Refuser d’aller consulter au cmpp

Réalisée par Edith 18 · 6 nov. 2021 Aide psychologique

Bonjour j’aimerais savoir si je peux refuser d’aller consulter au cmpp avec mon fils sans avoir des poursuites judiciaires je vais vous expliquer un peu ma situation je suis maman d’un petit garçon qui vient d’avoir 3 ans j’ai vécue des violences depuis ma grossesse jusqu’à des 15 mois La majorité des temps il était à la crèche ou dormait j’ai vivez dans la peur et j’étais anxieuse donc il vivent tout ses émotions avec moi .j’avais une vie d’errance avec lui Quand je quitte son père je m’étais plongé dans mon stage à l’époque sans me soucier de son état émotionnel une copine m’héberge Sauf la bas sa grande sœur maltraitée mon fils quand j’allais travailler. Mon fils vient de faire ça rentrée et ça s’est passé très mal on me décrit un comportement qu’il fait pas à la maison ni chez les autres personnes qui le garde ni au parc avec d’autres enfants, ni à la crèche avant d’aller à l’école. Il mords tout ses camarades mêmes les adultes il tapé , il poursuit pour mordre pousser en gros tout ses que de négatif je vue la psychologue scolaire qui m’a même dit que comme si mon fils faisait des crises de folies qui a des problèmes mentaux et la maîtresse m’a dit que ça place n’était pas là. je viens d’avoir un bébé donc si il était violent j’allais voir ça sur ma fille ou ses cousins depuis la rentrée il a régressé En tout à la maison Il me demande qu’il allait pas à l’école le matin il fait des cauchemars je l’ai déjà trouvé sous le lit il me demande de pas partir sans lui et de tenir sa main il a ses besoins d’être toujours rassuré et à besoin de beaucoup d’attention aussi Je vois en lui un mal-être Depuis la rentrée il me le dépose avec les caca dans ses vêtements il m’ont donné un jour sans chaussures ni chaussettes un jour la maîtresse m’a sortie que mon fils n’était pas gentil. la il m’ont demandé de le ramener que le matin de 8h a 10h malgré ça

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 7 NOV. 2021

Bonjour, Je suis avec vous, de tout cœur, avec compassion. Je crois comprendre que vous n'avez pas envie d'aller au cmpp, parce que ce n'est pas votre initiative et que c'est peut-être l'école qui vous l'a conseillé, et comme vous ne vous sentez pas soutenue, mais rejetée, ou incompris, vous et votre fils, je comprends que vous n'avez pas envie de suivre ce chemin. C'est normal, ou logique. C'est un peu brutal, tout ça, et extrême.
Nous allons essayer de remédier à cette situation, avec vous, pour que, plus grand, votre fils, et vous, je l'espère, alliez mieux et que ça se passe bien.
Si jamais, concernant le cmpp, il s'agissait d'une convocation, allez-y, même si vous préférez garder vos distances, en terme d'esprit. Vous avez le droit. Et s'ils estimaient que votre fils, devait suivre des soins en psychiatrie, renseignez-vous également auprès de la justice, je ne suis que psycho-praticienne, mais il me semble, votre fils étant mineur également, que vous avez votre droit de refus et décision. Cela n'engage que moi, mais je crois aussi, comme vous, qu'il y a d'autres voies, pour guérir de traumatismes inconscients, infantiles. Pris très tôt, il n'y a pas de raison que cela ne marche pas. Vous pouvez respecter les rendez-vous mais sans aller plus loin. Cependant, prenez soin d'être accompagnée, encore, au niveau de la justice, en terme de renseignements, pour vous mettre à l'abri. Sur internet, vous pourrez trouver les coordonnées, je l'espère, des services correspondants.
Pour vous défendre, peut-être que vous pouvez appuyer votre dossier en disant que vous vous engagez à un suivi et une aide psychologique, pour le bien de votre fils.
Ensuite, si vous estimez que cette école n'est pas bien, changez le d'école, si c'est possible.
Mais, le plus important, c'est de sécuriser aussi votre fils.
Même s'il prend un peu de retard, pour l'école, vous rattraperez ce temps, dans quelques mois.
En effet, tous les signaux que présentent votre fils, pour l'instant, révèlent un mal-être et une telle souffrance, que vous avez bien fait de contacter Psychologue.net, par exemple. Vous êtes une bonne maman. Je crois qu'en effet, il faut être très à l'écoute de votre petit garçon. Je crois qu'il a reçu toutes les informations de violence, comme vous le dites aussi, et aujourd'hui, c'est tout ce qu'il arrive à exprimer, malgré lui, et inconsciemment, en plus d'avoir peur. Respectez ses demandes, il en a besoin. Ce qui compte, c'est sa santé. Psychique et émotionnelle.
Il est petit, mais peut-être, qu'il peut ressentir tout votre amour, et ce que vous pourriez lui dire, en l'apaisant, avec une douce voix. S'il est possible que vous vous occupiez de lui, pendant 6 mois ,ce serait super. Il a besoin de repères, de calme, d'amour, de gentillesse, d'un environnement sain, tout ce que vous pourrez lui apporter. Chaque instant, chaque moment sont importants pour lui, le réveil, le coucher, le bain, ou la toilette, s'habiller, manger quelque chose de bon, il faut qu'il se sente dans un endroit sécurisé où vous prendrez soin de lui, avec des câlins, beaucoup de douceur, lui lire des histoires. Une petite lampe, dans sa chambre etc... Ses peluches. De façon à effacer toute mémoire de violence. Créer un cadre de bien-être. Cela peut prendre du temps, un peu, mais ainsi, espérer réparation permettrait ensuite qu'il retourne à l'école etc...
Donnez vous ce temps, si c'est possible, un peu, comme redémarrer à zéro, pour le bien de votre fils. Cajolez le. Et il vous en remerciera lorsqu'il sera plus grand. Votre petit garçon a tout simplement besoin de normalité, de chaleur. Il faut lui montrer, pour qu'il s'imprègne d'un nouvel état. C'est un bien-être psychique qu'il faut lui transmettre. Même en lui faisant son shampooing.
Vous avez tout l'amour d'une mère pour réussir à reprogrammer votre fils, avec toute la lumière et la douceur dans chaque geste, que vous pourrez lui offrir et transmettre.
Prendre soin de lui, un maximum, pendant une période et je suis sûre qu'il sera rassuré et s'adoucira.

Faites lui des bisous, pour lui montrer ce qui doit être plus fort que la violence qu'il a imprégné.

Ne tenez pas compte de ses réactions, de vous à lui, enseignez-lui, se tenir la main, ensemble, sourire, jouer calmement...

Oubliez ce qui a pu se passer, et dites-vous que vous allez arriver à remédier à cette situation. Ce n'est qu'un petit enfant, il a toute la vie devant lui. Et vous serez heureuse d'avoir bien réagi, et remédié à cette situation, tout de suite. Même si cela prend six mois, ce sont six mois importants.

Un enfant doit connaître un environnement sain. Ses comportements ne disparaîtront peut-être pas tout de suite, mais il faut avoir confiance.

Si pour le moment, il faut privilégier six mois à la maison où vous le sécuriserez, je pense que cela peut être bien.

Bien sûr, aussi bien pour lui que pour vous, vous retrouverez confiance, avec aidants psychologues, pour ne pas vivre cette période de reprogrammation, toute seule, avec lui. Et cela vous permettra aussi, d'avoir des justificatifs de situation.

Nous sommes là pour vous aider.

L'esprit et le corps sont sensibles, il est normal que votre fils soit choqué. Mais avec un programme de soins, au quotidien, appartenant à la vie quotidienne, on peut arriver à se reprogrammer.

Dirigez vous vers les personnes que vous pensez être les bonnes. Avec patience et lumière, on peut arriver à tout.

De tout cœur.

Il est encore petit, mais toutefois, également, pour canaliser la violence et la transformer, et ne pas qu'un changement concernant la douceur soit trop différent, quelques heures de sport, pour petits, pourraient peut-être lui faire du bien, un peu plus tard. Ainsi, il y aurait une reconnaissance de type d'expression mais dans un cadre défini. La boxe (? ).... Plus tard, bien sûr.

Mais pour l'instant, des bains, dormir, être installé au chaud, chocolat chaud lui seront plus bénéfiques.

Trouvez les êtres de lumière qui peuvent vous aider.

Quand il arrive un accident dans la vie, il faut savoir s'arrêter, et ensuite, réapprendre à vivre.

Meilleurs soins à vous. Pensez à votre essentiel.

L'important, c'est la santé psychique et émotionnelle.

Même s'il y a quelques aspects administratifs, optez pour le meilleur.

Le meilleur à vous et à vous deux.

Une fois, une période de soin privilégié entre lui et vous, réapprivoisez de le mettre en confiance, par rapport à votre grossesse, lui faire apprécier votre ventre, avec des caresses.
Peut-être que par mémoire, il ressent de la peur, mais petit à petit, de le remettre en confiance avec les autres personnes qui vous sont les plus proches aussi, puis les aidants psychologues. Votre fils retrouvera confiance s'il voit les mêmes personnes, qui lui soient bénéfiques. Même s'il n'y a que quelques personnes, ça sera un bon repère, pour lui. Il a besoin de se sentir en sécurité, simplement.

Et n'hésitez pas à recontacter Psychologue.net et demander un suivi, ou même dans quelques temps.

Mais trouver de bons professionnels, sera toujours vous assurer retrouver meilleure situation.

Avec vous. Confiance.

Meilleures Pensées

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

145 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2021

Bonjour Madame,

Étant donné la situation et vos difficultés actuelles je ne peux que vous conseiller vivement d’aller au CMPP en toute confiance : vous allez pouvoir bénéficier d’une prise en charge psychologique qui vous aidera et vous et vos enfants.

Ne pas y aller ça serait priver aussi vos enfants d’une aide dont vous avez tous besoin.
Et cette prise en charge gratuite pour vous et vos enfants implique que la confidentialité de ce qui se passera et sera dit au cabinet est bien entendu respectée : vous n’avez rien à craindre.

Je vous souhaite d’aller bien et d’aider vos enfants à bien grandir.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12204 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2021

Bonjour Edith,

Vous avez tout intérêt à vous rendre à ces consultations, car :
- Pour pouvoir aider votre fils, le ou la psychologue aura besoin de connaitre votre histoire, qui est aussi celle de votre fils.
- Votre fils a besoin de sentir qu'il peut compter sur sa mère pour l'aider dans ses difficultés, et d'autant plus après l'arrivée du dernier bébé. Ne pas vous y rendre serait une forme de maltraitance.
- Ces consultations vous permettraient de trouver une aide et des solutions non seulement pour votre fils et mais pour vous-même, dans votre rôle de mère.
Que craignez-vous ?

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching de vie.


Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1865 réponses

2673 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2021

Bonjour,
Vôtre enfant doit avoir bon nombre de qualités et doit sûrement se montrer adorable à divers endroits mais visiblement, il ne tolère pas à l'heure actuelle le milieu scolaire.
En vous alertant, ils ne font que tenter de vous aider au mieux à ne pas laisser les choses s'envenimer, ne serait-ce qu'à l'école.
Ayant travaillé plus de 10 ans en pédo-psychiatrie, je ne peux que vous conseiller d'aller en cmp et de n'y voir que de l'aide, psychologique ou socio-éducative.
Quand on refuse toute proposition, c'est là qu'on ne peut échapper au recours au juge pour enfant.
J'ai bien conscience que ces services officiels peuvent sembler vouloir entrer dans nos vies privées pour fouiller, nous juger et parfois nous donner l'impression de tout faire pour juste nous empêcher de vivre mais dans votre situation, l'école n'a pas d'autre choix aujourd'hui que d'alerter et le cmp n'a pas d'autre mission que de vous accompagner pour éviter la justice, les services sociaux d'aide à l'enfance et les hospitalisations ou placement forcé, tous les services sont saturés, donc ils voudraient tout prévenir.

Anonyme-394302 Psy sur Ranspach

226 réponses

169 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2021

Bonjour Madame,

Je ne peux que me joindre à ma collègue qui vous conseille d'accepter la consultation rapidement au cmpp.

Vous décrivez longuement les difficultés de votre fils .
Qu'est-ce qui vous fait peur dans cette démarche au cmpp?

Les centres medico-psycho-pedagogiques ne sont là que pour vous aider.
Il y a des psychologues, des orthophonistes, des psychomotriciens....
Ne passez pas à côté de cette possibilité d'aide, maintenant.
En attendant des nouvelles de vous et de votre fils.

Bien à vous.

Nadine Baracat Cras.

Nadine Baracat-Cras Psy sur Paris

92 réponses

127 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2021

Bonjour Edith,

Vous avez vécu de la violence et des traumatismes qui ont profondément impactés votre fils.
Si l'on vous propose un suivi au CMPP, allez-y. Pourquoi demandez-vous quelles seraient les conséquences si vous refusez ? Qu'est ce qui vous motive à refuser ?

Acceptez l'aide que l'on vous offre. Faites le pour que votre fils aille mieux, qu'il soit pris en charge, c'est urgent.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2169 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137000

réponses