Pourquoi je me pose trop de questions ?

Réalisée par Charlie · 20 mai 2024 Aide psychologique

Bonsoir, je vais effectuer cette demande de manière anonyme en racontant une partie de ma vie (surtout les points clés négatif) de manière ordonné dans ma tête car c'est d'une idée à une autre qui est arrivé dans ma tête, mais visuellement désorganisé, sachez que je lirai attentivement chaque réponse si il y en aura, de manière attentive.

Point important toute les phrase commençant par "+" sont des phrases peu révélateur si on recherche des infos profondes sur moi, je l'ai ai mis en pensant qu'il y a peut être une corrélation avec les problèmes enracinée et les névroses potentiels.

Harcèlement au collège, primaire, Manque d'estime de soi, Souhaite devenir meilleur.

Se fixer des choses dont j'ai du mal a accomplir comme des tâches à faire que finalement je fais pas,
Óu des addiction que je me dis de stopper mais je ne fais pas, y'a une additions au auquel je n'arriverai pas à être à l'aise a en parler sauf une auquel je me suis mis récemment, le cannabis que je prends de manière thérapeutique. (c'est ce que je me dis peut être pour me rassurer, j'utilise peut être des mécanismes de défense tel que la rationalisation peut être).

Quand je parle de mon passer au gens pour pas qu'il se sente mal à l'aise et qui passe un bon moment, j'emploie l'humour.

Le fait de penser que j'ai des connaissances en psychologie alors que techniquement je ne sais rien à une influence sur ma manière de penser car j'essaie de penser ce que les gens pensent de manière générale pour ne pas paraître lourd ou chiant, j'essaie de paraître assez neutre, peut être que je me dépersonnalise d'une certaine manière ? (Quand je dis dépersonnaliser je veux juste dire que je diminue les caractères visible que je possède)

Je n'aime vraiment pas les endroits bruyant comme il y peut avoir sans cesse dans la maison de mes parents où il y a :
Animaux
Enfants
Parents
Et j'en passe et pourtant je suis peut être habitué à ces bruits mais pourtant ça me dérange encore, suis-je un conn*rd de ne pas aimé "la vie de famille " dans cette situation

Mais je n'aime pas la solitude quand elle est subi mais je l'aime bien quand je la choisi.

Je ne sais pas si je minorise ou dramatise mon vécu, techniquement je sais que je n'ai pas à autant me casser la tête avec ce type de réflexion et ce que je ressens est techniquement normal et logique par rapport à ma personne ou personnalité, j'ai le droit de ressentir mais je me demande si je fais pas ça pour une certaine manière surtout à la l'époque attiré l'affection et l'attention des gens, parfois je sais pas si ce que je pense dans ma mémoire à parfois eu des altérations et donc des faux souvenirs ancré en moi, malgré que j'ai une bonne mémoire pour mes souvenirs dont la plupart je ressens une certitude de leur véracité mais certains j'ai l'impression que soit quand je le raconte à quelqu'un :

- soit cette personne me ment
- soit c'est moi qui ment a moi même
- soit on a tout les 2 raisons mais des points de vu bien opposé
- soit tout le monde à complètement faux.

J'imagine pour ne pas être trop submergé par mes pensées je pense. Car j'imagine les situations comme par exemple ça me fait rire car j'imagine que j'imagine que je pense que j'imagine par rapport à une situation, vous constatez que ça par en cacahuètes quand j'imagine parfois.

Fin, vous pouvez remarquer je doute un peu de tout, malgré que je souhaite vivre simplement et de manière à ne pas me prendre la tête et vivre l'instant présent, quand je pense y arriver, d'un coup, je me met critiquer mon intelligence d'une certaine manière car les connaissances que je me pose comme question dans ma tête de base et de manière répétitive, sur l'instant où je souhaite profiter et que j'y arrive, plus tard dans le temps, je culpabilise de mettre pas assez enrichi de manière intellectuel.

J'ai une paresse, peut être du à une potentielle peur de l'échec dont je sais que si c'est ça c'est contre productif malgré que j'aurai potentiellement des raisons sensationnelle et émotionnelle.

À une période difficile de ma vie je ressentais une boule "d'angoisse" (je ne sais pas si c'est le mot approprié, j'ai tendance à regarder le mot sur Google pour être sûr) de manière permanente.
Je la comblais de manière malsaine en recherchant d'abord l'approbation amical des gens qui me fuyais tous du à ma réputation du collège "victime du collège". Personne ne voulais de moi à l'époque, j'étais un bouc émissaire et pourtant j'ai forcer et essuyer, fait mon maximum pour etre quelqu'un auprès de mes pairs.

Puis j'essayer sinon de rechercher l'affection via l'amour. J'ai un grand coup de coeur pour l'amour, j'ai aimé 2 personne dans ma vie, un amour de jeunesse de maternelle à début collège et de fin seconde à début de fac.

Je ne sais plus si c'était intense avec la première personne que j'ai aimé mais j'étais vraiment attaché malgré que le fait que je savais pertinemment qu'elle ne m'aimait pas et qu'elle aimait mon meilleur pote, j'étais son ami à ses yeux. Je me rappel a l'époque j'étais dans l'incompréhension de pourquoi elle pouvait pas m'aimer et elle m'expliquer que ce qu'elle ressentait n'était pas de l'amour.

Pour la deuxième personne que j'ai aimé, j'ai encore les sensations intenses, comme une drogue, j'étais très malheureux sans mais heureux avec alors j'avais tout pour être heureux sans, je ne sais pas si c'était le fait je vous l'aider ou la sauver qui m'a créé une dépendance d'elle ou son caractère et sa personnalité de base dont au début j'en avais rien a foutre d'elle sur l'apparence physique. Fin plus tard elle venue a moi, je suis tombé amoureux, je la vois de manière plus belle qu'à l'époque malgré que j'aime chez elle était bcp plus présent et qui avait une réel signification auparavant, alors qu'aujourd'hui malgré qu'elle a coupé les ponts du à une discussion avec elle dont j'avais l'impression c'était plus un jeu pour elle. Elle m'a dit qu'elle m'a jamais aimé, pourtant je refuse de croire car tout ce qui s'est passé entre nous malgré que ce soit mon point de vue, j'étais le gaz, elle était le cylex, il y avait eu une étincelle, mais la flamme de son point de vue n'était pas allumé alors que du mien si.

Juste aussi, je pars en cacahuètes, si je raconte quelque chose je vais me souvenir d'autre chose car beaucoup de souvenirs sont rattachés à d'autres via les personnes ou les lieu fin pour dire je suis très attachée et surtout à l'époque, nostalgique, malgré que je préfère techniquement ma vie d'aujourd'hui, des tours malsain de ma mémoire épisodique ?
Je ne suis pas pro, vous connaissez le système mieux que moi, donc pourquoi je fais ça ?
(Cette phrase est surtout attribué au personne ayant les connaissances et les diplômes approprié dans le domaine de la psychologie)


En primaire j'ai bouffer de l'herbe, j'ai lutté pour évité ça mais on m'a forcé à plusieurs, surtout un, même au collège c'était hard un peu, j'ai pas mal de souvenirs bloqué et je ne sais pas ce qui est considéré comme traumatisant car le mot traumatisant pour certains montre d'après moi, une certaine adaptation pour ne pas revivre ce moment, fin via une peur, un mécanisme de défense ou autre mais soit j'ai eu aucun traumatisme et je dramatise soit j'ai un traumatisme et j'ai eu pas mal de mécanisme tel que la répression (blocage du souvenir) ou anticipation et j'en passe ou autre et je ne sais tout simplement pas.

Je sais pas mais dans ma tête tout le monde à un bon fond même les pires, comme mes anciens ennemis ont un bon fond.

Je raconte cette histoire, je ne veux pas être pris en pitié mais comment je la raconte peut potentiellement crée justement une certaine Pitié parce que je le souhaite de manière inconsciente ?

Je me pose bcp de questions mais je m'en pose pas dans ma tête, c'est drôle de dire ça comme ça mais j'ai arrêté de trop me poser de question mais parfois je me sens mal, sans doute avec ma principale addiction où je me donne des liens de corrélation avec des défauts que je me trouve.

Si on me dit pourquoi j'ai donné que des aspects négatif, je vois bcp d'aspect Positif, ma vie n'est pas en detresse aujourdhui comparer à une détresse où j'aurai réellement pu un acte tel que le suicide, j'ai essayé la scarification une fois, ça me fesais pas du bien et je voyais que ça me fessais rien, j'avais peut être peur de me couper, le lendemain j'avais plein de mini coupure pas assez profond pour toucher le sang mais assez pour laisser une marque chiant et insistant, j'ai plus jamais refait.

J'aime bcp les jeux vidéo, je me réfugier sans doute dans ça pour calmé ce que je subissait.

La notion de bien ou de mal, j'ai peut être du mal avec ces concepts, à cause du jugement des autres, alors que de base je dois m'en foutre.

Au cas où si je dis peut être, potentiellement, etc.. c'est pas parce que je doute à chaque fois mais que je N'ai pas réponse à tout et ça je le sais malgré je donne des doutes à tout, c'est ce que je ne sais pas si je mens à moi même. En soit je dois avoir plus confiance à soi pour évité ça potentiellement mais ça peut arriver sur une forme de déni nah ?

Y'a parfois des personnes que j'aime pas alors que ils font pas grand chose de mal mais leur manière d'agir, je n'aime pas, ça me crée un conflit Psychique

J'essaie de m'auto persuadé dans des situations où de me préparer psychologiquement car je sais je ressens des choses forte dans différentes situations qui peut m'arriver de manière quotidienne. Alors que techniquement c'est événement qui peuvent m'arriver ne sont pas violent du premier plan mais dans un plan Subtile pour moi.

+ Sinon je déteste le bruits mais j'aime le calme d'une certaine manière, la musique j'aime quand elle est douce, parfois même quand elle est brutal mais c'est assez complexe

+ J'aime rire, sourire

+ À sinon juste, en se moment je souhaite profiter mais parfois, je ne sais pas quoi dire pendants un long moment et parfois je suis la mais j'ecoute pas, c'est pas que j'en est rien a foutre mais parfois je ne suis pas ma bulle

+ J'aime les chats
+ J'aime la romance
+ J'aime la nature surtout les evements rare mais beau
+ J'aime les etoiles

D'un côté j'aime aider les gens
D'un autre je m'en fous, fin plutôt je suis neutre, comme par exemple pour des évènements dont une majorité pourrais s'inquiéter comme si je m'enlèvais ma responsabilité car tout le monde est dessus, je veux peut être me sentir héroïque pour certains, comme un désir égoïste ?

Parfois je ne suis hésitant et ça me coûte bcp, que ce soit en temps, dans mes projets de vie, mon permis, les aides de la vie, comme si je n'ai pas le droit d'hésiter mais si j'hésite y'a bien une raison, je ne peux m'empêcher je pense parce que toute mes questions ne sont pas répondu (même si ça doit paraître logique (cette phrase entre parenthese a deux sens))

D'un côté je sais pas si je fais tout ça pour me sentir authentique et unique alors que potentiellement tout le monde fait ça, j'ai potentiellement un vécu banal même si on me dira que le vécu est unique de chaqu'un.

J'ai potentiellement une quête de sens,
Une quête d'identité a réellement obtenir.

J'ai potentiellement pas mal de phrases avec des incohérences grammaticales et orthographique, désolé pour les erreurs présentent. J'ai fais mon maximum

Je me dis je suis suffisamment lucide pour ne pas aller en HP mais peut être c'est les personnes comme moi qui a en besoin et les rumeurs que je vois sur l'HP ne sont que infondé et ça aide vraiment fin bon, j'aime pas ce thème.

+ J'aime les vêtements, pas tous mes certains, je souhaite avoir une coupe de cheveux que j'aime, à chaque fois j'ai la pression car je ressors avec 97% de chance d'avoir un seum très conséquent (une seule fois où j'étais content de la coupe)

+ Voilà j'ai fais le tour d'une partie de ma vie, je crois, y'a forcément d'autre chose à dire mais je n'ai pas envie, par flemme sans doute ou que ça mimpact plus ou par oublie, je ne sais pas.

Merci d'avoir lu si vous avez lu,

Sachez que malgré ce que je montre de moi et de ma flemmardise, cette flemme est surtout présente envers moi même, je respecterai vos messages et vos conseils en les regardant de manière tatillon car je souhaite être aidé si c'est grave ce que j'ai potentiellement ou de la personne que je suis ou que je pense être. Par exemple j'ai tout relu pour ça soit compréhensible et lisible par vous mais jamais j'aurai rechecker mes phrase pour moi même, je me respecte pas techniquement dans cette situation je pense.

+ Sinon s'il vous plaît me dites pas des choses évidente comme, prends plus soin de toi, ton hygiène de vie, de tes fréquentation.
De attendre le moment venue pour l'amour, fin des phrases de tout les jours que l'on entend au quotidien, qui a certe un bon fond qui mais aide pas réellement à trouver les bonnes solutions car je trouve cela "flou" y'a tellement de choses à dire sur ce type de conseils pour quelqu'un comme moi qui se pose des questions qui est pour certains "inutile de se poser".

Cordialement,

Charlie/prénom anonyme

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses