J’ai un TPL, mon compagnon me quitte…

Réalisée par JuliaJJ · 27 févr. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

Je suis diagnostiquée avec un TPL. Je suis en couple depuis plus d’un an avec une personne formidable. Nous nous aimons, communiquons beaucoup, la relation est très saine dans sa globalité. nous faisons chacun un travail sur nous avec des thérapeutes. Récemment j’ai recommencé à prendre une contraception orale, et je travaille sur de gros traumatismes avec ma psy. Cela a déclenché de nouvelles crises chez moi, une irritabilité surréalistes pour des sujets minimes, de la colère, du harcèlement par message, bref la totale. Au moins une fois par mois depuis septembre j’avais des crises …je ne fais pas chantage au suicide ni d’auto mutilation mais en moment de crises je perds le contrôle et rien ne peut m’arrêter. je fais beaucoup d’efforts pour essayer de les réguler quand elles surviennent mais je n’y arrive pas toujours. Mon partenaire ne comprend pas vraiment mon trouble, il dit vouloir quitter notre relation. Qu’il m’aime mais ne peut plus vivre les abus psychologiques que je lui fais subir. Il pense que je le manipule délibérément. Je suis dévastée car je comprends son besoin de protection, mais notre lien et notre amour sont présents et réels. J’ai proposé de consulter ensemble, mais en ce moment il dit ne plus avoir la confiance nécessaire en moi pour aller de l’avant dans une relation amoureuse. Il dit que je lui fait vivre de l’instabilité et qu’il n’est pas sécurisé avec moi, qu’il ne peut plus construire si je ne suis pas stable et guérir. Comment lui faire comprendre que c’est un trouble, une condition et pas une volonté de ma part de tout détruire ?
Je vivrais toujours avec ce trouble et nous devons nous articuler autour de ça. Je me sens rejetée et impuissante et dévalorisée. Je sens que je suis jugée à cause de ma condition et c’est difficile de rester fonctionnelle et positive pour moi … je ne sais pas quelle attitude adopter vis à vis de mon compagnon ? Je respecte sa décision et je le laisse partir mais j’ai le sentiment que nous aurions pu essayer de travailler ensemble plutôt que de devoir vivre une séparation terrible, car il dit m’aimer cependant … je suis à bout.

je sais que je dois continuer de travailler sur moi mais je suis tellement dans la souffrance de ce rejet que je me sens pas du tout fonctionnelle…

Merci de m’avoir lu.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 28 FÉVR. 2023

Bonsoir

Le trouble de la personnalité limite est un trouble de l'humeur. Il est difficile à vivre pour celui qui a cette pathologie mais il peut aussi l'être pour l'entourage, surtout si l'entourage n'a pas à la fois conscience qu'il s'agit d'une pathologie qui échappe au contrôle et à la fois les clés de la prise en charge d'une personne ayant cette pathologie.
Dans un cas comme le vôtre je conseillerais que vous invitiez votre copain à rencontrer votre thérapeute afin qu'il ou elle lui explique comment vous fonctionnez. En effet la violence physique et verbale qui apparaît lors des crises n'est pas à prendre pour soi et les TPL ont surtout besoin d'être rassurés. Ils vivent un fort sentiment de dévalorisation, de vide intérieur et d'abandon. Mais il faut absolument que le conjoint le sache et puisse effectivement l'assumer.
De votre côté il serait important de savoir si vous bénéficiez d'un traitement vous permettant de stabiliser vos humeurs (souvent le traitement est une association d'antidépresseurs et de neuroleptiques, à voir avec un psychiatre). Comme vous l'indiquez on reste TPL toute sa vie mais grâce à un bon traitement et un suivi psy régulier on parvient à diminuer les symptômes et à apprendre à réguler ses humeurs par diminution notamment de la réactivité.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves


Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21545 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 AVRIL 2023

Bonjour julia
Votre conjoint a sans doute atteint ses limites, et s'il veut partir ce n'est pas par manque d'amour, c'est parce qu'il n'arrive pas à être dans une relation apaisée.
Vous avez bien fait de commencer un travail thérapeutique, et ne lâchez pas si ce/cette thérapeute vous aide bien.
Persévérez et vous pourrez construire une relation amoureuse quand les blessures du passé seront moins à Vif
Prenez soin de vous
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3425 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour Julia,

Désolée de vous savoir doublement peinée en ce moment.

Une bonne thérapie suffisamment longue peut vous permettre de ne plus souffrir de ce trouble, et de dépasser vos angoisses d’abandon très caractéristiques du TPL.
Il vous faut apprendre à maîtriser vos « crises » : cela peut prendre un certain temps, et des médicaments comme certains antidépresseurs peuvent vous aider à « lisser » vos troubles de l’humeur, le temps que la thérapie fasse ses effets.

Maintenant…, concernant votre copain : il est possible que ses propres limites soient atteintes et qu’il n’ait pas la capacité de continuer à vivre vos débordements.
Tentez de lui proposer de faire une pause le temps de traverser la période difficile que vous vivez.
Certes, une thérapie de couple avec une composante psychoéducationelle peut vous aider à mieux vous comprendre et vous donner des outils pour mieux vivre ensemble.
Mais pour cela il faudrait que votre copain soit partant et accepte de faire confiance en une future évolution positive de votre comportement vis à vis de lui.

Arrêtez la contraception orale récemment prise et que vous soupçonnez d’effets importants sur votre état d’humeur et voyez si les « crises » cessent.

Il vous serait peut-être utile de voir votre thérapeute plus souvent en cette période très difficile pour vous. Et ne négligez pas l’aide possible des médicaments : ça ne sert à rien de souffrir trop…

Je vous souhaite d’arriver à mieux réguler vos angoisses et vos colères.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4348 réponses

11919 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour,

Je suis désolée d'apprendre que vous traversez une période difficile dans votre relation amoureuse. En tant que psy clinicienne, je comprends que votre trouble de personnalité limite peut affecter votre comportement et vos relations interpersonnelles, même si ce n'est pas votre intention de faire du mal à votre partenaire. Il est important que votre partenaire comprenne que votre comportement est lié à votre trouble et non à une volonté délibérée de le blesser.

Il est positif que vous soyez en thérapie pour travailler sur vos traumatismes et sur la régulation de vos émotions. C'est un processus difficile, mais il peut aider à améliorer votre fonctionnement et votre relation avec votre partenaire. Proposer de consulter ensemble est également une excellente initiative pour comprendre comment vous pouvez tous les deux travailler ensemble pour améliorer votre relation.
Cependant, il est important de respecter la décision de votre partenaire de mettre fin à la relation si il ne se sent plus en sécurité et n'a plus la confiance nécessaire en vous. Il peut avoir besoin de temps pour réfléchir à ce qu'il veut pour sa vie et sa relation avec vous. Vous pouvez continuer de travailler sur vous-même, ce qui peut également aider à renforcer votre confiance en vous et à gérer vos émotions.
Je vous encourage à continuer votre travail thérapeutique et à considérer une thérapie de couple si vous êtes tous les deux prêts à travailler ensemble pour améliorer votre relation. Il est important de se rappeler que votre bien-être émotionnel est la priorité et que vous méritez une relation où vous vous sentez en sécurité et aimé.

Je vous souhaite courage et force pendant cette période difficile. Je reste à votre disposition
Mélanie Maillot
Psychologue clinicienne et psychothérapeute

Mélanie Maillot Psy sur Saint-Paul (La Réunion)

126 réponses

58 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour,

Etes-vous suivie par le psychiatre qui a diagnostiqué votre personnalité limite ? Si oui, avez vous une médication prescrite par ce psychiatre pour contenir certains aspects de votre fonctionnement ?
Si ce n'est pas le cas, je vous invite à vous rapprocher de ce médecin et de faire un point de suivi avec elle-lui tout en évoquant l'interaction possible de la molécule contenue dans votre conception orale avec votre médication existante le cas échéant.

Ensuite, je me questionne quant au déclencheur de ce changement radical dans votre comportement au sein d'une relation "très saine" que vous décrivez en utilisant le présent.

Je souhaite vous exposer mon association d'idées en vous lisant et toute bienveillance : pourriez-vous envisager d'utiliser le motif personnalité limite pour légitimer votre conduite ? pourriez-vous envisager d'utiliser le motif de travail psychothérapeutique sur "de gros traumatismes" pour légitimer votre comportement?

Il est fréquent que la personnalité limite s'autosabote : en provoquant des crises au sein du couple, l'hypothèse serait que vous mettiez à l'épreuve ce que vous redoutez : le rejet, l'abandon et ainsi contribuer à ce que vous redoutez le plus.
Il est important que vous puissiez travailler avec votre thérapeute sur la gestion et la maîtrise des émotions et l'aspect impulsif inhérent à ce trouble.

Quant à votre partenaire, il peut être mis à mal par votre comportement et il est difficile pour une personne de comprendre que cela sera généré par un trouble et qui plus est après une période de relation "très saine".

Ainsi, il convient de lui expliquer les tenants et aboutissants de votre condition et les efforts que vous mettez en oeuvre tout en rappelant qu'il y a des périodes de crises mais aussi de longues périodes de stabilité où la relation est belle et "saine".

Si les troubles affectent la personnalité, notre cerveau a aussi d'énormes capacités plastiques et même si le chemin est parfois ardu, l'accompagnement thérapeutique et la stabilisation de l'humeur par la médication prescrite par votre psychiatre pourra vous permettre d'avance sur le chemin d'une maîtrise, d'une gestion, d'une réassurance quant à la peur du rejet et de l'abandon. Ne pas se décourager Julia.

Bien à vous,

Dalila Nourdin

Dalila Nourdin Psy sur Lyon

246 réponses

322 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour JuliaJJ,

Votre trouble est effectivement une plaie, je ne peux pas dire que je le comprends, je le conçois, j'en ai une idée mais tant que je ne le vivrai pas je ne peux absolument pas me mettre à votre place. Votre compagnon est malheureusement dans la même situation, il vous confesse que c'en est trop pour lui et qu'il décide de partir. Il aurait pu vous inventer mille bobards mais il vous respecte assez pour vous faire cet aveux.

"Je vivrais toujours avec ce trouble et nous devons nous articuler autour de ça", mais visiblement lui ne veut pas s'articuler autour de votre trouble. Ce que vous ressentez dans votre relation est légitime, mais ce que lui ressent dans cette relation l'est tout autant.

Quentin GARDRAT, Psychothérapie en ligne, Philothérapeute.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

223 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour,

Je suis diagnostiquée avec un TPL. Je suis en couple depuis plus d’un an avec une personne formidable. Nous nous aimons, communiquons beaucoup, la relation est très saine dans sa globalité. nous faisons chacun un travail sur nous avec des thérapeutes. Récemment j’ai recommencé à prendre une contraception orale, et je travaille sur de gros traumatismes avec ma psy. Cela a déclenché de nouvelles crises chez moi, une irritabilité surréalistes pour des sujets minimes, de la colère, du harcèlement par message, bref la totale. Au moins une fois par mois depuis septembre j’avais des crises …je ne fais pas chantage au suicide ni d’auto mutilation mais en moment de crises je perds le contrôle et rien ne peut m’arrêter. je fais beaucoup d’efforts pour essayer de les réguler quand elles surviennent mais je n’y arrive pas toujours. Mon partenaire ne comprend pas vraiment mon trouble, il dit vouloir quitter notre relation. Qu’il m’aime mais ne peut plus vivre les abus psychologiques que je lui fais subir. Il pense que je le manipule délibérément. Je suis dévastée car je comprends son besoin de protection, mais notre lien et notre amour sont présents et réels. J’ai proposé de consulter ensemble, mais en ce moment il dit ne plus avoir la confiance nécessaire en moi pour aller de l’avant dans une relation amoureuse. Il dit que je lui fait vivre de l’instabilité et qu’il n’est pas sécurisé avec moi, qu’il ne peut plus construire si je ne suis pas stable et guérir. Comment lui faire comprendre que c’est un trouble, une condition et pas une volonté de ma part de tout détruire ?
Je vivrais toujours avec ce trouble et nous devons nous articuler autour de ça. Je me sens rejetée et impuissante et dévalorisée. Je sens que je suis jugée à cause de ma condition et c’est difficile de rester fonctionnelle et positive pour moi … je ne sais pas quelle attitude adopter vis à vis de mon compagnon ? Je respecte sa décision et je le laisse partir mais j’ai le sentiment que nous aurions pu essayer de travailler ensemble plutôt que de devoir vivre une séparation terrible, car il dit m’aimer cependant … je suis à bout.

je sais que je dois continuer de travailler sur moi mais je suis tellement dans la souffrance de ce rejet que je me sens pas du tout fonctionnelle…

Merci de m’avoir lu.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

93 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour Julia,

J’ai l’impression à vous lire qu’il y aurait un lien entre vos dernières crises et la reprise de contraception orale. Ne pensez-vous pas qu’il serait judicieux de trouver un autre moyen contraceptif ? Il en existe de nombreux, y compris masculin, je vous invite à vous renseigner.
J’ai l’impression que c’est un peu tard, mais n’auriez-vous pas dû proposer à la psy qui vous suit d’avoir un rendez-vous avec votre partenaire pour qu’elle lui explique le trouble qui vous gâche la vie et surtout comment vous aider à ne pas provoquer de crise ? Cela aurait pu aider votre partenaire à mieux vous comprendre et ainsi mieux faire pour préserver une bonne entente dans la relation.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N'hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma pratique en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3450 réponses

3441 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour Julia,

La souffrance de cette séparation est sur plus qui vous met dans un état presque ingérable de douleur. La première des choses à faire, serait de trouver du réconfort et du soutien émotionnel autour de vous. Avez-vous de la famille des amis, une association avec des groupes de paroles...? Il est important que vous ne restiez pas seule avec cette souffrance.
Ensuite, concernant la réaction de votre compagnon, il semblerait qu'il ne comprenne pas réellement la réalité de ce trouble, a-t-il été formé, il serait peut-être intéressant de le sensibiliser, de lui, montrer les films, des vidéos, de lui, demander de rencontrer votre psychologue... Il existe un autre cas de figure, ou votre compagnon doit gérer ses propres difficultés, et se sent complètement dépassé parce qu'il vous voit en souffrance et la façon dont vous réagissez dans ces moments. Cela peut bien entendu être un peu des deux.
Il est important que vous communiquiez, de façon à ce qu'il comprenne la réalité de ce qui vous affecte, et la réalité de l'amour que vous lui porter par ailleurs... Mais là encore mon amour, comme dans le reste et n'existe aucune garantie malheureusement.

Je vous laisse y réfléchir et reste à votre écoute avec attention et bienveillance,
Xavier Dubouch
Psychopraticien, Gestalt-Thérapeute

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

514 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2023

Bonjour,
Je suis désolé d'apprendre que vous traversez cette situation difficile. Le trouble de la personnalité limite peut en effet avoir des conséquences importantes sur les relations interpersonnelles, et il est important que votre partenaire comprenne la nature de votre trouble afin de mieux comprendre votre comportement et d'adapter sa réponse.

Je vous recommande de continuer à travailler avec votre thérapeute pour comprendre les facteurs déclencheurs de vos crises et apprendre des stratégies pour les réguler. Si vous ne le faites pas déjà, vous pouvez également envisager de suivre une thérapie de groupe pour le TPL, ce qui peut vous aider à vous sentir compris et soutenu.

En ce qui concerne votre relation avec votre partenaire, je vous suggère d'expliquer clairement que votre comportement n'est pas intentionnel ou malveillant, mais plutôt un symptôme de votre trouble. Vous pouvez également lui donner des ressources sur le TPL pour qu'il puisse mieux comprendre votre expérience. Cela peut également être utile d'envisager une thérapie de couple avec un thérapeute spécialisé dans les relations impliquant un partenaire atteint de TPL.
Cependant, il est important de respecter la décision de votre partenaire si il ne se sent plus en sécurité dans la relation. Vous pouvez peut-être suggérer une pause pour que vous puissiez tous deux travailler sur vos propres problèmes, et voir où cela mène. Mais n'oubliez pas que votre bien-être émotionnel est primordial, et que vous devez continuer à travailler sur vous-même, même si cela signifie que la relation ne pourra pas continuer.
Je vous souhaite tout le courage et la force nécessaire pour traverser cette période difficile.
Excellente journée
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
Eft,PNL,EMDR

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

936 réponses

1107 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses