mon fils de 20 ans ne sort plus de sa chambre

Réalisée par CatherineB · 1 juil. 2020 Psychologue ado

Je suis une maman très inquiète . Mon fils de 20 ans est un étudiant brillant en informatique sur un cursus de 5 ans .c’est un garçon intelligent. Le confinement lui a coupé les ailes .. un stage qui devait s’effectuer à l'étranger se termine en télétravail dans sa chambre . Il ne sort plus ( que pour manger ) il est mou , toujours fatigué avec une non chalance déconcertante. Il n’a pas d’amis sur notre lieu d'habitation ou très peu et ne fait rien pour sortir . ( il pourrait sortir avec son frère mais ça ne l’intéresse pas )Nous avons une piscine , il n’y a pas mis les pieds . Nous avons la climatisation mais il ferme la porte de sa chambre et il fait 40 degrés dedans ! Il a l’air dépressif , parle très doucement, ne ris jamais , même quand il marche il marche doucement. Tous ses gestes sont lents .Il s’est coupé de tout lien social et passe son temps libre sur les jeux vidéos . Je pense qu’il n’a non plus jamais eu de vie amoureuse . Il a toujours eu un manque de confiance en lui , et a toujours été un peu introverti , mais depuis le confinement tout s’est aggravé ... il pense ne pas avoir de problème , j’essaie de lui parler et de lui ouvrir les yeux mais il ne voit rien .. je suis désespérée pour lui ..

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 1 JUIL. 2020

Bonjour Mme,
Ce que vous décrivez est effectivement assez inquiétant.
Votre fils semble glisser doucement vers une grave dépression.
A t il une personne ressource à qui se confier ? Qui pourrait être une oreille bienveillante et une aide vers une prise en charge?
Accepterait il un rdv avec votre médecin traitant ? C est une porte parfois moins difficile à ouvrir que celle d un psy...

Il manque à votre témoignage de nombreux éléments que je serai ravie de pouvoir aborder avec vous pour cerner au mieux les difficultés de votre fils et vous guider de façon ajustée.
Un conseil: ne tardez pas..

Cdlt Sylvie Fleurat

Sylvie Fleurat Psy sur Tours

716 réponses

1433 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2020

Bonjour Catherine,

Avoir 20 ans n'est pas souvent facile. C'est même le plus souvent très difficile.
C'est le moment où l'on attend de nos enfants qu'ils fassent les "bons" choix: tous les bons choix (universitaires, amicaux, sociaux, sportifs, sexuels, sentimentaux, relationnels, intellectuels etc..).
Et cette attente ne leur échappe pas et accentue très probablement leur mal-être: c'est une pression qui pèse lourd sur les épaules de nos enfants. Comment répondre à l'injonction de bonheur des parents lorsqu'on a 20 ans et tant de pans de vie à construire, tant de questionnements personnels, intimes, qui se bousculent en soi ?
Le confinement a probablement accentué la recherche de cocooning chez votre fils (il est même heureux qu'il fasse 40° dans sa chambre ... c'est sécurisant..) comme ça l'a été pour bon nombre d'entre nous et il faut lui proposer, comme vous le faites, d'en parler a un psychothérapeute s'il le désire.

S'il le désire : or il vous dit qu'il va bien.
Pourquoi ne pas le croire ? Se construire à 20 ans n'est pas facile mais n'est pas pour autant une maladie : c'est une étape.
Donnez-lui le temps de se construire, laissez-lui le choix de la durée de ce temps, soyez attentive à lui mais pas trop, soyez présente mais pas trop. Proposez-lui d'aller parler chez un psy... mais pas trop.
Qu'il sache qu'il peut avoir une oreille attentive s'il le souhaite. Ne lui demandez pas d'être comme son frère : il est lui et c'est déjà tout un programme.
Votre fils est jeune, il va bien puisqu'il vous le dit, il a besoin de temps. Il faut le lui donner.
Votre inquiétude de maman est un peu le lot de toutes les mères aimantes, et il n'est pas toujours facile de faire confiance tout en étant présente... mais pas trop.
Savoir leur laisser la place et le temps de s'épanouir.

Bien cordialement
Frédérique Le Ridant

Frédérique Le Ridant Psy sur Marseille

145 réponses

811 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2020

Bonjour,
il me semble que ce stage manqué à l’étranger a eu pour effet de le décourager et être révélateur d’un mal-être déjà en incubation. C’est une piste qu’il faudrait revoir afin de lui redonner une ouverture, une chance, l’envie de retenter sa chance ou autre chose.
Si besoin, étudier cette question avec une tierce personne : adulte en qui il a confiance, ami de la famille, médecin...afin que cette situation de dépression ne se fixe pas plus longtemps et qu’il puisse envisager un horizon concret, formuler des projets, au-delà de sa chambre.
Certes vous avez raison de vous interroger, de vous préoccuper….mais votre vécu, l’analyse que vous en ferez, même si cela peut vous être utile, cela ne suffira pas à débloquer sa situation qui passe en priorité.
Courage et cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2168 réponses

6195 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2020

Bonjour Catherine,

Votre fils pourrait être ce que l'on appelle un reclus social. La période du confinement n'a été pour lui que l'événement qui a provoqué sa réclusion volontaire. La description que vous faites de votre fils correspond à ces personnes brillantes mais trop sensibles pour soutenir la vie du monde extérieur : pas d'amis, pas de petite amis, peu de contact avec la famille, une vie recluse et une vie sociale virtuelle. Son attitude n'est ni de la paresse, ni de la mollesse, il s'est seulement protégé en reste dans sa chambre. Il se protège du monde extérieur, il se protège de la souffrance qu'il ressent, il se protège psychiquement de la société.
Si vous souhaitez de plus amples informations, je suis à votre disposition (j'ai des patients qui sont dans la même situation que votre fils).

Soyez patiente et compréhensive, ne le jugez pas et acceptez sa réclusion.
Je vous souhaite du courage car je comprend à quel point vous souffrez.
Cordialement,

Morgane SARNETTE SAVINEL

Anonyme-371590 Psy sur Enghien-les-Bains

50 réponses

20 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIL. 2020

Bonjour
Votre message exprime beaucoup d'amour et d'inquiétude pour votre enfant. Votre descriptions est subtil et le rapport à votre fils est attentif et fin. Cela arrive que les personnes de l'entourage proche, surtout quand ils sont bienveillants et ouverts, cernent le problème plus rapidement que ceux qui le vivent. Il est pas évidant d'accepter de se voir en face, il faut beaucoup de courage. Mais, maintenant, une foie prendre conscience de ce qui se passe pour votre fils, c'est tout un travail pour vous. De l'observer, de tenir une bonne position, d'introduire en douceur une tierce personne pour vous aider et aider à votre jeune homme de remettre le pied à la vie. Vous pouvez tout à fait de vous faire accompagner dans cette voie, si vous le désirez. Cela vous aiderait de vous faire confiance dans vos ressentis, votre réflexion, votre démarche. Est-ce une parenthèse dans la vie de votre fils? Est-ce le processus progressif?
Gardez confiance en vous.
Bien cordialement

Tatyana Nourrit

Tatyana Nourrit Psy sur Montpellier

28 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2020

Bonjour Catherine,

A vous lire, il se peut que votre fils ait développé une addiction numérique, qui lui permet de fuir ses difficultés à se développer dans le lien social (ce manque de confiance qui lui fait redouter le regard des autres).
Et comme pour toutes les autres addictions, un des symptômes qui se manifeste est le déni...
Le confinement lui a fourni l'excuse idéale pour lâcher les dernières activités obligatoires qui le maintenaient un tant soit peu dans le lien social.
Soit il réussira à terminer ses études et vous pourrez l'inviter fermement à devenir financièrement et matériellement autonome (trouver un emploi, un appartement), ce qui le remettra par nécessité dans la réalité et le lien social, soit il s'auto-sabotera et jouera les Tanguy pour rester dans le monde virtuel et numérique qui le rassure, car il le maîtrise.
Une troisième option serait pour lui de consulter un(e) psychothérapeute qui l'aidera à prendre conscience de son addiction, d'en comprendre les cause et d'apprendre les outils qui lui permettront de construire l'estime et la confiance dont il a besoin pour fonctionner sans redouter le regard d'autrui.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, Hypnose-PNL.

Caroline GORMAND Psy sur Clermont-l'Hérault

1065 réponses

1395 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIL. 2020

Bonjour CatherineB,
Je saisi bien toute votre inquiétude de maman pour votre fils et je peux encore plus saisir votre désespoir puisque vous y voyez un problème et qu'il vous dit qu'il n'y en a pas pour lui. Ce qui me touche le plus, c'est comment dans votre inquiétude et votre message s'exprime tout l'amour que vous portez à votre fils !
Le seul moyen pour vous de l'aider au mieux, en tant que maman, c'est de choisir vous-même d'être accompagnée en thérapie individuelle non directive pour trouver vos ressources intérieures pour mieux vivre votre désespoir et votre inquiétude pour lui mais surtout des moyens de lui faire confiance dans sa vie de jeune adulte. En faisant cela, vous pourrez alors devenir une ressource inspirante pour lui, pas en lui disant quoi faire mais plutôt en développant la relation authentique pour le soutenir au mieux et trouver pour vous de l'apaisement et de la confiance dans votre posture de maman.
Je vous souhaite une bonne suite et reste à votre disposition,
Bien chaleureusement,
Samnang Seng - Thérapeute en relation d'aide par l'ANDC - Thérapie en ligne (individuelle, couple et médiation)

Samnang SENG Psy sur Toulouse

212 réponses

340 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 9850 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12250

psychologues

questions 9850

questions

réponses 56650

réponses