J'ose pas consulter car j'ai peur de seulement vouloir faire pitié

Réalisée par méllée · 24 janv. 2020 Aide psychologique

Une partie de moi crois sincèrement avoir besoin d'aide, et ce depuis plus de 20 ans, car je n'arrive pas à être heureuse. Les idée noir et envie de mourir, revienne inlassablement malgré mes efforts immense que je fais à contre cœur, car je m'y sens obligé, j'ai 3 enfants.
J'ai régulièrement plus aucun espoir en l'avenir, plus envie de rien, plus rien ne me fais plaisir. J’aurais seulement envie de tout arrêter, d’arrêter d'être une bonne personne. Mais pour mes enfants je fais des efforts, et le positif reviens, assez pour avoir une humeur correcte parfois même positive, mais pour seulement quelques jours, et ça recommence.
Je n'ai jamais eu de libido, et ça me traumatise, je fais des efforts pour mon mari, mais ça deviens de plus en plus difficile.
Mais comme j'arrive tout de même à réussir seule, surtout lorsque je me concentre sur mes enfants , mon mari, je pense alors que ces envie de consulter sont surtout présente parce que j'ai toujours eu une tendance à vouloir faire pitié, pour qu'on s'occupe de moi. à un point tel, que je souhaite, presque constamment, être malade, ou blessé, assez sérieusement pour devoir être soigné à l’hôpital. Je ne fais rien pour que ça arrive, juste le souhaiter et être déçu lorsque un petit bobo, que j’espérais être une menace pour ma santé, guérit par lui même.
Je suis fatigué, je n'arrive pas à me concentrer au travail, et me suis complètement isolé de mes collègue.
Malgré tout lorsque je pense voir un psychologue, j'ai l'impression que toutes mes pensé noir amplifie, parce que j’aimerais tellement qu'on me dise que j'ai raison de faire pitié, et parce que j'aimerais m'en remettre à quelqu'un, dire: voici comment je suis aidé moi svp.
Sauf que je sais que c'est malsain, car je dois savoir m'en sortir par moi-même . je suis adulte. Et lorsque je m'efforce de ne plus pensé à moi même , que je me force à comprendre que je ne fais pas plus pitié que tout les autres,. Je vais mieux, pour un certain temps.
De plus, je n'arrive pas complètement à avoir la foie en une psychothérapie, ou en un autre être humaine qui saurait vraiment m'aider.
Désolé je sais que mon message ne sera pas très compréhensible.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 27 JANV. 2020

Je réitère ma réponse qui n’apparaît toujours pas depuis 3 jours que j'y ai répondu :

Bonjour,
En effet, une psychothérapie pourrait vous aider, maintenant il existe différentes approches thérapeutiques de la plus conventionnelle, consulter un(e) psychologue où vous pouvez verbaliser votre mal être, toutefois cette approche a des limites .
Sachez qu'il existe d'autres approches thérapeutiques qui explorent d'une manière plus approfondie l'origine de mal votre mal être (voir mon profil), ce manque de libido entre autres... Ce besoin d'attention sur vous reflète également une carence affective ou d’intérêt pour vous dans votre enfance. Revisiter son enfance en travaillant chaque événements douloureux avec des techniques appropriées est nécessaire.

Je vous adresse un article que j'ai écrit au sujet des troubles de la libido entre autres :
https://www.psychologue.net/articles/les-troubles-sexuels-chez-la-femme

Restant à votre écoute, si vous êtes de ma région
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5332 réponses

30781 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2020

Bonjour Mellée,

S'en sortir par soi même est une utopie surtout que la problématique est ancienne. Car vous tournez en boucle sans jamais trouver la sortie. On ne peut pas soi même se poser d'autres question que celles qui nous trottent dans la tète.
Seule un thérapeute pourra vous permettre d'avancer en vous posant des questions hors de votre cadre et en vous accompagnant dans une prise de conscience.
Par exemple vous êtes vous demander ce que vous gagnez à rester dans cette situation ? ( on tire un bénéfice de tout ce que l'on fait). Ou que perdrez vous si vous accéder au changement? - Ces questions peuvent paraître brutales mais elle arrive lors d'une consultation après d'autre questionnement.
Apres un thérapeute n'aura jamais pitié, il est dans l'empathie et la neutralité mais pas dans la pitié.
Il existe d'autre thérapies que la psychologie. Peut être pourriez vous commencer a aborder vos problématiques avec des thérapies différentes (PNL - Hypnose - EFT ...)
Prenez soin de vous,
Sabine DUMAS
Praticienne PNL - EFT - Hypnose
Cabinet et E-consultation

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

241 réponses

127 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 JANV. 2020

Bonjour,
En effet, un psychothérapie pourrait vous aider, maintenant il existe différentes approches thérapeutiques de la plus conventionnelle, consulter un(e) psychologue où vous pouvez verbaliser votre mal être, toutefois cette approche a des limites .
Sachez qu'il existe d'autres approches thérapeutiques qui explorent d'une manière plus approfondie l'origine de mal votre mal être (voir mon profil), ce manque de libido entre autres... Ce besoin d'attention sur vous reflète également une carence affective ou d’intérêt pour vous dans votre enfance. Revisiter son enfance en travaillant chaque événements douloureux avec des techniques appropriées est nécessaire.

Je vous adresse un article que j'ai écrit au sujet des troubles de la libido entre autres :
https://www.psychologue.net/articles/les-troubles-sexuels-chez-la-femme

Restant à votre écoute, si vous êtes de ma région
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5332 réponses

30781 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 JANV. 2020

Bonjour Mellée
Que pensez vous de ceci? Vous avez une grippe ou n'importe quelle maladie et vous allez chez le médecin pour vous faire soigner. Rien de bien extraordinaire non ? Vous ne trouverez pas ça malsain. Et bien dites vous que soigner votre mal-être est tout simplement la meme démarche. Vous trainez une grippe mentale depuis vingt ans en voud persuadant que vous pouvez vous en sortir parce que vous êtes adulte. Voyons le differemment: c'est parce que vous êtes adulte que vous entreprendrez une thérapie. L'aide que vous réclamez est la preuve de votre prise de conscience. Votre récit montre une grande souffrance, inutile d'espérer tomber malade ou de vous faire mal pour qu'on s'occupe de vous, vous avez déjà besoin d'aide. De même il n'est pas utile d'avoir la foi pour consulter un thérapeute. Posez vous une question : avez vous la crainte d'aller mieux? Si oui pourquoi ? Une thérapie analytique vous aidera à trouver les réponses. Je reste à votre écoute si vous êtes dans la région Vaucluse.
Brigitte Giovannucci. Psychanalyste sexologue clinicienne Vaucluse

Giovannucci Brigitte Psy sur Sorgues

118 réponses

146 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Consulter un psy pour la première fois ,c’est comme sauter dans l’eau la tête en premier . Une fois qu’on les pieds quittent le sol on est sauvé , car le mouvement continue malgré nous ... et en fait on réalise que c’est pas si horrible que ça .. Bonne courage ! Venez nous rencontrer pour mieux nous découvrir ! C’est tout un monde qui s’ouvrira devant Vous !

GUBERINA MAJA Psy sur Paris

12 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Bonjour,
Votre post est plutôt clair rassurez-vous.
La vie que vous menez semble intense comme s'il y avait une compétition au bonheur. Vous dites qu'il y a longtemps que vous n'arrivez pas à être "heureuse" et que régulièrement vous vous mobilisez pour ne pas céder aux "idées noires" et "envie de mourrir". Ce que vous évoquez est un mal être profond qu'il faut exprimer par les mots et vous espérez l'exprimer par des "petits bobos", cela vous rassurerait-il de savoir qu'il s'agit d'une douleur physique avec une explication plus rationnelle que psychologique.
Allez rencontrer un psychologue est une étape difficile à franchir, la peur de se mettre à nu, de tout révéler de son intime, de ses pensées, ou pire que son état s'aggrave.
Rencontrer un psychologue c'est aller votre une personne inconnue, qui va mettre à disposition du temps pour vous, sans jugement, sans a priori ou intention de vous nuire. Aller voir un psychologue lorsqu'on se sent prêt, c'est être prêt à se retrouver face à ses pensées que vous allez livrer verbalement et les entendre, c'est ce qui est thérapeutique.
Le psychologue ne va que vous accompagner dans votre cheminement psychothérapeutique, ce qui peut être rassurant c'est de se dire que vous ne serez pas seule dans ce travail psychologique que vous déciderez d'entreprendre.
Rdah TOUALI
Psychologue Clinicienne et Psychothérapeute
Lyon 3e

Rdah Touali Psy sur Lyon

3 réponses

6 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Madame a vous lire je ressent un maetre profond et personnel qui date. Vous avez déjà trouvé des palliatifs personnels mais de courte durée. La sophrologie procède des outils de tridimentiontinalité et bien d'autre pour augmenter vos capacités à surmonter les épreuves de la vie et envisager un avenir meilleur. N'entrenez pas ce sentiment de pitié car vous avez en vous la force nécessaire pour montrer la vraie personne formidable que vous êtes. L'accompagnement sophrologique vous fera acquérir une autre vision de votre existence plus positive. Se servir de ses faiblesses comme d'une force et construire un avenir positif à chaque secondes qui passent en lien avec vos ambition. Harmoniser votre corps et votre esprits. Votre entourage vous rendra ce travail que vous pourriez puiser dans votre conscience avec comme support cette forme de vie qui vous anime.
Bien à vous
Eric-Marc Forster

Eric-Marc Forster Psy sur Brétigny-sur-Orge

7 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Bonjour Méllée,
Pourquoi n'iriez-vous pas rencontrer un, une psychothérapeute, sans nécessairement avoir foi en la psychothérapie? Il n'y a rien "d'anormal" à cela. Vous avez tout-à-fait le droit de ressentir cela. Essayez cette démarche comme vous êtes. Si vous n'avez pas confiance dans la thérapie, c'est un peu comme une "carapace" qui vous est indispensable. Nous ne sommes pas là pour vous "obliger" à changer, mais pour vous écouter, vous comprendre, et vous soulager de votre souffrance.
Essayez, faites-vous conseiller par votre médecin qui aura un nom à vous conseiller, ou par un, une amie qui a déjà consulté.
Bien cordialement
Inès AVOT LILLE et LONGUENESSE

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3394 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Bonjour Méllée,vo

C'est compliquée d'être en souffrance et de ne pas se permettre de le montrer, alors qu'il y aurait une certaine attraction, sinon un besoin de le faire. En plus, comment s'en sortir sans pouvoir faire confiance à ceux qui pourraient vous aider ? Je pense qu'il faudrait quand même tenter une consultation psy...

Si vous voulez continuer la discussion, je reste disponible.
Bien à vous, R CLIT
Docteur en Psychologie clinique, psychothérapeute, analyste

Radu Clit Psy sur Paris

309 réponses

124 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Bonjour,
Votre message est très clair au contraire. Vous avez "besoin" qu'on s'occupe de vous, mais vous refusez de vous adresser à une personne qui pourrait le faire (un psy). Ne croyez-vous pas qu'il y a là une contradiction qu'il serait utile de comprendre ? Vous en sortir seule, pourquoi pas ? Certains y sont arrivés certainement... Vous n'avez pas confiance dans les autres personnes. Ok, mais avez-vous confiance en vous ? Estimez-vous que vous n'avez pas droit au bonheur ? Pourquoi ?
En ce qui concerne votre libido, je n'ai pas très bien compris ce que vous vouliez dire...
Peut-être pourriez-vous commencer par exposer un peu plus votre questionnement en acceptant un dialogue par le moyen de ce site.
Cordialement.
Alain MIGUEL - AVIGNON

Alain MIGUEL Psy sur Avignon

410 réponses

239 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Votre souffrance évoque des éléments dépressifs contre lesquels vous luttez depuis de nombreuses années : cela mérite en effet que vous puissiez consulter avant de vous effondrer. Il faudrait évaluer la sévérité de la dépression pour savoir si une psychothérapie peut vous soulager ou s’il faut en plus demander un éventuel traitement auprès d’un psychiatre (si troubles du sommeil et de l’appétit, intense culpabilité et mésestime de soi son présents) . Il faut explorer les éventuels éléments traumatiques de l’enfance et de l’adolescence qui ont pu fragiliser vos assises.

Anne LEFEBVRE Psy sur Paris

70 réponses

33 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Bonjour,
Vous êtes partagée entre vous faire aider et rester comme vous êtes. Et d'ailleurs, vous arrivez à faire face globalement plutôt bien. Personne ne peut décider à votre place, mais effectivement, si la pensée de voir un psy aggrave vos idées noires, je comprends que cela vous fasse hésiter.
Cela dit, il ne s'agit pas d'avoir la "foi" dans la psychothérapie, qui n'est en aucun cas une religion mais plutôt une façon de reconquérir une petite part de liberté par rapport à nos fonctionnements automatiques.
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)

Sylvie Protassieff Psy sur Paris

809 réponses

616 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2020

Bonjour Méllée,
Votre message est compréhensible.
Je ressens très fort votre détresse, votre désespoir contre lequel vous luttez. Vous semblez un bon parent, une bonne compagne. Vous pensez aux autres et vous comprenez aussi que c'est dans cette relation aux autres, que vous vous sentez utile et cela vous aide à surnager, survivre.
Et vous semblez aussi avoir besoin d'être aidée, soutenue. Car pour être un parent suffisamment bon avec ses enfants (je vous cite Winnicot), vous avez besoin d'avoir eu aussi un parent suffisamment bon: présent, attentif à vos difficultés quand vous étiez enfant, vous aidant à gérer vos émotions, votre stress et angoisses, inhérents à toute vie sur terre. Etait-ce le cas? Je ne veux pas jeter la pierre à vos parents, qui ont fait comme ils ont pu comme tout parent.
Je vous recommande de déjà voir votre médecin pour recevoir son soutien et aussi de consulter pour une psychothérapie pour recevoir étayage affectif et écoute empathique. Je vous recommande particulièrement l'analyse transactionnelle, que je connais bien car je la pratique pour la satisfaction de mes patients/clients.
Mes salutations sincères.

Kim-Vân Nguyen-Dinh Psy sur Paris

191 réponses

209 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134700

réponses