Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Solitude extrême et souffrance

Réalisée par peter75 le 4 déc. 2016 9 réponses  · Aide psychologique

J'ai 25 ans et je me rends compte que ma vie ne ressemble à rien. Jamais eu un seul vrai ami, jamais eu de liaison amoureuse, jamais fait l'amour, se cherche encore et ne se trouve pas. Toutes les nuits je me réveille en réalisant vraiment qui je suis, c'est a dire un jeune homme paumé de 25 ans qui est seul, ne parvient pas à se construire, n'a pas de passion, n'a aucune vie sociale et n'en a jamais eu une, et qui hait profondément la société dans laquelle il vit a la fois par frustration et par mépris.


Quand je me vois au milieu des gens que je connais, je réalise qu'aucun d'entre eux n'est comme moi : même s'ils ont chacun leurs problèmes, ils ont tous vécu une vie c'est à dire qu'ils ont su trouver une vraie place dans le monde réel, ont à travers maintes expériences humaines su se développer et connaitre la vraie vie. Moi la seule chose que j'ai réussi a concrétiser c'est avoir mon diplôme et trouver un travail. C'est tout.

Pour le reste je vis dans mon monde de l'enfance depuis toujours, complètement coupé de la réalité et c'est le seul endroit ou je me sens bien.

Paradoxalement, c'est ce qui m'a rendu fou aussi et de plus en plus je cherche un moyen de m'en détacher mais sans succès.

Tous les jours je m'échappe de la réalité dès que je quitte le travail, je me mets à écouter de la musique pendant des heures, à me masturber devant du porno, à me faire des films et à parler tout seul à des amis imaginaires, en imaginant que j'ai une vie fantastique et que j'ai une reconnaissance sociale. Bref, je vis complètement dans mes rêves et mes fantasmes. Et je ne m'en rends compte que quand je suis en pleine conscience c'est-à-dire la nuit seulement, comme à l'heure où j'écris ce message. Et pendant ce temps les autres sont en train de vivre vraiment leur vie.

Je ne sais pas comment me sortir de ce trou noir, de ce cercle vicieux aujourd'hui.

Je suis désespéré, j'ai l'impression que rien n'est accessible pour moi dans la réalité.

Que je vivrais condamné à avoir cette vie là, d'homme des cavernes, crouant tous les jours dans son trou, se nourrissant de la merde qu'Internet nous sert et se complaisant dans le virtuel et le confort de son chez soi. Je n'arrive plus à trouver la force et la volonté pour me tirer de cette situation, je n'ai personne autour de moi pour me motiver, j'ai déjà vu plusieurs psys mais sans résultat concluant, j'ai pensé qu'en rentrant dans la vie active cela me permettrait de rencontrer des gens, là encore grosse illusion les gens n'en ont rien à foutre de types paumés comme moi qui n'ont aucun charisme et sont déphasés.

Et je les comprends, c'est moi-même que je n'arrive plus à sauver. Qu'est-ce que je dois faire pour arrêter de souffrir comme ça ?

Meilleure réponse

Bonjour,
Quand je vous lis, il y a 2 choses qui transparaissent, c'est d'une part l'évidence d'une souffrance intérieure certainement due à votre passé et un manque de repère familial entre autres,...

Et d'autre part, votre croyance erronée sur la vie des gens, pensant que tout le monde est plus heureux que vous, plus intelligent, et que sais-je encore ?...

Vous dites avoir consulté plusieurs psy, quel type de psy ?... combien de séances ?...

Je ressens une certaine rage intérieure qui alimente des pensées négatives, une rumination permanente sur votre qualité de vie, une forme d'autodestruction.

Il est parfois difficile de sortir la tête quand on la maintient enfoncée par vos propres pensées négatives qui devient une spirale qui vous tire vers le bas.

Je pense que vous devez souffrir d'un trouble dépressif et je vous conseille de consulter votre généraliste pour prescription d'un anti-dépressseur afin de stabiliser vos émotions.

Par ailleurs, je vous invite fortement à trouver un thérapeute avec une approche différente que vous avez faites jusqu'à présent.

Pourquoi ne pas vous diriger vers des thérapies comme l'hypnothérapie clinique avec une approche pluridiciplinaire.

Restant à votre disposition

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Ma réponse sera brève et simple car vous êtes en souffrance mais bien lucide encore : COURAGE pour vous sortir enfin de cette souffrance en affrontant vos peurs, notamment celle des autres, qui vous empêchent de vivre bien dans le monde réel et d'aller de l'avant !
Si vous voulez vraiment que cela change, mieux vaut prendre le parti de vous faire accompagner que celui de vous lamenter sans bouger. Plus vous attendez, plus ce sera difficile ! Alors passez à l'action et appelez intérieurement le thérapeute adapté à votre situation et vous le trouverez rapidement, de visu ou à distance ! Alors votre vie prendra une autre tournure et vous deviendrez fier d'Etre, qui vous êtes déjà au fond de vous, mais que vous vous empêchez de révéler.
Prenez vos responsabilités et agissez pour améliorer votre vie car personne ne peut le faire à votre place !
A votre disposition, si... l'audace vous vient.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 DÉC. 2016

Logo ARGA Annie ARGA Annie

19 réponses

83 J'aime

Bonjour Peter,

Je suis touchée par votre message, qui me rappelle le discours d'autres jeunes que j'accompagne dans leur découverte de leurs ressources intérieures, sur le chemin de l'acceptation d'eux même et des réalités incontournables de la vie.

Il me semble que vous faites partie du lot des ceux qui sont à la fois "trop intelligents et trop sensibles" pour admettre qu'ils ont vraiment besoin d'aide et surtout pour accepter un certain temps de dépendance au "psy", à qui il faut accorder aussi sa confiance..., ce qu'ils n'ont souvent pas appris à faire...

Demandez conseils pour trouver un "psy" avec qui vous vous sentez suffisamment bien pour vous laisser aller à dire tout ce que vous avez pu écrire là... (et plus encore, probablement, dont aussi ce que vous avez à lui reprocher...quand vous aurez envie d'arrêter...), prenez le temps, et faites vous confiance à vous même, aussi !

Le fait que vous ayez réussi d'obtenir un diplôme et un emploi est déjà une réussite importante par les temps qui courent...:), vous ne croyez pas ?! Donc, vous avez des capacités et des ressources..., il vous reste à comprendre ce qui vous empêche de vivre pleinement.

Je vous souhaite le courage de remettre en question et de changer ce qui ne va pas dans votre vie !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 DÉC. 2016

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1545 réponses

4742 J'aime

Bonjour,

Tout d'abord, je voudrai souligner votre courage et l'aptitude que vous avez d'oser regarder vos actes et vos pensées.
Ensuite, vous indiquez que vous avez 25 ans et que vous n'etes arrivé "qu'a avoir un diplôme et trouver un boulot". Pourquoi mépriser les actes que vous avez posés ? Justement à 25 ans ?
Pourquoi éconduire le fait qu'arriver à garder un travail impose une vie sociale?

Je crois que vous semblez mûr pour apprendre comment naviguer dans l'univers relationnel auprès d'un praticien relationnel .
Il s'agit là d'apprendre et non d'attendre que cela arrive en observant que les autres ont l'air d'y arriver mieux.

Osez faire la démarche de vous faire accompagner pour comprendre mieux d'ou viennent vos tourments, exprimer vos désirs et les concrétiser dans cette société... imparfaite. (Sourire)

Avec toute mon attention

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 DÉC. 2016

Logo Marie-Claire BINETTE Marie-Claire BINETTE

102 réponses

633 J'aime

Bonjour Peter,
En vous lisant j'aperçois beaucoup de choses positives chez vous, mais vous parlez de manière négative. Essayez de voir le côté positif, vous avez réussi un diplôme, vous réfléchissez à votre vie, à votre situation, à vos ressentis...je dirais que c'est un grand début pour pouvoir évoluer positivement.
Vous êtes donc isolé, pas d'amis, et votre famille? Avez vous quelq'un de la famille qui puisse vous aider?
En quoi les thérapies précédentes n'ont pas pu vous aider? Etiez vous prêt à faire ce travail?
Les thérapies interpersonnelles pourraient peut etre vous aider de manière efficace à travailler sur vous et à rompre votre solitude, renseignez vous.
Sortir de chez vous, de votre " cocoon" semble très difficile, est-ce une protection? Une défense? De l'évitement? De quoi? DeQui?
Il me semble que l'aide d'un psychologue soit importante, êtes vous prêt à accepter de l'aide? Si c'est le cas faites le car cela vous aidera beaucoup, et dans un premier temps si c'est difficile de sortir, sachez qu'aujourd'hui beaucoup consultent aussi par téléphone, sachant que l'idéal serait sortir de chez vous.

Isabelle Silva, Psychologue Clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 DÉC. 2016

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

432 réponses

2349 J'aime

Bonjour,
Vous expliquez très bien vos ressentis et votre problématique.
Je reçois beaucoup de personnes qui ont un parcours similaire au votre, même si chaque personne est différente et unique dans son être et son parcours de vie.
N'hésitez pas à me contacter.
Cordialement.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2016

Logo Valérie  Karpik Valérie Karpik

17 réponses

54 J'aime

J'adhère totalement à ce que vous av répondu Nathalie Follmann. Vous vous êtes enfermés en vous. Vous y avez découvert tout un monde intérieur fait de rêves, de désirs, de fantasmes, d'imaginaires...Vous dites que vous vivez dans vos rêves. Un hypnothérapeute par exemple (associé à un traitement délivré par votre médecin généraliste peut-être) pourrait vous aider à vivre de vos rêves. Plutôt que de faire de ce monde imaginaire une prison, pourquoi ne pas en faire un chemin. Tout ce potentiel, ces désirs que vous avez en vous peuvent devenir une force aussi pour vous aider à les réaliser, du moins en partie, dans ce monde extérieur. Et vous serez surpris parfois de découvrir que certaines rêves se réalisent, pas toujours de la façon qu'on avait planifié mais de façon tout aussi belle voire mieux. Cela suppose de prendre le risque de vivre, de continuer sa vie sans s'arrêter à l'enfance comme vous le dites. Pour cela, il faut se faire aider dans le temps. Vous êtes durs avec le monde extérieur (c'est vrai que tout n'est pas beau). Mais je crois que cette dureté est le miroir de la dureté que vous avez envers vous-mêmes. Soyez plus doux avec vous, vous découvrirez aussi les autres autrement. Ce ne sont que des mots mais ils trouveront peut-être sens avec l'aide d'un hypnothérapeute. Merci à vous d'avoir partagé ce que vous vivez de façon si douloureuse.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2016

Logo Jean-Luc KERDRAON Jean-Luc KERDRAON

435 réponses

728 J'aime

Bonjour Monsieur
que le autres n'en "aient rien à f", peu importe, ce qui importe, c'est que vous souffrez et ne le supportez plus.
Cette situation eh bien c'est tant mieux si vous n'en pouvez plus.C'est le meilleur moyen de tenter autre chose.
Vous êtes jeune, et vous avez beaucoup à découvrir, d'ailleurs c'est le cas de beaucoup de jeunes de votre âge: ne soyez pas si dur envers vous même...
Il s'agirait que vous vous fassiez entendre par une oreille non jugeante, et attentionnée. Prenez le temps de choisir vos amis, et de choisir un psychanalyste qui vous écoute pour de bon, sans vous donner de conseils, mais en faisant surgir ce que vous, vous voulez.
Très cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2016

Logo Isabelle Thomas Isabelle Thomas

665 réponses

2514 J'aime

Bonjour Peter,
J'ai lu votre email avec attention et je comprends votre désespoir.
Vous êtes jeune et dites vous que vous avez fait déjà des grands pas en avant: terminé vos études et trouvé un travail (qui apparemment vous satisfait), c'est très bien, bravo!
Vous dites que les seuls moments de "paix" sont liés à vos "plongeons en enfance" , je comprends vous vous réfugiez dans le passé rassurant pour tenir bon dans le présent qui ne vous plait pas!
Je lis que vous avez consulté plusieurs "psy" , c'est très bien mais pendant combien de temps vous avez suivi une thérapie? Et laquelle? Vous savez les "psy" sont tous là pour vous aider et vous soutenir mais la thérapie n'est pas "une pilule magique" qui "arrange tout instantanément ", il faut en premier trouver la personne qui vous convient et ensuite faire avec elle un travail parfois long et prenant et qui portera ses fruits après un certain temps! Vous reconstruire est un travail important et il faut que vous puissiez vous donner le temps pour le faire! Courage je suis sûre que vous pourrez trouver l'aide qui vous conviendra et dépasser ce moment difficile pour atteindre les objectifs que vous vous êtes préfixés! Je reste à votre disposition n'hésitez pas à réécrire!

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

6 DÉC. 2016

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1069 réponses

4076 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Solitude extreme à 26 ans

4 réponses, dernière réponse le 01 Octobre 2018

Profonde solitude

3 réponses, dernière réponse le 10 Octobre 2016

Crise d'Angoisse nocturnes sentiment de solitude que faire ?

3 réponses, dernière réponse le 22 Février 2019

En perdition, je consulte mais rien ne bouge

13 réponses, dernière réponse le 19 Février 2017

Problèmes relationnels, HPI

2 réponses, dernière réponse le 19 Août 2018

Comment s'en sortir lorsque lon est seul?

1 réponse, dernière réponse le 14 Juin 2017

Crise existentielle idées suicidaires très fortes

1 réponse, dernière réponse le 05 Novembre 2018

Relation toxique avec son premier amour

2 réponses, dernière réponse le 16 Octobre 2018