Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Différence psychologie et psychanalyse

Réalisée par Simon FOLPE le 15 juin 2015 7 réponses  · Psychologue

Quelles sont les différences entre la psychologie et la psychanalyse ? Comment puis-je savoir à qui m'adresser pour des problèmes qui remontent à l'enfance ?


Merci.

psychanalyse

Meilleure réponse

Bonsoir, à la différence d'une thérapie qui fait uniquement disparaître les symptômes, la cure psychanalytique va permettre au patient d'explorer son inconscient et essayer de résoudre les conflits qui remontent à son enfance et conditionnent son existence. C'est donc un travail en profondeur sur soi-même qui dure généralement des années . La relation avec le psychanalyste évolue et passe par des phases de rejet, de colère et par l'inévitable transfert. En bref, guérir d'une souffrance profonde en faisant un travail très poussé sur soi- même qui fait remonter loin dans ses souvenirs. En effet, pour la psychanalyse ce sont les événements refoulés de l'enfance qui forment le contenu de l'inconscient et sont à l'origine de nos névroses d'adultes.

Bien Cordialement

Pierre DASSIGNY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Psychologie et psychanalyse sont étroitement liées par leur long entremêlement historique, qu'il est difficile de résumer ici.
Et si on peut essayer de répondre en différenciant l’activité de psychologue, de l’activité de psychanalyste, en théorie, il apparaît cependant plus difficile de comprendre, par exemple, ce que serait un psychologue qui serait aussi psychanalyste. Et pourtant il y en a ! Ce qui veut bien dire que dans la pratique, il y a jonction possible. Surtout si au lieu de comprendre les différences entre psychologie et psychanalyse, on essaye plutôt de comprendre les ressemblances. Pour faire simple, pour ne pas dire simpliste, ou simplet, le psychologue clinicien du travail... possède un titre rncp. Il a au cours de ses études universitaires, découvert les tests qu'il peut utiliser, car il sait les interpréter. Il connaît la psychologie du développement, la psychologie cognitive, la psychologie des apprentissages, la psychologie du travail, etc... Toutes ces disciplines sont spécifiques à la psychologie. Il n'y a pas, par exemple, de psychanalyse du travail ou de psychanalyse des apprentissages …. La psychologie est capable de décrire de classer, d'évaluer les phénomènes psychiques humains qu'elle observe. La psychologie réalise de la recherche en laboratoire Confère un exemple célèbre celui de Stanley Milgram dans son laboratoire et avec son expérience dite de "soumission à l'autorité"). Bref, la psychologie n’est pas obligée de prendre en considération l'hypothèse de l’inconscient. Elle s'en tient, dans ses commentaires et ses entretiens avec ses patients à des modèles non analytiques, ceci pour la psychologie « pure ».
La psychanalyse prend en compte l’hypothèse de l’inconscient et donc des conflits internes et des refoulements possibles que ces derniers ont pu éventuellement suscités. La psyché acquière une autre dimension avec l'hypothèse de l’inconscient, dans la compréhension des faits psychiques de leurs raisons, causes, et désirs, moteurs pour tout un chacun.
Un médecin peut être psychanalyste, mais pas lorsqu’il est en « mode » médecin en exercice, prescrivant une ordonnance.
De même un psychologue plus analytique qui fait passer le test projectif de Rorschach se doit de pratiquer l'outil analytique, alors qu'il n’est pas obligé de connaître l'outil analytique pour interpréter un test de QI....
La psychanalyse suivant la manière dont elle est pratiquée revêt trois sens. Cela peut être une méthode d'analyse de la relation humaine, une méthode de recherches psychologiques incluant l'hypothèse de l'inconscient ou une méthode de traitement de troubles psychiques liées à cette méthode d’investigation psychique que propose la psychanalyse. La psychologie étudie les activités mentales et les comportements humains en les considérant dans leurs conditions d'apparition. Donc d'une certaine manière les deux disciplines sont ouvertes à ce qui a pu se passer dans l'enfance. Un profil psychologique inclut toujours une anamnèse qui essaye de faire remonter les troubles à leur origine.
Cependant, il existe la compréhension de l'enfance d'un point de vue objectif qui est le côté du psychologue et le point de vue de l'enfance du point de vue subjectif, du côté du patient, que tente de mettre au jour le psychanalyste. Ce ne sont pas des points de vue incompatibles.... en théorie. En pratique, il vaut mieux que ce ne soit pas les mêmes personnes qui fassent passer un test et vous écoute sur un divan...Tout ceci à cause du transfert, mais là c'est une autre histoire !
En tous les cas, pour répondre à votre seconde interrogation, vous pouvez aller voir un psychologue ou un psychanalyste et les deux, logiquement, vous écouteront sur votre enfance, mais pas de la même manière. A vous de voir ce qu'il vous conviendra le mieux pour l'instant. Pour ma part, je rajouterais qu'avant tout, c'est avec une personne avec qui vous vous sentirez en confiance, que vous pourrez parler de tout, et notamment de votre enfance, et cela quelle que soit la théorie de référence du thérapeute.
Charles Suaudeau-Séroude, psychothérapeute agréé par l'agence régionale de santé Ile-de-France.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

19 FÉVR. 2018

Logo Charles Suaudeau-Séroude Charles Suaudeau-Séroude

110 réponses

582 J'aime

bonjour,
les psychologues obtiennent un diplôme universitaire, les psychanalystes ont eux mêmes fait une psychanalyse et sont formées dans les associations historiques héritières de Freud et de Lacan. Le psychanalyste met au travail pour chacun de ses patients les formations de l'inconscient : rêves, lapsus, actes manqués. La cure permet à la fois de lever les refoulements qui se sont mis en place dans l'enfance ou après, et d'autre part de construire par la parole, le sujet trouve ou retrouve des possibilités d'action et de liens aux autres.
Vous pouvez lire, psychopathologie de la vie quotidienne, et introduction à la psychanalyse de Freud, ça vous aiguillera peut-être vers quelqu'un qui saura entendre votre souffrance et vous aidera à sortir de vos difficultés
FLM

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIL. 2015

Logo Françoise L Meyer Françoise L Meyer

17 réponses

122 J'aime

Deux concepts qui sont bien différents en réalité. Pour comprendre ses différences, il semble intéressant de remonter à la source de ces deux "disciplines". Les guillemets sont introduits car je ne suis pas certains que la psychanalyse puisse être considérée comme une discipline, quoi qu'on dit bien que le foot est une discipline sportive.

Elle née avec Freud et son ambition personnelle, ce dernier, alors neurobiologiste, ne comprend pas certains symptômes physiologiques exprimés par des femmes. Il décide alors de découvrir leur inconscient qui en serait à l'origine. Pour explorer l'inconscient de ses patientes, il décide de réaliser un travail personnel très profond, tellement profond qu'il sera le seul à pouvoir le faire lui même. Ses successeurs devront faire appels à leur collègue pour faire leur introspection analytique. Il est fort ce Monsieur Freud !

De ces observations de patientes, il en déduira une théorie du développement psychique. Encore plus fort!
En d'autres terme, la théorie analytique provient d'élément non observables de l'individu atteint d'un trouble incompréhensible. Il est important de préciser que les symptômes décris par Freud de l’hystérie ne s'observe plus aujourd'hui.

Bien plus tôt, au XVIIIe siècle, se développait au sein de laboratoire de médecine, biologie et physique, la psychologie expérimentale. Cette discipline tenter de comprendre comment l'individu traite l'information de son environnement, comment il ressent cette information, comment il y répond. Toute cette réflexion émanent du fonctionnement normal de l'individu. Les nouveaux psychologues s'appuient alors sur des données observable pour comprendre comment l'individu fonctionne et comment il dévie des norme. Comme toutes discipline scientifique, elle se développe à partir de références, ce qui rend ses concepts plus fiables mais toujours discutable.

Pour conclure, les psychologues se réfèrent à des normes et les psychanalystes à Freud et ses disciples.
L'une est contestable (la psychologie), l'autre ne l'est pas (la psychanalyse)
L'une étudie l'observable, l'autre l'invisible
L'une se développe dans des laboratoire, l'autre se développe de manière individuelle sur le divan d'un analyste.
Même si la psychologie se réfère à des personnes, ce ne sont pas les noms de ces derniers qui est important mais les résultats de leur travaux.
Pour la psychanalyse, ce sont les psychanalyste eux même qui sont importants, leurs paroles sont peu contestables.

Le lien entre les deux disciplines commencent par la venue de Freud à Paris, il rencontre Charcot à la Salpêtrière pour travailler sur l'hypnose. C'est donc en France que la psychanalyse va prendre le plus grand essor et s'étudier à l'université, principalement en médecine, et quand les département de psychologie vont être créer, par manque de référence en langue française, ils vont se retourner vers la psychanalyse (diffusait principalement par Lacan (psychiatre) durant le XXe siècle).

En parallèle, Jung disciple de Freud, souhaite développer la psychologie analytique, en d'autres terme, tenter de développer une méthode moins contestable pour comprendre le psychisme et se rapproche des précurseurs de la psychologie. Cette "trahison" déplaît fortement à notre cher sigmund.

Pour conclure, ce sont des disciplines bien différentes mais s'intéressent toutes deux aux raisons des comportements humains, l'une s'intéresse à l'inconscient et au vécu de l'enfance et l'autre au cerveaux, aux interaction humaines, au développement physiologique, neurologique et cognitif de l'individu.

Les psychanalyste diront que seule la psychanalyse s'intéresse à l'individu dans sa globalité.
La psychologie reconnaît la difficulté d'étudier l'individu dans sa globalité, c'est pourquoi elle développera des sous-disciplines pour étudier chaque facette de l'individu. Parfois ces observations sont caricaturales car la méthode scientifique exige de neutraliser certains facteurs (sociaux, cognitifs...) mais ce n'est pas en reconnaissant ses faiblesses qu'on progresse ?

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JUIN 2015

Arnaud

La différence essentielle est qu'un psychanalyste a fait une cure de longues années pour travailler et faire apparaître les formations de l'inconscient dissimulées dans la structure du langage, les symptômes , les traits de personnalité , les fantasmes. La psychologie reste sur le plan conscient, c'est une science qui a un savoir sur le fonctionnement de la personnalité , de l'intelligence... D'où la mise en place d'une mesure de la norme par les tests d'intelligence ou de personnalité .
La psychologie n'est donc pas une thérapie , même si ça théorie du fonctionnement psychique est influencée par la psychanalyse ( de moins en moins de nos jours , à l'heure de la standardisation).
Bien évidemment la cure psychanalytique concerne l'individu seul face à son inconscient, tout est dans la subjectivité et la singularité , pas de référence à la norme (sauf à la loi) ni à la standardisation.
Un psychanalyste est en principe inscrit dans une école psychanalytique, il est supervisé quand il débute, suit une formation dans école psychanalytique, assure des colloques, a des publications en lien avec sa recherche et ses cures.
Il existe un DU de psychanalyse à l'université , certains étudiants font un doctorat, mais c'est purement théorique, ça n'a rien à voir avec une cure personnelle et la pratique de la psychanalyse.
Un psychologue, un psychiatre voire un "plombier" peuvent être psychanalystes, la condition est une cure personnelle , il n'y a pas de titre officiel, mais des annuaires publiés par les écoles qui garantissent la formation voire la cure de leurs praticiens.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIN 2015

Logo Dominique Cuny Dominique Cuny

516 réponses

2456 J'aime

Bonjour,
La différence entre psychologue et psychanalyste se situe à plusieurs niveaux. Tout d'abord, le psychologue est diplômé universitaire tandis que le psychanalyste non. Bien souvent, le psychanalyste a suivi un cursus en psychologie. Ce qui le différencie du psychologue, c'est qu'il a lui même été en analyse, a donc été patient avant d'être analyste. Le psychologue a fait des stages durant son apprentissage.
Ni l'un ni l'autre ne sont médecins.
si vous souhaitez travailler en profondeur, le psychanalyste est le professionne qui vous conviendra. En effet, la psychanalyse est une cure par la parole qui creuse dans les racines de l'enfance.
Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à me contacter.
Cordialement.
Anne Sandoval psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JUIN 2015

Logo SANDOVAL Anne SANDOVAL Anne

97 réponses

196 J'aime

Bonjour,
Même s’il n’est pas médecin psychologue clinicien a hérité de la médecine une approche clinique et une pratique à visée de traitement d'un état ou d'une souffrance. Cinq ans de formation théorique et plusieurs centaines d'heures de stages le prépare à traiter les troubles et les difficultés psychiques. Le psychanalyste quant à elle fonde sa connaissance des processus mentaux inconscients sur l'enseignement et le partage au sein d'écoles de pensée. Son terrain d'exploration n'est pas limité à la psychopathologie et Il n'est donc pas obligatoire psychiatres ou psychologues pour être psychanalyste. La psychanalyse couvre le champ très large des productions mentales, du rêve, des actes manqués mais aussi de toute forme d'expression artistique et continue d'offrir aux psychologues les voies d'accès à l'inconscient mais aujourd'hui d'autres référentiels sont enseignés aux futurs professionnels. Ainsi, les approches cognitives, systémiques, comportementales, psychosomatiques... offrent des axes de compréhension différents qui complètent la connaissance des conduites humaines et les modes de traitements. Pour ma part, psychologue clinicienne, je pratique la psychothérapie selon le référentiel psychanalytique pour les voies d'accès privilégiées que cela ouvre sur nos mobiles inconscients. Nous croyons posséder des idées et ce sont elles qui nous possèdent. Ce sont encore les croyances familiales qui focalisent notre attention et nous empêchent d'avancer, de prendre confiance en nous, de vaincre notre isolement... Pour conclure, et au-delà des champs théoriques, toute thérapie est une aventure humaine et je souhaite de rencontrer la personne avec qui vous vous sentirez en confiance.
Bien à vous, Chantal Paugam

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JUIN 2015

Logo Chantal Paugam - Psychologue et psychothérapeute Chantal Paugam - Psychologue et psychothérapeute

446 réponses

1115 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Commencer une psychanalyse en tant qu'étudiante en psychologie

19 réponses, dernière réponse le 13 Avril 2016

Différence de Psychologie de l'enfant

1 réponse, dernière réponse le 15 Avril 2015

intéressés par le Psychodrame et les Psychanalyses jungiennes ?

2 réponses, dernière réponse le 09 Juin 2018

Comment obtenir son profil psychologique ?

6 réponses, dernière réponse le 09 Décembre 2017

neuro-psychologie

3 réponses, dernière réponse le 03 Juin 2015

Psychologie et psychiatrie

5 réponses, dernière réponse le 07 Avril 2015

Les divers professionnel de la santé mentale

1 réponse, dernière réponse le 27 Avril 2018

Psychothérapie ou analyse ?

16 réponses, dernière réponse le 17 Septembre 2014

Sentiment d'infériorité

9 réponses, dernière réponse le 09 Décembre 2017

Levier 7 et 9 (suite)

3 réponses, dernière réponse le 27 Février 2017