Doutes sur mon orientation sexuelle

Réalisée par Anonyme · 13 août 2023 Homosexualité

Bonjour,

J’ose aujourd’hui vous écrire de manière anonyme pour me confier au sujet de quelque chose qui me pèse énormément et qui est source d’un profond mal-être chez moi. Je précise que j’ai une première consultation chez un psychiatre à la fin du mois mais je ressens le besoin de me livrer et d’obtenir des réponses.

J’ai 22 ans et je me questionne sur mon orientation sexuelle depuis mes 18 ans, lorsque mon père m’a dit, après avoir appris que la chanteuse Angèle aimait les femmes : « Tu sais, peut-être que tu seras homosexuelle plus tard. » Cela fait donc 4 ans que l’idée me trotte derrière la tête. J’ai un copain depuis bientôt 1 an, c’est la première relation de couple que j’ai (même si j’ai déjà été amoureuse d’autres garçons auparavant) et je me pose beaucoup de questions. Quand je suis avec lui, je suis moi-même, je me sens épanouie, on discute beaucoup et j’ai envie qu’on reste ensemble le plus possible. Quand on doit se dit au revoir, ça me fait de la peine car je ne veux pas être séparée de lui. Je pense à lui très souvent, je suis attentionnée et j’aime le voir heureux. Cependant, quand on s’embrasse, je ne ressens pas les fameux papillons dans le ventre et comme je suis de nature à me questionner énormément, je me demande « Est-ce que c’est normal? Est-ce que ça veut dire que ce que je ressens pour lui n’est pas du vrai amour? » Et ça me fait très mal car je ne peux pas imaginer être séparée de lui. Je ressens des choses lorsque nous avons des relations intimes donc je sais que j’aime les hommes. Cependant, il est parfois arrivé, en voyant des filles en maillot de bain à la TV, que je ressente une sensation que je ne m’explique pas. Je ne sais pas si c’est de l’excitation sexuelle ou pas. Je tiens à préciser que je respecte les personnes de la communauté LGBT et que je ne porte pas de jugement envers elles. Cependant, j’ai reçu une éducation assez homophobe donc mes valeurs m’amènent à ne pas avoir envie de relations intimes avec des femmes car cette idée m’est impossible à accepter. J'admets que je ressens parfois quelque chose de physique quand j’aperçois une femme déshabillée, c’est très bref, ça me met mal à l’aise et je ne sais pas de quoi il s’agit, ce qui me tracasse énormément. Tel que je l’ai dit précédemment, je sais que j’aime les hommes mais je ne sais pas si j’aime aussi les femmes et j’ai peur de refouler cette partie de moi. Cela me laisse dans une situation d’incertitude, comme si je ne savais pas à 100% qui j’étais et je me questionne au quotidien, du matin au soir. Ces pensées sont obsessionnelles et très fatigantes. À contrario, quand je suis avec des amies, je n’éprouve pas d’attirance pour elles. Quand je suis à la plage, je n’observe pas non plus les corps des filles.

Ce qui me préoccupe aussi, c’est qu’il m’est déjà arrivé d’avoir l’impression d’être moins féminine que certaines filles. C’est comme si j’étais transparente. Je ne me sens pas garçon mais moins « femme » que les autres. C’est un sentiment très déplaisant et je ne sais pas ce que cela signifie. J’ai beaucoup réfléchi à ce sujet et j’en suis arrivée à une théorie : Est-ce que c’est parce que je serais bisexuelle et que mon désir de séduction m’amènerait à me sentir différente? Ces questions interminables m’ont même amenée à me questionner sur mon genre. Je me suis demandé s’il n’y avait pas une part de moi non-binaire qui soit à l’origine du fait que je me sente différente des autres femmes. J’ai pourtant des goûts de fille (maquillage, mode, couleur rose, paillettes), je suis très féminine, coquette et je ne me sens pas masculine. Je ne comprends donc pas pourquoi je vais mal dans ma tête. Je me sens pourtant bien dans mon corps de femme, je ne m’imagine pas autrement et c’est très fatigant car ces questions sont très dérangeantes pour moi et j’ai une sensation de boule à la gorge du matin au soir sans en connaître l'origine.

Ce sont des sujets tabou et j’ai peur d’être prise pour une folle. J’ai parlé à mes parents et à mon copain au sujet de mes doutes quant à mon orientation sexuelle et ils ont été, à mon grand étonnement, très compréhensifs. Ce questionnement reste tout de même très dur à vivre pour moi car j’ai toujours plus ou moins pensé être 100% hétéro et j’ai aujourd’hui l’impression d’être perdue et de ne pas savoir qui je suis. Parallèlement à cela, je tiens à préciser que mes parents sont divorcés depuis 6 ans, j’ai subi énormément de violence verbale depuis mes 17 ans. Je me suis toujours sentie déchirée entre mon père et ma mère, j’ai subi du chantage affectif, j’ai eu l’impression d’être un poids pour eux et je me sentais coupable de tout. Lors de 2 années qui viennent de passer, je vivais seule dans un appartement dans le cadre de mes études. Depuis ce lundi, je suis revenue chez mon père et je vais vivre chez lui l'année prochaine. Je l'aime mais nous avons une relation assez conflictuelle et je me sens comme "bloquée" à la maison, sans perspective. Je me demande donc si cette situation très dure à vivre ne serait pas un élément déclencheur qui m’aurait amenée à me remettre entièrement en question (car je remets aussi en question mon futur métier).

Je suis une fille très sensible, je voudrais être bien dans mon corps et arrêter de me poser toutes ces questions. Je vais passer le week-end avec mon copain et même si cela me fait réellement plaisir, j’ai peur car j’ai l’impression de ne pas savoir qui je suis en ce moment, j’ai peur de ne pas être légitime envers lui et j’ai peur de ne pas le mériter. J’ai lu des articles traitant du « TOC homo », il s’agit d’une phobie d’être homosexuel qui amène à développer des TOC de pensée en se questionnant de manière continue sur ses ressentis et réactions au moindre contact ou échange avec une personne du même sexe. Pensez-vous que je sois touchée par ce « TOC homo » ou suis-je réellement bisexuelle? D'où pourraient provenir tous ces questionnement? Avant, je me posais la question mais depuis 1 semaine, cela tourne en boucle dans ma tête.

En écrivant ce message, j’ai peur des réponses que je pourrais recevoir, cependant je souhaite aller mieux et ne pas rester dans cette situation insupportable.

Je sollicite donc votre aide et vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à mon message.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 19 AOÛT 2023

Bonjour,

Il me semble comprendre que vous êtes une jeune personne anxieuse…, ayant peu d’assurance, et que vos pensées obsessionnelles liées à votre orientation sexuelle ont été déclenchées par les paroles de votre père.

Vous écrivez ne jamais avoir été attirée réellement sexuellement par les femmes, mais par les garçons / hommes.
De plus, vous êtes bien avec votre copain : c’est vraiment une très bonne chose et il serait bon pour vous de juste vivre pleinement les bons moments passés avec lui.

Nous vivons aussi à une époque qui prône la liberté sexuelle totale, un « sans limite » qui peut être confusionnant.

Je crois que vous avez surtout besoin d’arrêter de vous rendre malade de vos pensées : j’espère que le psychiatre que vous allez rencontrer bientôt pourra vous y aider.
Sinon, allez en parler à un-e thérapeute qui vous aidera à comprendre que nous sommes tous construits avec un mélange des caractéristiques féminines et masculines, et étant nés d’un homme et d’une femme auxquels nous ressemblons en partie nous pouvons avoir des tendances bisexuelles inconscientes sans pour autant le devenir dans la pratique.

Je vous souhaite d’arriver à apaiser vos pensées perturbantes.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4364 réponses

11977 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AOÛT 2023

Bonjour

Merci pour votre message très touchant, j'y ressens bien tout le désarroi qui vous désoriente et vous donne l'impression de ne plus savoir où vous en êtes, qui vous êtes.

Votre message me touche, parce que j'y sens tout le poids des croyances, des représentations et des normes sociales qui pèsent sur vous, elles viennes de votre éducation et de votre culture bien entendu. Cela me touche parce que la thérapie narrative (je vous invite à vous renseigner à son sujet) s'attache dans un premier temps à déconstruire toutes ces croyances, c'est indispensable pour savoir ce que l'on veut vraiment soi-même et pour soi-même.
Le second point qui me touche c'est le fat que vous ne sachiez plus trop bien qui vous êtes, la thérapie narrative s'attache également à affermir l'identité des patient au travers de leur identité narrative.

Il me semble qu'une thérapie narrative serait une bonne indication pour votre situation. Je peux vous accompagner si vous le désirez.

Je reste à votre disposition Si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter.

Bonne journée

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

420 réponses

199 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 AOÛT 2023

Bonjour,

Vous êtes effectivement une personne sensible mais aussi sans doute assez angoissée, avec un manque de confiance en vous.
Les gens angoissés se perdent souvent dans leurs pensées et ne se font pas confiance à eux mêmes.
Votre trouble sur votre identité sexuelle est arrivé à partir du moment où votre père vous a fait cette réflexion. Vous y avez adhéré par manque de confiance en vous alors que vous ne vous posiez aucune question.
Depuis vous êtes troublée. Vous ne l'étiez pas avant.
Votre identité sexuelle n'est pas un problème par contre vous pourriez travailler sur votre angoisse qui vous joue des tours.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4201 réponses

21658 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AOÛT 2023

Bonjour,

Je comprends que vous traversiez une période de questionnement et d’incertitude concernant votre orientation sexuelle, et je vous remercie d'en faire part sur psychologue.net.
Il est tout à fait normal de se poser des questions et de chercher à mieux se comprendre. Il est également encourageant de savoir que vous avez prévu une consultation avec un psychiatre, qui pourra vous accompagner dans ce processus.

Il est important de rappeler que chaque personne est unique et que les sentiments et les expériences peuvent varier d’une personne à l’autre. Vous décrivez une relation épanouissante avec votre copain, où vous vous sentez bien et épanouie. Les sentiments que vous éprouvez envers lui sont réels et valables, même si vous ne ressentez pas les “papillons dans le ventre”.

Quant aux pensées que vous ressentez envers les femmes il est normal de se questionner à ce sujet .Il est important de se donner le temps d’explorer vos sentiments et désirs, sans jugement ni pression. Chaque personne a sa propre sexualité et il n’y a pas de “bonne” ou de “mauvaise” façon d’être attiré(e) par les autres.

Il est compréhensible que votre éducation et vos valeurs puissent influencer vos pensées et vos émotions. Cependant, il est utile de prendre le temps de vous écouter et d’explorer vos propres désirs et sentiments, sans vous sentir obligée de correspondre à une norme ou à une attente.

Le questionnement sur son genre peut également être un processus complexe et personnel. Si vous ressentez le besoin d’explorer cette dimension de votre identité, il peut être bénéfique d’en discuter avec un professionnel qualifié, tel qu’un psychologue spécialisé dans les questions de genre.

En ce qui concerne le “TOC homo”, je ne suis pas en mesure de poser un diagnostic .Votre psychiatre, lui pourras le faire Cependant, il est important de noter que l’auto-évaluation n’est pas toujours précise et qu’il est préférable de consulter un professionnel de la santé mentale pour obtenir une évaluation appropriée.

Il est courageux de votre part d’écrire ce message et de chercher de l’aide pour aller mieux. Je vous encourage à continuer à vous exprimer et à partager vos inquiétudes avec des personnes de confiance, y compris votre psychiatre lors de votre consultation à venir.

N’hésitez pas à exprimer vos émotions et à poser toutes les questions que vous avez en tête lors de votre prochain rendez-vous. Vous méritez d’obtenir des réponses et du soutien dans cette période difficile.

Je vous souhaite le meilleur dans votre cheminement personnel.

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

945 réponses

1120 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AOÛT 2023

Bonjour Mademoiselle,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour votre message clair et concis, et à vous féliciter pour votre démarche de rechercher de l’aide sur ces questions difficiles.

Notre éducation et notre culture influencent beaucoup de choses, dont la sexualité et les rôles sexuels que l’on va s’autoriser, ou pas, à explorer dans le futur.
Si votre éducation était plutôt homophobe, il est fort probable que vous ayez refoulé une attirance pour les personnes du même sexe, si vous en aviez une. La remarque de votre père sur la chanteuse Angèle a peut-être été pour vous « l’autorisation » qu’il vous manquait pour oser vous poser toutes ces questions.

La sexualité évolue tout au long de la vie et il n’est pas anormal de se poser ce genre de questions à un moment donné. C’est même sain de s’autoriser à les explorer quand elles se présentent. Ce qui ne l’est pas, c’est de les laisser devenir des obsessions qui vous angoissent.

C’est bien d’avoir osé en parler avec vos parents et avec votre petit ami, et c’est super qu’ils se soient tous montré compréhensifs et bienveillants ! Continuez à en discuter avec eux plutôt que de tourner en boucle seule dans votre tête.

Vous pourriez également choisir d’en discuter avec un thérapeute, dans un cadre bienveillant et confidentiel, qui vous permettra d’explorer en sécurité toutes ces questions et ces angoisses, pour trouver des réponses et pour vous apaiser.
Je reste à votre disposition par message et par téléphone si vous souhaitez en discuter plus en profondeur.

Je vous souhaite une belle journée.
Prenez soin de vous,
Mlle Parent

Lou Anne Parent Psy sur Thonon-les-Bains

29 réponses

47 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AOÛT 2023

Bonjour,
Vous êtes en plein questionnement identitaire et c'est tout à fait normal d'en passer par là en devenant adulte. Les attirances que vous mentionnez concernant les femmes peuvent être de différentes natures, cela peut être un signe d'attirance sexuelle comme vous le mentionnez, mais cela peut aussi révéler de l'admiration ou de l'envie. Il est parfois difficile de définir précisément ce dont il s'agit, et il est très courant de passer par une phase ambivalente avant de pouvoir se définir hétérosexuel, homosexuel, bisexuel ou autre.
Les pensées autour de votre identité sexuelle semblent devenir obsessionnelles, aussi il pourrait être intéressant de démarrer une thérapie afin d'être accompagnée dans cette réflexion qui vous perturbe grandement.
Vous indiquez vous retrouver dans une situation bloquante en retournant vivre chez votre père avec lequel la relation est conflictuelle et c'est peut-être un facteur qui vous amène à vous remettre complètement en question. Cette période de questionnement est certainement peu confortable, cependant elle peut vous permettre de mieux vous connaître et de vous sentir beaucoup mieux dans quelques temps.
Je vous souhaite une bonne journée
Myriam Guilhermet
Praticienne en psychothérapie
Art-thérapeute

Myriam Guilhermet Psy sur Lyon

51 réponses

36 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AOÛT 2023

Bonjour,

Pourquoi vous posez-vous tant de questions ? Comme vous pouvez le constater, c’est inutile, sans réponse et vous fait vous sentir mal. La bonne attitude à avoir n’est au contraire pas de se projeter, mais de se recentrer sur le présent. Suivez vos élans et vos envies. Aujourd’hui, ce sont plutôt les hommes qui vous attirent, très bien, suivez vos envies.
Vous verrez bien si un jour vos attirances changent. Vous pourrez alors décider de tenter l’expérience à ce moment-là.
Pensez-vous qu’il soit utile de se ranger dans une case pour se sentir bien ? Non, la réalité est de vivre sa vie comme on la ressent et non pas comme les autres voudraient vous voir la vivre. Restez vous-même et suivez vos envies, ce sera le meilleur conseil que je puisse vous donner.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3459 réponses

3470 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 AOÛT 2023

Bonjour,

Je vous remercie pour votre message

Vous recherchez un avis et sincèrement, ici n’est pas le lieu des avis ou des jugements, ce n’est pas le rôle du thérapeute. Vous avez votre rendez vous à la fin du mois, donc je vous suggère de patienter jusque là. Le sujet est extrêmement délicat et requiert une profonde analyse.

Restant à votre écoute
Marjorie Lugari * Sexothérapeute * Psychanalyste * Praticien en psychothérapie * Visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10855 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Homosexualité

Voir plus de psy spécialisés en Homosexualité

Autres questions sur Homosexualité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13000

questions

réponses 136050

réponses