Ma fille de 6 ans déteste sa soeur

Réalisée par Mari · 17 mars 2022 Aide psychologique

Bonjour, ma fille a 6 ans, son année au cp n’est pas toujours simple, des petites disputes avec les copines, elle a du mal avec l’école elle montre des signes de fatigue dès qu’on commence les devoirs, se plains quotidiennement de maux de tête et depuis quelques temps elle passe ses nerfs sur sa petite soeur, elle dit qu’elle en a marre d’elle qu’elle voudrait qu’elle ne soit pas là.
Je discute beaucoup avec elle, elle me dit qu’elle ne supporte plus sa soeur qu’elle lui prenne ses jouets ou l’embête mais desfois je trouve sa réaction excessive.
Elle fait de grosses colères, j’essaie d’apaiser les choses, de discuter avec elles, d’instaurer des jeux ou des outils (carte de colère ) etc pour apaiser les choses mais je suis inquiète car je trouve ma fille plus souvent fatigué et en colère que joyeuse et épanouie comme elle l’était auparavant.
J’ai peur de passer à côté de quelque chose et je suis inquiète. Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 20 MARS 2022

Bonjour Mari,
vous êtes présente, auprès de votre fille et vous utilisez des outils pour l'aider à accueillir ses colères. Vous discutez avec elle afin de mieux comprendre ce qui se passe pour elle.
L'année de CP est une année difficile puisqu'il s'agit de l'apprentissage de la lecture et il y a moins de jeux qu'en maternelle. De plus, votre fille a porté un masque ce qui a pu la fatiguer davantage. En effet, elle a du se concentrer pour mieux écouter les sons, parler plus fort pour être entendue, distinguer les intonations de la voix...

Avez-vous pu échanger avec l'enseignante pour savoir si les colères étaient aussi présentes à l'école ? Est-ce qu'elle estime votre fille en difficulté dans sa scolarité ? Le but est de savoir si le comportement de votre enfant est identique à la maison et en classe.

Avez-vous fait vérifier sa vue et son audition ? qui pourraient être à l'origine de ses maux de tête.

Est-ce que dans la période d'entrée en CP, il y a eu un évènement dans votre famille : déménagement, arrivée d'un enfant, décès, perte d'emploi ... ?

Pour les colères de votre fille, même s'il n'est pas toujours évident de les accueillir, pour vous, il est sain qu'elle puisse vous les exprimer. C'est seulement à partir de 7-8ans que le cerveau de l'enfant permet de différer ses émotions, c'est à dire les exprimer plus tard et de façon adaptée. Pour l'instant elle ne le peut pas, elle vit un véritable tsunami émotionnel.

Vous pouvez dans un premier temps, créer des moments de joie et les nommer. Vous lui proposez des activités et des jeux qu'elle aime et ensuite vous dites "nous avons passé un moment agréable" "c'était sympa ce jeu ensemble".... Vous pouvez aussi en tant que maman faire la même chose quand vous vivez un instant doux et chaleureux, vous le racontez à vos enfants. Ils apprennent par imitation.

J'espère que ces quelques pistes pourront vous aider dans votre quotidien.
Merci de nous avoir partagés vos inquiètudes.

Caroline Daufouy
coache spécialisée dans la relation parent-enfant



Anonyme-383463 Psy sur Ancenis

24 réponses

80 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MARS 2022

Bonjour,
Cette réaction et très fréquente lorsque un nouvel enfant arrive au foyer. Votre petite fille a eu peur d'être rejetée et il en faut peu pour déclencher cette sensation : l'attention (normale) portée au nouveau né, des paroles comme "mais toi tu es grande" etc...font qu'elle a l'impression d'avoir perdu la place qu'elle avait seule avant.
Votre rôle est de la rassurer sur l'amour que vous lui portez, par des mots et par des moments réservés, sans la petite soeur.
L'erreur et de croire que l'enfant grandit automatiquement à l'arrivée d'un petit frère ou une petite soeur alors qu'il a encore besoin de se sentir petit.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4502 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 MARS 2022

Bonjour Mari

Vous faites de votre mieux pour vos filles, mais je comprends que l'inquiétude vous gagne si vos efforts ont peu d'impact positif. Maintenant, il faut trouver un moyen qui convienne à votre aînée pour libérer cette colère.
Connaissez vous les fleurs de Bach ? Ce sont des élixirs qui se prennent sous forme de gouttes, pour équilibrer les émotions négatives. Sans aucun risque d'accoutumance ni contre indication, elles sont particulièrement recommandées aux enfants. La jalousie, la colère, voire la haine sont très fréquentes dans les fratries et les fleurs de Bach sont une aide précieuse pour rétablir l'équilibre émotionnel de la famille. Chaque fleur correspond à une émotion précise ou un trait de caractère. Le principe est de retrouver l'harmonie en luttant contre le négatif.
Dans le cas de votre fille, il existe une fleur pour calmer la colère et l'agressivité. Une autre pour le self control qui l'aiderait à retenir ses gestes ou ses mots et ne pas s'emporter. Une troisième pour l'aider à faire plus facilement ses devoirs quand la fatigue la gagne rien qu'à l'idée de s'y mettre.
En prenant le temps de discuter, nous pouvons trouver d'autres fleurs qui lui conviennent et faire un mélange personnalisé, en combinant jusqu'à 7 fleurs. Quand les fleurs sont bien choisies, c'est très efficace. De plus, j'utilise des fleurs sans alcool pour les enfants.
J'anime un atelier en ligne gratuit d'initiation aux fleurs de Bach ce mardi 22 mars, rejoignez-nous si cette approche vous intéresse !

Belle fin de semaine à vous

Prêle Loiseau
Florithérapeute agréée par le Centre Bach

Prêle Loiseau Psy sur Pau

174 réponses

86 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2022

Bonjour Mari,

Vous est inquiète et vous avez peur de passer à côté de quelque chose concernant le comportement de votre fille. En effet, cela peut être passager mais il peut aussi être le signe d'un mal être plus important qu'il vaut mieux vérifier.

Je vous invite à aller consulter un psychologue pour enfance ou un pédopsychiatre afin de comprendre ce qui se passe dans la vie de votre fille de 6ans.
Le passage au CP, les contraintes sanitaires à l'école ou tout autre événement a pu avoir un effet délétère sur le vécu de votre fille et généré chez elle les comportements que vous avez décrits.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie.

Elisabeth Gallice, Psychopraticienne
Consultation en visio ou présentielle

Elisabeth Gallice Psy sur Tournon

138 réponses

140 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2022

Bonjour
Votre fille est sans doute en recherche d'avoir sa place, et ce n'est pas simple pour elle alors que sa petite sœur est tout simplement là.
Si vous êtes trop inquiète, alors prenez un rdv avec un/une psy qui reçoit des enfants. Cela va vous rassurer
Bien à vous
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3434 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2022

Bonjour Mari,
Votre fille vous semble bien souvent fatiguée et en colère, il serait important d en savoir un peu plus sur ses difficultés à l école pour écarter des difficultés d apprentissage spécifiques qui pourraient la mettre en difficulté.
Par ailleurs vous mentionnez des sentiments de jalousie, colère, envie, par rapport à sa soeur. Ils sont normaux, et le passage au CP marque un cap de "grande fille" qui lui est peut être difficile à accepter vis à vis de sa soeur. Vous y êtes apparemment très attentive et accordez beaucoup d espaces d expression à votre enfant qui s en saisit très bien.
Le plus important semble de ne pas oublier non plus le cadre educatif: elle peut ressentir ce qu elle veut mais n a pas le droit de faire ce qu elle veut, il y a en effet des limites à l expression de cette colère, vous êtes là pour les marquer. Son père intervient il d ailleurs également pour aider à apaiser votre enfant ? Avez vous la possibilité d avoir des moments de jeu ou des sorties juste avec elle?
Si vous continuez à ressentir des difficultés chez votre enfant, n hésitez pas à contacter un psychologue.
Je vous souhaite une très bonne continuation,
Stéphanie Poumeyrol
Psychologue en ligne psychothérapeute
Docteur en psychologie clinique

Poumeyrol Stéphanie Psy sur Caen

16 réponses

56 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2022

Bonjour madame
Déjà vous êtes très à l écoute du changement de comportement de votre enfant et vous pouvez en être fière.
Effectivement votre fille essaie de vous faire passer un message, elle est certainement en souffrance et n’a pas les mots adéquats pour exprimer ce qu elle a.
Depuis quand à t elle changé ? Que s est il passé comme changement ? dans la famille à l école ?
Dites lui que vous l aimez de tout votre cœur et que quoiqu elle vous dise vous l aimerez toujours et vous ne la disputerez pas
Cordialement
Lorraine denisart

Lorraine Denisart Psy sur Laneuveville-devant-Nancy

24 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2022

Bonjour,

Merci pour votre message tout d'abord.
Il pourrait être intéressant d'effectuer un bilan neuro-psy pour écarter les pistes d'un éventuel TDA ou de troubles Dys, qui peuvent causer énormément de fatigue et empêcher une bonne régulation émotionnelle, surtout en CP où les apprentissages s'intensifient et où on attend d'un enfant qu'il soit encore plus "élève".

La discussion et les jeux que vous instaurez sont vraiment de belles initiatives. C'est un peu flou pour moi ce que vous abordez dans ces jeux et il m'est difficile de vous dire ce que vous pourriez faire d'autre ou de différent. Néanmoins, si sa colère est disproportionnée, c'est que ses besoins n'ont pas été accueillis plus tôt, et certainement à de nombreux moments dans la journée. Votre fille gagnerait sans doute à avoir des outils, des éléments de compréhension pour accueillir et gérer ses émotions.

Nous pouvons en échanger plus avant si vous le souhaitez. Je reste à votre écoute.

Belle journée à vous et courage !

Boris Amiot

Boris Amiot Psy sur Serris

1000 réponses

1189 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2022

Bonjour
Il n’est pas toujours évident de mettre des mots sur leurs émotions pour les enfants, ils sont en plein apprentissage de ce qu’elles sont ( d’ailleurs c’est tout aussi difficile parfois pour les adultes).
C’est important de parler avec votre enfant comme vous le faites ( dans les moments où la tension est redescendue). Le contexte actuellement du Covid vient rajouter une couche à toutes les tensions internes que l’on peut ressentir . Et cela aiderait peut-être votre fille de pouvoir déposer certaines choses et d échanger avec quelqu’un d’extérieur comme un psychologue car elle pourrait échanger sans jugement et sans peur de perdre l’amour d’un proche ( vous ou sa sœur). Certaines mutuelles prennent en charge les consultations ou une partie, n’hésitez pas à vous rapprocher de la votre.
Belle journée à vous.
Virginie Braud, psychologue.

Virginie Braud Poitevin Psy sur Sainte-Hermine

6 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MARS 2022

Bonjour Madame,

Écoutez donc votre enfant, il serait en effet judicieux qu’elle puisse obtenir sa propre chambre pour y rester seule avec ses jouets et son espace à elle.

C’est une étape normale. Vous verrez l’ambiance s’apaisera quand elle aura son univers à elle.

De plus, laissez votre culpabilité de côté, cela ajoute à la pression sur ce lien de sœur. Vous pouvez lui dire, tu as le droit de ne pas aimer ta sœur, ça me va! En effet, on ne choisi pas ses frères et sœurs même si nous sommes issus de la même mère, rien ne nous oblige à nous apprécier. Soyez moins exigeante envers elle et laissez là s’autonomiser.

Excellente continuation
Cordialement
Mme Lugari

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10858 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses