Ai je raison de me considérer hétérosexuel ?

Réalisée par Sola · 13 mai 2023 Aide psychologique

Je vous recontacter à nouveau suite à ma précédente question concernant le fait que je remets en doute ma sexualité suite à des traumatismes infantiles (qui a en réalité c’est répété)et des multiples tests dans mon adolescence. En effet comme je l’avais indiqué et comme on me l’avait fait comprendre je sais que ça découle de ce trauma. Il est possible qu’au début quand j’avais 7ans et jusqu’à que je comprenne la situation j’étais dans la découverte du sexe ce qui est normal ( mais après j’avais la boule au ventre avant d’aller chez cette personne) c’est pour ça qu’un jour vers mes 16ans j’ai voulu moi-même retenter avec cette personne voir si c’était du désir et j’ai mis fin dès le début par dégoût. Comme j’étais jeune la seule chose à laquelle je pensais c’était que si je fermer les yeux j’allais avoir du plaisir et je voulais retrouver cette sensation physique quitte à être dégoûté (sauf si j’ouvrais les yeux voir que j’étais avec une femme me déplaisait tellement que ça me coupait la libido). Récemment j’ai eu un souvenir oublié où elle essayait de me partager à d’autre fille plus âgées et j’étais pas bien du tout mais je ne disais rien et confondais excitation .Je n’écoutais rarement ma voix profonde qui me disait qu’il y’avait un problème et en effet quand j’arrivais à l’écouter et ne pas coucher avec elle j’avais une sensation d’apaisement. Et ça c’est produit de nouveau quand j’ai voulu être certaine par moi-même si j’aimais les femmes ou non résultat pareil je me disais bon je sais que je peux avoir du plaisir on ferme les yeux et on laisse passer.
Seulement quand je pose des questions je suis capable en une nuit de faire plusieurs rêve (cauchemar pour moi)impliquant la personne du même sexe de mon enfance dans lesquelles les problématiques sont toujours les mêmes : refuser ses avances mais elle insiste subir une sorte d’excitation génital et être dégoûté de la situation. Ça va jusqu’à me dire que je suis curieuse du coup laisse faire puis me dire pendant"mais qu’est-ce que je fais là ?" Et de me dire que la pratique qu’elle me fait la je préfère quand c’est mon copain. Dans ces rêves j’essaye de pousser loin les réflexions comme essayer de toucher ou quoi mais même pour avoir essayer réellement ça me plait pas ça me met mal à l’aise . Puis en découle de savoir si c’était une personne différente est ce que je le voudrais ou bien pire si j’ai ce genre de rêve alors c’est que je le désire alors que je constate bien que je n’ai pas l’envie de toucher une femme et encore la je me dis ouais mais peut-être que c’est parce que tu assumes pas. Alors que pour avoir essayé c’est vraiment le cas je n’y arrive pas j’ai même pas la curiosité.
En effet, j’ai constaté avoir un dérèglement entre mon envie et mes angoisses en effet j’ai conscience que ça me met mal à l’aise de me tester par exemple sur des vidéos lesbiennes(meme si je ne cache pas du tout le fait d’avoir commencé par ça , je l’ai fait automatiquement car cette personne en question refusait de mettre des hommes et souvent au début des rapports ça commençait comme ça) et que mentalement ça ne me fait absolument rien je n’arrive parfois pas à me concentrer sur le contenu mais dès que j’essaie de voir si ça me fait quelque chose physiquement j’ai une légère angoisse et parfois ça s’accompagne d’une sensation de brûlure ou quelque chose que j’ai du mal à différencier avec excitation si ce n’est mon envie mental d’y répondre qui la ne marche pas (je dois consulter pour cause de problème de circulation sanguine car ca s’accompagne souvent de fourmillements dans les jambes ect). Je confond mes questions avec une vérité si je pense en gros ça veut dire que je le suis. J’ai déjà eu une grosse crise de panique suite à une scène de viol homosexuel aussi dans un film.
Avec mon copain ou les hommes en général j’ai pas ce problème du tout c’est super naturel pour moi et tout est aligné en moi mes envies sont là sont spontanés, je me sens bien et légère .
Je pense juste aujourd’hui avoir de la culpabilité d’avoir eu la curiosité de tester plus jeune en réalité mais je suis forcé de constater que mes expériences auprès des femmes c’est toujours soldés d’un échec car j’avais cette curiosité donc au tout début je pouvais avoir une sorte d’excitation mais ça n’a jamais été de l’attirance j’en suis sûr a 100% mais finalement ne pas avoir cette envie de partager de lui rendre la pareil de la toucher ect pas avec les hommes j’adore ça au contraire juste en réalité de reproduire ce qu’on m’a appris). Du coup c’est développé la peur d’avoir de l’excitation dans des moments inopportuns en présence de filles et amies (peurs apparu à la suite des flashbacks)ou bien si je m’imagine devoir refuser des avances et prendre ça pour un feu vert je n’arrive pas à me faire confiance j’ai mal associé mon vécu et mes refus avec mes envies. Pourtant si j’ai essayé et me suis senti mal à l’aise avec une femme et que ça ne me plait pas mais alors pas du tout je devrais croire en mes ressenti.
Au fond de moi je me sens profondément uniquement hétérosexuel encore une fois autant sexuellement que sentimentalement je n’ai jamais eu ce genre de problème avec les hommes meme si je suis très timide ect et que mes doutes on failli me faire passer à côté de mon copain car j’avais peur
j’ai toujours su au fond de moi même sans avoir eu d’expérience sexuelle avec mon copain que c’était le cas , mes fantasmes mes fétichismes ect vont pour eux dans mon adolescence j’ai déjà été attiré ect. Je sais qu’en soirée quand j’étais avec mes amies lgbt j’aimais attiré l’attention ect et vouloir absolument faire partie du groupe . Pour autant je ne pense pas l’être sinon ce qui m’intéressait avant c’est cette image de femme sexy bi qui était objet de désir et je crois sérieusement faire un amalgame entre ce que je veux dégager ect et mon incapacité à partager pleinement une sexualité avec une femme. Comme je me suis beaucoup renseigné sur la bisexualité et que je suis assez facile à faire douter je me suis mise dans la tête que peut être que je l’étais mais que j’assume pas ect alors que je ne me suis jamais empêché de tester et pourtant ma réponse reste la même . Depuis que suis avec mon copain ca a confirmé encore plus mon ressenti et mon attirance pour les hommes et je sais que ca sera toujours le cas. Je suis neutre quand il s’agit de m’imaginer un truc avec une femme ça me procure rien et je n’ai en réalité pas envie de re tester et je pense ne pas avoir la capacité d’être attiré.
Que je soit clair j’ai aucun problème avec ça mais j’ai pas l’impression que ça me correspond en réalité. En fait j’ai l’impression de ne pas me sentir légitime hétérosexuel vis à vis de tous ça pourtant je sais au fond de moi que mon bien être est auprès des hommes uniquement et mon désir aussi. Pensez-vous que mon raisonnement est le bon ?
Je vous remercie de votre attention

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses