Mes beaux-parents se plaignent de ne jamais avoir la garde de leurs petits-enfan

Réalisée par Nathalie · 8 mars 2022 Aide psychologique

Bonjour, j'ai un problème avec mes beaux parents. Dès que nous les voyons (1 à 2 repas par mois) ils se plaignent de ne jamais avoir mes 2 enfants de 3 et 5 ans en week end ou le mercredi.
Ils habitent quand même à 50km et je travaille 5 jours par semaine ça me paraît compliqué déjà de les mettre à garder chez eux en semaine et fatiguant pour les enfants.
Mon conjoint étant souvent absent il m'est arrivé lors de maîtresses absente ou maladie de leur laisser une journée et même à dormir.
Cependant ils ne veulent plus y aller pour dormir ni la journée car ils les forcent à faire une sieste, à manger des légumes et ils refusent de donner un biberon de lait le soir à min fils de 3 ans car cela fait bébé. Nous avons expliqué a mes BP que toutes ces choses ne nous dérangeait pas mais ils n'en font que leur tête.
Quant à leur donner le week end pour qu'ils fassent des sorties en parc d'attractions ou pour partir en vacances je n'en ai aucune envie : mon BP conduit vite et ma belle mère a déjà perdu mon fils dans une fête foraine.
J'ai déjà expliqué cela à mon conjoint qui n'est pas du tout d'accord avec moi . Il aimerait que je fasse plaisir à ses parents et il pense que ce n'est pas si grave d'avoir perdu un enfant puisqu'ils l'ont retrouvé.
Je suis partagé entre les 2. Cet été mes BP aimeraient aussi emmener leurs 4 petits enfants en vacances à 800km mais je n'en ai aucune envie je les trouve trop petit pour partir 15jours loin de leurs parents.
Je ne sais pas comment réagir à tout ça car la question revient systématiquement dès qu'on les voit parfois juste la porte passée j'ai droit à des demandes ou à des piques.
Récemment, ma BM a fait un craquage à cause de cela, elle dit que je ne veux pas les laisser profiter de leurs petits enfants pour les embêter.
Je n'ai rien contre eux personnellement, mais ils sont de la vieille école concernant l'éducation. (Fessée, punition au coin..) ils n'ont jamais mis de fessée à mes enfants mais les ont deja punis au coin quand ils étaient petits. 2 à 3 ans) je leur avais déjà dit que c'était disproportionnée comme punition à cet âge mais ils sont persuadés d'avoir raison.
Ils aiment raconter à leur famille que je ne sais pas tenir mes enfants car je fais de la bienveillance alors que pour eux ce mode d'éducation ne marche pas.
Dans tout ça la position de mon conjoint est clairement du côté de ses parents sauf quand ça impact son emploi du temps ou son travail. Il me reproche de ne pas être empathie vis à vis de ses parents.
Je me sens vraiment mal à chaque fois que je vais chez eux et je me sens mal également car mon conjoint ne me soutient pas. Qu'elle serait la solution?
Merci d'avance

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 9 MARS 2022

Bonjour Nathalie,

Rassurez vous, mes enfants ont aujourd’hui 9 et 7 ans et j’ai vécu la même étape que vous, donc exactement les mêmes conflits avec mon conjoint et ma belle famille.

C’est très simple à dire : vous dites que vous comprenez leurs demandes, mais que vous et les enfants n’êtes pas prêts à une si longue séparation. Et que c’est votre choix et que vous comptez vous y tenir. Mais que si cela ne leur convient pas et bien vous et vos enfants, vous viendrez sûrement les voir moins fréquemment étant donné la situation.

Je pense que vous êtes une super maman! Vous écoutez vos enfants et leurs besoins. Je vous remercie de vous battre pour eux et votre bien être à tous. Merci pour tant de bienveillance également.

Tenez le coup face à votre conjoint, ils sont sortis de votre ventre et vous vous sacrifiez chaque jour pour qu’ils soient tous heureux. Continuez à vous écouter. Vous seule savez ce qui est bon pour vos enfants.

Je vous souhaite une excellente continuation et n’oubliez pas, je vous soutiens

Bien à vous
Marjorie Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10852 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MARS 2022

Bonjour
Votre questionnement très légitime concerne vos enfants et c'est a vous qu'appartient l'autorité parentale. Vous êtes la personne la mieux habilitée à décider ce qu'il convient de faire. Votre posture même si elle vous semble compliquée a besoin d'être claire ert sans culpabilité. Vous pouvez me contacter pour en parler. Bien à vous.

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 MARS 2022

Bonjour Nathalie,
dans ce que vous décrivez, vous n'avez pas confiance, ni envie de laisser vos enfants à vos beaux-parents.
Il est vrai, qu'une fois qu'ils sont en garde chez eux, vous ne savez pas ce qui va se passer. Vous n'avez plus la main, c'est difficile à accepter. Les grands-parents font ce qu'ils veulent avec leurs petits-enfants. C'est une relation privilégiée car les adultes sont débarrassées des contraintes familiales et éducationnelles.
Tant que vous n'êtes pas rassurée à l'idée de les déposer chez eux, vos enfants le ressentent et ne souhaitent donc pas y aller.
Votre mari ne vous soutient pas car il est à la fois leur fils et le père de ses enfants.

Je vous invite à prendre confiance en vous, à vous encourager, à vous féliciter de faire des choix parentaux. Remerciez-vous de choisir une façon d'élever vos enfants qui vous convienne. S'il y avait une seule façon de faire, nous ferions, toutes la même ;)

L'idée est que vous puissiez vous renforcer, dans vos choix, en tant que maman. Une fois que ce sera fait, vous pourrez alors affronter les paroles de vos beaux-parents.
Et ensuite, vous envisagerez, peut-être, de vous voir tous les 5 ensemble. Il s'agirait de rencontres avec les beaux-parents mais en votre présence. Vous répondrez à la fois à leur demande de voir vos enfants mais aussi à votre besoin de vous assurer que tout se passe au mieux.

Vos enfants sont jeunes 3 et 5 ans. Ils ont surtout besoin de vous et quand tout le monde se sentira prêt, ils pourront partir loin et longtemps.

Prenez le temps que vous jugez nécessaire, c'est vous qui décidez.

Caroline Daufouy
Coache spécialisée dans la relation parent-enfant

Anonyme-383463 Psy sur Ancenis

24 réponses

80 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2022

Bonsoir Nathalie,
Vous essayez de protéger vos enfants car vous voulez le meilleur pour eux, et vous êtes habituée à vous occuper beaucoup d'eux en l'absence de votre conjoint. Vos beaux-parents ont conservé leurs principes d'éducation à l'ancienne avec des règles plus stricts, que vous n'approuvez pas et que vous trouvez trop dures pour des enfants aussi jeunes. Vos enfants, qui sont habitués à votre mode d'éducation, n'apprécient évidemment pas ces règles, et s'en plaignent. Durant leur scolarité, puis leur vie future, ils vont être confrontés à tous types de personnes et les séjours chez leurs grands-parents leur apprendre à s'adapter à différents modes de fonctionnement. Et ils vont s'y habiter petit à petit sans que cela ne les traumatise. Et pour eux, chez vous ce sera comme ça et chez leurs grands-parents autrement. Et passer du temps avec leurs cousins ne peut que les aider à socialiser et à nourrir les valeurs de la famille. Actuellement vous êtes sur la défensive car votre conjoint ne prend pas votre défense. Et je suis bien sensible à votre colère. Mais il est pris dans un conflit de loyauté familiale vis-à-vis de ses parents.
En parler à un thérapeute vous permettrait de comprendre ce qui se passe en vous, d'exprimer votre colère et de découvrir vos ressources intérieures pour dialoguer avec votre conjoint avec bienveillance et trouver une solution qui vous convient à tous les deux.
Je suis à votre disposition si vous souhaitez en parler.
Chantal JEAN
Thérapeute en Relation d'Aide
Séances en face à face dans mon cabinet à Paris 5e ou en visioconférence sur Skype ou Messenger

Chantal Jean Psy sur Paris

515 réponses

277 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2022

Bonjour Nathalie,
Cette situation est assez courante.
On voit bien votre nature angoissée : vous avez cette tendance à ressasser de vieux épisodes (perte de votre mari à la fête foraine quand il était petit) et à alimenter vos peurs (peur d'un accident etc)...
Peut-être pourriez vous relativiser : tout le monde, même vous, peut faire une erreur par rapport aux enfants et vos beaux parents ont quand même élevé les leurs. Le problème vient surtout de vos projections négatives qui ne sont pas la réalité.
Il y a cependant un divergence d'opinion sur l'éducation : trop sévère de leur côté selon vous, trop laxiste de votre côté selon eux.
Il faudrait que vous réfléchissiez à ce qui est non négociable et ce sur quoi vous pouvez lâcher du lest.
Par exemple, soyez fermes pour les châtiments corporels (mais vous dites qu'ils n'ont jamais reçu de fessée) mais lâchez du lest sur les points dont vous vous faites une montagne. Les enfants ont une très bonne capacité d'adaptation, ils peuvent très bien vivre le fait que chez Mamie on mange des légumes verts et qu'on fait la sieste ! Si vous leur expliquez que c'est bien pour eux aussi, ils l'accepteront.
Pour les vacances à 800 kms, seriez vous aussi réticente si la demande était venue de votre famille ?
Le problème ne vient-il pas de votre sentiment de les "abandonner" ? Peut-être pourriez vous négocier un séjour plus court, pour commencer ? Aller les rejoindre au bout de quelques jours par exemple et rester en contact chaque soir en visioconférence ?
Il ne vous faudrait pas perdre de vue que les relations enfants-grands-parents sont bénéfiques et si vous y faites trop systématiquement blocage, vous risquez que vos enfants vous le reprochent plus tard et de les priver de quelque chose qui est important.
Vous auriez besoin de lâcher votre anxiété pour voir le côté positif de la situation, être moins rigide.
Peut-être pourriez vous consulter pour travailler cela.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4488 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2022

Bonjour,

Vous semblez être une superbe maman et très à l’écoute de vos enfants, si même eux ne souhaitent plus aller chez leurs grands parents c’est qu’il y a des raisons valables… C’est très bien d’être à l’écoute.

Pour tenter de trouver un compromis, vous pourriez peut être prévoir quelques jours de vacances, ou vous allez vous aussi chez eux, comme ça ils sont contents de voir les enfants, mais n’ont pas besoin d’assurer leur côté « éducation à la vieille école ».

Si vous ressentez le besoin de discuter en privé, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message.
Krystel Berlan,
Psychologue Positive

Krystel Berlan Psy sur Béziers

297 réponses

286 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2022

Bonjour Nathalie,

Je vous invite à écouter vos enfants. Ils ont parlé, ils ont dit qu’ils ne voulaient plus rester chez leurs grands-parents. Si vous les écoutez, alors ils gagneront dans la confiance en eux : « lorsque je ressens quelque chose qui me dérange, je sais dire non ». C’est tout bénéfice pour le jour où ils croiseront sur leur route une personne malveillante qui leur fera une proposition malhonnête, ils se souviendront qu’ils savent dire non.
Et ils gagneront aussi dans la confiance en vous, leur maman, adulte responsable et référent.

C’est vous leur éducateur principal, vous avez raison de vous positionner face à ces grands-parents qui veulent imposer leur façon de faire. Même si ce ne sera jamais exactement pareil chez eux que chez vous, a minima ils respectent ce qui permet à l’enfant de se sentir en sécurité.

La première personne avec qui il faut en parler c’est le père de vos enfants. Co-éducateur, co-responsable. Il est essentiel que vous soyez en accord sur la façon de vous comporter avec vos enfants. Et ensuite qu’il vous soutienne, vous la maman de ses enfants auprès de tous les autres adultes qui s’occupent de vos enfants, ses parents, et aussi le corps enseignant…

Je vous invite à découvrir la CNV, Communication Non Violente, idéalement avec votre conjoint. Ou de contacter un-e thérapeute pour vous faire accompagner dans votre couple parental.

Je reste à votre disposition pour vous accompagner davantage si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1907 réponses

2129 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2022

Bonjour Nathalie,

Il n'est pas exclu de laisser vos enfants à vos BP mais ils doivent comprendre que s’ils veulent les voir plus souvent ils n'ont pas d'autre choix que d'appliquer l'éducation que vous et votre mari avez décidé pour VOS enfants.
Donner une friandise avant d'aller dormir ça va, mais décider de l'éducation à la place des parents ce n'est pas leur rôle.

Re donnez-leur leur responsabilité entre les mains en leur disant qu'ils ont deux options, soit ils appliquent vos souhaits pour l'éducation de vos enfants, soit ils les voient encore moins souvent. C'est eux qui choisissent et ne pourront s'en prendre qu'à eux même.


Prenez soin de vous

Damien

Damien Launay Psy sur Villeurbanne

335 réponses

995 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 MARS 2022

Bonjour Nathalie,
Il est fréquent que de telles situations délicates se présentent. Chacun voit les chose à sa manière, selon la place qu'il occupe.
Vous êtes leur maman, leur papa est votre conjoint, mais aussi le fils de vos beaux-parents. Et les enfants n'ont aucun filtre, donc disent ce qui leur plaît ou pas...
Alors, comment agir en intelligence et faire en sorte que toute cette organisation soit moins chargée émotionnellement!
Si vous le souhaitez, je vous reçois sur une séance en présentiel ou visio, pour remettre un peu de légèreté dans tout cela, ou en tout cas prendre du recul.
Bien à vous
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3428 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses