner mais maintenant même faire cuire des pâtes est difficile). Par exemple :
- je ne supporte plus qu’on touche à ma nourriture
- je ne mange que du « non cuisiné » c’est à dire des produits bruts (jambon blanc, fruits, tomates, fromages) je ne fais même plus de vinaigrette

J’attribue cela à ma rupture car c’est arrivé à ce moment là
Je précise que je ne suis toujours pas encore totalement remise même si cela va beaucoup mieux
Pourquoi ce dégoût de la nourriture ? Je ne comprends pas le lien

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 7 SEPT. 2022

Bonjour,
Pour ma part, votre rupture sentimentale n'a été qu'un révélateur d'autres choses de plus profond.
Je doute qu'une rupture aussi douloureuse soit elle amène ce type de symptômes.
Quoiqu'il en soit il faudrait explorer l'origine de ce dégout avec une approche intégrative comme la mienne (voir mon profil).
Comme ça il est impossible de vous en dire plus.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5366 réponses

31426 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 SEPT. 2022

Bonjour,

Il faudrait creuser mais apparemment vous faites une projection inconsciente d'un sentiment intérieur sur ce qui vient de l'extérieur et qui risquerait de vous faire du mal en entrant en vous : il ne faut pas que quelqu'un touche ce que vous allez manger et vous ne supportez pas que quelqu'un ait touché ce que vous allez manger= plat non cuisiné.
Vous avez raison. C'est lié à votre trauma qui a dû effectivement être violent. Du coup, par protection, vous vous interdisez toute relation qui pourrait vous faire du mal. Mais vous vous trompez de cible en projetant cela sur la nourriture et donc votre corps.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21810 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour,

Tout d’abord merci pour votre partage.

Le lien que vous faites entre votre dégoût pour la nourriture et votre rupture est de toute évidence pertinent. Reste à savoir pourquoi avoir « choisi » de faire ce transfert entre nourriture sentimentale et nourriture tout court. Il est claire que le terrain d’origine est affectif. Dans une relation, a fortiori une relation amoureuse, on nourrit l’autre affectivement mais on se nourrit soi-même avant tout : en valorisation, en estime de soi, en amour propre, et donc lorsque la relation s’arrête, sans même parler des conditions dans lesquelles elle s’arrête, c’est tout cela qui est entaché. C’est pour cela qu’une rupture est toujours douloureuse voire insupportable : l’estime de soi en prend un coup et pour peu que la relation ait été un peu toxique, et que notre histoire intime avant la relation ait pu déjà faire face à des difficultés quant à l’amour propre dans notre construction, il est assez logique que l’on puisse développer des troubles comportementaux et émotionnels suite à une rupture. Dans votre cas, cela s’est matérialisé dans votre rapport à la nourriture.

Mais il s’agirait d’investiguer plus en profondeur avec un spécialiste pour, dans un premier temps, clarifier les mécanismes et les raisons de votre trouble de l’alimentation pour rapidement mettre en place un processus thérapeutique adapté qui vous permettra de revenir à un rapport sain, serein et joyeux à l’alimentation et du même coup, à vous-même et aux relations amoureuses en générales.

Je vous recommande fortement de commencer une TCC (thérapie cognitive et comportementale) ainsi que de faire des séances de PNL (programmation neurolinguistique). N’hésitez pas à vous renseigner sur ces approches, qui sont idéales pour traiter vos difficultés, en un temps réduit (15 à 20 séances en moyenne). Si vous souhaitez que je vous accompagne dans ce sens , je suis disponible. Dans tous les cas, prenez soin de vous, autrement, le reste suivra.

Alexandre Thorlet Psy sur Paris

562 réponses

459 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour,
il faut donner plus d'associations libres pour comprendre le lien (il suffit de s'asseoir sur le canapé et de dire tout ce qui vient à l'esprit dans l'enregistreur).
Сe qui se montre dans votre discours c'est ce que vous préférez des produits bruts: ce qui était pas brisés,"rupturé"-s.

Andrey Gunyavin Psy sur Lille

7 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour Melyval, c'est très simple le dégout correspond toujours à une introjection mal vécue, soit pour définir ce processus en Psychanalyse :
"Processus par lequel une personne intègre inconsciemment à son moi intérieur des éléments qui le séduisent dans le monde extérieur."
Ainsi ayant perdu tout attrait pour" l'objet" de votre amour, vous ne pouvez plus ingérer, manger ou cuisiner pour absorber de la nourriture qui n'a plus de saveur, car cette personne aimée n'est plus présente. Il serait intéressant en hypnose régressive de remonter également à des souvenirs liés à la nourriture quand vous étiez bébé et nourrie par vos parents ou autres personnes responsables. Il faudrait analyser ce lien également et ensuite retravaillez sur la rupture afin qu'elle soit assimilée, donc digérée, n'est ce pas ...Bien à vous. Véronique Le Bideau.

Véronique Le Bideau Psy sur Paris

140 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour,

Il serait important pour vous d’investiguer réellement dans votre histoire et de vérifier votre rapport à la nourriture depuis votre enfance.

Certains éléments vous dégoûtent, donc vous rejetez toutes possibilités d’absorption de ceux ci, vous êtes donc dans une phase de rejet, est ce que cela vous parle? Et que souhaitez vous rejeter en vérité?

Je vous laisse y réfléchir et revenir vers moi si vous le souhaitez

Restant à votre écoute
Bien à vous
Marjorie Lugari Psychanalyste

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10865 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour,
En avez vous parlé à votre médecin traitant ? Il faudrait quand même vérifier si ce dégoût n'est pas lié à une cause médicale (effets secondaires d'un médicament par exemple ou autre chose).
Si rien n'est détecté, c'est que la cause est somatique. Il est fréquent qu'un choc émotionnel, une souffrance psychologique entraîne soit une perte d'appétit, voire un dégoût de nourriture ou au contraire une boulimie.
Il est possible aussi que vous associez inconsciemment plaisir de la cuisine à la période sentimentale heureuse et qu'ayant perdu cet amour, ce plaisir ait disparu en même temps. Cela aurait pu tout aussi bien concerner un autre plaisir (faire de la musique, du sport etc...).
Même si vous semblez aller mieux, il serait peut-être utile pour vous de vous faire accompagner pour guérir vos blessures, faire votre deuil et retrouver progressivement le plaisir que vous aviez à cuisiner.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4507 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour Melyval,

Vous éprouvez un besoin de contrôle sur votre alimentation et vous associez cette réaction à votre rupture.
L'échec de votre relation a sans doute provoqué un sentiment de dévalorisation entrainant une faible estime de vous même.

Il faut aller comprendre votre souffrance derrière ces conséquences.
Se sortir d'un trouble du comportement alimentaire prend du temps et nécessite une prise en charge spécialisée qui ne se limite pas seulement à l'alimentation mais aussi à un travail de confiance en soi.

Il faut aller revisiter votre passé pour comprendre ces phénomènes qui sont aussi en lien avec des souffrances plus anciennes.

Je suis à votre écoute avec toute ma bienveillance.

‍Faye Lemaire
Psychopraticienne
Consultations au cabinet ou en Visio

Faye Lemaire Psy sur Saint-Martin-de-Crau

44 réponses

62 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour,
Vous dites que depuis votre rupture il y a deux ans, vous êtes restée dans un état de détresse absolue et que cette rupture a déclenché votre dégout de la nourriture cuisinée.
Cette réaction soulève plusieurs questions :
- avez-vous déjà eu des troubles du comportement alimentaire auparavant ?
- Comment reliez-vous vos relations avec votre compagnon ou compagne et le fait de manger des plats "cuisinés" ?
De manière générale, l'absorption de nourriture peut renvoyer à l'oralité et aux relations avec la mère.
Bref, vous avez là plusieurs pistes de réflexion que je vous invite à aborder dans le cadre d'une psychothérapie.

Restant à votre écoute.

Michel Raffoul
Psychothérapie en analyse transactionnelle

Michel Raffoul Psy sur Paris

98 réponses

445 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour ! Je vais faire de mon mieux pour vous répondre. Chez l'individu, le premier organe sexuel est la bouche. C'est le premier organe qui a permis à l'enfant à développer ses ressentis, la douceur, la sérénité et notamment grâce à la tétée et la nourriture qu'il a commencé à prendre, les petits pots de compote et de laitage ainsi que le téton de la mère. Lorsque l'on ressent une rupture, c'est préalablement, on a idéalisé la situation, c'est-à-dire la relation. Vous vivez actuellement, ce que l'on appelle une désillusion.
Pensez-vous être une personne romantique ? Si oui, vous êtes en train de vivre une désillusion par rapport à ses pensées que vous avez développées autour d'une relation intime. La question que peut-être vous vous posez, c'est pourquoi l'avez-vous vécu ?

Chaque individu crée sa propre carte du monde en fonction de son environnement. Cette carte du monde est constituée de nombreux paramètres. Il y a la morale interne construite par les parents, les pulsions agressives et sexuelles réprimer par la morale interne, les blessures émotionnelles suite à la fusion avec les parents, les injonctions suite aux comportements des parents et de son entourage, et les raisonnements réalisée afin de se protéger de ses ressentis. Le tout forme l'ensemble de vos pensées.
Quelques questions me viennent à l'esprit : Est-ce que vous avez la croyance que vous ne pouvez pas vivre seul et sans un homme ? Pensez-vous que la femme doit tout donner pour son couple et sa vie de famille ? Est-ce qu'au fond de vous-même le fait d'être prise dans les bras d'un homme vous rassure ?
Pensez-vous avoir conscience de toutes vos pensées et vos actions ? La vie vous met devant le fait accompli.

Maintenant, savoir, c'est bien ! Agir, c'est mieux ! Il vous faut changer vos pensées, libérer vos blessures, renforcer votre sens moral, vous ouvrir à ce qui est inconscient, afin de ne plus faire les mêmes choix et d'avoir cette sensation de subir sa vie.

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

750 réponses

544 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour Melyval,
à ce stade il est difficile de répondre à votre question du pourquoi de ce dégoût. Il me semble qu'il y a surtout une non envie de cuisiner, mais pas de manger, non ? Il semble que vous n'avez pas de plaisir à mélanger les ingrédients entre eux, qui lorsqu'ils sont assemblés donnent du goût, un autres aspect que les ingrédients eux-mêmes ... Cela ne vous fait pas penser à un couple ? Deux individus qui lorsqu'ils sont mis ensemble donnent une nouvelle "personne" et qui pimentent la vie de chacun ! Je vous propose d'explorer cette piste.
Si vous souhaitez vous débarrasser de cette problématique, je suis disponible en visio ou en présenciel.
Cordialement,
Xavier ELOY

Xavier Eloy Psy sur Bordeaux

219 réponses

98 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour
De nourrir est un besoin fondamental pour rester en vie. Cette rupture vous a mise dans une telle détresse, que la vie n'a sans doute plus de saveur, encore moins la nourriture.
Cela va revenir progressivement avec le plaisir qui reviendra
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3438 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 SEPT. 2022

Bonjour Melyval,

Vous écrivez que cette rupture est arrivée alors que vous cuisiniez . Votre cerveau semble avoir fait un lien entre cette rupture et la cuisine et fait comme un ancrage négatif de ce contexte associé à cette séparation. Pour donner du sens et nous permettre de continuer notre vie quotidienne, notre cerveau met en place de mécanismes de défense comme ce que vous vivez actuellement. En hypnose, il est possible de réaliser un travail thérapeutique afin que vous puissiez trouver d’autres solutions que celles de ne plus manger de plats cuisinés et de ce dégoût pour la nourriture.
Je reste disponible pour répondre à vos questions sur ma pratique (Voir mon profil).
Si vous préférez directement prendre rdv en ligne, mon agenda est visible sur doctolib.
Cordialement.

Véronique Gianotti Psy sur Saint-Mandé

253 réponses

107 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Troubles du comportement alimentaire

Voir plus de psy spécialisés en Troubles du comportement alimentaire

Autres questions sur Troubles du comportement alimentaire

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses