Dois-je consulter un médecin ?

Réalisée par Arthur · 19 mars 2023 Aide psychologique

Bonjour, j'ai aujourd'hui 29 ans.

Je me pose de grandes questions aujourd'hui, si je dois consulter un médecin et si ça vaut encore le coup.

J'ai probablement perdu quelque chose en moi que je n'arrive plus à retrouver: l'envie d'avancer et je n'ai plus aucun espoir.
Je m'explique, car c'est assez long.
J'ai eu de grandes difficultés scolaires depuis mon adolescence mais je me suis accroché grâce à l'aide de mes parents. Entre soutiens scolaires, une pression constante pour arriver à avoir des résultats corrects d'année en année. J'ai beaucoup perdu confiance en moi durant la primaire à cause des nombreuses brimades. Le passage en 6e a été très dur, entre la pression d'avoir de nouveau des brimades à l'école et mes inquiétudes de ne pas pouvoir m'intégrer et me faire des amis rapidement. Je suis allé dans un collège public à côté de chez moi, ça n'a pas manqué. Se rendant compte de la chose, j'ai changé d'établissement l'année du passage en 3e.

L'année où j'étais en 3e a été assez stressante, à cause du brevet pourtant jugé facile. Je l'ai cependant eu, au grand bonheur de ma famille. Mais ce changement a été très perturbant pour moi.
L'année de seconde a été un peu plus calme et relaxante, les résultats scolaires étaient là. Du moins dans la moyenne. Et je me suis fais quelques amis.

La première a été bien plus compliquée, les amis que j'avais en seconde n'ont pas choisis la même filière que moi, je suis revenu à la case départ. Les résultats n'étaient également pas là, je me suis fais quelques amis mais rien de dingue, c'était bien plus dur pour moi, le stress était intense. J'ai ainsi, redoublé ma première. Je l'ai très mal vécu, ça a encore effrité ma confiance en moi. Mais à ma grande surprise, ce redoublement a eu des conséquences positives sur moi, j'ai rencontré ma première copine cette année-là. Je suis passé en terminale, l'année s'est passée de manière très moyenne. J'ai donc raté encore mon année et je n'ai pas eu mon BAC. Bien que j'avais réussi mes concours pour intégrer en école d'ingénieurs. Sans le BAC, c'est tombé à l'eau. Ça a été encore un coup de massue sur la tête, j'ai encore très mal vécu le fait de voir mes copains passer au niveau supérieur et de me voir encore sur le carreau.
Mais cette fois-ci, c'était ma copine que je voyais passer aux études supérieures. C'était très dur à encaisser.
J'ai donc refait une année assez compliquée, le moral au plus bas. Je n'avais déjà plus la force de me faire de nouveaux amis, mais j'ai tenu bon. Cette nouvelle année a été encore décevant, j'avais encore raté mon BAC pour la deuxième fois. J'avais cependant eu mes concours pour intégrer une école d'ingénieurs. Mais une fois de plus, sans le BAC, il m'est impossible de l'intégrer.
Pour la troisième fois, je passe mon BAC, en candidat libre cette fois-ci, je l'obtiens finalement. Mais cette année-là, je n'ai pas eu mon concours d'ingénieurs. Une nouvelle fois, un coup de massue que j'ai très très mal encaissé. J'ai cherché une école en urgence pour finir en BTS Opticien-lunetier. J'ai fais une année qui ne m'a pas du tout plu, j'ai quitté le cursus après ça. Cette année-là a été très dure également, la relation avec ma première copine s'est beaucoup déterioriée à cause de ma dépression. C'était l'année où elle devait aller en études à l'étranger, elle m'a demandé si c'était possible de mettre une pause entre nous deux pour qu'elle puisse profiter pleinement durant ce voyage. Je l'ai encore une fois très mal vécu, je l'ai vécu comme une trahison, comme un abandon. De mon côté, j'ai cherché une autre école, c'était une école en arts graphiques, ça me plaisait. J'ai donc entamé une première année qui s'est très bien passée, je me suis senti revivre, je me suis fais de supers amis, un groupe qui me plaisait. Mais lors de cette année-là, je me suis rendu compte que ma copine me trompait avec un copain de sa promotion avec qui elle s'est beaucoup rapprochée durant ce cursus à l'étranger.
La deuxième année en école d'arts graphique a été bien plus compliquée, j'avais encore chuté dans une forte dépression.
Cette copine-là, je l'avais présenté à mon groupe de copains de l'époque, elle n'a pas eu l'automatisme de s'éloigner d'eux, je me suis rendu compte qu'avec ma dépression, je m'étais beaucoup éloigné de mes copains, je m'isolais. Et de fil en aiguille, je me suis rendu compte qu'ils continuaient de la fréquenter lors des soirées alors que je leur ai explicitement demandés d'arrêter car je ne pouvais plus passer des soirées avec eux et que ça me faisait vraiment beaucoup de peine de la voir. Je me suis rendu compte que ce n'était pas vraiment des amis, il n'en avait rien à faire.
La fin de la deuxième année a été des plus compliquées, je n'allais plus en cours, je n'avais plus aucune motivation, une grande dépression s'installait. Je me suis accroché et j'ai réussi à passer en 3e année.
Cette année-là a été très compliquée, je commençais à faire n'importe quoi, me disait qu'avec tout ce que j'avais vécu, je n'avais plus rien à perdre. Je faisais la fête sans limites, même durant la semaine pour le vider la tête. J'avais recontacté un pote du lycée, on s'est rapprochés et sommes allés en soirées/festivals ensemble, on s'est fait beaucoup d'amis à ce moment-là, je me sentais revivre, même si mes études était bien foirées. C'est aussi cette année-là où j'ai commencé à prendre de la drogue et diverses substances, mais je me sentais réellement bien, j'avais même commencé à vendre des cachets en soirée. J'ai rencontré une première copine avec qui je partageais des moments mais sans plus, ça s'est terminé rapidement. J'avais également rencontré une autre copine qui venait de ces soirées-là, elle était barmaid. Lors de cette troisième année, je n'allais presque plus en cours, j'avais arrêté le cursus, j'étais parti prendre un boulot dans un fast-food pour pouvoir vivre un minimum. J'étais tombé amoureux de cette dernière fille-là, c'était réciproque également, on a vécu pendant un an d'idylle, c'était magique.
Mais la réalité revient toujours très brutalement avec moi, j'avais des potes dealers, je me rendais compte que c'était pas bon. Je l'ai réalisé le jour où mon pote s'était fait contrôlé et s'était fait arrêté. Heureusement, je n'avais rien ce soir-là dans mes poches, il avait tout gardé pour moi lors du passage en boite de nuit. Il a pris du sursis, c'était la goutte de trop, j'ai arrêté du jour au lendemain.
J'ai donc passé une autre année à travailler en fast-food pour essayer de vivre un minimum décemment, mais cette année-là a été encore une fois très compliquée. Je retombais en dépression puisque j'avais arrêté les soirées. Ma copine avait également arrêté de faire barmaid et faisait une formation pour devenir hôtesse de l'air. Ce qu'elle a réussit, j'étais très content pour elle. J'avais donc décidé de changer et de faire quelque chose de bien pour nous deux, j'ai demandé à mes parents si je pouvais travailler avec eux, dans leurs boutiques. Ce qui a été fait sans soucis. Cette année-là, a été compliquée, je faisais des heures à rallonge (60H) dans les boutiques de mes parents pour le même salaire qu'un contrat de 35H. J'étais exténué mais je me disait que c'était la famille, qu'il n'y avait pas à compter ses heures. Une année est passée, elle était devenue hôtesse de l'air, mais on se voyait de plus en plus rarement à cause de son emploi du temps.
Mais plus le temps passait, plus l'intensité de notre relation s'estompait, c'était assez triste.
Le point de la fin a été assez dur pour moi, c'était une semaine avant un festival qu'on devait faire ensemble avec des amis. Elle a décidé de rompre une semaine avant le départ. J'avais tout de même décidé d'y aller quand même, j'avais payé très cher ce festival si on comptait l'hôtel avec.
Le jour-j, je me suis rendu compte qu'elle avait invité quelqu'un, probablement dans l'espoir de me remplacer dans la chambre, et qu'elle avait très probablement rompu une semaine avant pour m'ôter toute motivations d'y aller.
Je me suis aperçu durant le festival que c'était bel et bien quelqu'un qu'elle fréquentait, elle ne s'en cachait plus et que j'étais bien cocu en quelques sortes.
À la fin de ce festival, j'ai tout arrêté du jour au lendemain, de cette vie de fête.
Je me suis concentré sur ma vie, j'ai bossé comme un dingue dans la boutique de mes parents, mais je me suis aussi beaucoup renfermé, je ne voyais presque plus personne. Ça a duré deux ans, mes parents ont voulus m'aider à ouvrir une boutique depuis le début pour m'aider à m'en sortir.
Ce qui est aujourd'hui chose faites, j'écris ce texte depuis ma boutique, à l'aube de mes 30 ans.
Cependant si je suis là, c'est parce que je me sens vidé psychologiquement, émotionnellement et physiquement.
Je travaille environ 60H par semaine, j'ai assez peu de temps pour moi, ma boutique ne marche pas non plus, j'arrive à peine à payer mes factures, je n'ai toujours pas quitté le domicile familiale, ni de voiture.
J'ai pratiquement perdu tout mes amis à cause de ce rythme infernal, je ne pense même pas à chercher une copine, j'ai à peine la force de me traîner de part en part le week-end, où je fais que dormir.
Je me suis coincé au plus haut point car ça touche ma famille, que je n'ai pas le droit de décevoir car ils ont investit de l'argent pour m'aider à ouvrir cette boutique.
Je vis actuellement une forte dépression, je suis extrêmement épuisé par mon travail, j'arrive à peine à réfléchir. Je n'arrive pas à me projeter plus loin que le week-end prochain pour enfin dormir. Je ne vois personne, je passe ma vie sur l'ordinateur pour me soulager un peu cette dépression. J'ai pensé à de très nombreuses fois à arrêter tout ça pour prendre le temps de réfléchir, me reposer, mais je ne peux pas.


Je suis dans une détresse et je pense avoir besoin d'aide, mais je ne sais pas comment m'en sortir. Je ne souhaite pas réussir mieux que les autres, j'aimerais juste être... normal comme tout le monde. Rien que ça, j'ai l'impression que c'est déjà trop demandé.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 20 MARS 2023

Bonjour Arthur
Il est clair à la lecture de votre message que vous avez des choses à dire et que vous avez besoin d’être entendu et reconnu dans vos souffrances.
Alors oui il vous serait salutaire de consulter pour un accompagnement en psychothérapie.
Vous avez besoin de vous rencontrer, de vous trouver pour ne pas vivre la vie de vos parents qui ne vous correspond pas, et qui éteint vos désirs.
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour Arthur,

Vous avez visiblement un trop plein en vous qui ne demande qu’à être déposé. C’est légitime.
Une seule question à vous poser en premier lieu : Où ont été mes envies profondes, mes rêves, mon unicité durant tout ce parcours ? Vous avez répondu tant bien que mal à beaucoup d’injonctions sociétales jusqu’à présent (Bonnes études, bon fils, bon job, bonne copine,…) mais vous dans tout ça ? A quoi aspire votre âme ? Il est grand temps de le mettre en conscience.
Vous avez donc davantage besoin d’un thérapeute plutôt que d’un médecin. Lui seul pourra vous aider à mettre de la conscience sur qui vous a empêché d’être réellement vous-même jusqu’à présent et vous accompagner vers un mieux-être.
Mais vous devez aussi remettre du sens dans votre vie et apprendre à déployer l’ensemble de vos potentiels. Je suis spécialisé dans ce type d’accompagnement. N’hésitez pas à me contacter pour en parler si vous le souhaitez.
Prenez soin de vous

Didier Simonot
Thérapeute – Psychopraticien
En ligne ou en présentiel

Didier Simonot Psy sur Ernemont-Boutavent

71 réponses

58 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour Arthur,

Je tiens tout d’abord à souligner le fait que, malgré les difficultés que vous avez rencontrées jusqu’ici tout au long de votre parcours, vous avez toujours su vous relever et avez fait preuve de beaucoup d’énergie et d’une grande volonté. C’est tout à votre honneur.

Vous parlez à plusieurs reprises de « pression », vous donnez beaucoup de votre personne mais vous vous êtes oublié en route : vous semblez chercher à atteindre des objectifs (obligations ?) qui ne sont pas les vôtres. L’important pour vous aujourd’hui est de vous autoriser à vous poser pour retrouver le chemin vers vous-même, écouter vos émotions, faire confiance à vos ressentis et réfléchir à ce qui VOUS anime pour que vous puissiez enfin suivre votre propre voie. Votre famille vous a certes beaucoup soutenu mais ce n'est pas pour autant que vous devez tout leur sacrifier.

Il n’est pas trop tard pour mettre l’énergie dont vous avez fait preuve jusqu’ici au service de votre parcours de vie, un accompagnement thérapeutique peut vous y aider.

Je reste à votre écoute, prenez soin de vous.
Christel RÉ

Christel Ré Psy sur Valence

6 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour ! Dans ce que vous décrivez, je perçois que vous vous rejetez, vous vous êtes abandonnée très souvent au profil des autres. Vous ressentez de l'injustice. Vous êtes très perfectionniste et vous obligez beaucoup de choses. Vous vous coupez de vos émotions au profit de votre égo et d'une "soi-disant" réussite sociale ainsi que de vouloir à tout prix ressembler à madame et monsieur tout le monde. C'est ce que l'on appelle le mimétisme. Petit rappel, chaque individu est différent, et à une perception de la vie différente, c'est pourquoi il est impératif de savoir écouter ses émotions et son corps et non de suivre les autres. Nos émotions nous guident sur la perception de notre corps. C'est lui, notre priorité. Aucun être humain n'est une machine et ne peut avoir le même cursus. La déception (la dépression) indique que vous idéalisez votre parcours et que vous allez à l'opposé de vos intuitions. Vous vous entêtez dans une voie qui n'est pas la vôtre. Vous sentez redevable de votre famille du fait de votre envie de rien de voir à quiconque. Vous ne pensez pas mériter votre droit à la vie. Comme je l'ai écrit plus haut, vous manifestez vos blessures émotionnelles inconscientes et vous ne vous donnez pas le droit à l'existence. Vous vous malmenez. Je vous invite à suivre un accompagnement sur la transformation intérieure afin d'éviter de reproduire ces comportements autodestructeurs. Il est impératif d'écouter ses ressentis et de bien les traduire. Vous essayez de combler un vide émotionnel au lieu de transformer sa mémoire et de la libérer. Il vous faut agir. Je suis à votre écoute. Cordialement, Jonathan Desjours - coach et thérapeute de l'inconscient.

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

750 réponses

540 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour Arthur,
Vous pouvez aller voir votre médecin pour vérifier votre état de santé physique mais il ne pourra vous prescrire qu'un traitement qui pourra, au mieux, atténuer vos symptômes. Il est devenu indispensable de traiter les causes profondes de votre mal être, de votre manque évident d'estime de vous-même. Et cela vient de votre passé, de votre enfance pendant laquelle on voit au travers de votre récit que vous avez dû vous mettre une incroyable pression de "réussite" pour ne pas décevoir, pour être aimé . Vous n'avez aucune bienveillance avec vous-même, vous ne vous reconnaissez même pas d'avoir franchi des étapes que bien d'autres ne franchissent pas dans leur parcours scolaire.
Aujourd'hui, vous semblez vous sentir victime d'une sorte de malédiction quand vous dites " j'ai l'impression que c'est trop demander". Sachez, Arthur, que votre vie est le reflet de ce que vous êtes et que c'est donc précisément l'opinion désastreuse que vous avez de vous-même, que ce sont vos blocages, vos peurs qui vous empêchent de créer cette réalité dont vous rêvez.
Je peux vous accompagner sur le chemin de la libération et cela aura pour effet d'opérer une vraie transformation intérieure qui devra commencera par la guérison de vos blessures d'origine, celles de votre enfance et plus particulièrement la blessure du rejet. Vous aurez ensuite à apprendre à vous estimer, vous aimer et vous verrez que lorsque vote "vibration" intérieure changera, l'extérieur changera.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4493 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour
quand on est capable de poser un diagnostic aussi expert : la dépression, on n'a pas besoin de médecin!
En revanche, soigner cette dépression n'est surtout pas l'affaire d'un médecin qui vous mettrait sous traitement chimique avec la certitude de vous enfermer dans la croyance que vous ne pouvez pas retrouver sans ces artifices, la joie de vivre.
La thérapie MOSAIC est une solution imparable pour guérir à coup sur et définitivement une dépression. Avec peut etre un petit détour pour aller explorer les motifs à déprimer alors que vous êtes intelligent, bien soutenu par des parents aimant, que vous avez un pouvoir séducteur certain au point où vous pourriez etre celui pour qui on a inventé le dicton "un de perdu , 10 de retrouvées!" Car à chaque fois qu'une fille vous quitte, certes dans la douleur, vous n'avez pas beaucoup à attendre avant d'en trouver une autre.
La vie vous sourit alors que vous avez la possibilité d'échouer et de rebondir, de vous orienter à plusieurs reprises, de trouver finalement un domaine d'activité qui vous plait..(même si vous l'avez un peu mis en stand by).
Par aileurs vous etes déterminé courageux, travailleur et sage alors que vous savez discerné dans votre entourage qui a la possibilité de vous nuire ou de vous faire du bien.
Malgré tous ces atouts vous déprimez. Peut etre serait il intéressant de voir ce qui serait plus juste pour vous, suffisamment bien pour que vous vous sentiez bien : Peut etre que les évènements que vous avez traversés et qui auraient pu accroitre votre force ont produit au contraire une atteinte de votre solidité intérieure : tout ce qui est "trop trop trop" vous submerge et tout ce qui n'est "pas assez, pas assez pas assez" vous éteint?
Cela pourrait etre une faiblesse de la fonction de Constance de la structure psychique. et vous trouveriez alors plus juste de savoir rester vous même quels que soient les difficultés traversées.
Dites moi si ce début de compréhension de votre demande vous satisfait?
Bien sur, j'ai joué à vous répondre comme si vous étiez là devant moi, et que je vous écoutais avec toute l'empathie possible le long récit douloureux que vous avez pris le temps de rédiger. Mais ça ira mieux si on se parle en vrai.
Seriez vous partant pour une thérapie MOSAIC à distance? On s'occupe de régler ce probleme de constance, puis d'apaiser le trouble de stress post traumatique, puis on s'attaque à la dépression : Dans 10 semaines vous etes à nouveau flambant neuf avec, en plus, toutes les ressources que vous n'aurez pas manqué de récupérer en contemplant (comme je l'ai fait, tous les talents que vous avez su , tel un preux chevalier, développer au cours de toutes vos aventures)
a bientot, j'espère pouvoir vous aider comme vous le méritez.
aujourd'hui au moins , sentez que vous avez été entendu et profitez en!
Sandrine

Sandrine de Monsabert Psy sur Toulon

123 réponses

255 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour Arthur,

Vous dites être en dépression, c'est une maladie, avez vous consulté votre médecin traitant afin de poser le diagnostic ?
Vous semblez être au bout du rouleau, il est important pour vous de ralentir le rythme, d'aller voir votre médecin, afin qu'il vous arrête et vous aurez du temps pour reprendre des forces émotionnelles, psychologiques et physiques. Vous vous êtes perdus et vous croulez dans le travail pour éviter de réfléchir à vous. Pourtant la personne la plus importante, et la personne qui doit être votre priorité, c'est vous !
De plus, l'implication de vos parents dans votre vie, prend énormément de place. 60H de travail dans la semaine même pour la famille c'est interdit ! Vous devez poser vos limites, et justement Car c'est votre Famille !!
Ce que j'aimerais vous dire, c'est que tout peut changer, tout peut évoluer, rien n'est arrêté, figé.
Vous avez besoin d'aide pour vous reconstruire, l'histoire de la boutique passe en deuxième plan, décevoir vos parents peut être mais vous pouvez surmonter ça.
Il est temps de prendre soin de vous, au près de votre médecin direct et aussi au près d'un professionnel psychologue.

En restant à votre écoute,
Lumineuse journée à vous,

Roseline Troestler
Thérapeute énergétique

Roseline Troestler Psy sur Strasbourg

49 réponses

12 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour Arthur.

Votre message est extrêmement touchant et je comprends que vous avez souvent compter sur vos parents pour "avancer". Vous avez traversé des étapes douloureuses où vous ne vous sentiez pas en confiance avec vous et aujourd'hui vous avez comme le sentiment que ce sont vos parents qui vous ont aidé à chaque fois et donc peut être que vous avez également la croyance que vous ne pouvez pas avancer sans eux.
Ils vous ont aidé et c'est magnifique. Ils ont tenu leur rôle de parents en vous soutenant dans vos projets. Mais ça n'est pas pour autant que vous leur "devez" quoique ce soit. Ils vous ont donné la vie et c'est pour en faire ce à quoi vous aspirez réellement.
Aujourd'hui, vous êtes comme "coincé" dans une situation où on vous demande de travailler énormément pour une boutique qui finalement ne vous appartient pas vraiment, qui vous coupe de votre être profond et de vos relations au monde si nécessaires pour se sentir bien. Vous le décrivez : vous aimez les relations, vous êtes un être social.
Vous pouvez biensur faire autrement pour retrouver votre équilibre. Vous avez à plusieurs reprises fait preuve de beaucoup de courage pour passer vos examens, faire tout ce que vous pouviez pour augmenter vos résultats scolaires, faire en sorte d'être bien dans vos relations amoureuses, vous sortir de la drogue et d'un trafic qui ne vous correspondez pas. Et c'est bien vous qui avez fait cet effort et qui avez mobilisé cette énergie pour aller de l'avant. Tout cela vous a forgé une personnalité qui fait qu'aujourd'hui vous savez ce que vous ne voulez pas.....et donc vous savez ce que vous voulez! Votre confiance en vous s'appuie là dessus aujourd'hui. Ce sont vos valeurs, ce qui vous tient "à coeur", votre sensibilité qui peuvent vous guider vers ce que vous êtes et vers votre épanouissement.
Je pense qu'une thérapie qui vous accompagne dans la recherche de vous même, qui vous permet d'exprimer et de clarifier vos émotions et vos pensées et qui donne un sens et une véritable direction à votre avenir peut être bien plus efficace qu'un soin médical.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette recherche de vous même et vous invite à prendre rdv avec moi sur mon agenda.

Prenez soin de vous
Hélène Chambris
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2369 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour Arthur

Vous nous avez décrit une vie où tous vos efforts ont été vains. A ce jour vous n'avez plus l'énergie pour continuer et vous êtes bien entendu désespéré. Cela vous amène au profond état dépressif dans lequel vous êtes actuellement.

Le premier point est effectivement de vous faire aider par un suivi médicamenteux afin de retrouver la force de remonter. Votre médecin traitant pourra vous aider sur ce point.
Cependant en parallèle il est absolument nécessaire de vous faire aider par une thérapie.

Depuis votre enfance en primaire vous avez vécu des "brimades" selon vos mots. De qui venaient ces brimades, qu'elles étaient -elles?
Vos parents semblent être très proches , compréhensifs et aidant. Quelle a été leur réaction ? Comment l'enfant que vous étiez s'est t-il comporté vis à vis de ces brimades.

Il semble que de plus vous avez toujours mis beaucoup de pression à votre réussite scolaire. Vous racontez cela comme un combat à tout prix. Mais pourquoi vous n'avez pas le droit de réussir? Même votre vie sentimentale répond à cette injonction.

Ce sont des questions dont la réponse est dans votre inconscient. Nous ne savons rien de votre entourage, de votre enfance.

La bonne nouvelle c'est que vous n'avez pas besoin de passer par une longue introspection durant des années pour vous reconstruire.
Je pratique entre autres techniques thérapeutiques les TCC (thérapies cognitives et comportementales)
Les TCC vous permettent de comprendre le pourquoi de votre fonctionnement cognitif actuel, et s'appuyant notamment sur les théories de l'apprentissage, réapprennent à votre cerveau un nouveau fonctionnement.
Vous reconstruisez vos pensées, vos comportements et les émotions qui en découlent, selon un schéma plus adéquat.

Il ne vous reste donc plus qu'à faire le premier "bon" pas.

Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à me contacter directement au 06 88 98 48 81. Vous trouverez plus d'informations ainsi que toutes mes coordonnées sur mon site neuracosme. Je vous répondrai si possible ou laissez moi votre message pour que je vous rappelle.

----Olga Ser-Guillaume----
Neuracosme
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---

Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

344 réponses

359 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 MARS 2023

Bonjour
Oui, vous avez besoin de parler et d'exprimer tout ce que vous avez vécu. Afin de changer votre regard sur votre vie. Car, au travers de tout cela, vous avez bien avancé
Je vous aide avec plaisir à vous connecter encore davantage à vous et ce qui vous rendra heureux
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3429 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 136050

réponses