Combo mère + sœur toxiques

Réalisée par Eva90 · 17 sept. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

Je vous écris car je ne sais plus où j'en suis. Je pense être dans une relation mère/fille toxique et à tout cela, s'ajoute ma sœur dans l'équation.

Je suis la cadette d'une grande famille composée de frères et d'une sœur. Mes frères m'ont toujours chouchoutée et ma sœur a également été présente, mais sa manière de se comporter était toujours bizarre (et elle l'est encore aujourd'hui) : parfois elle détournait le regard puis partait faire autre chose alors que nous étions en pleine conversation (elle le fait aussi avec ses enfants aujourd'hui), elle cherchait à me faire peur quand j'étais petite. En grandissant, elle était peu présente puisqu'elle construisait sa vie de couple. Quand je suis devenue jeune adulte, elle est revenue à la charge en m'envoyant de très nombreux messages en se plaignant de sa vie de couple ou de ses enfants. Lorsque je lui donnais des conseils, elle n'en tenait pas compte et parfois me répondait "Je n'ai pas compris, salut" ou "Tu m'expliqueras une autre fois j'ai pas le temps"... A savoir que j'ai une trentaine d'années et elle en a plus de 40 aujourd'hui.

Pour donner une idée, lorsque ma sœur a annoncé sa grossesse devant toute la famille, elle a terminé en me disant que j'étais plus "grosse" qu'elle alors que c'était elle qui était enceinte... J'ai bien évidemment réagi en étant très en colère et ma mère et ma sœur ont minimisé l'événement, en disant pour la énième fois que je râlais pour rien comme d'habitude... Même en mettant de la distance après ça, ma sœur et ma mère ont continué de faire comme s'il ne s'était rien passé. Il faut savoir qu'étant plus jeune, ma soeur répétait très souvent haut et fort que je n'étais pas désirée et qu'en plus, elle avait suggéré de m'appeler par ce prénom car c'était une fille qu'elle n'aimait pas dans sa classe ... Elle disait que la famille avait arrêté de partir en vacances à cause de moi, car on ne pouvait pas voyager tous ensemble dans la voiture... J'avais retrouvé un mot de ma sœur qui avait écrit me concernant "Je la déteste, elle est méchante, je me fais toujours punir à cause d'elle etc etc". Elle était ado en écrivant ça. Ma mère l'a toujours conservé... Très bizarre.

Je sais que ma sœur a peu d'estime pour elle : depuis toujours, elle n'a jamais aimé son physique et insultait même ma belle sœur car, je cite, "elle était bien foutue". Elle est également dans une relation où elle est seule à gérer la maison + les enfants. Son mari n'est pas celui qu'il prétend être devant nous et ma mère n'arrête pas d'en faire l'éloge alors que c'est une personne mesquine et très fourbe contrairement aux apparences, avec un très gros poil dans la main et d'une jalousie maladive qu'il cache devant nous. Même son fils dit qu'il ne fait rien à la maison. Concernant l'éducation de ses enfants, c'est vraiment chaotique. Le plus grand se fait insulter par le plus petit qui répète les horreurs de son père et les parents ne le reprennent jamais donc autant dire qu'on subit les fêtes de famille à écouter le petit répéter tout ce qu'il entend à la maison, avec les belles insultes qui vont avec et qu'on laisse dire (ou bien ma mère rigole car son petit chouchou a dit un gros mot et c'est censé être normal). Le plus grand a des problèmes de poids, mais elle continue de lui donner n'importe quoi à manger, puis ensuite l'engueule en lui disant de se responsabiliser (il a 12 ans donc il ne cuisine pas...).

Concernant ma mère, elle a grandi dans une famille où elle est toujours passée en dernier et a dû élever ses frères et sœurs avec peu de démonstration d'affection et de considération. Elle a fait exactement la même chose avec nous, du moins avec moi. Je n'ai pas le souvenir qu'elle prenait le temps de jouer avec moi ou bien elle se lassait très vite. Quand j'étais malade, c'était une corvée de rester avec moi. Elle me forçait à prendre mes médicaments très vite pour qu'elle puisse aller vaquer à ses occupations. En grandissant, j'étais très autonome et je payais mes factures seules avec ma bourse d'études, mais elle me demandait de l'argent quand même et venait m'engueuler sans raison en me disant que je passais ma vie sur mon ordinateur, sans faire le ménage ... Je travaillais sur mon pc et je ne rangeais que ma chambre puisqu'elle repassait constamment derrière moi donc je ne le faisais plus...

Concernant l'école, mes frères m'ont aidé et m'ont soutenu dans mes projets. Aussi, j'ai eu une maladie chronique que ma mère n'a pas prise au sérieux et qui me suit encore aujourd'hui. Elle minimise toujours mon mal être vis-à-vis de cette maladie et répète sans cesse qu'elle aussi a mal au ventre, à l'estomac, tout comme ma sœur qui, la pauvre, a beaucoup de maux aussi.

Il y a quelques années, une dispute a éclaté entre mon frère et son mari à cause des enfants. Lorsque ma mère m'a parlé de l'événement ultérieurement, elle m'a fait comprendre que mon frère n'aurait jamais dû parler de la sorte, alors que c'était clairement ma sœur et son mari qui étaient en tort (sans aller dans le détail). Lorsque j'ai dit à ma mère que je comprenais mon frère et quand j'ai dit à ma sœur qu'il fallait qu'elle arrête de me solliciter pour gronder ses enfants (ce n'est pas mon rôle!!, je suis devenue l'ennemie numéro 1. Je n'étais pas du tout concernée par l'histoire et j'ai pourtant été mise au devant de la scène pour avoir osé donner mon avis quand on me l'avait demandé.

Ma sœur a ensuite fait croire à ma mère que j'avais dit de ma sœur qu'elle était une mauvaise mère (ou bien ma mère l'a interprété de ce fait, je n'en sais rien). J'étais tombée sur des conversations entre ma mère et ma soeur où ma sœur nous appelait "les autres" et où ma mère se moquait de nous, en disant qu'elle m'attendait au tournant le jour où j'aurais des enfants pour voir comment j'allais gérer la chose, que je parlais tout le temps de la gentillesse de ma belle-mère mais que j'avais oublié ce que ma propre famille avait fait pour moi... (le contexte de cette dernière phrase : ma mère avait décliné de m'accompagner chez le vétérinaire pour euthanasier mon animal en prétextant une infection urinaire, puis est allée le lendemain matin même faire les boutiques avec ma sœur. Ma belle-mère m'a accompagné pour ne pas me laisser seule et m'a soutenue). Dans ces conversations, ma sœur avait dit qu'elle avait parlé à ses enfants en leur disant que j'étais méchante car je les avais jugé et les enfants auraient pleuré en entendant ça. C'est à ce moment que j'ai pris mon téléphone en lui disant qu'en faisait ça, c'était réellement une mauvaise mère car ses enfants m'apprécient beaucoup et elle les a impliqué dans des histoires d'adultes qui ne les concernent même pas. Quand j'ai demandé des comptes à ma mère, elle a feinté de se sentir mal et ne répondait plus. A savoir que le père de ma mère agissait exactement de la même façon de son vivant avec elle (mon grand père favorisait l'un de ses fils et elle l'a très mal vécu, mais elle fait pourtant la même chose en répétant toujours qu'elle ne fait jamais de préférences...). Elle l'a fait systématiquement à chaque fois que je la mettais au pied du mur. J'ai fini par laisser tomber. Le peu de fois où elle s'est exprimée sur le sujet, c'était un sacré bazar où elle mélangeait tout, elle disait que si je n'étais pas contente, je pouvais chercher une autre maman ... Combien de fois j'ai laissé entendre que je voulais couper les ponts et elle ne semblait pas me retenir au contraire ...

Ma soeur a énormément manipulé ma mère. Elles étaient déjà proches avant mais là, on dirait deux meilleures amies. Je ne me confie donc plus à ma mère sur des choses trop personnelles. Je prends sur moi pour continuer de voir mes neveux et nièces et pour voir mon père. Sinon j'aurais déjà coupé les ponts depuis des années comme un de mes frères l'a fait, mais malheureusement je ne sais pas pour quelle raison. Ma mère en vient même à douter de la sincérité des enfants de mon frère lorsqu'ils lui disent qu'ils l'aiment... Je suis vraiment choquée.

Depuis ces événements, j'avais réussi à prendre de la distance avec ma mère et ma soeur et cette dispute avait finalement permis de couper le contact avec ma soeur, ce qui a été plus que bénéfique. Je ne ressentais plus de stress et dès lors que ma mère parlait de ma sœur, je ne répondais plus. Par la suite, nous avons refait des repas de famille où les relations se sont apaisées. J'avais même pris le pli de m'excuser auprès de ma sœur pour lui avoir dit qu'elle avait été une mauvaise mère. Je me suis dit qu'elle avait dit ça à ses enfants sous le coup de l'impulsion. Elle ne s'est cependant pas excusée pour toutes les horreurs qu'elle a dites et faites en retour (je n'écris pas tout car il faudrait des centaines de pages), mais je n'attendais rien de sa part.

Pour des raisons logistiques, j'ai déménagé chez mes parents ces derniers mois. Je devrais y être jusqu'à la fin de l'année. Et donc c'est de pire en pire ... Ma mère me parle H24 de ma sœur, à tel point que mon conjoint et moi en avons rit nerveusement à table et j'ai demandé à ma mère d'arrêter de nous raconter sa vie... Mais elle continue quand même... Elle nous parle aussi de la vie de gens que nous ne connaissons pas... Dès qu'il se passe une broutille dans notre vie qui ne va pas dans le bon sens, on relativise toujours mais elle, elle met le doigt dessus pour que ça fasse mal et répète la chose. Ma mère ne m'écoute pas quand je lui parle. Elle ne m'écoute que lorsque je donne des informations sur quelqu'un (par exemple : il ou elle a changé de travail, j'ai eu des nouvelles de un tel). Elle est très curieuse. On l'a déjà prise sur le fait en train de nous écouter derrière la porte...... Elle ne fait plus rien de ses journées, passe sa vie sur son téléphone et nous raconte des histoires fictives à table le soir qu'elle a vu sur les réseaux...

Ma mère se victimise beaucoup et même quand elle va bien, elle dit qu'elle va mal... Elle se dit malade alors qu'elle a des maux qui n'ont aucune gravité et comme la plupart des gens de son âge. Ça agace mon père également qui est plus âgé et qui fait tout pour rester actif. Elle se plaint constamment et profite de notre présence à la maison pour ne plus rien faire du tout. Elle utilise parfois des termes qui sont très blessants. Une fois, mes parents, mon conjoint et moi avons été invités au mariage d'une cousine, mais pas mes frères et soeurs : ma mère a dit après coup que c'était pour que mon conjoint et moi fassions les taxis... alors que je suis la seule de la famille à avoir des affinités avec cette cousine ! Aussi, je suis dans une dynamique de perte de poids et ma sœur s'y est mise aussi... Et depuis, je sens que ma mère me reluque très souvent de haut en bas et parfois alors que je lui parle... Ça me met très mal à l'aise. Parfois elle me ment ouvertement aussi... Bref il y a tellement de choses, que j'ai peur de m'éparpiller dans ce message...

Pour finir, on me dit d'un œil extérieur que ma soeur est très jalouse de moi (et de mon frère également) car nous réussissons plutôt bien notre vie en étant très épanouis en couple et dans nos professions respectives. Par contre, nous avons fait de la rénovation avec mon conjoint et ma sœur et son mari n'ont fait aucun compliment, pourtant, ils viennent sur le chantier très souvent comme ils habitent à quelques pas et ils regardent l'avancée des travaux, les bras ballants, sans rien dire... Son plus jeune fils nous a laissé entendre que nous n'aurons pas fini le chantier avant très longtemps... Il nous a dit aussi qu'ils étaient venus voir notre maison quand nous n'étions plus sur le chantier... Ma sœur trouvait toujours quelque chose à redire sur nos choix et quand je lui répondais seulement que ça nous convenait comme ça, elle faisait un peu la mou, alors que clairement, c'est la dernière personne à qui nous pourrions demander un avis car elle-même à acheter une maison à rénover mais l'a laissé telle qu'elle. Elle voudrait faire des travaux, mais son mari trouve toujours une parade et on voit qu'elle n'est absolument pas satisfaite de cette réponse. Il m'a d'ailleurs lancé un "Bon courage" bien ironique pour les travaux, alors que nous sommes tellement heureux d'y être... Autre exemple, nous voyageons beaucoup avec mon conjoint. Pour notre prochain voyage, ma sœur nous a dit "Oui mais ça craint, ils ne parlent pas français là bas"... Alors que nous allons dans un pays où je rêve d'aller depuis des années et où l'anglais se parle très bien... J'ai l'impression qu'elle rejette constamment ses peurs sur les autres.

Tout cela fait que je suis parfois très sèche avec ma mère qui essaie de faire des efforts en revenant vers moi, mais je ne peux pas pardonner tout ce qu'il s'est passé. Je suis beaucoup plus proche de mon père et j'évite ma mère un maximum. Il y a des jours où ça se passe très bien et d'autres où je ne peux pas la voir sans avoir une boule à l'estomac et un très très grand stress. Je culpabilise à la fois de l'esquiver comme ça et dans un autre temps, je culpabilise des fois de ne pas être plus gentille avec elle alors qu'elle me rend vraiment dingue. Je ne peux absolument pas commenter négativement quelque chose qui concerne ma sœur car ma mère est constamment là à la défendre.

Par ce message, je pense que j'ai besoin d'entendre que je suis réellement dans un schéma toxique et que je dois prendre mes jambes à mon cou. Je n'ai jamais eu le courage de consulter car je suis une hypersensible et j'ai peur de me confronter à tout ça. Je sais que je n'arrangerait rien avec ma mère par la parole. Je n'ai pas envie d'arranger les choses avec ma sœur. J'avais comme espoir d'arranger les choses avec ma mère en échangeant, mais je ne veux plus me battre. Elle avait même comparé mon frère à son propre frère (le chouchou de son père) et moi comme l'une de ses soeurs qui le suivait comme un toutou. Elle va très très loin et blesse avec des mots très violents. Elle ne se remet jamais en question. A une période de ma vie, ça allait mieux et je lui envoyais des messages où je signais par un "Je t'aime maman !" et lors d'une dispute, elle m'avait dit "Et arrête de m'écrire je t'aime, on le faisait pas avec ma mère". Voilà ... Je ressens le manque de ce soutien que je n'ai jamais eu, celui d'une maman aimante qui est fière de sa fille et qui lui dit, qui est là quand elle va mal, qui l'a défend corps et âme. Je n'ai pas eu tout ça. Je n'ai pas encore d'enfants et je commence seulement à y penser après toutes ces années en me demandant si je n'avais pas un blocage à cause de la vision de la "mère" que j'ai toujours eu...

Merci de m'avoir lu malgré ce très long message et merci d'avance à ceux qui sauront m'aiguiller vers la meilleure des solutions...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 19 SEPT. 2023

Bonjour Eva,

C’est votre deuxième message ici…, j’avais déjà répondu au premier, en vous conseillant de prendre de la distance et de déménager le plus vite possible : tant que vous êtes dépendante de vos parents vous restez à une place d’enfant…

Là vous écrivez que vous voulez entendre que votre mère et votre sœurs sont « toxiques ». Pour vous elles semblent l’être, ou du moins vous vivez comme ça vos relations.


Votre très long message montre que vous auriez grand besoin de parler de tout ça à un-e thérapeute qui pourra vous aider à démêler le vrai du faux dans vos impressions et surtout de faire le deuil de la mère que vous auriez aimé avoir et de vous centrer sur votre propre vie, qui reste à construire selon vos propres choix.

Je vous souhaite de pouvoir ne plus ressasser le passé et de vous tourner vers l’avenir, en pensant à ce qui est bon pour vous.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4099 réponses

11196 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 SEPT. 2023

Bonjour Eva

En effet, votre situation familiale n'est pas facile et vous n'avez pas évolué dans un contexte d'amour et de soutien.
La comparaison est comme un poison puisqu'elle sous entend que nous devrions être "mieux" que ce que nous sommes pour être davantage aimé. Or l'amour d'un parent devrait être inconditionnel. Mais comme vous le soulignez, votre mère ne fait que reproduire inconsciemment ce qu'elle a vécu puisqu'elle n'a rien connu d'autre.
Cependant, aujourd'hui, vous avez ce recul et cette conscience sur votre schéma familial et vous n'avez pas envie d'agir de la même façon avec vos futurs enfants. C'est donc le moment opportun pour entamer un accompagnement thérapeutique qui vous permettra petit à petit de prendre du recul sur votre histoire et de pouvoir proposer autre chose dans votre relation à l'autre.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche et vous invite à prendre rdv.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1199 réponses

2319 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 SEPT. 2023

Bonjour Eva,

Vous racontez votre relation à votre famille comme si tout dépendait de vous et que vous étiez la seule responsable de ce qui s'y passe....
Hors, dans toute relation, chacun n'est responsable que de son bout de la relation (prenez l'image d'une corde tendue entre deux personnes et qui représente la relation. Vous n'êtes responsable que de la moitié que vous tenez). Si vous faites votre part (présence, attentions, bienveillance) mais qu'en face l'autre personne continue de déverser des sentiments, des émotions, des paroles, des comportements dépourvus de bienveillance, est-ce votre responsabilité ? Avez-vous le pouvoir de changer autrui ?

On n'est jamais obligé d'aimer ses parents et encore moins sa fratrie, car on ne la choisit pas ! Pour quelles raisons vous efforcez-vous de rester en lien intime avec des personnes qui ne fonctionnent apparemment que dans le triangle Victime/ Persécuteur/Sauveteur, en utilisant la culpabilité pour vous enfermer dans leurs jeux dysfonctionnels ? Voyez-vous à quel point cela accapare votre énergie dans des analyses et des ressassements sans fins à propos du passé, des paroles et des comportements de chacun... cela ne vous épuise-t-il pas ?

Peut-être pourriez-vous décider de vivre votre vie en vous contentant de maintenir un lien symbolique avec votre famille, ce qui vous permettra d'honorer votre dette vis à vis de la Vie (la Vie est passée par votre génitrice et votre géniteur pour vous mettre au monde) sans pour autant vous enfermer dans une intimité qui ne vous convient pas et qui épuise votre énergie. Il suffirait d'un coup de téléphone ou d'une carte de temps en temps...

Je vous invite néanmoins à suivre une thérapie qui vous permettrait de vous arrimer du côté de la Vie et de VOTRE désir, en vous libérant de vos loyautés inconscientes...

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel
(visio consultations et consultations en présentiel, sur rendez-vous)

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1811 réponses

2541 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 SEPT. 2023

Bonjour

Merci d'avoir partagé votre situation ici. Non seulement, la relation est toxique et vous n'arrivez pas à vous en détâcher. Faire le deuil d'une maman aimante sera votre salut pour votre épanouissement. Certaines personnes ne savent pas aimer sans écraser les autres , ça leur permet d'exister.
Je suis à votre écoute pour vous accompagner dans votre cheminement personnel et votre émancipation.
Bien à vous
Charlotte
Psychologue
travail, couple, famille
rdv en ligne uniquement

Charlotte Blacque-Belair Psy sur Boulogne-Billancourt

511 réponses

195 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 15550

psychologues

questions 11650

questions

réponses 131450

réponses