Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

mon fils de 28 ans qui vit à la maison pourrit l'ambiance familiale

Réalisée par ma200526 le 12 nov. 2018 4 réponses  · Aide psychologique

Je vis avec mon compagnon depuis 4 ans, mon fils de 28 ans, ma fille de 26 ans (1ère union, séparation quand ils avaient 5 et 3 ans) et mon plus jeune fils de 15 ans (2ème union, vie commune de 7 mois puis toujours ensemble pendant 12 ans mais chacun chez soi, séparation il y a 8 ans et il est mort dans un accident de la route il y a 1 an) . Aucun des enfants n'est de mon compagnon actuel. Mon fils aîné est très seul. Il ne voit plus ses amis (d'ailleurs en a-t-il toujours), ne possède pas de véhicule (il a cassée ma voiture qu'il conduisait couramment me contraignant à rouler avec une vieille 4L), a du mal à se maintenir dans un emploi (il y a toujours des choses qui lui semble insupportables, et quand le travail lui plait il réussit à se mettre dans une mauvaise situation avec un collègue qui fait qu'on ne le garde pas). Et à la maison il fait régner une ambiance abominable. Il fait la tête, il est mécontent et le fait savoir en cognant des choses, il prétend que mon compagnon me trompe et il lui jette des regards mauvais il est très désagréable avec lui, il est sans arrêt derrière son petit frère a vouloir l'éduquer lui reprochant ce qu'il fait ce qu'il ne fait pas, il m'agresse verbalement me reprochant de fermer les yeux pour mon compagnon, de ne pas m'occuper de son frère, de ne pas avoir su le contraindre lui quand il était ado pas son frère (à faire du sport , à ne pas fumer de canabis etc). Lorsque je ne suis pas là (je travaille uniquement les week-end) mon compagnon s'en va chez ses copains pour ne pas avoir à supporter ça (il est dans l'évitement c'est son caractère), ma fille part tôt le matin et rentre tard le soir pour son travail et le week-end s'enferme dans sa chambre, mon plus jeune se retrouve seul avec son frère qui, pour un acte gentil envers lui (l'emmener faire de la via ferrata, jouer à la console avec lui) lui fait mille réflexions pénibles, le pousse dans ses retranchements. S'il rencontre des problèmes de nature médicale ou administratif ça devient des montagnes infranchissables. Je discute avec lui, j'essaie de l'aider mais ça fait des années que ça dure (en pire depuis 2 ans). Il ne veut pas consulter de spy (il a vu une psychiatre qui lui a prescrit des médicaments (?) qu'il a refusé de prendre et il a arrêté de la voir). Je finis par être désagréable quand je m'adresse à lui. Quand je lui dis que je n'en peux plus, qu'il prenne son appart, son envol, puisque rien ni personne ne lui convient dans cette maison il me répond qu'il est tout seul. Il a un père que sa soeur et lui voient peu depuis l'adolescence (impossible de discuter avec lui (le père) de choses personnelles il se met en colère. D'ailleurs rien ne trouve grâce à ses yeux). J'ai l'impression qu'il aurait aimé trouver dans mon compagnon un père et qu'il se sent rejeté. Je ne peux pas lui donner le père qu'il aurait aimé avoir. Et même si... A-t-il coupé le cordon d'avec moi ou pas? Regrette-t-il le triangle, sa soeur, lui et moi d'avant son petit frère? Pourquoi n'arrive t-il pas à entrer en contact avec d'autres jeunes de son âge? Ou pourquoi ne veut il pas à d'autres moments? Comment puis-je l'aider sans que tout le monde y laisse sa peau? J'ai été dépressive pendant très longtemps mais sans jamais cesser d'essayer de m'en sortir et j'ai enfin trouvé la paix avec moi-même depuis 4 ans, et je n'arrive pas à aider mon fils. C'est pour mes enfants que j'ai lutté toute ma vie et j'ai l'impression que j'ai tout loupé. Je ne sais pas si quelqu'un peut m'aider c'est si compliqué. Peut être pourrais-je convaincre tous les membres de la famille à faire une thérapie familiale (pas facile non plus). Enfin si déjà vous avez des conseils à me donner, des idées de pourquoi il est si seul dans sa vie et dans sa tête, pourquoi il ne veut pas avancer dans sa vie, pourquoi il ne vit pas, je vous en serais infiniment reconnaissante.

accident

Meilleure réponse

Bonjour,
Vous le dites vous-même : il cherche un père avec lequel il se sente en confiance et avec qui il puisse discuter de ses "histoires d'homme à homme".
Je suis tenté de vous suggérez de lui proposer de prendre RDV avec UN psychanalyste qui pourrait accueillir sa parole et éventuellement - au niveau inconscient - "jouer le rôle", occuper la fonction manquante pour lui permettre de se construire.
Toutefois, ce qui va être compliqué pour vous c'est d'arriver à le convaincre qu'il fasse la démarche car elle sera plus complète si elle est sienne.
Présentez lui comme une option de dialoguer avec un interlocuteur neutre et bienveillant qui n'a pas le droit de prescrire (pas de médicaments) et qui va l'aider par le seul biais de l'échange verbal.
A son écoute (sur Vienne, 38)

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir Madame,

Votre message est très touchant et je comprends votre désespoir, après avoir beaucoup donné pour vos enfants, lutté avec les difficultés de la vie et avoir même réussi à vaincre votre propre dépression.

Le comportement de votre fils, "inadapté" pour ses 28 ans, peut être dû à une réelle maladie... ce qui expliquerait le traitement qui a été prescrit par la psychiatre qui l'avait vu : savez-vous quel a été son diagnostic et quel ont été les médicaments qu'elle lui a donné ?
Le fait qu'il n'a pas pris son traitement a probablement aggravé ses problèmes de comportement qui s'expliquent pas une visions quelque part déformée de la réalité.

Il me semble que la première chose à faire serait de parler de tout ça avec votre médecin traitant / et le sien, en tentant de convaincre votre fils d'aller le voir ensuite et lui parler de ses problèmes avec vous, votre compagnon, le travail, etc...
Votre médecin pourrait faire un premier diagnostic... et vous donner des conseils utiles pour la suite.
Il est évident qu'une thérapie familiale peut vous aider tous à partager vos émotions et inquiétudes, et tenter de lui faire entendre "raison"... mais d'abord il faut s'assurer si votre fils a une maladie (psychiatrique) ou pas, et le soigner en conséquence.

Je vous souhaite de trouver des solutions pour aider votre fils à aller mieux et à s'adapter aux exigences de la vie.
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2018

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1582 réponses

4868 J'aime

Bonjour,
Il règne en effet dans votre famille un climat tendu. Votre fils en effet a l'air de ne pas bien gérer la réalité et un quotidien difficile. Peut-être que vous pourriez lui proposer d'entamer une thérapie familiale ce qui pourra l'aider à faire la démarche sans pour autant se sentir le seul responsable. Même si au bout du compte il parlera seul avec le ou la thérapeute que vous aurez choisi peut être même ensemble.
Pourquoi ne pas lui dire ce que vous ressentez, lui proposer de trouver une solution dans un premier temps ensemble pourra l'aider à prendre confiance dans le cabinet d'un thérapeute. Certaines fois un élan suffit et prendre une part de la responsabilité pourra l'aider à aller de l'avant.
La thérapie systémique et stratégique est souvent accès sur la dynamique familiale nous tenons tous un rôle dans le climat qui peut régner dans une maison. rétablir le dialogue peut vous aider et aider votre fils à sortir de ce dilemme.
Restant à votre écoute
Bien cordialement
Dominique Bartoli

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2018

Logo Dominique Bartoli Dominique Bartoli

178 réponses

221 J'aime

Bonjour,
Le mal-être de votre fils a visiblement un impact sur toute la famille, peut-être qu'une approche non médicale comme une psychanalyse peut répondre à son besoin d'exprimer des sentiments ou ressentis qu'il verbalise avec agressivité vis-à-vis de vous tous.
Je pense qu'un psychanalyste - au masculin - volontairement pourrait lui permettre de restaurer la relation à un père qui peut lui manquer au sens symbolique et qui réponde à ses attentes.
Si vous êtes dans le secteur dans lequel j'exerce (isère), je vous invite à lui proposer de me rencontrer pour échanger, mais il faut que lui en ressente le besoin, exprime-t-il son mal être ?
S'il n'est pas prêt et qu'il ne s'engage pas de lui-même dans la thérapie, elle ne lui sera pas bénéfique.
La cure psychanalytique respecte le rythme du patient et son mode de fonctionnement : par la voie de la verbalisation, le patient peut livré des éléments inconscients qui aideront le thérapeute à le guider vers la résolution de ses conflits psychiques.
Pour votre information, le 24/11 prochain, se tiendra à Vienne, la 1ère Journée Viennoise de la Santé, qui est l'occasion de présenter au public l'offre de santé dans différents domaines. N'hésitez pas à vous y rendre si vous êtes dans le secteur ou à le communiquer.
A votre écoute.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2018

Logo Luc BURGENSIS Luc BURGENSIS

440 réponses

598 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Problème avec mon fils ainé 10 ans

8 réponses, dernière réponse le 14 Octobre 2018

Fils de 11 ans toujours pas dérangé de se montrer nu

5 réponses, dernière réponse le 06 Septembre 2016

Mon fils de 7 ans dit que c'est trop dur de vivre

3 réponses, dernière réponse le 03 Mai 2019

mon fils de 20 ans...

5 réponses, dernière réponse le 22 Juin 2015

Mon fils de 7 ans est agressif depuis que nous vivons en famille

4 réponses, dernière réponse le 11 Septembre 2017

Mon fils de 12 ans est maltraité psychologiquement par son papa

3 réponses, dernière réponse le 31 Juillet 2019

Mon beau-fils de 14 ans ment et vole

7 réponses, dernière réponse le 23 Avril 2015

Comment faire face à l'agressivité de mon fils

4 réponses, dernière réponse le 02 Avril 2018

Enfant de 4 ans violent

8 réponses, dernière réponse le 16 Septembre 2017

Difficultés scolaire pour mon fils, je suis perdue

2 réponses, dernière réponse le 08 Avril 2018