Je n'ai plus la volonté de vivre

Réalisée par Ardna999 · 29 juin 2023 Aide psychologique

Bonjour,
Je suis une jeune femme de 23 ans qui souffre de dépression, d'anxiété généralisée et d'agoraphobie.
J'ai eu une enfance très instable, avec des disputes très violentes entre mes parents et de nombreux déménagements. J'ai aussi vécu un abus sexuel quand j'avais 9 ans. Ma mère m'a abandonnée, mon petit frère et moi, quand j'avais 12 ans, elle est partie avec un autre homme. Mon père s'est retrouvé seul à nous élever, on vivait dans la pauvreté et il a même envisagé de nous placer en famille d'accueil tellement il ne s'en sortait pas. Mais il a rencontré une femme, et à partir de là, j'ai connu l'enfer. J'ai subi des maltraitances allant de la privation de nourriture à l'humiliation, elle m'empêchait de me laver et de changer de vêtements, elle me séquestrait, etc. Mon père ne voulait rien voir et me battait quand il était en colère. 2 ans après, j'ai arrêté de manger, je voulais mourir petit à petit, mais j'ai été hospitalisée pour anorexie et placée en famille d'accueil. Ça ne s'est pas très bien passé car on me reprochait d'être apathique et de ne pas faire le moindre effort, j'avais peur de tout et je déprimais tout le monde, et les rares fois où j'osais sortir de ma bulle, la femme de la famille me rabaissait, elle était jalouse de moi, surtout quand j'étais avec son mari.
Je suis partie à la fac à ma majorité, et les cinq années qui ont suivi ont été catastrophiques. Je n'ai jamais eu d'amis quand j'étais à l'école, j'étais trop renfermée. Aussi à la fac j'ai découvert les interactions sociales, les relations amoureuses saines, j'avais enfin une vie. Mais j'ai fait des dépressions, je me suis scarifiée, j'ai été hospitalisée, j'ai pris plusieurs traitements. Mon passé me faisait de l'ombre. J'ai fait plusieurs jobs étudiants, et après avoir travaillé dans la restauration rapide, j'ai développé des symptômes d'agoraphobie qui ont empiré après le COVID.

Aujourd'hui, le constat est là, je ne peux plus sortir de chez moi sans faire de crise d'angoisse. J'ai arrêté les études à cause de ça, je n'ai réussi à valider qu'une année. Je ne vois plus le peu d'amis que j'ai, tous les autres m'ont abandonnée car j'étais trop instable ou pas assez proche d'eux. Je reparle à ma mère mais j'ai coupé les ponts avec mon père. Il y a trois mois, j'ai déménagé avec mon copain mais il m'a quittée deux semaines après. Ça faisait deux ans qu'on était ensemble, il m'a dit qu'il n'était plus amoureux depuis un moment. J'ai pris 30 kilos en l'espace de trois ans, je suis obèse et mal dans mon corps, je ne supporte plus de me regarder dans le miroir. J'ai perdu tout espoir et je n'arrive plus à ressentir de l'envie pour les choses qui me faisaient envie. Je vois une psychologue et j'ai un traitement antidépresseur, mais ça ne me fait rien. Je pense tout le temps à la mort, mais ça me fait peur. Je sais que je ne passerai jamais à l'acte, alors j'ai envie de me laisser mourir petit à petit, comme avant.

Pourtant, j'ai envie d'avoir envie de vivre, car je souffre trop, et c'est pour ça que je lance un appel à l'aide, des conseils, une phrase qui pourrait me redonner le goût de vivre.
Désolée pour le pavé, j'espère que vous prendrez le temps de me lire. Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 2 JUIL. 2023

Bonjour,

Vous avez clairement beaucoup souffert et été déstructuré par la vie.
Vous vous êtes quand même battue comme vous le pouviez et vous avez même réussi à valider une année d'étude.
Vous conservez aussi l'envie de vivre et c'est le point essentiel.
Peu importe ce que les autres peuvent penser de vous. Il va falloir vous occuper de vous sans tenir compte des autres.
Dans votre situation il faudrait dans un premier temps voir si votre traitement antidépresseur est bien adapté. En effet les antidépresseurs ont normalement un effet antiphobique et ce serait important pour vous dans le cadre de votre agoraphobie. Je vous conseille donc d'en reparler avec votre médecin ou votre psychiatre.
Par ailleurs et si vous ne voyez pas d'effet de votre psychothérapie, rien ne vous empêche de changer de psy, sa méthode de travail n'étant peut être pas bonne pour vous.
Il faut déjà travailler sur votre agoraphobie, notamment par des exercices progressifs d'exposition à ce qui vous fait peur, notamment sortir de chez vous. C'est indispensable afin de pouvoir reprendre le plus vite possible une activité professionnelle.
Parallèlement il faut que vous soyez traitée dans le cadre d'une psychothérapie analytique verbale (pas psychanalytique) afin de bien comprendre votre histoire personnelle et de voir comment on peut vous aider au mieux.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22135 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2023

Bonjour,

Avec tout ce que vous avez vécu… c’est un peu naturel de craquer de temps à autre, surtout après avoir été quittée par votre copain : ne serait ce pas cet événement qui vous a « achevé » récemment et vous fait avoir les idées noirs que vous décrivez ici ?!

Néanmoins vous avez réussi à aller à la fac, et là bas ça s’est bien passé pour vous, du moins la première année.
Ça signifie que vous avez les capacités intellectuelles pour réussir vos études : ça serait bien de vous raccrocher à ça, puisque cela signifie que vous pouvez reprendre les études et réussir à avoir une activité de votre choix.

Étant donné votre histoire de vie lourde de traumatismes… il vous faut vraiment continuer votre thérapie et peut être changer de médicaments. Ces derniers vous sont nécessaires pour remonter la pente.

Vous avez pris du poids…: vous n’êtes pas « obèse »…, mais en surpoids.
Quand vous irez mieux vous pourriez envisager d’en perdre un peu, si ça vous gêne. Mais l’homme qui vous a quitté vous a quand même aimé comme ça, il me semble. Le fait qu’il vous quitte n’est pas dû à votre poids, et il est possible que ça révèle des problèmes qu’il a lui, comme une difficulté à s’engager peut-être.

L’agoraphobie et l’anxiété se soignent bien par des techniques des TCC.
Pour vos traumatismes il faudrait probablement tester l’EMDR, mais pouvez vous en bénéficier ?

Faites vous confiance à vous même : la vie ne vous a pas gâté mais vous semblez avoir trouvé à un moment donné une porte qui vous a mené à un chemin à vous. Retrouvez un peu de confiance et continuez à vous battre pour vous en sortir. Renouez aussi avec au moins un ou deux amis / amies qui soient bienveillantes et qui vous donnent l’envie de sortir de votre état de déprime.
Commencer à faire du sport : rien que des balades dans la nature peuvent vous aider à changer vos idées, en positif.

Je vous souhaite de retrouver l’envie d’agir pour avoir une vie qui vous ne soit pas lourde à porter.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4436 réponses

12213 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2023

Bonjour

Merci pour ce message très touchant, en opposition avec le titre de votre message, je sens une envie de vivre malgré tout ce que vous avez du traverser, c'est déjà en soi un véritable exploit.

Vous dites avoir été hospitalisée et pris des traitements. Est-ce toujours le cas? Bénéficiez-vous d'un suivi médical sur ce point.
Si ce n'est pas le cas je vous engage à consulter un médecin où un psychiatre qui pourra vous prescrire un nouveau traitement, c'est important parce que ce traitement vous permettra d'accéder à un meilleur confort de vie en contenant vos angoisses.

Ensuite, vous l'avez bien compris au regard de votre expérience, cela ne suffit pas. Vous devriez entreprendre un travail thérapeutique, qui vous permettra de dépasser tous les traumatismes que vous avez subie.
Vous êtes une victime, il vous faut vous reconstruire et c'est par le travail thérapeutique que vous y parviendrez.
Je peux vous accompagner dans ce travail si vous le désirez.

Je reste à votre disposition pour approfondir cet échange si vous le souhaitez, n'hésitez pas à me contacter.

Bonne journée

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

439 réponses

205 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2023

Bonjour Ardna

Votre message exprime toute la douleur que vous supportez. J'en suis vraiment très triste.

Vous avez eu une enfance traumatisante. Mais vous avez réussi à vous en sortir pour vos études. Vous devez vous rendre compte de la force qui sommeil en vous pour avoir réussi cela dans de telles conditions. Vous devez absolument vous regarder dans un miroir pour voir quelle battante vous êtes. Celle qui ne lâche jamais !
Alors oui comme le grand champion de boxe qui prend des coups terribles doit se faire soigner, vous avez besoin d'être "réparée", soignée avec beaucoup d'attention et de persévérance.

Si vous nous écrivez ici c'est que vous êtes comme le combattant sur la ligne front, qui a marché devant l'ennemi, a pris des balles, des éclats, est gravement blessé, mais appelle l'assistance des médecins pour se relever. Et si ce combattant, ce champion de boxe, demandent de l'aide, c'est parce qu'ils veulent se relever. Tout comme vous. Ils veulent vivre tout comme vous .

Avant toute chose regardez cette battante dans le miroir et admirez la ,encouragez la et soyez fière de vous même.

Pour vous aider, car vous avez besoin d'aide, si votre suivi actuel ne convient pas il faut changer. Expliquez à votre psychiatre ce que vous ressentez malgré les médicaments. Ce sont vos premiers supports.
Si vous ne trouvez pas de mieux auprès de votre psychologue actuelle et si elle vous suit depuis un moment, car il faut du temps pour se réparer, alors changez de personne. Il faut parfois chercher la bonne personne avec qui vous serez bien.
Quoiqu'il en soit il y aura quelqu'un qui saura vous soutenir et progressivement vous permettre de panser toutes ces plaies. Cela demandera forcément du temps pour votre guérison, comme pour ce guerrier du front. Comme lui vous vous relèverez.

Avec tout mon cœur et mon empathie

----Olga SERO-GUILLAUME----
NEURACOSME
Psychopraticien – Hypnothérapeute
Psychothérapie - Accompagnement au changement
Développement personnel
--- Visio et Présentiel ---






Olga Sero-Guillaume Psy sur Laval

345 réponses

361 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 JUIN 2023

Bonjour,

Merci d’avoir partagé tout ce que vous avez vécu dans votre vie. Cette violence, maltraitance, abandon et les humiliations que vous avez subi dans votre enfance vous ont marqué au plus profond de vous et c’est largement compréhensible. En même temps, je vois un courage et une volonté de vous en sortir qui force le respect (partir à la fac, rencontrer d’autres personnes, faire des jobs d’étudiants, reprendre contact avec votre mère).

Aujourd’hui vos angoisses, cette anxiété permanente, vous immobilisent au point de ne plus pouvoir sortir de chez vous. Cela vous a également coupé de vos amis et votre copain vous a quitté. C’est important d’être suivi dans ces moments douloureux et de continuer votre traitement dont les effets se ressentent après plusieurs semaines de prise.

Maintenant c’est par des petits pas quotidiens que vous allez pouvoir remonter la pente et ça ne sera pas facile tous les jours. Travailler sur les ressentis de votre angoisse et les pensées qui arrivent me parait une étape nécessaire. Dans mon approche je travaille beaucoup sur les émotions.

Je reste à votre écoute.

Bien à vous,
Claire Correia
Thérapie Brève Systémique

Claire Correia Psy sur Bièvres

48 réponses

29 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses