Je n’y arrive plus avec mon fils de 4 ans

Réalisée par Marie · 30 janv. 2023 Parentalité

Bonjour, je ne sais pas vers qui me tourner..
Mon fils a bientôt 4 ans et un sacré caractère.. il ne nous écoute jamais on a beau avec mon conjoint lui expliquer les choses, lui demander simplement de ranger sa chambre par exemple, de ne pas jeter ces jeux, de manger proprement mais toute la journée nous enchainons les conflits … pour tout juste parfois enfiler ces chaussettes ça peux partir en crise de nerf autant pour lui que pour nous… il veux avoir le dernier mot et malgré nos explications et le patience que nous essayons d’avoir, nous terminons toujours par crier, par menacer, par négocier ça pèse énormément sur notre vie sociale, sur notre couple, sur toute notre vie en soit …
Qui aller voir pour nous aider ? Nous avons rater quelque chose mais quoi?
Notre entourage nous dit que c’est un enfant que nous sommes trop exigeant mais nous trouvons notre fils vraiment dur malgré nos essaies d’être plus ferme, plus cool, plus tout et moins tout mais nous n’y arrivons pas !!

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 FÉVR. 2023

Bonjour,

Afin de retrouver une relation apaisée avec votre fils et améliorer son comportement, vous pouvez, dans un premier temps essayer de :
- Limiter les critiques en vous concentrant sur le positif (même si ce ne sont que de toutes petites choses, exprimez-les à votre enfant).
- Utiliser le compliment descriptif (liste des qualités que vous pouvez utiliser : obéissance, autonomie, générosité, bienveillance, sens de l’organisation, courage, patience, …).
Par exemple : « merci de m’avoir aidé à … », « je suis fière de toi quand… tu grimpes à vélo, tu dessines… », « j’apprécie vraiment quand tu… »
Plus vous donnerez de l’attention positive à votre enfant, et plus il fournira des efforts et ira dans le sens de ce que vous attendez de lui.
En tant que Coach parentale, je peux vous accompagner afin de retrouver une vie de famille apaisée et vous donner les clefs pour reprendre du plaisir dans votre parentalité.

Cordialement,
Céline Uriet
Coach Parentale

Céline Uriet Psy sur Genas

17 réponses

494 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2023

Madame bonjour,

A 4 ans, votre fils n’a pas encore les mots pour exprimer ses besoins affectifs; son comportement sera donc révélateur de ses attentes… mais encore faut il le décrypter!
À vous lire, il semble que vous soyez des parents cadrants ( et c’est une bonne chose!) et soucieux d’apporter à votre enfant des règles de vie essentielles à sa bonne intégration sociale.
Toutefois, communiquez vous suffisamment à la maison? Prenez vous le temps de parler à cœur ouvert? Lui dites vous que vous l’aimez?y a t’il de la place pour le jeu?
Je reste disponible si vous avez des questions.
Bien à vous

Battaglia Sandrine Psy sur Brive-la-Gaillarde

15 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 FÉVR. 2023

Bonjour Hanna,

A 4 ans votre fils est dans une période pré œdipienne...La plus difficile puisque c'est celle qui caractérise celle de "l'enfant roi" et de la toute puissance. Durant cette période l'enfant teste et rentre en opposition avec l'autorité d'une manière générale. C'est un processus naturel pour son âge mais qui heureusement ne dure pas et en tous cas ne doit pas durer.
Les enfants ne sont pas une horloge...on ne peut les programmer pour sonner à tel ou tel moment. Chaque enfant à son rythme propre. Ses processus psychiques sont en construction. Le quand importe peu, ce qui est important c'est que les étapes se réalisent pleinement.
Vous et votre conjoint incarnez les deux fonctions parentales...maternelle et paternelle. Chacun son rôle et chacun sa place. La résolution du complexe d'Œdipe doit permettre à l'enfant d'intégrer la loi et la frustration. Pour faire simple, acquérir la faculté de reporter ses désirs et son plaisir en acceptant les contraintes de la vie, de la réalité et surtout des autres.
En tant que parents votre rôle est bien évidemment essentiel. Patience est le maître mot quitte à répéter sans cesse. Il faut trouver le bon équilibre entre bienveillance et fermeté. Ne rien lâcher tout en expliquant.
La notion de couple et ce qu'elle renvoi est également très importante. Vous devez être solidaire et parler d'une seule voix. En cas de désaccord ne jamais en discuter devant l'enfant. N'oubliez pas que c'est l'amour du père envers la mère qui légitime la fonction maternelle et inversement l'amour de la mère envers le père qui légitimera son rôle séparateur et son incarnation de la loi. Au terme de sa résolution œdipienne votre fils intégrera son futur modèle masculin, les règles et rentrera dans la période de latence plus calme et favorable à l'apprentissage.
Si vous veillez à la solidité de cette triangulation, pour lui tout devrait rapidement évoluer vers autre chose.
Ne lâchez rien et adaptez vous ensemble. Le bout du tunnel est proche.
Je vous souhaite bon courage et une belle harmonie familiale.
Bien à vous

Stéphane Baes Psy sur Montpellier

201 réponses

3926 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 FÉVR. 2023

Re
Essayez de vous libérer de ce qui pourrait se dire si votre enfant n'est pas exactement comme vous l'espereriez, poli, sage, Etc... Car un enfant trop sage, ça peut cacher une tristesse latente. Votre fils est joyeux, alors c'est qu'il est heureux
Bravo
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3425 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 FÉVR. 2023

Bonjour madame
Votre fils vous met à l'épreuve, et c'est difficile de ne pas perdre patience. À en oublier tous les bons moments que vous pouvez passer avec lui.
Pour contrebalancer ces moments d'éducation, qui ''l'emm''..., Faites des jeux avec lui, vous seule à seul, ou votre conjoint, ou à trois.
Histoire de ne pas oublier comme il est chouette lorsque il n'y a pas cette sacrée éducation à transmettre. Parfois dites vous que le principal c'est d'avoir une relation avec votre enfant
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3425 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour Hanna,

Vous vous sentez dépassée par la situation et je peux le comprendre, nous n'avons pas reçu nos enfants avec un mode d'emploi et parfois l'entourage au lieu de nous épauler, ils n'aident vraiment pas en apportant leur jugement.

Je pense qu'il serait intéressant de faire le point ensemble, afin d'ouvrir des perspectives vers d'autres solutions pour apaiser votre quotidien en famille.

Je reste à votre écoute, n'hésitez pas à me répondre

Bien à vous
Marjorie Lugari
---------------------
*** psychanalyste
*** Aide à la Parentalité
*** Praticien en psychothérapie

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10849 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour,
Quand vous dites "mon conjoint", parlez vous du Papa de cet enfant ? Si vous vous êtes séparée, il est possible que votre fils ait mal vécu la séparation et accepte mal qu'un autre homme vienne prendre la place de son père auprès de vous et de lui.
En tel cas, il a besoin d'être rassuré sur l'amour que vous lui portez et votre conjoint ne doit rien exiger mais l'apprivoiser doucement pour se faire accepter.
Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y a autre chose : votre entourage remarque de l'exigence de votre part. Si elle est excessive face à un petit enfant de 4 ans seulement, vous avez involontairement créé un sentiment d'amour "conditionnel" (je serai aimé si je fais ce qu'on me dit) et cela entraîne aussi un grand sentiment d'injustice manifesté par l'opposition et la colère.
Il vous faudrait donc revoir vos exigences et lâcher du lest : qu'est-ce qui est non négociable et qu'est-ce qui peut l’être ? demandez vous quelle importance a réellement le fait de ne pas ranger sa chambre par exemple : vous pourriez le faire sous forme de jeu avec lui pour l'habituer autrement que par la contrainte. Vous pourriez aussi vous renseigner auprès des autres parents de votre entourage : vous verrez que tous les enfants ne sont pas parfaits et que chacun grandit et intègre à son rythme. Il ne faut donc pas trop vous inquiéter, vous faites ce que vous pouvez, mais surtout ne perdez jamais de vue que ce dont un petit enfant a le plus besoin pour bien grandir, c'est de ressentir l'amour inconditionnel de ses parents.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4482 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonsoir Hanna, il serait intéressant de savoir quel bébé était votre petit garçon pour avoir une vison plus ample de la situation. Un enfant qui dit non à 4 ans c'est plutôt un signe de bonne santé si j'ose dire !! Plusieurs choses rentrent en jeu pour expliquer les colères comme la façon dont vous posez les limites et quelles sont-elles ? La relation qu'il a avec vous par rapport à son père, est-elle fusionnelle ? Comment se comporte-t-il à l'école et à l'extérieur avec les autres ?
Les cris et les pleurs sont son moyen d'expression pour évacuer de l'anxiété. à cet âge, l'enfant ne ressent encore pas les choses comme nous, les émotions bonnes et mauvaises peuvent être déformées par son immaturité psychique. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de chercher de l'aide auprès d'un thérapeute pour votre enfant. De manière générale, je pense que lorsque l'on n'y arrive pas soi-même, il est bien de se faire aider. Cela évite déjà la culpabilité qui s'installe quand on se retrouve en échec et c'est un élément qui tire vers le bas et "Elever" un enfant laisse bien entendre l'idée d'aller vers le haut.
En parallèle de tout ça, il serait aussi intéressant de savoir quelle enfant vous étiez, quelle était votre relation aux parents ? Et idem pour le père. Voir grandir son enfant fait toujours écho inconsciemment à l'enfant que nous étions et c'est une période propice aux retours de certains affects mal vécus. On emploie cette expression "les enfants sont des éponges" et bien souvent ils se font les interprètes de nos émotions refoulées.
La psychanalyse donne accès à votre vie psychique inconsciente et c'est une expérience passionnante. Dans votre cas, quelques séances pour pister la cause de ces colères seraient bénéfiques. je reste à votre disposition.
Cordialement. Catherine Cadou. Psychanalyste.

Catherine Cadou Psy sur Les Angles

244 réponses

991 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour Hanna,

Vous en dites à la fois beaucoup et pas assez.
Il est nécessaire de faire un bilan de la situation. D'abord se poser la question de savoir s'il a le même comportement à l'école. Qu'en dit sa maitresse. Si on ne retrouve rien de semblable dans son comportement à l'école c'est sans doute qu'il essaie de vous dire quelque chose à vous en tant que parents. Vous ne dites pas s'il a des frères et soeurs, si votre conjoint est son père etc...
Après on ne peut jamais écarter des problèmes de comportementaux. Il faudrait donc aussi faire le point avec un pédopsychiatre qui vous sera d'un très grand secours.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le Baut

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21545 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour Hannah,

Votre fils a aujourd'hui presque 4 ans. Il termine son stade anal dans le développement psycho-affectif et à cette période le non est prédominant, il cherche à tester vos limites, il vous montre qu'il existe en tant qu'être pouvant lui aussi avoir une "autorité" sur vous, ses parents.
Vous parlez de caractère, je n'irai pas jusqu'à faire déjà le "bilan" de son tempérament. Il observe chacune de vos réactions et montées de colère ou au contraire la carte de l'explication que vous jouez ou de l'apaisement.
Un conseil si je puis me permettre: ne vous péroccupez jamais des avis de l'entourage, c'est culpabilisant et porteur souvent de non sens avec la réalité. Etre parents est un "métier" et une mission extrêmement difficile qui varie d'un enfant à un autre, même quand il s'agit d'une même fratrie. Chaque enfant est distinct et unique tout comme vous, parents, avez des éprouvés et des attitudes différentes, plus ou moins conscientes envers lui.
Entendre que vous êtes "exigeants" ne vous aide pas, au contraire et tout dépend pour chacun ( selon nos propres vécus, nos éducations respectives, nos âges) de ce que sous-entend le terme "exigeant".
Etait-il déjà résistant face à vous avant ses 3 ans? Comment était-il plus petit?
a -t-il eu un lien fusionnel avec vous, madame, plus marqué et jusqu'à quel âge?
Le papa joue toujours le "mauvais rôle" de tiers séparateur dans la dyade maman et jeune enfant.
N'oubliez pas que vous avez en plus un garçon, il est important qu'il s'identifie à son père et que le lien avec vous la maman soit plus allégé.
Par exemple, le papa peut consacrer des temps juste avec lui, sans la présence maternelle, avec des jeux de son âge et de petit garçon. Mais leui montrer qu'il n'est pas un "rival" dans le coeur de maman mais au contraire qu'il est un protecteur pour lui et pour sa maman et qu'il est proche de son fils. Il n'y a pas que expliquer mais aussi partager qui compte entre les deux.

Enfin, ne vous mettez pas cette culpabilité sur la tête en vous disant "avoir raté" quelque chose.
Il le ressent et c'est un cercle vicieux dont il a le dessus.
Je pense qu'il vous "provoque". Il est sur le point d'entrer dans une phase importante pour son développement appelée l'Oedipe ( 3/ 4 ans à 7/ 8 ans...).
Je vous précise cela car il est important de comprendre où votre fils se situe actuellement et ce qui s'y joue. ce qui se prépare aussi.
Jusqu'à présent, il était dans les phases pré-génitales5 (naissance à 3 ans environ) et si ces périodes se passent bien, le complexe d'Oedipe se jouera normalement; il construit son identité, sa personnalité là. C'est la raison pour laquelle en début de réponse, je vous ai dit de ne pas parler déjà de "sacré caractère". Il a son caractère mais ce n'est pas symptomatique d'un ancrage pour la suite de son développpementpsycho-affectif entre autre.

Surtout, arrêtez de crier, de menacer, vous entrez dans son jeu et c'est lui qui vous gère, il vous diligente à sa guise, il a le pouvoir sur les adultes.
Expliquez lui fermement vos choix et vos propres non ( vous y avez droit aussi ) mais calmement et sans culpabilité car c'est à vous de le frustrer, la société se chargera de le faire à votre place sinon et de manière beaucoup plus rude et abrupte car dénuée de vos affects pour lui.
Je crois qu'il est capital que vous repositionniez vos rôles respectifs de parents et sa place d'enfant. Faute de quoi votre relation se détériore, et vos liens conjugaux en patissent c'est une évidence même avec la plus grande affection du monde. cela génère un climat délétère pour tous et votre parentalité en prend un coup.

Je vous conseille de vous faire aider en parentalité sur ces postures de base et le climat à la maison en sera plus léger, faute de quoi il va entrer très vite dans la phase oedipienne avec des difficultés et vous aussi.
Je suis à votre écoute en téléconsultation puisque je suis entre autre thérapeute d'aide à la parentalité pour vous donner quelques outils et explications sur la scène que vous décrivez très bien et qui est de plus en plus difficile pour vous mais aussi pour lui, une ambiance plus sereine passe par la compréhension des émotions également de votre fils à cet âge et de vos rôles repsectifs dans une belle configuration de parentalité.

Avec toute mon empathie.

Bénédicte Escaron
Thérapeute d'aide à la parentalité
Praticienne en Psychothérapie

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9141 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour Hanna,

Merci pour votre message à notre communauté.

Votre fils a quatre ans et vous nous dites en somme avoir tout essayé.
Je me demande s'il vous écoute lorsque vous lui lisez une histoire, s'il est calme lors du calin rituel du soir, s'il vous "obéit" lorsqu'il faut se préparer pour une chouette sortie....
Dans le développement infantil, votre enfant de quatre ans ne possède pas la même notion de temporalité qu'un adulte. Les contraintes et les conventions sociales ne sont pas encore acquises. Il lui faut ce temps.
L'éducation passe par la répétition le plus souvent, par l'explication parfois mais pas trop. La fermeté.... je dirais plutôt le cadre et des repères réguliers qui rassurent l'enfant.
Ainsi, je vous invite à mettre en place une routine précise, cadrante, dire c'est ainsi sans toujours entrer dans une longue explication. Respecter aussi sa temporalité donc comprendre qu'il ne peut s'arrêter de jouer car "il est l'heure", qu'il ne peut comprendre complétement le rangement comme nous l'entendons adulte. L'enfant de quatre ans n'est pas encore prêt pour projeter dans le futur et se dire : si je range alors demain ....

VOus dire aussi qu'avec un enfant, tout n'est qu'étape et que tout passe. Afin d'éviter l'épuisement parental, relayez-vous avec votre conjoint. Optez pour la délégation voire l'acceptation que tout ne soit pas parfait, utilisez l'humour et le jeu pour désamorcer une situation plutôt que d'entrer en conflit pour un jeu non rangé.
Ensuite, je vous invite évidemment à vous poser sereinement lors d'une séance pour déposer tout cela et vous offrir une soupape et une mise en perspective.

Je reste à votre écoute,

Dalila Nourdin psychopraticienne visio & présentiel

Dalila Nourdin Psy sur Lyon

246 réponses

322 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour Madame,

Il est certain que vous avez du mal à vous comprendre…, vous et votre très jeune fils.
À son âge il est encore beaucoup dans les émotions…, or vous lui demander de se plier à des règles qu’il a du mal à intégrer.
On ne peut pas savoir si vous lui demandez trop ou pas assez…
Je vous conseille de lire les livres d’Isabelle Filliozat : allez dans une grande librairie et regarder ce qui vous semble le plus adapté pour comprendre comment réagissent les enfants, pourquoi, et comment les aider à grandir et à évoluer dans un cadre sécurisant.
Parallèlement vous pouvez aller consulter un thérapeute familial qui vous aidera à comprendre le pourquoi des problèmes que vous rencontrez et comment faire pour les résoudre, en changeant ce qui ne donne aucun résultat (ou le résultat contraire à ce que vous attendez).

Je vous souhaite d’arriver à apaiser votre fils et vos relations avec lui.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4348 réponses

11919 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour Hanna,

Elever un enfant n'est pas si facile.
Ne culpabilisez pas, il faut juste avoir certains outils pour pouvoir retrouver un équilibre de vie plus apaisé.

Surtout pas de cri, pas de débordement, c'est très anxiogène pour l'enfant.
Un rapport de force peut s'établir et tout se bloque.

L'enfant peut ressentir également un grand désespoir de ne pas vous satisfaire et ancrer en lui une mauvaise estime de lui même.

Etre parent c'est accompagner, guider son enfant et le protéger.
L'éducation se fait pas à pas, pas de précipitation.

Dans votre courrier je peux lire que vous essayez plusieurs méthodes et rien ne marche comme vous l'aimeriez.
Votre enfant à besoin de repères clairs.

Fixez deux ou trois éléments à respecter pour commencer. heure du repas, pyjama mis par exemple.
Se brosser les dents après manger. Préparer ses affaires pour le lendemain. A vous de trouver les points à travailler.

Expliquez lui que ces trois règles ne changeront pas. encouragez le et félicitez le quand il le fait correctement.
Accompagnez le au départ pour l'encourager et lui montrer.

Pour ranger sa chambre, il faut lui montrer comment faire et que cela soit simple, grosses boites, coffre fourre tout par exemple

Mettez en place un moment de partage et de jeu pour que la journée ne soit pas faites que de demandes et d'exigences. Il est encore très petit. il a besoin de jouer avec sa maman et son papa.

Un dessin, un gâteau, une lecture, un dessin animé ensemble. Pas besoin d'y passer beaucoup de temps mais de la régularité.

Le but est de retrouver du plaisir à être ensemble.

Pas de laxisme, quelques règles précises, pas d'autorité maltraitantes. Une autorité bienveillante qui nécessite de savoir répéter sans s'énerver.

Si vous sentez la colère monter, partez quelques minutes vous recentrer, respirez et ensuite revenez.

Votre enfant a besoin d'un cadre clair, facile à intégrer

Lorsqu'il fait une colère, dites lui que la règle c'est la règle.

Un enfant a tellement de données à intégrer. Ne l'oublions pas, c'est énorme!

Il a besoin d'être félicité, encouragé pour être fier de lui et se sentir aimé.

N'hésitez pas à me contacter si besoin .

Prenez soin de votre famille et retrouvez le désir d'y propager du plaisir de vivre ensemble.

S.Filleul
Psychanalyste.
Evry courcouronnes














.

Sandrine Filleul Psy sur Evry

653 réponses

315 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour,
la première chose et de vous sortir de la tête de ce qui doit ou ne doit pas être et fait avec votre enfant.

Ne culpabilisez pas il n’y a pas de Manuel du parent parfait ceci est un apprentissage.

Aujourd’hui votre méthode marche sur certaines choses et moin sur d’autre .
Concentré vous sur vos réussites et féliciter vous pour cela .

Une méthode que vous pourriez appliquer et de lui expliquer comment faire et non comment ne pas faire .

Renforcer ces comportements positifs et oublier ce qu’il fait mal .
Dans un deuxième temps lui montrer que lorsque qu’il agit bien le climat est apaisant et agréable.

Dernier point mais qui semble important qu’est-ce que c’est crises et ce manque de contrôle vous renvoient par effets miroirs?

Pour pouvoir vous accompagner et vous aider au mieux je me tiens à votre disposition pour en parler.
Cordialement David

David Sellier Psy sur Yutz

191 réponses

114 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

En tant que psychothérapeute, je peux vous dire que cette situation que vous décrivez peut être très stressante et épuisante pour vous et votre conjoint. Il est très courant de rencontrer des difficultés dans la relation avec un enfant, surtout lorsqu'il s'agit de faire respecter les règles de la maison et de la famille.

Il peut être utile pour vous de consulter un psychothérapeute qui pourra vous aider à comprendre les causes profondes de ce comportement et à trouver des solutions pour y faire face. La thérapie familiale peut être une option pour vous aider à travailler sur les relations entre les membres de la famille, y compris votre fils, de manière à renforcer les liens et à trouver des moyens de mieux communiquer et de résoudre les conflits.

Quant à la visioconférence, elle peut être un moyen très efficace de recevoir une aide professionnelle, surtout en ces temps difficiles où les déplacements peuvent être difficiles ou risqués. Je vous encourage donc à prendre rendez-vous pour une consultation en ligne pour pouvoir travailler ensemble sur ces problèmes.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

93 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour,
Je vous comprends. C'est difficile de vivre dans le conflit avec son enfant.
Je suis coach parental et je reçois beaucoup de parents dans le même désarroi que vous. Je fais de la guidance parentale pour les aider à retrouver des relations sereines et apaisées en famille.
Avant tout, il est important de comprendre ce qu'il se passe pour votre fils quand il s'oppose et qu'il fait des crises. Il peut y avoir de nombreuses raisons : son étape de développement (il a 4 ans, et c'est l'âge des crises et de l'opposition), un stress important, un souci qu'il vit à l'école... Il est important d'observer et d'explorer.
Il est également important de comprendre vos réactions et ce qu'elles peuvent générer. Si vous expliquez trop, si vous criez... Qu'est-ce que cela génère comme réactions chez votre fils ?
Je vous propose de vous accompagner pour mieux comprendre et pour mettre en place les outils adaptés à une bonne communication avec votre fils. Pour information, j'anime une conférence sur le sujet des "comportements débordants des enfants" ce jeudi à 20h30.

Bonne journée,

Bahia Bedjaoui
Coach parental et familial

Bahia Bedjaoui Psy sur Rezé

23 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour à vous,

Votre enfant a 4 ans......il ne peut pas enfiler ses chaussettes, c est normal. Il y a plein de choses qu'il ne peut pas faire soit dû à son âge, ( ranger sa chambre est utopique) soit dû à des problèmes autres comme de la dyspraxie par exemple.
Mettre la barre trop haute à un enfant créé des angoisses, de la frustration et de la colère dans son coeur pour au final aboutir à une mauvaise estime de lui.
Je vous conseille de consulter un spécialiste de l enfance et de lire les livres du docteur Gueguen Catherine, cela vpus aidera certainement.

Bien à vous

Karine BOYER
Psychopraticienne et thérapeute en liberation émotionnelle et traumatismes enfouis Consultations en visio et en presentiel

Karine Boyer Psy sur Bastia

170 réponses

78 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

31 JANV. 2023

Bonjour Hanna,

Et qu'est-ce que cela vous fait quand votre entourage vous dit que c’est un enfant que vous êtes trop exigeant ?
Êtes-vous agacée, exaspérée, en colère ?
Auriez-vous besoin de calme, de tranquillité, de paix ?

Vous souvenez-vous de vos 4 ans ? Quelle petite fille étiez-vous ?

À la naissance, le nourrisson a un besoin total d'être materné, il ne peut absolument rien faire seul, il a besoin de l'adulte. C'est la phase de la fusion. Il ne fait pas la distinction entre lui et  l'autre. Cette phase dure environ 18 mois. Progressivement l'enfant apprend à faire la distinction, il se reconnaît dans le miroir. Il entre alors dans la phase de la séparation. Et en même temps il est tiraillé, il a cette forte envie de découvrir le monde, devenir autonome tout en ayant encore besoin d'être protégé, sécurisé, il ne veut pas quitter la période de fusion. Tout ceci provoque des émotions multiples et très souvent des colères.
En tant qu'adulte vous pouvez juste accueillir ses colères, assurer la sécurité de votre enfant et le laisser exprimer, sortir, exulter  tout ce qui a besoin de l'être.

Lorsque vous lui demandez quelque chose et qui ne fait pas sens pour lui, pourquoi le ferait-il ? L'enfant joue pourquoi devrait-il ranger sa chambre ? Pourquoi devrait-il ranger ses jouets alors qu'il est en plein jeu, en pleine exploration ? Pourquoi devrait-il manger proprement ? Et ça veut dire quoi proprement ? L'enfant a besoin d'explorer, de sentir les aliments dans ses mains, dans sa bouche, de jouer avec, de se les approprier.
À 4 ans  il est encore petit, il a besoin d'être accompagné. Alors plutôt que de croire qu'il a la maturité d'un enfant de 10 ans, je vous invite à vous mettre à sa hauteur, de ranger les jouets avec lui,  avec légèreté, avec humour...
Les explications, les raisonnements et les menaces sont parfaitement inutiles à son âge et vous épuise autant que lui.
Ce sont des exigences que vous avez envers lui. Or vous avez juste un enfant en face de vous, pas un petit soldat.

Vous avez un choix à faire : préférez-vous avoir raison ou être heureux ? Cette phrase est de Thomas d'Ansembourg, que je vous invite découvrir sur Internet.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1906 réponses

2125 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses