Help! pma et belle fille de 10 ans

Réalisée par Rouennaise83 · 12 juil. 2022 Aide psychologique

Bonjour,
Je ne sais pas si je suis susceptible et très à cheval sur mes principes ou sensible car tout ce qui se passe me touche.
Je vis avec un homme génial( malgré une tromperie il y a 5 ans) nous avons acheté une maison et vivons avec sa fille de 10 ans, en garde alternée

En parallèle,nous essayons d'avoir un enfant depuis 2 ans mais rien (bientôt 42 ans on nous conseille déjà de passer par l'Espagne pour un don d'ovocytes).
Je ne souhaite pas évoquer cela avec la belle fille et ma belle famille car pas envie de répondre au question :"alors la PMA,passe moi le sel près de toi stp,alors vous en êtes ou ?"" Bref.... Je veux que cela reste confidentiel


mais je suis agacée par tout cela

Deja la PMA,Mon corps ne m'appartient plus vraiment,écho, prise d'hormones,échec, transferts...

Et ma belle fille qui a une éducation qui me paraît laxiste: on lui passe de chose comme le manque de respect,elle n'est pas méchante.

mais cela m'exaspère au plus haut point .. nous sommes en vacances dans le sud de la France. Pour 15jours et depuis 10 jours, j'ai dû reprendre plusieurs fois par jour son manque de respect,manque d'initiative. Et d'autonomie, Ok elle a 10 ans..

mais il y a encore 2 ans elle demandait à son père de venir lui laver le dos,j'ai recadré le père en lui demandant s'il comptait faire cela jusqu'à ces 16 ans. Il a décidé de la laisser prendre sa douche en toute autonomie.
Pareil pour la pudeur,on ferme la porte de la salle de bain... Etc...

Bref je suis soulagée quand elle ça chez sa mère et tendu quand elle est là (même I nous vivons des moments sympas).

L'an prochain elle rentre au collège,pour moi elle n'est pas prête du tout, elle dit bonjour à tout le monde dans la rue, comme si elle avait 5 ans, je me doute que enfants de parents divorcés c'est pas facile mais quand même les bases.. on ne parle pas aux inconnus. Cela paraît évident pour sa famille ( on évolue quasi exclusivement dans sa famille,la mienne vit dans une région et mon sieur a peu d'amis)
Ce qui laisse peu de place à d'autres contacts de rapport avec des personnes non issu du cercle familial,bref se confronter au ""Monde " .

Mais j'ai conscience que mon intransigeance me jouera des tours quand elle sera en pleine adolescence.
Elle n'est pas ma fille je le considère plus comme une petite sœur (je suis l'aînée de 8 enfants).. le père est bien plus cool et patient mais je le soupçonne de me laisser faire pour son éducation car son ex et sa mère la garde souvent donc elle gère aussi
. Je me sens très tendue en sa présence,j'ai arrêté le tabac (pma).

Je compense avec du sucre, je vois un acupuncture car c'est sensé aider pour avoir un bébé ,j'attends.... Je suis perdue et en colère de devoir gérer tout cela, parfois je me dis que je devrais tout plaquer et partir pour recommencer loin de tout ça... Mais a 42 ans et un désir d'enfant... J'hésite

Tout m'agace, je suis crispée, pas de reconnaissance non plus je pense à tout.. bref j'ai la charge mentale d'une mère de famille sans enfants.
Je me sens être là pire de belle du monde même si je fais attention à elle. Mais j'étouffe.
Désolée pour ce texte totalement décousu et sans doute peu claire.

Par avance merci pour votre lecture
Cdt

La varoise

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 JUIL. 2022

Bonjour Madame,

Depuis deux ans, vous vivez des moments complexes et un rapport avec votre corps très difficile.

Je pense que vous vous engagez trop pour l’éducation de cet enfant et que vous devriez laisser plus d’espace au père. Son rôle et sa présence deviennent de plus en plus essentiel pour la bonne construction psychique de sa fille.

Soyez indisponible, proposez lui de sortir seul avec son enfant pour que vous puissiez vous reposer. N’oubliez pas que vous êtes aussi en vacances. Vous n’avez pas une seconde à vous. Dites stop!

Excellentes vacances
Cordialement
Marjorie Lugari Psychanalyste

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10865 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JUIL. 2022

Bonsoir La Varoise,


De ce que je vous lis concerne le groupe familial et non vous individuellement.

Vous êtes rentrée dans un système de "+" et "+", c'est à dire que plus votre conjoint est laxiste éducativement et plus votre éducation de base, structurée de bon sens, se rigidifie. Là où vous avez raison et êtes légitime à poser des limites entre le dedans et et le dehors, entre l'intime et le partageable, vous êtes exaspérée et vous pouvez avoir l'impression d'exagérer.

Il serait mieux de mettre des mots, en présence d'un tiers professionnel auprès de votre conjoint.

Certes, ce n'est pas votre fille mais elle doit se comporter avec le sens du respect dû à tout à chacun. Ce que vous décrivez de son comportement en public m'inquiète un peu quant à son développement mais il faudrait davantage d'informations : le retour des enseignants, des médecins, les observations d'autres adultes et paires, etc....

Le stress sur les dissensions de vos conceptions éducatives doit impacter le projet d'enfants.

En l'état actuel des choses, oui, c'est risquer de mettre en route un enfant alors que vous n'avez pas accordé vos violons. Dans quel bain risquez-vous de mettre ce futur enfant?

Posez-vous la question du pire du pire si vous n'avez pas d'enfants en contexte pareil et même question si vous avez un enfant en contexte pareil.

Il est plus qu'impératif de ne pas rester seule et de consulter un psychologue spécialiste de la famille pratiquant la thérapie familiale pour aider à repérer les éventuels non-dits dans la famille pouvant expliquer en partie l'attitude "naïve" de votre belle fille malgré son âge.

Fouziya KISSI
Psychologue clinicienne Psychothérapeute

Fouziya KISSI Psy sur Champigny-sur-Marne

47 réponses

22 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 JUIL. 2022

Bonjour,
Concernant la PMA, rien ne vous oblige à en parler avant que vous ne soyez sûrs du succès de cette démarche, il sera toujours temps d'annoncer l'arrivée du bébé, même quelques mois seulement avant. Je vous rappelle aussi qu'il faut parfois lâcher prise pour que les choses se fassent avec sérénité. Il peut y avoir aussi des blocages inconscients.
On voit par ailleurs que votre belle fille vous agace et au delà du fait qu'elle soit assez opposée à votre propre façon de fonctionner, il y a quelque chose de plus profond qui se joue entre vous.
Cette enfant a la peur de l'abandon, il se peut qu'elle vous perçoive comme une "concurrente" dans le cœur de son père, ce qui explique notamment qu'elle manifeste des désirs de proximité (se faire frotter le dos par exemple), pour rester encore un peu une petite fille, pour attirer l'attention de son Papa. Or, vous vous y êtes opposée alors qu'elle n'avait que 8 ans et vous avez fait un procès d'intention à son père en lui demandant s'il allait continuer jusqu'à ses 16 ans. Vous n'avez pas encore d'enfant, mais seriez vous choquée si celui que vous allez avoir vous demandait, à 8 ans, la même chose ? Y verriez vous quelque chose de malsain ? Vous vous offusquez aussi parce qu'elle dit bonjour à tout le monde dans la rue : objectivement, en quoi est-ce inconvenant ? je pense que les gens ont dû au contraire être touchés d'une telle spontanéité. Ce que je voudrais vous faire comprendre, c'est que pour vous aussi, cette enfant représente une menace, vous aussi la considérez comme une concurrente dans le cœur de votre compagnon parce que vous l'assimilez à sa mère, donc à l'ex de votre autre, donc à une autre personne qu'il a aimée. C'est cela qu'il vous faut revoir : cette petite fille n'est pas sa mère, elle est un être humain à part, et elle n'est pas non plus une menace. Ce que son père lui donne n'enlève strictement rien à ce qu'il vous donne. de son côté, le Papa éprouve certainement une culpabilité (consciente ou non) à avoir troublé sa fille en seséparant de sa mère : c'est pour cela qu'il essaie de compenser en étant plus cool.
Ce que vous ressentez réactive en réalité des peurs très anciennes, celle de votre propre enfance et pour que vous le compreniez, je vous invite à vous procurer cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même". Vous verrez quels systèmes de défense contre productifs on se bâtit à partir de ses peurs d'origine. On voit notamment votre rigidité qui fait que vous avez du mal à accepter que l'on puisse fonctionner autrement que vous.
Mon souhait n'est pas bien sûr de vous "secouer" mais de vous faire percevoir les choses autrement car si vous vous maintenez dans vos énergies actuelles, vous risquez de vous sentir de plus en plus mal et peut-être de faire du mal aussi. J'aurais encore beaucoup de choses à dire mais il faudrait consulter pour cela. J'espère vous avoir interpellée pour le moins.
Prenez soin de vous !
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4507 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 JUIL. 2022

Bonjour

Vous semblez surtout renoncer à certains de vos besoins en prenant en charge des tâches/rôles qui ne vous incombent pas forcément. Qu'est ce qui vous pousse à agir ainsi? Quel(s) besoin(s) cherchez vous à satisfaire en adoptant cette casquette?
Vous dites que votre compagnon semble adhérer à ce fonctionnement par rapport à sa fille mais vous, parvenez vous à exprimer quelles sont vos attentes vis à vis de son rôle de père?

Cela vient se renforcer avec ce projet de bébé et induit implicitement des peurs dans votre future parentalité.
Bien que sa fille soit en garde alternée, il est nécessaire de vous accorder sur votre place dans cette famille recomposée et quelle est celle que vous voulez prendre et celle dont vous êtes en droit de vous "décharger".

Par ailleurs, vous parlez peu du couple. Où en êtes vous? Ce projet de PMA pourrait aussi impacter le couple (et ce malgré vous). Parvenez vous à communiquer en toute transparence sur vos ressentis, vos attentes respectives,...et quelle est la place du couple?

Enfin, vous, en tant que femme, que faites vous pour prendre soin de vous? Vous semblez très engagée à tout porter mais qui prend soin de vous? Vous accordez vous des moments de repos, de détente, de légèreté?

En ne posant pas de limite, vous risquez de vous négliger et arriver à saturation. Je vous invite donc à communiquer avec bienveillance et consacrer ne serait-ce que de temps en temps, des moments rien que pour vous et sans culpabiliser.

Votre exigence cache des peurs qu'il faut identifier.
Un accompagnement bienveillant pourrait vous être bénéfique pour cheminer en douceur.

Je reste à votre écoute si besoin. N'hésitez pas à consulter mon profil pour en découvrir davantage sur mon approche personnalisée.

Belle journée

Virginie AUGIAS
Thérapeute et coach en développement personnel et professionnel
Consultations en ligne ou à mon cabinet

Virginie Augias Psy sur Cadaujac

1241 réponses

2740 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 JUIL. 2022

merci pour votre témoignage.

ça part dans tous les sens et on dirait que vous êtes stressé et que vous avez l'impression de manquer de soutien. Et l'arrêt du tabac ne doit pas aider.

Vous avez le droit de rester discrète sur la PMA (à voir avec votre compagnon)

En ce qui concerne la fille de 10 ans :
Une relation père-fille c'est toujours particulier.
Vous êtes surement sa rivale en ce qui concerne son père.
La position de la belle mère/beau père c'est toujours compliqué.
Et c'est bien possible que votre compagnon vous laisse faire en ce qui concerne le cadrage avec sa fille

Lâchez sur certaines choses, et si c'est pas possible, Prenez du temps pour vous, pour respirez, sans votre compagnon sans sa fille.
marchez régulièrement ça vous fera descendre le stress.

je reste à votre disposition,
Arnaud SOTO, Psychologue

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

392 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 JUIL. 2022

Bonjour,

Je crois surtout que la problématique ne vient pas de votre belle-fille, mais d’une mauvaise communication entre son père et vous. Vous n’avez certes pas les mêmes exigences sur le plan de l’éducation (son père semble un peu baisser les bras d’ailleurs), et surtout vous n’avez pas les mêmes liens familiaux.
De plus, cette fille vous focalise sur votre mal-être vis-à-vis de ce bébé qui tarde à venir. Vous voyez en elle, ce futur que l’on vous refuse.
C’est aussi pour cela qu’il me semble nécessaire que votre partenaire comprenne parfaitement la situation et votre point de vue sur la situation.
Si vous pensez avoir besoin d’aide dans vos démarches avec lui, je vous invite à me contacter.

Je reste à votre disposition et à votre écoute,

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3481 réponses

3505 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 JUIL. 2022

Bonjour,

Je vous invite à écouter votre corps, il y a un message fort, quelque chose vous empêche d'avoir un enfant de façon spontanée et naturelle.
Êtes-vous sûre d'être vraiment prête à vivre cette maternité avec un partenaire dont la fille vous dérange ?
Vous avez clairement devant vous un exemple de ce que peut devenir un enfant à l'âge de 10 ans. Et ce comportement qui vous dérange est en partie aussi la conséquence d'une éducation que vous pointez comme inadaptée ou contraire à celle que vous pourriez donner.
Or votre enfant serait issu du même père, il y a de fortes chances que les comportements soient identiques à ceux de cette petite fille...

Alors avant de vous lancer dans un parcours du combattant et de forcer la nature prenez vraiment le temps de choisir en pleine conscience le père que vous avez envie de voir pour votre future progéniture.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1911 réponses

2138 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 JUIL. 2022

La varoise,
Je vais être un peu cash mais vous êtes bcp sur l’extérieur et passez peut être bcp de votre tps a juger et analyser le comportement des autres peut être pour éviter de faire le travailler que vous devez faire sur vos propres parts d’ombres…
Energetiquement il m’arrive d’expliquer à mes clients ceci: qd vous chercher à maîtriser l’extérieur vous êtes hors de votre corps… donc littéralement hors de vous (en colère,irritable etc) et je vous passe mon point de vue ésotérique.
Vous devez vous focaliser sur vous et vous interroger quel manque dans votre à développer ce besoin de contrôle chez l’autre et cette difficulté à pardonner?
Et surtout qu est ce qui vous fait rester dans cette relation, vous parlez de cette PMA comme une épreuve, la motivation et l envie d avoir un enfant. Mais votre conjoint: L’AIMEZ VOUS?
Parce qu’on ne reste pas avec une personne juste pour un enfant, vous prenez le risque d’être malheureuse et faire un enfant malheureux et lui transmettre des carences affectives sévères .
Si vous avez le choix choisissez toujours l’amour, et stt l’amour de vous même, cette relation est peut être là pour vous faire choisir vous to it simplement et commencer à guérir de vos propres dysfonctionnements.

A votre dispo pour en parler.

Sarah AL SHAKURA
HYPNOSE x MAGNÉTISME
Presentiel et distanciel

Sarah AL SHAKURA Psy sur Choisy-le-Roi

34 réponses

13 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2022

Bonsoir,
Vous décrivez clairement deux problématiques, 2 choses qui vous tiennent à cœur, et qui sont présentes en ce moment pour vous, :votre désir d'enfant et la PMA, et l'attitude de votre belle fille (et de son père?)
Poser tout cela, penser à vos propres limites, pour vous, et pour les autres … De même, identifier vos inquiétudes, et travailler pour vous apaiser me semble une bonne démarche,
Puis quand vous vous sentirez suffisamment claires avec vous même, vous serez plus à même d'agir avec votre compagnon, votre belle fille, ...
Bien cordialement
Bruno Bacconnier

Bruno Bacconnier Psy sur Chabeuil

34 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2022

Bonjour la Varoise
Non, votre texte n'est pas décousu.
Je vous encourage à prendre quelques séances en couple, car vous êtes en souffrance, et avec l'aide de votre conjoint vous pourrez vous sentir moins seule et légitimée dans vos ressentis, même si l'adolescence est une sacrée épreuve pour les parents, et encore plus pour vous qui êtes sa belle-mère, et en plus très sensible dans cette période de désir d'enfant avec tous ces ressentis désagréables qui vous envahissent et dont votre conjoint n'a sans doute pas totalement conscience.
Quelques séances de couple pourraient vous permettre de mieux vous comprendre, dans cette période très délicate
Avec plaisir
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3438 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 JUIL. 2022

Bonjour Madame

En effet il n'est pas aisé de vivre dans ces conditions.
Vous devez trouver l'équilibre avec votre belle fille, et votre conjoint.
Vos émotions sont exacerbées notamment avec un certain laxisme de votre conjoint vis à vis de sa fille, et le besoin d'avoir son propre enfant.

Il est important de communiquer avec votre conjoint concernant cette situation en toute bienveillance afin qu'il vous comprenne et mette en place des actions pour vous soulager mentalement et vous rassurer.

De votre côté il est nécessaire de penser à vous, afin de sortir de cet état très négatif

Si vous le souhaitez je peux vous apporter mon aide afin de retrouver un etat serein et mieux gérer vos émotions.

N'hésitez pas à me contacter

Je reste à votre disposition avec bienveillance

Bien à vous

Mr Keddi

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

905 réponses

659 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses