Question concernant le travestissement

Réalisée par Alex · 12 nov. 2019 Sexologue

Bonjour,
J'ai toujours aimé me travestir depuis l'adolescence.
J'apprécie beaucoup le fait de porter de la lingerie féminine, ainsi que des vêtements féminins de assez fréquemment.
Je suis viril au quotidien, mais j'adore me sentir femme ; les tissus, matières, coupes, etc ...
J'aime beaucoup sortir à "l'extérieur", dans des endroits relativement calmes, habillé soit partiellement soit totalement travesti.
Malgré le fait que je vive en couple, ma compagne n'apprécie pas du tout cela, donc ça reste mon jardin secret.
J'aimerais beaucoup avoir une amie avec qui partager ce plaisir, papoter entre filles, se balader.

Suis je normal ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 13 NOV. 2019

Bonjour Alex,

Les normes changent... et ce que vous avez de vivre ne choque plus / pas autant que par le passé. Ceci étant, ça reste marginal et ça cache une insatisfaction (de soi, de son identité ?) évidente.

Il me semble qu'il y a chez vous une sorte l'idéalisation du monde féminin, ce qui peut sous entendre des croyances opposés sur le monde masculin (trop peu "doux" ?!). "Papoter entre filles"... : vous êtes quand même un homme. Ce qui ne vous empêche nullement d'avoir des amies et de parler de vous avec elles.
Je crois que pour votre bien être vous auriez intérêt à explorer le pourquoi de ce besoin de vous travestir / de vous sentir (comme une) femme... et jusqu'où vous avez envie d'aller vers le féminin.
Bon courage pour mieux vous connaitre et comprendre.
sp


Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1748 réponses

5419 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 NOV. 2019

Bonjour
Normal ne veut pas dire grand chose! Sans doute vous êtes vous fortement identifié à une image feminine forte (mère?). IL n'y a rien de honteux à celà qu'il conviendrait juste d'analyser pour le comprendre.
Je reste à votre disposition si vous le souhaitiez. O. Richard.

Odile RICHARD Psy sur Savigny-sur-Orge

7 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 NOV. 2019

Bonjour

Il existe en effet des personnes comme vous avec un goût pour le travestissement, ici porter des vêtements féminins, qui reflètent pour vous une forme, une idée d'une certaine féminité et ça vous faits sentir "femme". Votre compagne n'apprécie pas, ce qui peut se comprendre si elle, car elle n'a pas envie de "sortir" avec une fille, au sens intime. Vous ne vous exprimez pas sur votre ressenti concernant cet état de choses, la situation semble un peu figée, mêmes votre couple ne semble pas remis en cause pour l'instant. Je pense que ça pourrait vous aider de rencontrer un thérapeute d'orientation psychanalytique pour comprendre l''origine de cette singularité et ce qu'elle signifie réellement pour vous dans votre vie, et si c'est compatible dans envie de couple où vous garderiez le rôle masculin (viril) et votre compagne le rôle féminin ?

Bien à vous
Christiane

Moyaux Ledour Psy sur Carqueiranne

243 réponses

101 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 NOV. 2019

Bonjour Alex,

La normalité n'existe pas. Ou plutôt, si elle existe c'est pour tout niveler autour d'une norme marquée socialement, donnée comme "objective" au point de nier toute subjectivité. Nous vivons dans un monde où maltraiter la planète, augmenter la souffrance au travail et les inégalités est donné comme normal, naturel.
L'Homme n'est pas à l'état de nature, nous sommes culturellement construits, ce qui veut dire que tout en nous peut être changé. Etre un homme ou une femme est également une construction culturelle : ce qu'on nomme viril ou féminin change grandement d'une culture à l'autre.

Depuis que vous vous êtes forgé votre identité, vous aimez vous travestir. Voilà qui ne fait de mal à personne. Ceci dit, si vous posez ici cette question c'est que quelque chose vous travaille à ce sujet. Vous évoquez votre compagne à qui cela ne plait pas. Il y a donc une part de vous qui n'est pas acceptée, reconnue par elle. Ce peut être une réelle cause de souffrance.

Outre trouver des personnes avec qui partager ce jardin secret, il pourrait être intéressant de travailler ces questions avec un(e) thérapeute qui ne juge pas, qui pourra vous aider à mettre des mots, à intégrer cette part de vous même dans votre vie sans prendre le risque du rejet.

Bien à vous

Stéphane Arnoux
Psychopraticien, art-thérapeute, Paris

Stéphane Arnoux Psy sur Paris

18 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 NOV. 2019

Bonsoir Alex,
Oui vous êtes normal, cela je l'affirme. Maintenant la seule vraie question est celle de votre honnêteté vis à vis de vous même, vis à vis des autres ça viendra plus tard, l'essentiel étant de savoir et d'accepter ce que vous voulez devenir. Dans cette optique je vous conseille de consulter un psychiatre plutôt que n'importe quel autre thérapeute, il sera plus à même pour vous aider à démêler le fantasme du reste. Sachez également qu'il existe des groupes de soutien. Peut-être le début d'une transition, en tout cas le début de la connaissance et l'acceptation de soi.

Fabienne Rius-Vesperini Psy sur Marseille

114 réponses

228 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2019

Bonsoir,
2 théories se sont attelées à expliquer le travestissement:
- La première est androgyne: «L’Etre-complet, l’être-total, c’est l’être double hermaphrodite. Tout puissant est l’être qui possède les deux organes sexuels ; il est tout puissant parce qu’il n’a pas besoin d’un autre être pour accéder à la complétude».
- La deuxième évoque la relation à la mère: Ainsi, l'individu qui se travestit est quelqu’un qui s’identifie à la mère phallique laquelle voile alors le manque du phallus.
A ce titre, Il ne s’agit pas seulement de cacher l’objet, mais aussi de cacher le manque d’objet..
Selon ces théories, il semblerait donc que vous devriez explorer la relation objectale: Comment percevez vous l'Autre?, où en êtes vous dans votre identité?, comment est votre relation à la mère? quelle est la place du père?
Entamer une thérapie analytique qui vous permettra de revisiter ces points en abordant le complexe d'Œdipe, entre autres, pourrait vous permettre de comprendre le pourquoi du comment et de répondre alors à votre question initiale.

Bien à vous.

Carlier Sandrine Psy sur Charleville-Mézières

247 réponses

232 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2019

Bonjour,
Normal ??? Quelle question, qui est normal ? Qui ne l'est pas ? En ce qui vous concerne, quelle est la vraie question que vous vous posez ? Celle de votre identité sexuelle ? Celle de votre ambivalence fantasmée ? Il me semble, à moins que vous ayez "triché" dans votre message, que vous assumez bien les deux aspects de votre personnalité, qui soit dit entre nous fait partie de nous tous, avec plus ou moins de reconnaissance, de conscience etc... Je ne suis pas loin de penser que les "homophobes" (ce qui par parenthèse voudrait dire qui n'aime pas le genre humain et non pas les homosexuels) sont des gens qui ont peur et ne reconnaissent pas leur par de féminité.
A suivre.
Cordialement.
Alain MIGUEL - AVIGNON

Alain MIGUEL Psy sur Avignon

348 réponses

172 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2019

Nous, les psys, nous utilisons rarement le terme "normal". Le travestissement vous fait plaisir, cela vous regarde. Il est rare que les compagnes apprécient cela, car elles apprécient l'homme qu'elles aiment, pas forcément leur homme travesti en femme. Peut-être pourriez-vous trouver d'autres "copines" pour cette partie de votre vie ?
Bien à vous
Sylvie Protassieff

Sylvie Protassieff - Psychologue Psy sur Paris

814 réponses

471 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 NOV. 2019

Bonjour Alex.
Êtes-vous normal, vous demandez vous ?
Qu'est ce la normalité ?
Se sentir normal, serait-il de se sentir capable de rester dans la norme ?
Est il sain ou bon pour vous d'être dans la norme ?
Est-il bon pour vous Alex de sortir des codes, des sentiers conventionnels et de vous autoriser à jouir des plaisirs féminins que vous vous autorisés quand vous portez des vêtements réservés aux femmes telle que de la lingerie ?
La société évolue grâce à tous ceux et celles qui assument le fait de se sentir différents tout en se sentant bien dans leurs baskets ou bottes ou bien encore dans leurs escarpins.
Vous sentez vous Alex normal ou mâle et connecté à votre sensibilité féminine que vous aimez assumer ?
Bien à vous.
Laurence Traineau

Laurence Traineau Psy sur Lorient

42 réponses

24 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Sexologue

Voir plus de psy spécialisés en Sexologue

Autres questions sur Sexologue

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11100

psychologues

questions 7300

questions

réponses 37850

réponses