Souffrance au travail, burn-out et nouvelle opportunité d'emploi, besoin d'aide

Réalisée par Winlon · 22 mars 2024 Aide psychologique

Bonsoir,

J'ai vraiment besoin de conseils avisés et solutions s'il vous plaît face à ce que je traverse actuellement.

Depuis bientôt 1 an et demi je suis surveillante dans un collège réputé difficile. L'avantage premier de cet emploi est les congés et mon emploi du temps aménagé qui me permet d'avoir mes matinées de libres pour faire mes activités perso.

Le problème est que mon CPE est quelqu'un de très agressif dans sa façon de me parler à moi et mes collègues. Il est parfois violent (claquement de porte, jette les dossiers à traiter sur mon bureau en criant "à faire !") Et il est aussi lunatique il peut venir dans le bureau en étant souriant et adorable pour littéralement péter un plomb 5mn plus tard.

Il a un côté manipulateur avec moi parce qu'il a vu que j'étais plutôt calme mais je ne me laisse pas faire quand il tente de me manipuler pour tirer des infos sur mes collègues. A chaque fois que je menace de démissionner il devient miélleux et devient gentil, me donne des heures de libres etc. Il me dit que je suis une bonne surveillante et que sans moi le collège ne tournerait pas comme il faudrait.

Le problème, c'est que ce mal-être est perçu par tout mes collègues avec lesquels le quotidien n'est pas toujours facile avec eux. Ils tiennent parfois des propos racistes sur les élèves, font du favoritisme entre les élèves. Mes collègues ont des personnalités volcaniques et je suis la seule qui essai de ménager tout le monde. J'essai d'équilibrer la situation pour tout le monde en essayant d'être juste.

Et je passe pour la focus alors que je ne le suis pas, je suis incomprise. Depuis 1 an et demi que je travaille dans ce collège, je me suis mise à m'autocensurer pour ne pas dire ce que je pense, à fermer ma bouche pour éviter les conflits (autant avec les collègues qu'avec le CPE en question). Je veux juste faire mon travail en évitant les polémiques de tout bord, médisances etc. et je passe pour la "conne". Sans parler des élèves violents et irrespectueux (donc certains peuvent être menaçants). Je me sens écrasée, mes collègues me coupent la parole, ne me laissent pas en placer une etc. et j'essai de prendre du recul mais ça impacte ma santé.

Je n'arrive plus à dormir la nuit, je fais des crises d'angoisses et je pleure souvent la nuit parce que la situation me dépasse. Je ne me suis jamais mise en arrêt mais je commence à y songer car je n'en peux plus. Ma santé se dégrade considérablement.

Le problème est que sans ce mal-être je serai bien restée mais mon CPE tente de me "garder" en me proposant un logement de fonction dans le collège. Ce qui me permettrait de ne pas payer de loyer et de mettre de l'argent de côté (et j'en ai vraiment besoin car je suis dans une impasse financière, je ne m'en sort pas). Mais j'hésite à renouveler pour l'an prochain avec le logement de fonction car si je cède, le CPE pourra me traiter encore pire que cette année vous ne trouvez pas ?

Entre temps, j'ai eu une offre d'emploi dans un organisme, bien mieux payé que mon salaire actuel et ils veulent vraiment me prendre. Le problème est que ce nouvel emploi se trouve à 1h30 de chez moi (donc 3h de transport en commun par jours) avec une possibilité de mettre au moins 400 € de côté tous les mois (car salaire plus élevé).

Mais j'ai peur de démissionner et d'accepter ce poste car il y a une période d'essai de 4 mois et si jamais ça se passe mal pour x raison, je n'aurai ni chômage ni RSA (je me suis renseigné en amont auprès de Pôle emploi).

Je suis dans une réelle impasse car :

- dans mon emploi actuel ça se passe très mal (CPE volcanique, collègues volcaniques et médisants, ragots, impactes sur la santé) mais possibilité d'avoir un logement de fonction (donc faire un bénéfice financier important) et avoir du temps pour moi, pour mes activités, sport, bénévolat.

- on me propose un nouvel emploi ailleurs avec meilleur salaire (mais le bénéfice financier sera moindre contrairement à l'option du logement) mais 3h de trajet à faire par jour, et je n'aurai plus de temps pour moi, je ne sais pas comment ça va se passer. Démissionner est un risque.

Que feriez vous à ma place ? Quelle solution est la meilleure ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134300

réponses