Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Ignorée par la belle famille... Comment dépasser cela?

Réalisée par Sophia le 30 juin 2018 2 réponses  · Thérapie brève

Bonjour,

Maman de 3 enfants (9ans, 7ans et 15mois), je souffre de quelques difficultés relationnelles avec ma belle famille. Je les vois une fois par semaine et dès que je les quitte, je rentre dans un processus de rumination douloureux (je m'auto-cririque, je revis les scènes blessantes auxquelles j'ai eu droit, je mets plusieurs jours à me relever de ma colère et de ma tristesse vis à vis d'eux et de moi).

C'est comme s'il me fallait du temps a digérer les offenses gratuites de leur égard, et malheureusement je deviens très sensible,irritable et parfois même colérique vis à vis de mes enfants et de mon mari qui n'y sont absolument pour rien. Je m'enferme dans mes malheurs et je gâche bêtement ma vie avec ma petite famille.

En fait durant ces réunions familiales toutes les belles soeurs et les neveux d'âge très rapproché sont là et souvent presque tout le temps je ressens beaucoup d'indifférence et de désintérêt vis à vis de moi et de mes enfants. Au début de mon mariage....j'étais la première belle soeur....j'étais très réservée (personnalité introvertie),mais ça se passait plutôt bien mis à part mon beau père très distant qui me saluait de loin avec la tête (apparemment n'aime pas trop le contact physique)...et la soeur de mon mari qui partait dans sa chambre quand j'arrivais et qui me laissait très gênée toute seule au salon (pour ne pas paraître sotte, Je sortais mon bouquin que j'avais tout le temps dans mon sac et je lisais histoire d'avoir l'air occupée).
Jusque là je me disais qu'ils avaient leurs habitudes et qu'il fallait pas le prendre mal et qu'il fallait m'intégrer.

Le hic c'est qu'après l'arrivée des nouvelles belles soeurs (épouses de mes beaux frères) je remarquais une différence dans leur attitude ....(beau père plus cordial et plus chaleureux, belle mère et belle soeur charmées et conquises par les nouvelles venues). Je prenais sur moi et quand j'en parlais à mon mari il essayait de dédramatiser et me disait finalement que c'était un peu de ma faute et qu'il fallait devenir plus sociable et plus dans le protocole car ils adorent ça.

J'ai fait plusieurs efforts pour me fondre dans la masse et pour qu'on m’apprécie (cadeaux, utiliser leurs codes traditionalistes) ,mais en vain....toujours le sentiment d'être transparente et ennuyeuse. Personnellement je déteste les chichis et je suis plus dans la simplicité. Je note aussi que mes discussions un peu trop intellectuelles à leur goût ne les captivent pas (souvent je me retrouve toute seule à parler avec des regards détournés et un désintérêt total)...pourtant avec toute modestie je trouve que je parle de choses intéressantes.

Cette situation me touche beaucoup... j'ai fait un grand travail sur moi même pour valoriser mon estime de soi et me raisonner mais à chaque fois que je sors de chez eux je me retrouve triste, rejetée, mal aimée. Oui ma relation avec ma mère à été toxique et je suis toujours mal aimée par elle. Et je sais qu'il y a un lien étroit avec ça....mais bon....je ne me fais pas des films quand même....j'observe énormément de faux pas à mon egard et j'en ai ras le bol de faire comme si de rien n'était.

Je voudrais savoir comment puis je évoluer et sortir indemne de ces relations contraignantes? En sachant que je ne pourrais jamais leur dire ce que je leur reproche (pudeur obligé.. ..)
Comment puis je proteger mes enfants qui semblent être ignorés et dévalorisés eux aussi. Je ne veux pas qu'ils vivent ce que je ressens.

Meilleure réponse

Bonjour Sophia,
Vous nous racontez une situation familiale qui dure semble-t-il depuis des années. Les rôles y sont déjà établis. Les affinités également. Si toutes les personnes que vous évoquez n’ont pas pris la peine d’apprendre à vous connaître et à vous apprécier, cela leur appartient. Vous ne pouvez changer leur façon d'être. Par contre vous pouvez-vous interroger sur votre propre comportement, sur le malaise que vous ressentez depuis le début, sans chercher à l’expliquer par l’attitude de votre belle famille. En lisant votre livre sur le canapé, vous vous êtes vous-même enfermée dans un comportement jugé asocial par le groupe familial. Pourquoi ?
Votre mari a aussi sa part de responsabilité en ne vous permettant pas de vous sentir à votre aise dans sa famille. Peut-être est-il lui même considéré différemment ? Pourquoi ?
Enfin pourquoi vous imposez-vous cela de manière hebdomadaire ? Je suis certaine que vous anticipez ces regroupements familiaux avec angoisse et vous nous dites y repenser également après coup. Ne fuyez pas mais refusez ces moments inconfortables. Peut-être serait-il plus opportun pour vous la prochaine fois de décliner ces invitations, sans prétexte valable, voire en indiquant que vous avez mieux à faire ! Histoire de mettre la belle famille ainsi que votre mari devant leurs responsabilités.
Beaucoup de questions dans ma réponse. Consulter pourrait vous aider à y répondre. Prenez soin de vous.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Sophia,

Comme vous l'avez bien compris..., la relation que vous avez eu avec votre mère influence probablement encore votre confiance en vous et votre façon d'être avec les autres et de vous affirmer, voire de vous faire aimée... par tous les moyens.
Et ça va probablement aussi loin que cette attente d'être appréciée "d'entrée"... juste parce que c'est vous...
Or, si c'était bien naturel d'attendre que votre mère vous aime telle que vous êtes (ce dont elle a été malheureusement incapable... , et sa propre histoire peut probablement l'expliquer, mais pas excuser le mal que vous avez ressenti à cause de ça...), vous ne pouvez pas raisonnablement attendre ça de votre belle famille...(ni d'autres personnes pour qui vous êtes une "étrangère"...).
L'appréciation et l'amour des autres se gagnent..., et c'est parfois c'est même très difficile de se faire ne serait ce que "acceptée" par la belle famille.
Vous connaissez bien les histoires de belles filles / belles mères ... : les "anecdotes" sont nées des réalités des attentes immenses des unes envers les autres..., des jalousies réciproques, etc...
Une belle mère doit être rassurée sur l'amour et l'attention portés à son fils par son épouse...
Les autres membres de la famille ont autant besoin que vous d'être connus par vous, que vous vous intéressiez à eux..., que vous abordiez des sujets de conversation qui les intéressent...
Certes, au début c'était quand même à cette famille de faire des efforts de vous connaître mieux et de vous mettre à l'aise... : mais ils n'ont pas su le faire, et vous non plus.

Pourquoi vous n'arrivez pas au moins à expliquer votre malaise à votre mari ?
Et pourquoi vous êtes dans l'obligation des réunions familiales hebdomadaires ?
Avez vous encore du temps pour votre famille (à 5) ou pour votre couple (à 2) ?
Votre mari serait-il encore trop lié à sa "maman" ?

Votre message fait entendre une grande souffrance... : il faudrait d'abord la partager avec votre mari, ensuite l'analyser et voir ensemble comment vous pouvez faire évoluer ces relations familiales.
Parler de ce qui vous fait mal, de vos sentiments à vous est aidant..., et peut être transmis par votre mari à sa famille, après avoir bien analysé quelle est la contribution de chacun au malaise instauré : la votre, la leur...
Vos enfants... "héritent" à la fois des sentiments que vous avez envers votre belle famille que de ceux que celle-ci nourrit envers vous..., plus ceux de votre mari pour eux. S'ils n'arrivent pas à montrer de l'attachement aux grands parents..., ça devient réciproque.
Il ne faut jamais oublier que les relations se tissent entre deux ou plusieurs protagonistes, et que chacun a sa part de responsabilité (du moins à l'âge adulte...).

Il est probable qu'une thérapie puisse vous aider à prendre du recul sur ces relations là, sur le regard des autres..., à exprimer ouvertement vos attentes, et aussi d'envisager d'autres activités familiales, loin de cette ambiance qui ne vous est pas bénéfique.
Auriez-vous besoin plus/aussi d'une thérapie de couple ? cette une autre question...

Je vous souhaite d'arriver à trouver la bonne distance et une place "confortable" dans cette belle famille qui est la votre !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JUIL. 2018

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1523 réponses

4657 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Suite 3 - Séparatiion famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 05 Février 2017

Conflits de couples et famille recomposée

13 réponses, dernière réponse le 14 Décembre 2016

Conflit avec ma fille, famille recomposee

3 réponses, dernière réponse le 14 Novembre 2018

Mon fils a demandé à ma belle-fille de lui toucher le zizi

10 réponses, dernière réponse le 19 Avril 2017

Problème de famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 13 Octobre 2017

Suite secret de famille

2 réponses, dernière réponse le 04 Avril 2018

Comment gérer une personne borderline ?

7 réponses, dernière réponse le 09 Janvier 2016