J’ai l’impression que je dois m’éloigner de ma famille souche

Réalisée par Bigidi · 30 mars 2024 Aide psychologique

Pour vous relater rapidement ma situation familiale, j’ai actuellement 25 ans et il y a cinq ans, j’ai essayé de couper les ponts avec mon père et de partir de chez moi une première fois. Les raisons de cette séparation ont été que mon père pouvait avoir des propos sexistes à mon égard, faire valoir son autorité hiérarchique sur moi pour ne pas s’excuser et plus que tout, ne pas me laisser prendre de l’espace dans la maison. Quand je suis partie, vous l’imaginez à l’âge que j’avais, c’était très compliqué pour moi et ma mère a suivi de peu en divorçant de mon père. J’ai continué sur le côté mes études de psychologie je les ai réussi avec grande distinction, mais ça a toujours été très compliqué parce que mon frère était resté chez mon père, mon frère a bénéficié d’un favoritisme ou mon père n’a plus jamais rien financé pour moi et mes études t’ont dit que mon frère pouvait avoir un certain luxe dans son train de vie à l’université, comme hésité entre un matelas à 500 € et un autre à 700. Ma mère compte à elle, ayant fait beaucoup de choix en fonction de mon père selon selon elle, est sorti de cette maison également « sans rien », hormis son salaire. Nous avons habité pendant un an et demi chez mes grands-parents, Covid compris en début de crise.

J’avais un kot, ça me permettait de tenir et de vivre quand même ma vie. C’était quand même super compliqué parce que ma mère me disait qu’elle était dans des difficultés financières terrible. J’ai donc cumulé pendant mes études également trois jobs étudiants en même temps, pour pouvoir me construire un avenir et pouvoir aussi laisser ma mère se reconstruire tranquillement. Lors de mon Master, ma mère a décidé de prendre un appartement, avec une seule chambre. Je te remets donc dans le salon et c’était mon espace de vie. Pas d’intimité, ma mère ne comprenait pas pourquoi je n’étais pas bien et elle disait qu’elle avait fait ce choix pour moi, comme son divorce, elle a quitté mon père parce que il lui a mis un ultimatum de choisir entre lui et moi. A titre personnel, je lui ai toujours dit que c’était sa décision et que de toute façon j’avais déjà pris la mienne avant qu’elle parte.

Bref, ma mère a fini par rencontrer quelqu’un mais toujours une haine incommensurable vis-à-vis de mon père, en explicitant que c’était sa faute si elle se retrouvait dans cette situation là. De mon côté je n’ai pas le droit de me plaindre, elle a décidé de partir de chez mes grands-parents pour moi et donc je devrais être contente de pouvoir dormir dans mon salon sur un clic clac et de ne pas avoir d’intimité. À l’époque mon code coûté 198 €, c’était aussi pas très chouette comme lieu de vie.

J’ai rencontré quelqu’un avec qui ça se passait super bien mais malheureusement, par manque d’intimité et déjà une relation très fusionnel avec ma mère, j’ai pu aussi avoir mes bas avec lui et ma mère a pu y avoir très facilement accès. Et ayant été très fusionnel avec elle, ça ne me dérangeait pas qu’elle soit au courant de tout mais ça dérangeait mon compagnon, ce que je voyais d’un très mauvais œil au départ. Mais voilà, les mois passé est de plus en plus la comparaison entre mon père et mon compagnon se faisait, si bien que inconsciemment, j’agissais aussi avec mon compagnon dans de l’agressivité alors qu’il ne m’avait rien fait.

J’ai quand même la chance d’avoir des bases en psychologie qui m’ont permis de me remettre en question et de rectifier le tir. Ma mère par contre ça a été tout un autre jeu. Elle a décidé dans l’année où elle avait trouvé son compagnon de chercher quelque chose de plus gros à louer, j’étais super contente j’allais pouvoir enfin avoir ma chambre et pouvoir déposer mes affaires parce que je vivais entre deux lieux. Quand nous avons emménagé, ma mère n’osait pas expliciter à son compagnon qu’elle n’aimait pas ses choix de vie et ses manières de faire mais elle était très mal à l’aise puisque c’était lui qui se chargeait de payer le loyer. Elle attendait donc mes retours du code pour pouvoir appuyer ses positions un peu mieux, ce qui me mettait aussi très mal à l’aise. J’avais l’impression d’occuper une position dans ce trio qui ne m’appartenait pas, et c’était déjà très compliqué de trouver ma place. Ma mère ne cesse de constater que la décision emménagé avec mon beau-père n’était pas une bonne idée, elle était toujours très impacté par son divorce mais les conflits avec mon beau-père se répétait il était de plus en plus intense. De mon côté, je ne me suis pas permise de juger cette relation là, j’avais déjà des difficultés avec la mienne. Les choses se sont depuis améliorees et heureusement, mais pas concernant la relation avec ma mère et mon beau-père. Ma mère avec laquelle j’étais très fusionnelle a jugé beaucoup de fois mon compagnon comme pas adéquat et ses parents également. Elle avait des attentes élevé vis-à-vis d’eux, comme le fait que nos compagnons devrait ramener quelque chose à manger lorsque il vient le week-end, que quand ses parents vont dans un pays ils ne soit pas en capacité de ramener des choses qu’elle voulait, comme mon compagnon est anglophone et un déficit attentionnel, ça lui arrive de tutoyer et de couper la parole par mégarde, elle en a voulu fort à mon compagnon de lui manquer de respect ouvertement par ce fait, etc. Elle n’a pas voulu discuter avec mon compagnon et m’a exprimé que c’était à moi de gérer vu que c’était mon compagnon et qu’elle n’avait pas dû refaire son éducation. Elle se permettait également de dire que c’était mes beaux-parents qu’ils avaient très mal élevé. J’ai vécu pendant une année complète c’est critiques et reproches que je trouvais tout à fait inapproprié mais que je laissais beaucoup beaucoup couler parce que je n’avais pas envie d’abîmer la relation avec ma maman. Vous vous en doutez, les mois passé, d’autres choses ont été mis en évidence par ma mère comme très inconvenante et au final, la version officielle a été que j’étais assez grande à 25 ans pour partir de chez moi et pouvoir vivre ma vie et que j’étais une hypocrite de ne pas vouloir vivre avec mon compagnon maintenant que j’avais un travail.

J’ai posé clairement mes limites en disant que je ne me sentais pas prête. Comme j’avais l’habitude d’obtenir tout par moi-même, je fonctionnait avec mon compte épargne, les sous que j’avais, et je ne me sentais tout simplement pas prête. Ma mère m’a reproché le fait que je suis allé en vacances et donc que si j’ai l’argent pour ça, j’ai l’argent pour emménager. Je venais d’acheter une voiture et je ne savais pas encore le coût en essence et autres donc que j’ai demandé qu’elle me laisse du temps. Il écrit ce sont intensifié, il y en a une première où elle m’a forcé de quitter le domicile malgré ma volonté de rester dormir sur place pour pouvoir aller à mon travail, une seconde où j’ai décidé moi-même de quitter les lieux puisqu’après Une semaine sans contact, la première chose avec laquelle ma mère est revenue, c’est cette histoire d’emménagement. Je me rappelle qu’une chose qui a été très loin pour elle et que le fait que je vienne à l’enterrement d’un proche avec mon compagnon était pour elle la goutte de trop. Mon beau-père jusque-là a toujours pris mon partie mais une fois que je suis parti, il a totalement rejeter la faute sur moi en disant que jamais il n’aurait fait ça à ses propres parents. Il faut savoir aussi que dans cette péripétie, lorsque je suis parti, j’ai dû très rapidement me retourner pour passer mon permis pour pouvoir être indépendante et personne était disponible pour m’accompagner alors que je l’avais demandé expressément. Pour éviter d’être encore dépendante, j’ai demandé à mon Parrain de m’aider à le passer je l’ai réussi au la main dans ce stress. Quant à ma mère, j’ai toujours essayé de l’aider, j’étais en Master alors qu’elle était complètement perdue pour l’achat d’un téléphone, alors j’ai acheté un autre pour moi et lui lui donner le mien. Elle était complètement complètement perdue pour l’achat d’une nouvelle voiture, mais grands-parents lui ont alors donné la leur et paye encore le principal frais, elle était complètement perdue également quant au fait de reprendre un loyer et donc la maison est à laquelle elle habite n’est pas réglé par elle-même mais par son compagnon. Je suis donc à un stade où je me suis dit que c’était très inconvenant de juger à quel âge je devrais payer quelque chose lorsque toutes les choses qu’elle a obtenu se sont obtenus par le biais d’autrui. J’ai jamais dit tout ça parce que je me suis dit que ça allait créer du conflit supplémentaire.

J’ai décidé après toutes ces années de ne plus en vouloir à mon père parce que je me suis rendu compte que la situation vis-à-vis de moi oui a été très conflictuel et c’était ma décision mais je me suis aussi aperçu qu’à 25 ans j’avais déjà coupé les ponts avec mes deux parents, ma mère m’ayant rejeté le jour où je suis parti en me mettant dans le statut du bureau. J’ai donc simplement envoyer un message à mon père pour son anniversaire et un deuxième parce que j’ai appris via Internet que mon chien était décédé décédé alors que mon frère me parlait régulièrement à cette époque et que nous nous avions une belle relation. J’ai toujours été honnête et j’ai bien expliciter à mon frère tout cela, mes attentes de la vie et mon point de vue par rapport aux conflits. j’entends à chaque fois ma mère qui a rejeté tout le monde qui exprime que personne n’a pris son parti et que tout le monde a pris le mien, qui exprime que j’étais ingrate irrespectueuse avec mon beau-père et qu’ils se sont tous les deux bien amusé à ruminer ça pendant maintenant presque un an. Mais j’entends également des mots qui sortent du peu de conversation que j’ai pu avoir avec mon frère sur cela. Je me suis senti trahi très fortement et j’ai l’impression que du coup je ne peux faire confiance à personne, ce qui est compliqué parce que dans ma famille, j’ai renoué beaucoup de gens avec lesquelles ma mère et où mon père, ainsi que mon frère n’ont pas renouer depuis des années. Ces gens aimerais bien rattraper le temps perdu et participer à ma vie, faire partie de mon quotidien, m’aider dans ma vie. Je me sens hyper coupable parce que je me dis que c’est dans une sorte de profit et donc je suis très transparent sur tout ce que je fais tout ce que je dis, et tout ce que je perçois de ces gens là, surtout vis-à-vis de mon frère qui pour moi est mon égal mère récemment, j’ai expliqué tout cela à mon frère et forcément, mon frère a été exprimé que j’avais repris contact avec mon père, ce qui a mon sens n’est pas juste puisque je lui ai simplement envoyé un message pour exprimer que je ne suis plus forcément fâché et un autre dans lequel je prenais simplement une nouvelle parce que mon frère et moi visiblement ne communique pas pour les choses essentielles. Forcément cela cela fait amplifier le conflit et mon frère m’avez bien prévenu que ce n’était pas une bonne idée que je reprenne contact avec mon père. Je comprends du coup pas pourquoi est-ce qu’il a été lui-même avertir ma mère de ça en sachant très bien l’impact que ça aurait. Qu’est-ce que je dois faire avec mon frère ? Et si je vis ma vie et j’ai envie dans mes grandes étapes de ne pas avoir à choisir qui j’invite et qui l’invite pas. Je fais un énorme travail sur moi-même pour pouvoir ne pas avoir de haine et ne pas traîner ça en longueur, c’est tellement fatiguant et c’est tellement bête de gâcher des années comme ça, mais j’ai besoin de savoir s’il est pertinent pour moi de dire que ses membres de ma famille, ma mère, mon père, mon frère ne sont pas des personnes intimes et qu’en tout cas, leur dire le stricte minimum me préserve sans pour autant que je culpabilise et me traite de profiteuse

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses