J'ai un souci avec la fille de mon mari

Réalisée par Fati · 12 févr. 2022 Aide psychologique

J'ai déjà posé la question mais la situation a mal été comprise.
Je suis mariée et mon mari a 2 filles d'1 precedente union, donc ce sont mes belle-filles qui vivent avec nous. L'une d'elle, Chloé, a 14ans et elle vient de nous dire qu'elle veut partir vivre en Normandie chez sa mère (qui a quitté la région parisienne du jour au lendemain en laissant ses 4 enfants à leurs pères respectifs)
Chloé veut aller faire ses études là-bas pour être près de sa mère.
On lui a démontré que son projet n était pas viable (pas de transport, mère sans permis de conduire, école à 40min en voiture,...)
Elle a finalement conclu qu'effectivement ce n était pas raisonnable.
2 jours plus tard, elle a eu sa mere au téléphone qui lui a "retourné le cerveau" donc elle veut quand même aller là-bas même si c est compliqué !!!
Que faire contre une mère manipulatrice ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 FÉVR. 2022

Bonjour Fati,

Cette jeune fille a 14 ans, elle pourra se faire émanciper d’ici deux ans. Donc elle peut choisir d’être avec sa maman si elle le souhaite.

Je ne vois pas le problème. Elle peut faire valoir ses droits devant un tribunal et sera entendu. Peu importe comment vous juger sa mère, cela est votre ressenti vous n’êtes pas sa fille, vous n’avez pas la même vision que cette jeune fille.

Bon courage à vous
Excellente continuation
Cordialement
Mme Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10890 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2022

Bonjour Fati,

J'avais répondu à votre précédente question et j'avais bien compris le contexte.
Vous parlez d'une mère manipulatrice, moi je vois une mère qui souhaite avoir sa fille près d'elle et une fille qui souhaite visiblement la même chose.

Les difficultés que vous mettez en lumière sont certainement réelles et votre approche est pragmatique et juste. Mais elle nie probablement les envies profondes de votre belle-fille au profit d'une vision purement pratique de la situation. Il y a ce qui est raisonnable, et il y a nos besoins, nos envies, nos désirs, qu'on ne peut pas toujours passer sous silence.

Même si vous n'êtes pas en accord avec les envies et les besoins de votre belle-fille, je vous invite à les questionner et à les accueillir, à les accepter pour ce qu'ils sont. Ensuite vous pourrez mettre dans la balance les aspects pratiques, qui, d'une manière ou d'une autre pourront se solutionner.

Par ailleurs, je vous invite à la plus grande prudence avec l'emploi du terme "manipulatrice", car c'est un terme qui pourrait s'appliquer à de très nombreuses situations mais qui n'est pas forcément la réalité, juste un point de vue teinté d'incompréhension et de jugement. Au vu en tout cas de ce que vous décrivez.

Restez présente pour votre belle-fille sans l'entraver, partagez-lui vos ressentis plutôt que votre vision du monde et votre conception de ce qui est le meilleur. Et enfin, laissez peut-être votre conjoint se positionner comme il le souhaite lui par rapport à sa fille, sans prendre une position de sauveuse qui risque d'être contre-productive. Car une fois encore, vous dites avoir un souci avec votre belle-fille, mais vous ne dites toujours pas en quoi cette histoire est un problème pour vous…

Je reste à votre écoute.

Belle journée à vous !

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour Fati,
Comme dit l'adage, "la peur n'évite pas le danger". Si votre belle fille veut aller retrouver sa mère, sa demande est légitime.
Et même si, à 14 ans, avec votre regard, elle comprend que la situation risque d'être difficile pour les raisons que vous évoquez, elle a peut être besoin d'aller au bout de son envie et besoin de faire son chemin.
Il me semble que la soutenir en lui exposant votre vision et en lui laissant l'opportunité de revenir si la cohabitation avec sa mère ne remplit pas ses attentes est le meilleur soutien que vous pourrez lui apporter : cela lui permet de grandir en se sentant soutenue ET acceptée et en sachant qu'elle a le droit de faire ses choix, différent des votres, de faire des erreurs, et être aimée inconditionnellement. C'est ça faire grandir ses enfants.
Bon cheminement

Caroline Henry Psy sur Aix-en-Provence

65 réponses

25 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour,

Je comprends votre volonté de vouloir protéger votre belle-fille, comme faisant partie de votre famille.

L'important est de ne pas focaliser sur la mère, qui répond de ses propres alternatives.

À 14 ans, il est sûr que l'on ne sait rien, encore, de la vie. Ou, pas consciemment, et encore moins, pour certaines choses.

Une enfant cherche toujours sa mère, c'est normal. Ou son père... Je parle en général, selon les contextes.

Parfois même, des choix sont impossibles.
Puis, des karmas s'annoncent être différents.

Toutefois, ce que vous pouvez encore montrer à Chloé, - et qu'elle soit protégée, c'est aussi mon souhait -, ce sont les directions, que nous prenons ou non, un peu, comme les lignes de la main, qui peuvent être la source de conséquences de trajectoire, de toute notre vie.

Il y a le cœur, l'esprit. Un enfant est normalement relié à sa mère.

J'imagine très bien, votre bon sens, et votre bon cœur, être protectrice.

C'est difficile d'expliquer toutes ces choses-là à un enfant, qui ne sait pas, faire la part des choses entre l'esprit, le cœur et une vie facile ( ), donnée.

Aucun choix n'est réellement possible, pour l'enfant.

D'expérience, et nous tous, en tant qu'adultes, nous pouvons Toutefois, proposer - des - solutions, plutôt qu'un choix qui trancherait, et qui pourrait ne plus connaître suivre le fil de sa vie, de la même façon.

Pardonnez-moi, ma réponse est un peu longue.

Décrivons ce que pourrait être la proposition, en Normandie. Une maman qui veut récupérer une de ses filles. J'imagine des moyens de transport, malgré tout, des transports scolaires, je ne sais pas. Et un environnement plus de campagne ou côtier, je ne sais pas.
Hormis rejoindre sa maman, j'imagine que Chloé ne peut tellement avoir d'autres réflexions.

Ce qu'elle y perdrait. Sa chambre de petite fille. Son papa. Sa sœur. Ses copines. Son école. Son quartier. Une ville. Une vie citadine. Une belle maman forte et protectrice. Ses repères. Ses habitudes. Le fil de sa vie. Grandir dans la continuité... Cela fait beaucoup, et ce n'est pas anodin, c'est important.

Entre tout perdre, pour l'inconnu, à 14 ans, pour moi, c'est prématuré.
Je n'ose dire que la maman a tout quitté...

Je ne suis pas là pour relater les choses, d'un point de vue juridique.

Mais ce qui importe, c'est la trajectoire de Chloé.

Il faut vraiment sonder les choses, en étant très à l'écoute.

Votre première réaction est sans doute, la bonne. Et vous tenez à votre famille.

C'est trop jeune, 14 ans, pour virer de bord, disons, j'emploie cette expression, un peu forte, mais je crois que la vie d'un enfant est précieuse.

Ce n'est pas comme si elle était malheureuse, chez vous, avec vous, chez elle, avec sa sœur, connaître son école, ses amis...

Les années passent vite, parfois, mais l'ancrage durant l'enfance est important.

J'ai beau sonder, vouloir être juste, essayer de peser le pour et le contre, (et ce n'est pas mon rôle ), je laisse libre court à une pensée logique et naturelle où je pense que les propositions qui peuvent être faites à Chloé, sont qu'elle pourra voyager de Paris en Normandie, autant de fois, qu'elle veut ( ), pour aller voir sa maman... Mais qu'il est important qu'elle préserve de vivre encore la continuité des choses de sa propre vie.

Aussi, la maman naturelle peut aussi envisager, des rencontres à Paris, mais, je crois que tout enfant a besoin de stabilité.

Chloé ne doit pas être déchirée, tiraillée. Et doit surtout rester innocente, l'esprit à sa scolarité, ses ami-es, son bien-être...

Je comprends que la maman réclame son enfant. Mais le bien de l'enfant passe en premier. Et nous devons le garantir.

Qu'en pensez-vous ?

Ce sont des sujets difficiles. Essayons.

Qu'en pense le papa ?

Force à vous.

Surtout, ne pas brusquer Chloé. C'est déjà difficile, pour elle, si jeune. Même si, en pleine adolescence, on pourrait avoir envie d'aventure ou d'originalité.

Sa sœur peut lui être aussi, une grande amie, pour lui apporter toute l'affection encore, nécessaire.

Mais je peux vous assurer que tout perdre et tout laisser derrière soi, est irrémédiable.

Trajectoire et direction de vie sont essentielles pour vivre encore sa vie, sous son âme, l'âme du véritable.

De tout cœur

Sheyen

Sheyen Evolving Psycho-philo-practice Hyper-conscience.

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

145 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour Fati,
Ce qui frappe au premier abord, c'est le manque de communication entre les parents. Vous êtes bien évidemment impactée par la présence de vos belles filles dans votre foyer mais les décisions au sujet de l'éducation de ces dernières n'appartiennent-elles pas d'abord à leurs père et mère ?
Chloé a maintenant 14 ans, c'est la tranche d'âge dans laquelle juridiquement parlant,on va tenir compte des souhaits de l'enfant. Cette jeune fille a-t-elle été écouté suffisamment, au delà des considérations organisationnelles, sur les raisons profondes pour lesquelles elle souhaite se rapprocher de sa maman ? Elle a vécu la blessure de rejet et elle cherche probablement à renouer un lien, ce qui peut se comprendre (une mère reste une mère). Votre conjoint et vous faites certainement le maximum pour l'entourer mais elle a besoin de guérir son passé. Aussi, vouloir l'empêcher de tenter cette expérience pourrait être contre productif. Si cela n'est pas viable, elle pourra s'en rendre compte par elle-même et ni vous ni son père ne l'aurez empêchée.
Le mieux serait peut-être que vous laissiez le Papa discuter avec la Maman, en mettant de côté la rancœur, pour trouver la meilleure solution et réfléchir à ce qui est possible ou pas. Sachez que faire des enfants un enjeu est terrible pour ces derniers et que tôt ou tard, ils le reprocheront .
En revanche, si aucune discussion calme et constructive n'est possible, je conseille à votre conjoint de saisir le Juge aux Affaires familiales qui pourra entendre votre belle fille, éventuellement mandater une assistante sociale pour que la situation soit évaluée objectivement : le juge prendra sa décision en fonction de l'intérêt supérieur de l'enfant.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4566 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour,

Je comprends votre inquiétude, vous devriez peut-être appeler directement sa mère pour discuter avec elle, car Chloé n'a que 14 ans, elle n'est peut-être pas en mesure de voir que ce projet n'est pas viable, et le besoin d'être avec sa mère est bel et bien présent.
Peut-être devriez-vous trouver un compromis pour que cette situation cesse, par exemple: amener Chloé chez sa mère pour quelle voit par elle-même que c'est impossible, ou tout simplement la laisser avec elle durant les vacances,ou inviter sa mère à venir vers chez vous.

Comprenez aussi que cette enfant grandit sans sa mère et cela est très perturbant...
Je reste disponible en privé si vous souhaitez échanger,
Krystel Berlan,
Psychologue Positive.

Krystel Berlan Psy sur Béziers

297 réponses

286 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour,
Vous pouvez rassurer Chloé en lui disant que le but n’est pas de l’éloigner de sa mère, ni de la critiquer, qu’il s’agit juste d’une question pratique, et peut être lui proposer d’aller passer une quinzaine de jours avec elle. Elle jugera peut être par elle même que se retrouve sans moyen de transport dans une région où on a peu d’ami est difficile pour une ado qui a besoin d’une vie sociale.
Lui rappeler à quel point vous tenez à elle, qu’elle a toute sa place dans votre famille et le fait que vous n’avez pas envie qu’elle parte, est également important.
Bon courage

Florence Tarrade ' Psy sur Marseille

185 réponses

76 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour Fati,
Merci de votre message, mais je pense avoir bien compris la situation.
Sa mère voit les choses sous un angle, et vous et votre mari les voit sous un autre angle.
Peut-être que le projet d'aller chez sa mère n'est pas raisonnable, mais il est possible qu'elle souhaite se rapprocher de sa mère, qui lui manque.
Ne pensez-vous pas que Chloé, à 14 ans, sera en mesure de savoir qui est sa mère?
J'imagine votre inquiétude de la laisser expérimenter qqc qui ne serait pas bon pour elle, mais si vous la laissiez essayer (tout en maintenant le lien avec elle, par téléphone, de convenir d'un week-end avec vous et son père à un rythme régulier, ou tout autre contrat qui vous semble "contenant"), c'est aussi comme ça qu'elle va apprendre la vie. Sans l'abandonner, vous lui offrez la possibilité de faire ses propres expériences (même si la mère est manipulatrice, ce dont je ne doute pas), d'apprendre à se positionner face à sa mère, à développer son DISCERNEMENT.
Qu'en dit son père?
En matière de famille recomposée, chaque situation est à "inventer". En espérant que ma réponse vous aura aidé, ou apporté un point de vue différent.
Bien à vous
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6339 réponses

3470 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour Fati,

Vous dites que vous avez un souci, quel est-il ? Pourriez-vous préciser comment vous vous sentez avec cette situation ?

Vous avez effectivement posté la même question dans les mêmes termes, il est donc difficile de vous apporter d'autres réponses. De nombreu-ses-x thérapeutes vous ont répondu, avec parfois quelques incompréhensions.

Il s'agit bien d'une adolescente de 14 ans qui demande à aller vivre près de sa mère.
Cette mère est partie il y a quelques années, pourriez-vous préciser combien d'années ? Elle est partie en laissant les 4 enfants à leur père.
Il semblerait qu'il y ait des pères différents et vous vivez avec l'un d'eux, Chloé de 14 ans dont il s'agit ici et une autre fille.
C'est bien cela ?

Et donc le départ de la mère du jour au lendemain a provoqué des traumatismes chez les enfants, chez leurs pères et chez vous, la belle-mère qui vous êtes investie dans cette famille recomposée.

J'abonde dans le sens qu'une médiation avec Chloé, son père et sa mère serait bienvenue.

Et en même temps vous concernant, je vous invite à identifier vos ressentis face à cette situation. Quand Chloé évoque de partir, qu'est-ce que cela vous fait ? Êtes-vous surprise, triste, en colère, dépitée, écoeurée ? Y a-t-il des manifestations corporelles ? Boule au ventre, noeud dans la gorge, tremblements, etc ?
Ces émotions et/ou ressentis sont là pour vous indiquer des besoins fondamentaux. Y aurait-il pour vous-même, un besoin de reconnaissance, de considération ? Y aurait-il un besoin de cohérence, un besoin de sécurité ?
Si ces besoins sont insatisfaits, que pourriez-vous faire pour qu'il le deviennent ? Est-ce que votre mari vous donne une place suffisante au sein de la famille ?
Êtes-vous nourrie par vos activités de loisirs, vos activités professionnelles, vos rencontres avec les amis, votre famille ?
Sinon que pourriez-vous mettre en place pour accéder à la sérénité et à la paix intérieure ?

Je reste à votre disposition pour vous accompagner plus profondément dans ces questionnements si vous souhaitez.
Claire Thomas
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2169 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Re bonjour
Ma première réponse n'est pas parue, je pense que cela va être rectifié
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6339 réponses

3470 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 FÉVR. 2022

Bonjour Fati,
J'avais répondu à votre premier message. Et je vois que vous demandez à nouveau des conseils pour contrer la mère manipulatrice de votre belle-fille. Je comprends votre impuissance. Il n'y a que le père de votre belle-fille qui peut l'empêcher de rejoindre sa mère, mais je crains que cela ne fasse que renforcer sa volonté de rejoindre sa mère. Elle a dû se sentir abandonnée par sa mère et en souffre certainement. Elle a besoin de réparer sa blessure d'abandon ou de rejet. Donc la seule chose que vous puissiez faire, c'est de dire à votre belle-fille que vous serez toujours là pour elle. Il est probable qu'elle revienne rapidement chez vous.
Je vous souhaite une bonne suite.
Chantal JEAN
Thérapeute en Relation d'Aide
Séances en face à face dans mon cabinet à Paris 5e ou en visioconférence sur Skype ou Messenger

Chantal Jean Psy sur Paris

515 réponses

281 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137000

réponses