Je me remet trop en question et je culpabilise d'aller mieux.

Réalisée par Arka__ · 21 févr. 2022 Aide psychologique

Bonjour, je vais essayer d'aller au plus simple tout en étant assez précise.

Tout d'abord, j'ai 20 ans et je suis actuellement dans une période assez difficile : je viens de me séparer de mon premier amour après 3 ans de relation. Suite à cela, vous vous en doutez bien : j'ai perdu 7kg, j'ai des troubles du sommeil (donc je mise sur l'homéopathie), je suis angoissée dès que je pense à lui, je culpabilise, je me pose beaucoup de questions et surtout, je me remet sans cesse en question dans le but d'essayer à l'avenir de reconstruire quelque chose avec cette personne tout en essayant de prendre du temps pour moi. Je kiff mon travail, j'ai une voiture, mon école pour l'année prochaine, j'avance dans la vie d'adulte et je me créer ma vie... Tout pourrait aller bien.
Pour la faire court, je suis quelqu'un de très sensible et j'ai "besoin d'attention". Pendant un certain temps, il ne m'en accordais plus : donc j'allais parler à d'autres personnes de mon mal-être (pour qu'il relâche aussi la pression de son coté et pour le soulager) ce qui était sujet à disputes entre nous. Il m'a "accusé" d'avoir un "trouble de l'attention" à aller parler à "n'importe qui". Sûrement, mais là n'est pas le sujet. J'aimerais savoir si je suis quelqu'un de mauvaise ou de toxique ou encore une manipulatrice.

Il y a de cela 2 ans, monsieur a été refusé dans les écoles d'architectes qu'il avait visé. Malgré mon mal-être j'étais là pour lui et je lui envoyais (souvent) des messages le matin du style : "Bonjour mon cœur, j'espère que tu vas bien. Je te souhaites de passer une bonne journée. Tu n'est pas nul, tu vas avancer dans la vie j'en suis sûre et je serais là pour t'aider. Il y a plein de monde autour de toi, fais-toi confiance tout va s'arranger. Tu n'es pas seul". Bref, j'ai tout essayé pour lui faire voir du positif alors que moi-même j'avais du mal à en voir.

Donc, à la fin de notre relation, je me suis prise plein de reproches et de choses... Qui font réfléchir : "tu es toxique pour tout le monde, tout le monde le dis". Suit à cela, j'ai demandé des excuses : "Je ne t'en donnerais pas j'estime ne pas avoir à t'en donner". Son excuse : "tu m'as poussé à bout, pour une fois je me suis énervé et j'ai été blessant". Suite à cela il me dit qu'il arrive pas sans moi, qu'il est malheureux, qu'il s'inquiète quand je vais en soirée car il a peur que je trouve quelqu'un d'autre etc... Je le crois, je l'aide, le rassure et il me dit "tu as de la chance de bien vivre la chose et d'être heureuse...". Ahah ^^ c'est ce qu'il croit, je le fais pour moi et pour avancer même si c'est dur.

La semaine d'après, après avoir pris des distances, un message : "Oublies moi et passe à autre chose comme je le fais". Je pense que ça a été le déclic pour moi à ce moment-là. J'ai fais ce qu'il m'a dit et pendant 3 semaines j'allais mieux, je sortais, j'allais en soirée, je vivais ma vie tranquille et je continuais mes objectifs de d'habitude : le travail et la poursuite d'études pour l'année prochaine (recherches d'écoles, achat d'une nouvelle voiture etc...). Je suis les conseils qu'on me donne et j'avance (comme il me l'a aussi demandé). ET SURTOUT : plus de troubles du sommeil (3h par nuits), je mangeais correctement, je souriais, rigolais et surtout, j'allais mieux.

Comme vous vous en doutez il est revenu pour me dire de nouveau qu'il avait envie d'arranger les choses et éventuellement de reconstruire quelque chose (tout en faisant QUE DE DIRE "mais on sait pas ce qu'il peut se passer ça peut très bien ne pas marcher" certes, mais j'ai l'impression qu'il part plus dans le sens "non" que "oui éventuellement". Je comprends qu'il émette une réserve un un "stop" pour pas que l'on espère tous les deux). Je le crois et pendant 2 semaines tout va très bien mais il y a une chose dont j'aurais dû mettre un terme c'est comment on a repris contact. Il y avait toujours nos surnoms, les "je t'aime" etc... Comme si on était de nouveau en couple. GROSSE ERREUR !!!! Je n'ai pas eu le temps je pense et lui non plus, de surmonter la phase de "deuil". Ca ne laissait pas le temps au passé de s'en aller et au lieu de reconstruire quelque chose de nouveau, on revenait dans notre ancienne relation car on s'est pas laisser assez de temps. IL FAUT faire le deuil de cette ancienne relation pour espérer en créer une nouvelle et surtout, on a BESOIN de faire un bout de chemin seuls je pense.

Bref, longue mise en contexte mais MON problème c'est que j'ai l'impression d'être manipulée et d'être AUSSI une manipulatrice. Je culpabilise d'aller mieux sans lui (je ne lui faisais pas de mal pendant les 3 semaines ou on se parlait pas je l'ai laissé tranquille tandis que lui continuais de m'envoyer des choses). Ensuite, il me dit qu'il est malheureux AVEC et SANS moi car il est perdu (perdu depuis 2 ans suite à son arrêt d'études et donc, grosse déprime). Une chose importante : suite à l'arrêt de ses études il a couper CARREMENT tout contact avec notre bande d'amis. Il s'est retirer de tous les groupes sur les réseaux etc... Et il a fait le "mort" pour "voir si des gens tenaient à lui et prenaient des nouvelles". J'ai trouvé ça ridicule mais légitime en même temps. J'ai essayé de lui expliquer que c'était pas parce-que on prenait pas de nouvelles de lui qu'on était plus amis avec lui.. On est dans l'âge adulte, on a des objectifs différents et une vie à construire, on a quitter le lycée faut avancer etc... J'ai essayé de lui faire prendre conscience de tout ça. J'essaie de le comprendre mais en même temps je ne comprends pas ses réactions.

Donc, moi non plus je ne côtoyais plus ma bande d'amis car je n'étais pas véhiculée (seulement par lui = dépendance). Lors de ma reconstruction, je suis allée revoir ces amis car l'un d'eux m'a invité à son anniversaire. J'ai accepter, j'y suis allée et j'ai profiter. J'ai poster des photos sur Instagram et suite à cela, il m'a bloqué car il était "énervé que j'aille voir nos anciens potes alors qu'avant je ne les voyais plus et que je n'avais pas répondu au message qu'il m'avait envoyé il y a 5j". Il a trouver le moyen de dire que c'était en partie de ma faute si on ne les voyais plus (en partie oui je le reconnais car je ne voulais pas trop sortir pendant une période) et que j'avais rien à dire sur le fait de bloquer quelqu'un sur le coup de la colère car je l'avais fait avec une amie (tentative de retournement de situation ou je ne sais pas quoi mais ça n'avais aucun rapport et il n'avait pas à se justifier). Il m'a donc débloqué, on a parler ET il a repris contact avec TOUTE notre bande d'amis et les a pris 1 par 1 pour discuter et s'expliquer et depuis il va revenir aux soirées (super...). J'ai trouvé ça bizarre car, pendant 1 an et demi on s'est fâchés plusieurs fois car je lui disais que ce n'était pas normal de ne plus sortir, de voir nos amis (qui ont quand même été là pour lui car ils ont essayé de le faire sortir pendant sa phase de déprime avec ses écoles etc... ça a marcher 3 fois) et je lui disait de reprendre contact avec eux surtout que certains sont des amis d'ENFANCE. Mais il était tellement fermé au sujet... J'essayais juste de l'aider. Il m'a répondu qu'il avait "besoin de temps pour les revoir".
MAIS je trouve cela bizarre que cela soit fait maintenant ? Est-ce pour voir si je suis déstabilisée de son retour ou a-il réellement eu un déclic ?

Bref, le jour de la Saint-Valentin il m'a appelé le soir pour la première fois depuis 6 mois. On a discuter de notre relation etc... GROSSE COMMUNICATION que nous avions perdue et là, fin de l'appel : "Je t'aime, tu me manques et je veux reconstruire quelque chose avec toi maintenant que nous avons arranger les choses". La vieille rengaine quoi ! Naïve, je le crois et le lendemain il me sort : "J'ai rencontrer une fille que je trouve jolie (pardon ?), gentille et mignonne et on a beaucoup de centres d'intérêts". Je ne veux pas l'interdire de rencontrer des gens mais il y a un BEMOL gros comme une maison : Quand je parlais à des mecs même quand j'avais des centres d'intérêts c'était "ils veulent te pécho arrête de parler à n'importe qui tu le connais pas" (même quand le mec était en COUPLE ! c'est grave ! en plus je n'ai JAMAIS eu d'attirance envers ces messieurs contrairement à lui et cette fille).

Donc je laisse passer, le lendemain de m'avoir dit ça pour la fille je lui dit : "Comment tu veux reconstruire avec moi si tu te rapproches d'une autre et que tu la trouve attirante ?" et là : "J'ai pas envie de perdre contact avec elle, je n'ai rien en tête mais si ça doit arriver avec elle ça arrivera. J'ai l'impression que tu m'empêche de rencontrer de nouvelles personnes". Soit... moi je lui dit qu'il n'y a que lui dans ma tête et que je sais ce que JE veux et QUI je veux, et lui ne sais pas (donc, ouverture sûrement à me manipuler) mais bon, il la trouve attirante alors pourquoi essayer de renouer avec moi alors ? Cela pourrait être un frein et comme notre relation est déjà fragile, je ne suis pas d'accord sur l'idée mais bon.. Ma bande d'amis me dit qu'il est juste perdu etc... Mais ce n'est pas une excuse. J'en AI MARRE de ses indécisions.

Suite à l'appel de la St-Valentin, et l'épisode avec la fille... Un message : "Elle a un mec ça servait a rien de péter un câble contre moi" (contradiction avec ce qu'il me disait sur les mecs : "ce n'est pas parce qu'ils sont en couple que...".

On doit normalement se voir demain car il voulait "savoir si il avait encore des sentiments pour moi en me voyant et aussi pour garder une certaine proximité". Donc... Je le crois, ENCORE. Il me dit après la "dispute de la fille" que je ne comprends JAMAIS rien, que je ne le comprends pas, que j'essaie pas de comprendre qu'il est perdu sur ses sentiments, que je ne comprends pas que ça peut marcher comme ne pas marcher de nouveau entre nous (alors que si, je le sais mais j'essaie de VOIR POSITIF et par être H24 dans l'incertitude même si elle est là. Tout le monde sait que le positif attire le positif).

Le jour de la St-Valentin il m'a dit "je t'aime" et 2j plus tard... il ne savait pas s'il le pensait VRAIMENT, que finalement il n'avait pas trop envie de me voir lundi ET qu'il me donnera une réponse rapidement... Bref, je connais déjà la réponse et je n'ai eu aucun message de sa part donc encore une fois il mène la danse. IL SAIT qu'il peut revenir quand il veut donc je DOIS fermer cette porte.

Malgré les difficultés de la vie, j'essaie d'être heureuse, de sourire, de positiver (et mon taff m'aide ENORMEMENT). Mais lui, ayant ENFIN trouver ce qu'il voulait faire (même si c'est dur, on a rien sans rien !), qu'il s'est acheté la moto de ses rêves, qu'il a repris contact avec ses amis, continue de se plaindre que c'est dur (je le conçois), que je ne le comprends pas, qu'il est perdu... Je ne sais PLUS quoi faire. J'hésite à prendre rendez-vous avec un spécialiste car appart ce mec, ma vie se déroule bien malgré les incertitudes et les doutes et tout le reste. Mais dès que ça parle de lui, que je pense à lui : troubles du sommeil, angoisses, crises d'angoisses nocturnes, remises en question, culpabilité. J'ai l'impression de l'avoir rendu comme ça, que je suis une horrible personne qui ne comprends jamais rien...

Voici la finalité de mon message : déjà je vous remercie de lire mon message en entier, vous avez bien du courage déjà pour faire votre métier en plus d'aider des personnes anonymes par écrit.

Je n'ai pas envie d'aller voir un spécialiste pour le moment car je me sens très bien mais j'aimerais juste savoir si je suis une manipulatrice, toxique... Pour éventuellement me soigner.

Car à chaque fois c'est lui qui choisis quand partir et quand revenir... Je dois mettre un terme à tout ça. On peut rester en contact mais ça n'ira pas plus loin car j'en ai MARRE de souffrir et d'être angoissée à chaque fois que je reçois un message de sa part car je me dis : "qu'est-ce que je vais devoir encore encaisser comme paroles, comme indécisions de sa part encore ?". Il nous FAUT plus de temps comme je l'ai dit plus haut pour faire le deuil et laisser le passé s'en aller. Sinon, IMPOSSIBLE de reconstruire quoi que ce soit. Il a pris rendez-vous chez un psychologue pour l'aider car il est sans cesse perdu sur TOUT (malgré que sa formation arrive à la fin), il se sent toujours SEUL même quand j'étais là, il avait PEUR de l'abandon même quand j'étais là et au final c'est lui qui est parti. Je me sentais mieux sans lui et quand il est revenu je me sentais pareil genre j'allais bien mais sans plus mais une fois qu'il est plombé, perdu, et indécis il me plombe et me perds aussi alors que j'essaie d'avancer et d'oublier le passé pour "créer quelque chose de nouveau". Le pire je crois c'est de me dire derrière : "tu fais aucun efforts pour aller mieux" alors que ma famille et mes 3 meilleures amies me le disent...

Dois-je culpabiliser d'être "heureuse" et de faire ma vie ? Surtout qu'il dit que je "vis bien la chose et que j'ai de la chance d'arriver à passer à autre chose alors que lui n'arrive pas". Bah au bout d'un moment on me dis que je me bloque toute seule mais là c'est pas moi qui me bloque dans la vie... Enfin bref.
Dois-je culpabiliser d'aller mieux sans lui ? Dois-je couper contact avec lui définitivement ou garder une petite distance ? Suis-je une manipulatrice ? Suis-je toxique ? Suis-je une perverse narcissique ?
Oui, je me pose beaucoup TROP de questions.

Je vous en supplie aidez-moi à y voir plus clair sur cette situation... Je ne veux pas en parler à mes proches pour pas qu'ils souffrent encore eux aussi... J'en ai marre de me remettre sans cesse en question et vouloir changer pour que ça aille mieux dans un couple qui n'existe plus... Je dois le faire mais POUR moi. J'ai l'impression que c'est à cause de moi qu'il est comme ça (même si ses proches m'ont dit que non..) et j'en viens vraiment à me dire qu'on dois sûrement faire une sorte de "thérapie de couple" mais bon... à 20 ans c'est peut-être pas utile, surtout qu'on est plus ensemble.

MERCI BEAUCOUP de votre attention et votre travail que je respecte... Je lirais vos réponses avec une grande ouverture d'esprit et je ferais en sorte que tout ce que vous direz je le mette en action et que cela ne serve pas à rien de prendre du temps à lire et répondre. Merci encore.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 FÉVR. 2022

Bonjour,

Merci pour votre témoignage, je comprends en le lisant que vous êtes perdue et que votre ex petit-ami l'est également, le fait qu'il consulte une psychologue va grandement l'aider.
Je vois que vous poser autant de question vous fait peur... Alors sachez que c'est totalement normal, vous venez de vivre la rupture de votre première relation, c'est donc une première, vous n'avez jamais vécut cela auparavant, et puis je vous rappelle que nous avons la faculté de réfléchir et nous le faisons constamment. Attention quand même, parfois c'est trop, et cela peut nous apporter beaucoup de pensées négatives et de forte rumination...

Concernant votre rupture, nous les femmes, nous avons tendance à souffrir beaucoup sur l'instant, car nous nous remettons en question, nous essayons de comprendre le pourquoi du comment, mais après un peu de temps, nous acceptons, nous réalisons que nous n'avons pas tout les tords, car oui dans une relation nous sommes deux, et pour que la relation avance nous devons faire chacun des efforts... Alors ne culpabilisez pas d'aller mieux, c'est totalement normal, vous avez 20 ans, et certes c'est votre premier amour alors il est difficile de s'en détacher mais vous ne pouvez pas vous arrêtez de vivre pour autant, c'est aujourd'hui que vous créez votre avenir, que vous pouvez réaliser vos rêves, alors je pense sincèrement que vous recentrez sur vous-même et sur votre propre bonheur peut fortement vous aider.

Ensuite, pour couper les ponts ou pas, je ne peux pas prendre de décision à votre place, mais vous avez écrit vous même que la relation est toxique, qu'il vient et part quand il le décide, que vous n'arrivez plus à accepter cela, donc je pense que dans vos propres écrits vous trouverez vos réponses... Je peux vous accompagner en thérapie si vous avez besoin de discuter, de vous sentir écoutée et comprise, vider votre sac vous ferez du bien,

Je reste disponible en privé si vous en ressentez le besoin,
Krystel Berlan,
Psychologue Positive.

Krystel Berlan Psy sur Béziers

297 réponses

279 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 FÉVR. 2022

Bonjour Arka,
"La semaine d'après, après avoir pris des distances, un message : "Oublies moi et passe à autre chose comme je le fais". Je pense que ça a été le déclic pour moi à ce moment-là. J'ai fais ce qu'il m'a dit et pendant 3 semaines j'allais mieux, je sortais, j'allais en soirée, je vivais ma vie tranquille et je continuais mes objectifs de d'habitude : le travail et la poursuite d'études pour l'année prochaine (recherches d'écoles, achat d'une nouvelle voiture etc...). Je suis les conseils qu'on me donne et j'avance (comme il me l'a aussi demandé). ET SURTOUT : plus de troubles du sommeil (3h par nuits), je mangeais correctement, je souriais, rigolais et surtout, j'allais mieux."

Vous avez votre réponse. c'est votre corps qu'il faut écouter, non pas vos scénarios qui vous prennent la tête, qui inventent une histoire qui n'existe pas dans votre ici et maintenant.
Votre corps lui sait! Vous le nommez très bien.
Faites confiance à cela, c'est votre/notre meilleur indicateur!
Mettre un point final à une relation, c'est fermer cette porte pour laisser la place à d'autres portes de s'ouvrir.
Votre chemin ne fait que commencer, ne vous empêchez pas cela, ce serait dommage pour vous.

Caroline Iannuzzi-Gagne Psy sur Montceau-les-Mines

22 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour Arka,

Vous dites ne pas vouloir aller voir un spécialiste parce que tout va bien dans votre vie, à part ça. Et en même temps, "ça" prend toute la place. Je m'y suis repris à deux fois avant de vous lire tellement c'était long. Vous avez un réel besoin d'écoute et vous avez un réel besoin de passer à autre chose.

Vous l'avez dit, vous avancez dans la vie d'adulte, vous en êtes au tout début en réalité et c'est normal de vous poser des questions.

Vous n'êtes pas une perverse narcissique ni une manipulatrice. Vous avez besoin de faire le deuil de cette histoire pour avancer et vous n'y arriverez pas en gardant un contact avec cette personne. Je vous invite à couper les ponts une bonne fois pour toute et à mettre votre attention et votre énergie sur ce que vous avez au lieu de luttez contre ce que vous n'avez pas.

Si c'est aussi dur de le faire, c'est peut-être parce que vous avez plus peur de la solitude que vous ne voudriez l'admettre. Vous remplissez l'espace, vous remplissez le vide, votre esprit s'accroche à de multiples détails parce que vous avez peur de lâcher prise. C'est un vrai bienfait de prendre conscience de cela à votre âge. Mais vous aurez sans doute besoin d'un petit coup de pouce pour dépasser cela.

Les réponses que vous obtiendrez ici vous aideront peut-être à prendre une décision ponctuelle mais pas à devenir plus autonome, ni à vous aimer sans condition, à poser vos limites ou à simplement communiquer de manière authentique et sans jugements. C'est dans la relation que vous pourrez soigner ce qui a été carencé. Ne faites pas comme si ça n'était rien.

Nous pouvons en parler si vous le souhaitez. Vous pouvez m'écrire ou m'appeler, je vous répondrai avec grand plaisir.

Belle fin de journée à vous !

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

983 réponses

1107 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour Arka,
Bonjour mademoiselle,

Et bien, vous êtes peut-être quelqu'un d'hyperactive, avec un fort potentiel. Ce n'est pas une expertise mot pour mot, mais une possibilité, même imaginative, peut-être le défaut à la fois qualité de toute fille...

Jeune, dès lors d'une union qui ne connaît pas seulement osmose, ou symbiose, mais aussi, trouble, c'est exactement comme ça, que cela se passe, on se pose quarante milliards de questions. Vous êtes normale.

Jeune, on ne se connaît pas encore tout à fait, plus ou moins, cela dépend des personnes, et chacun ne répond pas de la même façon, quand à la vie, ou pour l'autre, parfois même, pour soi-même.

Vous êtes entière, grande, déjà.

Je crois qu'avec le temps, vous comprendrez vivre vraiment votre vie, votre ami suivra son chemin, avec ses faiblesses, ou réaliser aussi, certaines choses, disons, peut-être qu'un garçon met plus de temps, quand à la maturité, quelque part, mais en tout cas, je dirais, tout va bien, dans la mesure où vous repérez très bien, pouvoir vivre en équilibre, et avancer, comme vous le dites.

N'allez pas trop vite, si je peux vous dire. Profitez de la vie, aussi.

Oubliez tout cela, et restez comme vous êtes. Vous êtes très bien.

De tout cœur

Lou Sarah Sheyen

Sheyen Evolving Psycho-philo-practice Hyper-conscience Philocognition Libération.

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

135 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour Arka,
Nous allons sans doute être un certain nombre à vous répondre mais ce n'est pas en quelques lignes ici que nous pourrons vraiment vous aider. Et il ne s'agit pas de "mettre en action" quelque chose, comme vousle croyez. Le travail que vous êtes invitée à faire est déjà de prendre conscience de la façon dont vous fonctionnez l'un et l'autre et en quoi cela est révélateur et bloquant.
Vos deux personnalités se sont construites en fonction de ce que vous avez vu, entendu et vécu dans votre enfance. C'est dans cette période cruciale que se contractent les premières peurs de l'ego (abandon, rejet...) et que les systèmes de défense se mettent en place, sauf qu'ils se révèlent contre productifs. Pour mieux appréhender cela, je vous invite à vous procurer cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même". Vous vous reconnaîtrez et vous reconnaîtrez votre partenaire aussi.
Au lieu de vous coller ou de lui coller l'étiquette de manipulateur, comprenez que le comportement qui choque, dérange ou blesse n'est rien d'autre qu'une réaction, maladroite et inopérante, lorsqu'on se sent abandonné, rejeté, trahi, victime d'injustice ou humilié.
Quand les relations deviennent compliquées, quand on se déchire sans se comprendre, il est temps d'opérer la transformation intérieure qui ramène à l'équilibre et cela passe d'abord par la guérison des blessures d'origine pour poursuivre sur l'apprentissage de l'amour de soi. C'est ce que je propose dans mon programme de soins.
En attendant, une vraie distanciation semble nécessaire car le maintien des contacts pendant ce travail peut être perturbé par les remontées d'ego.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Saint-Brieuc

6558 réponses

4271 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour, il est important de se connaître de l'intérieur. Il est intéressant de comprendre du "comment fonctionne la création de vos pensées". Tout d'abord, le premier élément est la perception. Cette perception vient de vos conditionnements et de votre éducation. Je remarque qu'il y a de la dépendance affective, de la peur d'être abandonné, et surtout aucune foi en l'inconnu. L'inconnu, c'est la vie. C'est une illusion de vouloir contrôler ce qui ne l'est pas. Aujourd'hui, nous sommes là en bonne santé et demain nous avons une maladie grave ou bien un accident. Si votre souhait est une vie épanouissante, vous allez devoir faire une reprogrammation de votre subconscient et de libérer l'ensemble de vos blessures émotionnelles. Sinon, vous allez continuer à ressentir de la souffrance morale inutilement. Il est important de prendre sa vie en main et non de se sentir victime de celle-ci. Chacune d'entre nous a son propre chemin de vie, la fusion n'existe pas. Sinon vous disparaissez au profit d'une autre personne, c'est ce que l'on appelle le sacrifice de soi.
Je reste à votre disposition pour tout complément d'information. Bien à vous, Jonathan Desjours, coach et thérapeute de l'inconscient.

Jonathan Desjours Psy sur Bordeaux

729 réponses

518 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour,

Vous ne devez absolument pas culpabiliser ! S'il n'est pas heureux ce n'est surtout pas de votre faute et il aurait grandement besoin de se fait accompagner.
Pour votre part je pense que vous souffrez de dépendance affective qui vous maintient dans une relation dès lors que vous recevez de l'attention de la personne. Je vous invite à voir un thérapeute qui pourra vous aider à vous détacher des signes de reconnaissance que l'on vous envoie pour ne plus retomber dans ce même schéma avec d'autres hommes.


Prenez soin de vous

Damien

Damien Launay Psy sur Villeurbanne

335 réponses

993 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour,
Vous n'avez pas à culpabilisé d'être heureuse et d'avancer dans votre vie bien au contraire soyez fière de vous et de ceux que vous accomplissez, votre ami est jaloux de vous voir épanouie alors que lui n'arrive pas a l'être, je vous conseil de couper les ponts avec cette personne qui ne vous apportera que du négatif, soyez libre et vivez pour vous ! cordialement Buono Frédérique.

Frédérique Buono Psy sur Mondeville

39 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour,
Se poser "trop" de questions peut devenir une "addiction" qui peut demander un véritable travail de volonté pour ralentir ce processus.
Je vous souhaite d'y arriver peu à peu et de développer une estime de vous positive.
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6313 réponses

3303 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour.

Après la lecture de votre histoire, en tout état de cause, vos maux surviennent lorsque "ça parle de lui" ou que vous "pensez à lui" : troubles du sommeil, angoisses, crises d'angoisses nocturnes, remises en question, culpabilité.
Dites vous que vous n'êtes pas responsable des émotions des autres.
Je vous invite aussi à ne pas vous étiqueter vous-même car vous risquez d'y croire.

Sa démarche d'aller voir un psy correspond sans doute à ce dont il a besoin. Les choses arrivent et se font lorsque nous sommes en capacité de les accueillir et de les gérer. Je vous invite à le laisser vivre ses expériences et ce qu'il en a à découvrir pour qu'il puisse réellement avancer dans sa vie.

Le but d'une vie est d'être heureux : qu'est-ce qui mériterait que vous culpabilisiez de l'être ? Non, assurément que non, vous n'avez pas à culpabiliser. Chacun de nous dispose de capacités et de besoins émotionnels différents, donc chacun fait comme il peut avec ce qu'il a. Nous ne pouvons pas exprimer les mêmes émotions face à des situations identiques.

Si vous êtes mieux sans lui, je pense que vous savez ce que vous avez à faire. Ecoutez votre coeur pour Vous, par pour les Autres. C'est de vous dont il s'agit. ✨

Ingrid Ballone Psy sur Salon-de-Provence

538 réponses

234 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour
Vous n’avez pas d’inquiétude à avoir, la situation de votre « ami » n est nullement votre faute.
C’est lui-même qui décide de sa vie et de ses actes vous n’êtes absolument pas responsable de son mal être.
Je pense que votre ami a besoin de l aide d un professionnel car il me semble « perdu »
En lisant votre message, on ressent qu’il joue avec nos sentiments.
Cela n’est pas correct envers vous.
Je vous conseille de vous consacré vous à votre travail, vos études ,vos amis …..
Vous ne pouvez pas construire une relation de solide et stable dans ces conditions.
Préservez vous
Ayez une discussion avec lui, dites lui que cette situation n est pas possible, qu il ne peut pas agir de la sorte et que dans ces conditions il vaut mieux ne pas envisager une relation car cela devient toxique pour vous deux.

Bien à vous ,
Je reste à votre écoute
Cordialement
Magali Del picchia




Magali Del Picchia Psy sur Pégomas

34 réponses

11 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour,

Je me pose une question : pourquoi recherchez vous dans votre relation une personne toxique ou manipulatrice ?

À mon avis, il n’y a aucune manipulation, ni aucune toxicité, le couple exacerbe certaines problématiques non réglées et les blessures qu’on pensait cicatrisées sont alors d’autant plus douloureuses.

Alors rassurez vous, profitez de votre vie et restez fidèle à vous même avant toute chose.

Excellente continuation
Cordialement
Mme Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10772 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 FÉVR. 2022

Bonjour Arka,
Vous êtes prise dans les systèmes relationnels abandonnique/déserteur et victime/bourreau avec votre ami et vous tournez en boucle dedans. Et chaque fois que vous vous retrouvez, les systèmes se remettent en place. Donc non vous n'êtes pas une personne toxique. Et impossible de faire table rase du passé seuls dans ces conditions. Un travail sur chacun s'entre vous est nécessaire pour sortir de ce mode de fonctionnement. Sinon vous le reproduirez avec d'autres personnes auxquelles vous allez demander encore beaucoup d'attention pour vous rassurer.
Je suis à votre disposition si vous souhaitez en parler.
Chantal JEAN
Thérapeute en Relation d'Aide
Séances en face à face dans mon cabinet à Paris 5e ou en visioconférence sur Skype ou Messenger

Chantal Jean Psy sur Paris

515 réponses

268 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 15600

psychologues

questions 11700

questions

réponses 131600

réponses