Enceinte et malheureuse dans mon couple malgré mes sentiments

Réalisée par âme perdue · 8 sept. 2016 Thérapie couple

Bonjour,


je vais tenter de faire court même si dans ma tête c'est le gros bazar.

Enceinte de bientôt 4 mois avec mon conjoint nous avons déjà un petit garçon de 19 mois et sommes ensemble depuis plus de 4 ans.


Depuis plusieurs mois maintenant ma raison et mon cœur jonglent entre des sentiments d'amour et des sentiments de colère pour mon conjoint.

J'ai peur que nous ayons fait le mauvais choix en construisant nos vies ensembles malgré nos sentiments.


En effet nous sommes très différents, lui plutôt casanier moi j'ai besoin de voir du monde tout le temps d'avoir une vie sociale active. Moi très positive et enjouée, curieuse et intéressé de tout, lui après une jeunesse difficile, est plutôt négatif angoissé, souffre d'un gros manque de confiance en lui et en plus il ne s'intéresse pas à grand chose, a du mal à réfléchir et à retenir les choses (il était toujours en difficulté à l'école et souffre presque d'illettrisme). Nous avons dû faire face au début à son mauvais caractère (grosses crises de colère et impulsif à longueur de journée à broyer du noir et ne voir que le négatif, ce que je deviens aujourd'hui pour mon plus grand désespoir).


Au début je trouvais cela "mignon" et j'étais contente de pouvoir l'aider et voir que je le faisais progresser et aller de l'avant grâce à notre couple. Et il a fait énormément de progrès sur son comportement et certaines choses, ce dont je lui suis reconnaissante.


Mais aujourd'hui je suis fatiguée de tout ça, J'ai l'impression de vivre avec un adolescent. Je dois l'assister pour tout (prendre ses RDV gérer les papiers et les comptes, les affaires et démarches pour les enfants, etc.), prendre les initiatives à la maison pour les travaux et les tâches à faire (même s'il participe bien à la lessive au ménage à la vaisselle, tout le reste c'est moi!) et organiser notre vie sociale.


Et il y a aussi à cela toutes les petites choses du quotidien que je ne supporte plus : Le fait qu'il ne se brosse pas les dents tous les soirs, qu'il ne se lave pas les mains après avoir fumer, qu'il rote, pète crache à longueur de journée (désolé je suis gênée de partager cela!!!) Du coup je ne le désire presque plus il n'y a plus de séduction entre nous.


Et puis un gros point noir dans notre relation, il fume des joints (depuis plus de 15 ans !). Nous nous sommes beaucoup pris la tète pour cela. Il a déjà bien diminué sa consommation mais fume toujours (malgré la promesse qu'il avait faite soit fumer juste un petite joint le soir une fois le petit couché mais qu'il n'a pas tenu) et j'appréhende pour l'arrivée de bébé 2 même si encore une fois il me promet que ce coup-ci il se tiendra à sa première promesse et arrêtera de fumer les journées.


A tout cela s'ajoute une situation professionnelle instable pour lui depuis que nous sommes ensemble. Il enchaine les petits boulots mal payés. Il vient seulement de trouver un CDI depuis quelques mois donc de ce côté la ça va un peu mieux mais c'est un 50%. Du coup je dois tout de même "boucher les trous de ses dépenses" et cela n'a pas toujours été facile car nous avons eu plusieurs périodes de tensions à cause de problème d'argent et il vit mal le fait de ne pas pouvoir subvenir à nos besoins. mais contradictoirement il ne gère pas ses sous comme il devrait et dépense trop.


Enfin voila en gros un récapitulatif de tout ce qui ne va pas.. Lui dit qu'il est toujours autant aussi amoureux que moi et ne ressent pas ce malaise mais moi je suis triste de plus en plus. Il supporte de moins en moins mes reproches et mes humeurs à longueur de journées mais il prend sur lui je le vois, et d'autant plus en ce moment avec la grossesse, il me ménage souvent,

Parfois il m'arrive de ne pas lui parler pendant une journée entière tellement j'ai le cœur lourd et remplie de rancune pour tout cela... Peut-être me suis-je trop battue pour cette relation et suis arrivée à bout de mes forces ? Mais pourtant je suis sûre au fond de toujours l'aimer car il y a des jours ou tout se passe au mieux et le lendemain c'est de nouveau tout noir, comme l'impression d'être bipolaire !


Je passe de plus en plus de temps à ressasser tout cela dans ma tête et je trouve de moins en moins de solutions. Du coup je déprime car je n'arrive plus a profiter de ma famille et de ma grossesse comme je le devrais et comme je le voudrais.


Je pense à aller voir un psychologue pour pouvoir m'aider à y voir plus clair mais j'ai du mal à passer le cap. Je ne me reconnais plus ma joie de vivre et mon côté extravertie ont disparue...

Je ne sais plus trop comment faire pour me retrouver. je sais que tout mon texte est un peu fouilli et brouillon, il est à la hauteur du chantier dans ma tête, je m'excuse pour cela et pour la longue tartine que je viens décrire.


J'attends avec impatience vos avis et si besoin quel type de personne thérapie il faudrait que je suive pour retrouver une harmonie dans mon couple et dans ma tête. Mon conjoint n'est pas fermé à l'idée de voir quelqu'un ensemble pour m'aider à aller mieux, mais peut être serait-il bien que je vois déjà quelqu'un seule pour pouvoir me soulager en parlant ouvertement ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 8 SEPT. 2016

Bonjour madame,

La réponse est dans votre question. Vous avez besoin de vider votre sac et à retrouver du sens dans ce que vous faîtes, un psychologue ou un psychanalyste me semble tout à fait approprié puisque votre souhait est de travailler sur l'actuel.

En ce qui concerne votre conjoint, peut être devrait-il participer à ce travail un peu plus tard? Vous verrez bien. Je pense que vous prenez conscience que vous êtes en faite la maman de deux enfants avec un troisième qui va arriver et cela vous questionne puisque avoir deux enfants en bas âge ce n'est pas rien et vous avez besoin d'être épaulée. Votre conjoint pourrait-il devenir ce mari et ce père protecteur et bienveillant que vous souhaitez avoir? L'avenir vous le dira mais en attendant faîtes vous aider.

Bon courage à votre famille, vous savez personne ne peut porter toute la misère du monde sur ses épaules. Nos tentatives pour guérir notre conjoint de ses blessures sont souvent vaines car un jour nous comprenons que ne change et ne guérit que celui qui le désire. On ne peut pas nager au lieu de l'océan pour deux sinon on risque de se noyer avec lui. Le principe de survie est très important, d'abord le minimum vital pour soi et ensuite pour l'autre, tout en sachant que nos enfants nous prennent beaucoup d'énergie mais ils nous en donnent en retour.

N'hésitez plus !!! Consultez!!

Cordialement,

R.Perinetti

Psychanalyste

Rodrigo Perinetti Psy sur Saint-Yzan-de-Soudiac

246 réponses

1587 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 OCT. 2016

Bonjour,

Il est important de faire le point, (un bébé arrive qui aura besoin de parents responsables) sur vous-même aussi, car si je peux me permettre vous parlez beaucoup de "lui" de façon négative, et de vous de façon positive, or dans une relation c'est 50/50. Pourquoi aller chercher des réponses chez un bon psy ? Car votre inconscient vous joue des tours : vous avez fait des choix sur un aspect "mignon" ... et vous vous demandez si ces choix ont été responsables, et vous avez raison. Consultez, il existe de nombreux thérapeutes bienveillants, mais ne vous attendez pas à ce que l'on vous prenne pour une victime, la thérapie est là pour vous remettre en mouvement de façon consciente et responsable; cependant la relation qui semble être masochiste / inconsciente de votre part avec son pendant sadique inconscient de la part du père de vos enfants est sur la ligne rouge et va exiger d'aller un peu plus loin que ce que vous amenez là, c'est-à-dire : qu'avez vous subi de la part de vos schémas parentaux pour que vous soyez aujourd'hui dans cette situation . La psychothérapie d'approche analytique est un +, et je vous conseille un thérapeute familial; la sophrologie et autres techniques vont vous soulager et peut-être ne pas suffire. Bien à vous.

DEVEAUX-POISSY Fabienne Psy sur Hyères

21 réponses

23 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 SEPT. 2016

Bonjour Madame,

Vous traversez une période difficile, de grossesse sur fond d'inquiétudes grandissantes et déceptions objectives multiples concernant votre compagnon et votre couple.

Il est certain que vous ne pouvez pas changer votre conjoint si lui même ne souhaite pas le faire. En même temps, les problèmes de drogue que vous décrivez chez lui ne sont pas réellement surmontables sans une aide extérieure : il a besoin de faire appel à un service d'addictologie.

Etant donné le fait que vous aimez encore votre conjoint, qu'il a quand même déjà fait des efforts pour évoluer, qu'il est d'accord pour consulter avec vous ET dans le contexte familial qui est le votre (avec un 2e enfant à naître) je vous conseille vivement de demander l'aide d'un(e) thérapeute de couple.

Vous allez pouvoir, avec l'aide d'un tiers professionnel et bienveillant, dans un cadre sécurisant, dire tout ce que vous avez sur le coeur, et l'un et l'autre, mettre en lumière vos problèmes dans le contexte de vos histoires familiales singulières, et vous faire accompagnés petit à petit vers les changements que vous souhaitez et qui sont nécessaires à votre commun bien être familial.

Je vous souhaite de réussir à aller mieux ensemble !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2218 réponses

6333 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 SEPT. 2016

Bonjour madame,
je crois en effet que vous avez besoin de consulter, ne serait-ce que pour faire le point sur votre situation personnelle, comprendre ce qui vous arrive et pouvoir exprimer vos difficultés dans un premier temps.
Aujourd'hui votre façon de voir de votre compagnon a changé. Il est difficile de vouloir changer l'autre quand il ne correspond pas à ce que nous aimerions voir chez lui. C'est toute la difficulté du couple et l'ambivalence "d'aimer". Qui aime-t-on quand on aime ?
Il peut être en effet judicieux d'entreprendre une thérapie de couple.
Je vous souhaite le meilleur pour vous et votre famille.

Bien à vous
Philippe Bossi

Philippe Bossi Psy sur La Rochelle

14 réponses

33 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 SEPT. 2016

Bonjour,
La grossesse est une période de fortes stimulations hormonales et parfois associée à une grande sensibilité. Les émotions plus fortement vécues nous font Voir la vie parfois à travers un prisme émotionnel négatif
Je dois d’abord vous félicité pour votre courage, pour l’amour que vous portez à votre famille et l’énergie que vous mettez à ce qu’elle soit la plus heureuse possible.
A ce que vous exposez, il semble que votre système physique et mental soit saturé et qu’il aurait besoin de se décharger et prendre du repos.
Vous dites que vous avez toujours des sentiments pour votre conjoint et c’est super. Il est utile de vous rappeler que votre conjoint, est votre conjoint pas votre enfant ni votre patient et vous semblez endosser des rôles qui ne sont pas de votre responsabilité.
Il est important ici que vous preniez soin de vous et que votre conjoint fasse de même pour lui en réglant ses propres difficultés.
Vous avez besoin d’aide, cela ne fait aucun doute. Quant au choix de l’aide il vous appartient. Vous pouvez choisir une thérapie brève ou un travail à long terme.
Le plus urgent pour l’instant est de prendre soin de vous

bon courage.

PN

Cabinet Philippe NAPPEY Psy sur Saint-Avé

97 réponses

181 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 SEPT. 2016

Bonjour,

Comme vous le dîtes vous êtes perdue. de plus vous allez à nouveau être maman et cet état vous plonge encore plus dans la fragilité, réel et psychologique.
Oui, demandez de l'aide va vous demander encore du courage, mais osez , c'est l'occasion d'éclaircir votre avenir et votre présent et quand on est maman, c'est un si beau cadeau pour ses enfants d'être en harmonie avec ses choix, en conscience.

Portez vous bien

Caroline Delaunay Psy sur Paris

14 réponses

77 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 SEPT. 2016

Bonjour ,

Je partage l’opinion de M. Gaillard.

Vous avez besoin de tout mettre à plat er de définir clairement ce que vous acceptez ou pas et définir clairement votre projet de vie à vous. L’arrivée d’un enfant ne simplifie jamais les choses. Vous êtes mère de bientôt deux enfants. Vous avez besoin qu’il prenne sa place de père et vous n’avez pas à être sa mère.
Commencez donc par consulter seule. Les thérapies TCC peuvent vous aider.

Concernant votre conjoint, sa consommation de joints a aussi des effets …. Par exemple sur sa mémoire. S’il n’est pas opposé au fait de consulter, vous pouvez lui proposer d’entamer lui même une thérapie. Ce serait un bon signe de sa volonté d’évoluer.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter directement.

Bien cordialement

Nathalie Delmotte

Nathalie Delmotte Psy sur Châteauneuf-Grasse

152 réponses

648 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 SEPT. 2016

Bonjour,
Vous devez, si vous le souhaitez, rencontre une ou un psychologue qui vous aidera et ce de façon sérieuse.
Cordialement

Jean-Yves Flament Psy sur Toulouse

146 réponses

625 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 SEPT. 2016

Bonjour,
Je comprends que vous ailliez du mal à passer le cap et prendre rdv en consultation. C'est une démarche difficile car cela nous met face à nos soucis alors qu'on aimerai les oublier. Cela demande du courage et ça vous me paraissez en avoir.
Un professionnel pourra vous aider à trier ce qui est important et ce qui ne l'est pas, à remettre de l'ordre dans tout ça. Il saura vous apporter une écoute bienveillante, sans jugement et vous guidera dans vos réflexions. Il saura vous aider à vous reconnecter à vous-même.
Il me paraît nécessaire que ce professionnel vous accompagne pour apaiser votre colère et vos ressentiments.
Pour ma part, je suis sophrologue et je pense que la sophrologie est une approche qui pourrait vous apporter beaucoup. On possède des techniques spécifiques mais faciles à refaire dans le quotidien, quand on en a besoin. Cela pourrait vous aider à ne plus ressasser, retrouver de la joie, vous reconnecter au positif...
Je vous conseille de faire cette démarche seule dans un premier temps pour y voir déjà un peu plus clair. Ce n'est que par la suite que vous pourrez en parler avec votre conjoint en lui proposant de faire cette démarche lui aussi seul dans un premier temps et quand vous vous sentirez prêt l'un et l'autre, vous pourrez aller ensemble en consultation.
La sophrologie peut être aussi une bonne approche pour lui notamment dans l'accompagnement à l'arrêt des joints. Mais avant tout c'est à lui de décider cela et il faudra respecter sa décision quelle qu'elle soit.
Il faut également savoir que pendant la période de la grossesse, les hormones amplifient les émotions d'où parfois une impression d'être bipolaire sans l'être réellement.
Je ne peux que vous conseiller de ne pas prendre de décision hâtive vis à vis de votre couple et de vous laisser le temps de la réflexion. Le professionnel sera là pour vous guider.
Je tiens tout de même à préciser qu'on ne change pas les gens, ils changent d'eux même et ce, uniquement s'ils le souhaitent.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter, je me tiens à votre disposition.
Bon courage!

Jego Roxanne Psy sur Nantes

90 réponses

300 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 SEPT. 2016

Bonjour,
Je schématise, mais, endosser les rôles d’institutrice, éducatrice, compagne, mère, coach, cela fait beaucoup effectivement. Et comme d’après votre description les résultats ne sont pas à la hauteur de vos attentes, il est évident que l’usure se fait sentir. On ne peut pas jouer les bienfaiteurs toute sa vie, y compris dans un couple. Même si cela a pu être gratifiant pour vous à une époque.
Il convient que vous consultiez, seule de préférence pour commencer. En associant ultérieurement votre compagnon s’il le souhaite.
Un enfant va arriver. Croire que les choses vont s’arranger sur la base de bonnes résolutions n’est pas très réaliste, surtout si cela se résume à une seule résolution, à savoir, arrêter de fumer la journée. On est loin du compte.
Il faut remettre bien des choses à plat.
Cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2185 réponses

6264 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie couple

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie couple

Autres questions sur Thérapie couple

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12700

psychologues

questions 11400

questions

réponses 66450

réponses