Plaisir de porter des couches et de les utiliser.

Réalisée par Alex Brochart · 2 mars 2023 Aide psychologique

Bonjour.
Je viens sur votre site pour deux raisons.

Mes premiers souvenirs clair de mon enfance remontent à l'âge de 5 ans et je me souviens que déjà à l'époque j'avais une très forte envie de remettre des couches. Il faut dire que ma mère a arrêté de me langer de nuit comme de jour à 3 ans profitant sans doute d'une période sèche de quelques mois pour arrêter de me mettre des couches, que j'ai très vite recommencé à mouiller mon lit et qu'elle ne m'a pas remis de couches par la suite, du coup je pense que ça a joué et d'ailleurs, quand j'y pense je me souviens que plus j'avais envie de porter des couches, plus mon énurésie s'agravait et plus mon énurésie s'agravait et plus j'avais envie de remettre des couches, le cercle sans fin, du coup il y a une dizaine d'années j'ai fini par supposer que mon désir de remettre des couches venait de mon incontinences nocturne et que, mon désir de remettre des couches aggravait mon incontinence.

À 19 ans j'ai acheté mon premier paquet de couches, au début je m'étais dit que je n'en mettrais que pour dormir au sec mais je me suis vite rendu compte que ça ne me suffisait pas et, au bout de trois mois environ j'ai commencé à en porter de temps en temps en journée, puis très vite ça a été tout les jours pour aller travailler et presque h/24 le week-end. Mais le "besoin" de porter des couches n'a fait que s'intensifier au fil des ans, au point d'envier les incontinents qui eux ne sont pas obligée d'en porter que la nuit, et j'avoue qu'aujourd'hui je cherche une méthode sans danger pour devenir incontinente et depuis bientôt quatre semaines, en dehors de trois ou quatre exceptions j'ai décidé d'arrêter totalement d'utiliser les toilettes pour faire tous mes besoins dans mes couches.

Pour que les choses soient claires, je n'éprouve aucune gêne à aimer porter et utiliser des couches et je ne recherche pas une aide pour arrêter. D'ailleurs ma famille et tous mes proches sont au courant, ainsi que ma neurologue et mon ancienne généraliste et je ne travestis la vérité qu'auprès des points de vente ou je me fournis.
Vous pourrez donc constater que je n'en fais pas un secret et que j'en parle assez librement. Après tout je ne fais rien de mal et je sais parfaitement qu'aujourd'hui les psy connaissent assez bien le sujet et que la plupart n'estime plus que ce n'est pas normal et que ce qui aiment cette pratique ont besoin d'un suivi psy. De plus quoi qu'on fasse ou qu'on ne fasse pas il y aura toujours des gens pour nous critiquer alors j'estime ne pas avoir à en avoir honte et devoir m'en cacher. Si on m'apprécie avec mes couches tant mieux, sinon passez votre chemin on me prend comme je suis ou on ne prend pas mais je ne compte aucunement changer pour être accepté.
Ce n'est donc pas la première raison qui m'amène ici, je vous en parlerai à la fin du message.

La seconde raison c'est que j'ai rencontré quelqu'un sur Internet qui aime lui aussi porter des couches. Pas au même point que moi mais il s'est quand même mis récemment à en porter H/24.
Sa mère est au courant parce qu'un jour elle l'a accidentellement surpris en train de se changer, elle n'a rien dit de particulier et elle lui fait des petites réflexions de temps en temps lorsqu'ils sont ensemble mais comme je lui dis, je pense que c'est plutôt pour le taquiner. Par contre, il arrive pas à lui en parler pour savoir ce qu'elle en pense vraiment et il a peur de la réaction de son père s'il l'apprenait parce que dit-il, son père et quelqu'un d'assez droit pour qui tout doit être carré, ce qu'il oblige à ne pas porter de couches lorsqu'il est avec lui ou ses deux parents en même temps alors que ce qu'il voudrait c'est ne plus avoir à s'en cacher du tout.

Je suis donc tombé par hasard sur votre site en cherchant d'autres sites sur lesquels des gens ayant été dans une situation identique au similaire pourraient me fournir des conseils pour l'aider à parler à ses parents et je me suis dit, pourquoi ne pas faire d'une pierre deux coups en demandant conseil ici auprès de spécialiste et leur demander en même temps (la fameuse première raison,) si ma supposition au sujet de la raison qui m'a donné envie de remettre des couches peut être juste ?

J'espère que ce message n'aura pas été trop long.
Dans l'attente de vous lire.
Bien cordialement...

Alexia.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses