Mal être, Envie et jalousie

Réalisée par Lova · 4 janv. 2021 Aide psychologique

Est ce le fait de ne pas assez se réjouir pour les autres qui crée l’envie ou la jalousie?

Ou plutôt est ce le fait d’être de nature jalouse ou plutôt envieuse qui fait qu’on arrive pas à se réjouir du bien d’autrui?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 6 JANV. 2021

Bonjour,
La jalousie est un sentiment universel, qui concerne tous les humains. Beaucoup ne veulent pas le reconnaître, ni même le ressentir, car c’est tellement mal vu que nous apprenons tout petits qu’ « il ne faut pas être jaloux, jamais ». Quand un petit enfant mais aussi un adulte voit ce que d’autres vivent, reçoivent, ont... inévitablement surgit en lui : « et moi ? », pourquoi moi, je n’ai pas ceci ou cela, pourquoi je ne réussis pas comme lui alors que je fais tout ce que je peux ! C’est injuste ». C’est la jalousie, qui témoigne que nous désirons très profondément le bonheur, la joie, l’amour, la réussite, l’épanouissement... L’enfant, l’adulte voit toujours ce que l’autre vit de bon, et ne voit pas ou peu en lui, ce qui est heureux. Il pense que lui « a moins ». La comparaison amène cela. Alors que les êtres humains ne sont pas du tout comparables !
Pour sortir et sans cesse quitter la jalousie, il est essentiel de parler de ce que vous avez vécu petite, la jalousie de la petite fille. Il est essentiel de faire un chemin de reconnaissance de ce qu’a été votre vie, les souffrances, les blessures et les chances, les aptitudes, les points forts qui sont en vous. Vous pourrez alors vous réjouir de la personne que vous êtes, sans vaine vantardise, mais reconnaître que vous êtes quelqu’un de bien ! Et on l’est tous : chacun portant ses blessures, et ses joies, chacun s’adaptant comme il peut à ce qu’est sa vie, qui n’est en rien comparable à celle de quelqu’un d’autre. Alors une liberté et une forme de vie paisible devient possible et tranquille.
Je vous invite à regarder mon site, et si vous le souhaitez, à m’appeler au 06 87 50 93 62 pour envisager un accompagnement qui puisse vous convenir, soit en visio, soit en présentiel.
Cordialement
Béatrice Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

171 réponses

979 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JANV. 2021

Bonjour,
La jalousie est un sentiment universel, qui concerne tous les humains. Beaucoup ne veulent pas le reconnaître, ni même le ressentir, car c’est tellement mal vu que nous apprenons tout petits qu’ « il ne faut pas être jaloux, jamais ». Quand un petit enfant mais aussi un adulte voit ce que d’autres vivent, reçoivent, ont... inévitablement surgit en lui : « et moi ? », pourquoi moi, je n’ai pas ceci ou cela, pourquoi je ne réussis pas comme lui alors que je fais tout ce que je peux ! C’est injuste ». C’est la jalousie, qui témoigne que nous désirons très profondément le bonheur, la joie, l’amour, la réussite, l’épanouissement... L’enfant, l’adulte voit toujours ce que l’autre vit de bon, et ne voit pas, ou peu, en lui, ce qui est heureux. Il pense que lui « a moins ». La comparaison amène cela. Alors que les êtres humains ne sont pas du tout comparables !
Pour sortir et sans cesse quitter la jalousie, il est essentiel de parler, avec un(e) professionnel(le) compétent(e) de ce que vous avez vécu petite, la jalousie de la petite fille. Il est essentiel de faire un chemin de reconnaissance de ce qu’a été votre vie, les souffrances, les blessures et les chances, les aptitudes, les points forts qui sont en vous. Vous pourrez alors vous réjouir de la personne que vous êtes, sans vaine vantardise, mais reconnaître que vous êtes quelqu’un de bien ! Et on l’est tous : chacun portant ses blessures, et ses joies, chacun s’adaptant comme il peut à ce qu’est sa vie, qui n’est en rien comparable à celle de quelqu’un d’autre. Alors une liberté et une forme de vie paisible devient possible et tranquille.
Cordialement
Béatrice Fierens

Béatrice Fierens Psy sur Montpellier

171 réponses

979 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JANV. 2021

Bonjour Lova,
Votre question est trop "générale", pas assez détaillée. Pour que je puisse vous apporter mon regard, j'ai besoin que vous parliez de situations plus précises.
Et souffrez-vous de ressentir de la jalousie? Si non, votre question porte surtout sur des explications, pour que vous sachiez ce qui provoque ce ressenti. Je n'ai pas réellement la réponse, c'est en vous recentrant sur vous que vous aurez la réponse: ce que je peux vous aider à faire. Si vous êtes dans l'acceptation d'avoir ce ressenti, c'est déjà un sacré pas, car nombre de personnes culpabilisent de ressentir de la jalousie (or, c'est un ressenti comme tous les autres, il n'est pas à rejeter ou blâmer)
Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez en parler de vive voix, dans une séance (je reçois en ligne ou en présentiel nord et pdc)
Cdt
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3389 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JANV. 2021

Bonjour Lova,
Une chose est certaine : vous n'êtes pas satisfaite de votre vie et même si vous avez tout en apparence pour l'être, vous n'y arrivez pas. C'est cela qui vous pousse à vous comparer, à imaginer que les autres sont mieux lotis que vous ou à envier les personnes qui semblent heureuses et satisfaites de ce qu'elles ont. Donc, plutôt que de vous affubler de qualificatifs négatifs (jalouse, envieuse), je vous conseille d'aller éclairer ce qui vous empêche d'apprécier ce que la vie vous offre, de vous aimer suffisamment et de vous sentir aimable. Cela peut passer par une thérapie, avec l'aide d'un thérapeute en qui vous aurez confiance et qui vous écoutera avec bienveillance.
Chaleureusement
Catherine Couvert

Catherine Couvert Psy sur Lyon

542 réponses

391 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2021

Bonjour Lova,
C'est la jalousie qui fait qu'on a du mal à se réjouir pour les autres. La jalousie est un symptôme du manque de confiance en soi : on envie ou on jalouse parce qu'on ne s'estime pas capable d'être ou de faire aussi bien que les autres. Cela vient de la petite enfance quand des paroles, des comportements des parents (ou de tout autre adulte) viennent ébranler la confiance en soi, comme par exemple "ton frère est plus courageux que toi", "tu n'arriveras à rien" ou quand on a peur d'être abandonné à l'arrivée d'un frère ou d'une sœur.
Il est donc souhaitable de travailler sur ces mémoires négatives pour les remplacer par des informations positives destinées à restaurer l'amour de soi. Cela peut se faire avec des techniques adaptées, comme l'hypnose par exemple.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4424 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2021

Bonjour Lova,
c'est ce qu'on appelle un cercle vicieux : ne pas assez se réjouir pour les autres crée l’envie ou la jalousie, et, être de nature jalouse ou plutôt envieuse fait qu’on arrive pas à se réjouir du bien d’autrui.
Pour s'en sortir, il suffit donc de se réjouir pour les autres... Est-ce si compliqué ?

Anonyme-318660 Psy sur Retournac

490 réponses

739 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2021

Bonsoir Lova,

Merci pour vos questions.

En vous lisant je me suis posé plusieurs questions : est-ce qu'on est obligé de se réjouir pour les autres ? (Si oui, alors on doit se réjouir un peu, moyennement, beaucoup ?) / peut-on ne pas se réjouir pour les autres sans nécessairement être quelqu'un de jaloux ou d'envieux ?

Le fait de se réjouir du bien d'autrui n'est pas une obligation (vous faîtes ce que vous voulez). Cependant, peut-être vous vous rendez compte que vous avez du mal à vous réjouir pour les autres ? Si c'est le cas, en quoi est-ce que cela vous pose un problème ?

Discuter avec un psychologue vous permettra de mieux comprendre ce sujet et votre façon de fonctionner !

Bien à vous

Koskas Tom
Psychologue & Psychothérapeute

Tom Koskas Psy sur Montbonnot-Saint-Martin

11 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2021

Bonjour Lova,
Votre nature jalouse et envieuse peut créer ce mal être d'insatisfaction permanente chez vous.
Toutefois cette nature jalouse est souvent conditionnée par son enfance (revisiter son passé)...
Vous ne précisez pas votre âge, mais il serait peut être utile de faire un petit travail sur vous.

Restant à votre disposition si vous êtes de ma région,
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5325 réponses

30637 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134400

réponses