Une psy qui ne sait pas complimenter

Réalisée par Claire de l'Est · 29 sept. 2016 Psychothérapie

Bonjour à tous,


J'ai une amie psy, nous avons toutes les deux la trentaine. Elle est agréable à fréquenter car elle est a un doux caractère, ne râle pas, est disponible et a une bonne écoute. Plein de qualités intéressantes. Un des sujets sur lesquels on diffère c'est l'intérêt des compliments. Avec son mari ils ne complimentent jamais. Elle me complimente rarement. Pourtant je sais qu'elle cherche ma compagnie et elle est autonome, s'occupe bien de ses besoins. De mon côté j'aime complimenter les gens que j'apprécie, je trouve que ça consolide les liens. Après m'avoir écoutée parler de plein de sujets, elle me dit par exemple: "tu lis beaucoup" et non pas "j'aime discuter avec toi, c'est intéressant" alors qu'elle a montré des signes d'intérêt. Si je lui prépare une tarte qu'elle adore, elle me dit "je veux la recette", mais pas "elle est super bonne" ni miam miam. Elle est très modérée dans ses expressions. Recette que je lui ai donnée par mail ensuite et pas de merci. Je la complimente sur son physique et ses tenues de temps à autre, elle jamais. Elle me dit qu'elle n'a jamais été élevée dans les compliments. D'ailleurs parfois quand je lui dis un mot gentil, elle ne réagit pas, elle change de sujet, d'autre fois ça lui fait plaisir (je modère le nombre de mes compliments pour ne pas lasser). J'ai du mal à comprendre qu'on puisse avoir du mal avec les compliments, d'autant qu'avec son métier il vaut mieux savoir mettre en valeur les gens non ? Sa vie personnelle l'affecte et je pense que c'est pour cela qu'elle verse facilement dans les commérages vis à vis d'autres amis. Elle ne me parle que de ce qui ne lui plaît pas chez une autre amie à elle, que je trouve pourtant très dévouée vis à vis d'elle. Les gens qui ont peur de faire des compliments ont une mauvaise estime d'eux-même j'imagine, et donc sont jaloux des talents qu'on a ? Une fois en un an et demi elle m'a dit "merci de ta gentillesse" et aussi "tu as une place spéciale dans mon cœur". Mais ça fait longtemps et j'avoue que cette "radinerie" en compliments me pèse un peu, d'autant plus qu'il y a des commérages sur d'autres, je peux donc me dire qu'elle en dit sur moi. Mais récemment elle m'a pris dans ses bras pour m'étreindre ce qui montre qu'elle m'apprécie beaucoup. Ai-je tort de penser qu'elle n'est pas assez expressive? Je serais ravie d'avoir vos éclairages.... :) Je l'apprécie vraiment mais je sens que notre façon très différente de communiquer m'éloigne. D'autant que je lui ai bcp pardonné (mais pas oublié) par le passé un manque de disponibilité, et des oublis fréquents de rdv pendant lesquels on devait se retrouver (mauvaise mémoire suite au manque de sommeil depuis la naissance de son bébé) ou ses silences en réunion parce qu'elle a des difficultés avec son mari. Je sais bien que ça ce n'est pas contre moi mais toutes ces petites choses accumulées commencent à rendre les choses pas si simples entre nous.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 30 SEPT. 2016

Bonjour Claire,
Votre récit avec cette "amie Psy" qui n'est pas toujours au rendez-vous dans les compliments réciproques, témoigne d'une grande attente chez vous de réassurance narcissique et d'interrogations multiples sur :
-l'amitié et ses ressorts, la dimension du lien avec votre amie qui semble ambiguë, vos questionnements sur la psychologie et vous même...
En tout état de cause, vous chercher quelque chose en vous au travers du miroir de cette "amie psy"; d'ailleurs sachez qu'être psy au niveau pro ne garantit en rien, le fait d'avoir des relations de meilleure qualité en amitié; il s'agit avant tout de la personnalité de chacun en dehors de ses fonctions et des liens qui se tissent entre les personnes.
Dans votre quête de "savoir et d'être", il me semble qu'une thérapie d'orientation analytique pourrait éventuellement vous aider dans vos interrogations.

Restant à votre disposition pour avis, consultation, Thérapie.

Bien à vous

Sébastien Garnero, DR Psychologie clinique, Psychologue, Thérapeute,
consultant expert en ligne Esanté (Psychologika Sexologika...)

GARNERO Sebastien Psy sur Paris

164 réponses

716 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2016

Bonjour Claire,
Et bien voilà une belle occasion de travailler sur votre besoin de reconnaissance, de valorisation, d'estime de vous. Quel est votre héritage familial sur ce terrain? Quelle part pouvez vous satisfaire par vous même, quelle part attendez vous des autres? Est-ce un besoin ou un manque pour vous? ce besoin est il comblé sur l'ensemble de vos relations ou sa satisfaction est elle focalisée sur cette personne uniquement...
Une bonne psy, amie, mère devrait être comme ceci ou comme cela... peut on les changer si ce n'est pas le cas? Et qu'en est il avec les hommes psy, amis, pères? Qu'est ce qui est condamnable, dénonçable, enviable, exem-plaire, parfait, idéal, tolérable, acceptable pour une amie, pour une psy?
Mettez vous une pression sur vos relations lorsqu'elles ne satisfont pas vos besoins? Comment réagissez vous à la frustration?
Les questions ne manquent pas ...

Mariline Martin Psy sur Milhaud

3 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2016

Bonjour,

je suis très perplexe car je n'arrive pas à déterminer quelle est votre interrogation. Vous souffrez d'un genre de "chagrin" d'amitié dû au fait que vous êtes déçue par une amie-psy qui n'est pas à la hauteur de votre idéal...de vos exigences en matière d'expression de ses sentiments à votre égard. Vous êtes vous interrogée sur la nature et la portée de vos attentes ? Pourquoi cette fixation sur le compliment ? Si vous lui demandez d'être une autre personne que ce qu'elle est capable d'être pour vous, cela me parait compliqué. Est-ce souhaitable? Les psys seraient-ils d'une autre nature que les autres humains..?
Bonne réflexion...

Cordialement, Catherine TUDAL.Psychologue.

TUDAL Catherine Psy sur Boulogne-sur-Gesse

237 réponses

1797 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 OCT. 2016

Bonjour Claire,

Je suis étonné du questionnement que vous nous apportez ici?
Venir interroger votre amitié sur un forum de psys en tout genre à propos de votre amie qui est elle aussi psy?
En bon psychanalyste qui se respecte, ce que vous dites sur votre amie est invérifiable mais c'est tout de même votre ressenti qui nous apporte quelques éléments sur votre réalité psychique du moment. Par exemple le fait de tout le temps complimenter les autres me questionne du moment où je me rends compte que vos attentes sont importantes. C'est ce que l'on nomme en psy le narcissisme secondaire pour l'illustrer c'est lorsque l'enfant dit à sa maman : Suis-je belle et que celle-ci répond par l'affirmative ou rien du tout ou à côté en retour. C'est souvent de là que vient notre manque de confiance et du besoin d'être rassuré constament par l'autre ou les autres lorsque nous n'avons pas emmagasiner suffisament de ce narcissisme. Donc, voici une première piste de travail importante me semble t-il ! Ensuite qu'elle est la place que vous accordez à cette femme? Comment définissez vous l'amitié en général et entre deux femmes? Depuis combien de temps la connaissez vous? L'avez vous toujours connue psychologue?
D'où vous viennent vos représentations sur le psy, pour quoi devrait-il être comme ceci ou comme cela?

Je pense que toutes ces interrogations et ces recherches de réponses sur ce forum peuvent trouver un écho nécessaire tout d'abord en abordant le sujet de front avec votre amie si vous vous en sentez capable ou bien de faire un travail avec un psychanalyste ou un psychologue pour démêler ou détricoter tout ce qui s'imbrique dans votre discours.

Bonne continuation dans vos reflexions.

Cordialement,

R.Perinetti

Psychanalyste.

Rodrigo Perinetti Psy sur Saint-Yzan-de-Soudiac

246 réponses

1674 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 OCT. 2016

Bonjour Claire. Ma sensation quand je vous lis est que tout ceci s'adresse directement à votre amie, et il semble compliqué de lui dire directement... La question qui me semble intéressante serait de regarder ces difficultés à lui partager vos sentiments, ceux évoqués dans votre message en tout cas, alors même que vos attentes exprimées ici sont un plus grand partage d'émotions ? Une thérapie qui tient compte des émotions, telle la Gestalt thérapie pourrait vous aider à regarder cela. Bien cordialement.

Anonyme-274138 Psy sur Poitiers

1 réponse

1 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 SEPT. 2016

Bonjour,
Après lecture complète de votre énoncé, il est difficile de se positionner.

Vous attendez beaucoup d'elle, et elle, est a certainement un problème qu'elle n'a pas réglé "Elle me dit qu'elle n'a jamais été élevée dans les compliments".

Le "merci" reste une marque politesse de base quand même.

Il est clair que vous n'êtes pas dans le même fonctionnement mais je me demande si vous ne surinvestissez pas cette amitié, peut être un manque de reconnaissance dans votre enfance ?

Le fait qu'elle soit psy vous a peut être inconsciemment attirée de part son écoute, et sa disponibilité de départ... mais son manque d'attention à votre égard affaiblit l'image idéale de votre amie...

A vous d'y réfléchir!

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5290 réponses

30179 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

30 SEPT. 2016

Bonjour,
Le fait que votre amie soit psy ne l’oblige ni à vous faire des compliments ni à « mettre en valeur » ses patients. Le psy n’est pas là pour tresser des couronnes de lauriers, mais pour amener à des prises de conscience, même si celles-ci ne sont pas toujours agréables à entendre.
Enfin, il n’est pas impossible que votre attente systématique du compliment la titille un peu, au point de produire l’effet inverse, à savoir, l’inciter à ne pas y répondre, histoire de ne pas entrer dans ce jeu.
Quant aux commérages, est-ce sa façon de se donner bonne conscience en noircissant autrui ?
Vous voyez le verre à moitié plein, et elle, le verre à moitié vide ? C’est possible.
Je n'ai pas vraiment de réponse à ce sujet.
Cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2270 réponses

6735 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16050

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132650

réponses