La manipulation par un parent chez l enfant de 10ans

Réalisée par Sylvie · 26 août 2023 Aide psychologique

En avril ma fille de 10 ans choisi de vivre avec sa maman et son frère 14 ans avec son père .chacun des enfants s épanoui et les weekends vacances ont alternes. Mais c était sans compter sur la puissance de l autre parent a retourner très facilement le cerveau d un enfant .que ce soit celui de 14 ans ou dix .cet été le père leur a affirmé qu'il les reprends tous les deux..et eux ont perdus ..suivent cette affirmation..en disant ..maman c est comme ça ..papa dit que c est mieux donc on a pris ma soeur et moi notre décision.on vit avec papa a la rentrée..c es fou c est inquiétant et c est surtout très violent .. psychologiquement..depuis je n ai de cesse de discuter de l intérêt de ce changement pour eux et de la loi qui demande à ce que les parents soient d accord a deux.. mais ils se sont verrouillés..c est une situation particulièrement douloureuse et j ai le sentiment que il n y aura jamais de fin tant qu un jugement ne sera pas rendu clairement sur le lieu de vie des enfants . En attendant comment leur parler .? comment leur faire comprendre qu'ils doivent réfléchir à leur bonheur et leur désir .ils ne voient en aucune façon qu'ils sont manipulés...et que les garder pour moi ce n' est pas une victoire d'un parent contre un autre c est juste les voir s épanouir ...sans pression .comment faire pour la rentrée ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 27 AOÛT 2023

Bonjour Sylvie,

Je ne vous cache pas qu’en matière de garde d’enfants, il est nécessaire d’avoir en mains un jugement clair. Dans votre cas, apparemment, vous n’en avez pas, je vous conseille donc d’envisager de faire jouer vos droits

Restant à votre écoute
Marjorie Lugari * Aide à la Parentalité * Psychanalyste * Praticien en psychothérapie * Sexothérapeute * Visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10813 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 AOÛT 2023

Bonjour Madame,

Difficile pour nous de savoir si vos enfants sont « manipulés » par leur père ou c’est vraiment leur volonté de vivre ensemble chez leur père.
Il peut s’agir aussi des conditions de vie différentes, du désir d’être ensemble, …

Peut être qu’il vous faut juste accepter cette situation dans un premier temps et attendre de voir comment se passent les choses par la suite.

Évidemment, si vous estimez que ce n’est pas bon pour vos enfants il faudrait faire aporr et l au juge des affaires familiales.
Vous pouvez aussi proposer à votre ex une médiation.

De toute façon il faut organiser leur rentrée qui a lieu sous peu.

Je vous souhaite de trouver les moyens de vous apaiser et d’aider vos enfants à grandir en dehors de vos conflits d’adultes.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4156 réponses

11451 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 AOÛT 2023

Bonjour Sylvie,

Je comprends à quel point cette situation est délicate et difficile à vivre pour vous et vos enfants. Il est évident que l'influence des parents peut jouer un rôle majeur dans les décisions prises par les enfants, même si elles ne sont pas toujours dans leur meilleur intérêt. Voici quelques conseils pour aborder cette situation délicate :

1. Communication ouverte et bienveillante : Parlez à vos enfants de manière ouverte et bienveillante. Écoutez leurs points de vue sans jugement. Montrez-leur que vous comprenez leurs sentiments et préoccupations, même si vous ne partagez pas la même opinion.

2. Expliquez votre point de vue : Présentez calmement vos raisons pour lesquelles vous pensez qu'il serait préférable qu'ils vivent avec vous. Mettez l'accent sur leur bien-être, leur épanouissement et leur bonheur.

3. Respectez leur choix : Même si vous ne partagez pas leur décision actuelle, respectez-la. Dites-leur que vous les soutiendrez quoi qu'il arrive et que vous serez toujours là pour eux. Pour être parfaitement cohérente, vous ne devriez pas vous opposer à la décision de votre fils de vivre chez son papa, d’autant plus que la Justice s’en remet à la décision de l’enfant lorsqu’il est « capable de discernement », et ce, quelque soit son âge. C’est ainsi que le choix de l’enfant a déjà été entériné par une décision judiciaire alors qu’il n’avait que cinq ans. Donc vous comprendrez aisément qu’à 14 ans il est très probable que sa décision soit respectée, sauf à prouver une éventuelle manipulation du papa...

4. Consultez un médiateur familial : Si les discussions entre les parents sont difficiles, envisagez de consulter un médiateur familial. Ils peuvent vous aider à travailler ensemble pour trouver des solutions dans l'intérêt supérieur des enfants.

5. Pensez au bien-être des enfants : Mettez en avant le bien-être de vos enfants avant tout. Essayez de minimiser les conflits et les tensions en leur présence. Encouragez-les à maintenir des liens avec l'autre parent. Chaque parent doit prendre garde à éviter à tout prix de dénigrer l’autre parent car cela ne peut que fragiliser l’enfant et le rendre plus vulnérable.

6. Évitez la manipulation : Assurez-vous de ne pas les manipuler à votre tour. Restez concentrée sur leur bonheur plutôt que sur votre propre désir de gagner la garde.

7. Consultez un professionnel de la santé mentale : Si vous êtes préoccupée par la manière dont cette situation affecte vos enfants, envisagez de consulter un psychologue ou un conseiller familial. Ils peuvent offrir un soutien et des conseils professionnels.

8. Laissez-leur du temps : Les enfants peuvent changer d'avis avec le temps. Ils peuvent réaliser que leur décision initiale n'était peut-être pas la meilleure. Soyez patiente et continuez à maintenir une communication ouverte.

En fin de compte, gardez à l'esprit que la décision finale devrait être prise dans l'intérêt supérieur des enfants et de leur capacité de discernement. Ils sont le centre de cette situation, et leur bonheur et leur épanouissement doivent être la priorité de tous les adultes impliqués qui doivent se garder de dénigrer l’autre parent, d’autant plus qu’à terme cette façon de faire se retourne contre le parent malveillant . . .

Je reste naturellement à votre écoute et à votre disposition, même à distance, si vous le souhaitez…

jpaul.

Ungerman Jean-Paul Psy sur Marseille

61 réponses

494 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2023

Bonjour,
Je comprends à quel point cette situation doit vous rendre triste et en colère.
Je partage votre douleur en tant que maman…

Parlez calmement à vos enfants, sans accusations mais en exprimant clairement vos sentiments et votre souci de leur bonheur.
Expliquez-leur l'importance de choisir réellement par eux-mêmes, sans pression extérieure.

Suggérez éventuellement un accompagnement psychologique pour les aider dans leur réflexion.
Contactez un médiateur familial pour tenter une médiation sur le lieu de vie, avant le jugement.
Si vous n'obtenez pas d'accord à l'amiable, adressez-vous au juge aux affaires familiales en urgence.

Entourez-vous de votre réseau de soutien pour ne pas rester seule face à cette épreuve.
Acceptez ce que disent les enfants pour le moment, mais insistez pour suivre leur évolution.
Gardez espoir, avec le temps et l'éloignement des pressions, leur avis pourrait à nouveau évoluer.

Concentrez-vous sur vos relations avec eux dans l'immédiat, sans alimenter les tensions.
Courage, malgré la douleur les enfants finissent toujours par voir la vérité. Restez confiante.

Je vous souhaite du courage pour cette situation difficile à vivre, si vous avez besoin d aide et de soutien, n hésitez pas à me contacter.
Prenez soin de vous!

Thalia Inna
Psycho praticienne et hypnotherapeute
EMDR
En téléconsultation et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

919 réponses

1067 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 AOÛT 2023

Bonjour Sylvie

Je comprends que vous êtes divorcée et que vos 2 enfants sont en garde permanente chez l'un de vous 2 et les we et vacances en alternée. Cet été, leur père a discuté avec eux et ils ont ensemble décidé de vivre chez lui à partir de la rentrée. Vous sentez que votre ex conjoint les manipule.
Je comprends que pour vous cette nouvelle est extrêmement violente et vous êtes sous le choc.
De toute évidence, si vous n'êtes pas d'accord, vous avez légalement le droit de vous opposer à cette décision et d'en référer à votre avocat pour lancer la procédure nécessaire. Je comprends également qu'aucune décision de justice n'a encore été posée quant à leur lieu de vie.
En paralèlle, je vous invite à vous faire accompagner par un thérapeute pour faire face à cette période difficile. Vous avez en effet besoin de clarifier, dans un endroit sécurisé, vos émotions et vos pensées de façon à vous permettre de prendre les meilleures décisions pour vous et de poser les bons mots.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1210 réponses

2349 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16050

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132650

réponses