Comment apprendre à s'affirmer ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

L'affirmation de soi est un point d'équilibre entre l'agressivité et l'inhibition. Nous vous expliquons ici comment sortir de la timidité à partir d'une série de points clé.

9 janv. 2017 · Lecture : min.
Comment apprendre à s'affirmer ?

L'assertivité est un concept avec lequel nous sommes de plus en plus familiers, et qui se définit comme la reconnaissance de ses propres droits, de leur défense, tout en respectant les droits des autres. Vu ainsi, cela semble facile, mais de nombreuses personnes ont de grandes difficultés à exprimer leurs droits : les personnes effacées ont tendance à penser d'abord aux autres, parfois par peur du rejet des autres, du qu'en-dira-t'on, ou simplement parce qu'elles ont une estime d'elles-mêmes plus basse et qu'elles se sentent inférieures aux autres. À l'autre extrémité du continuum se situent les personnes agressives, lesquelles montrent leurs droits sans prendre en compte les autres personnes.

Nous souhaitons aujourd'hui vous parler du cas de figure de l'inhibition, et des solutions pour sortir de ces comportements.

Que puis-je faire pour m'affirmer ?

1- Rédigez votre propre liste de droits vitaux. Les personnes effacées ont souvent une basse estime d'elles-mêmes. Elles pensent que les autres sont au-dessus d'elles et ne prennent donc pas en compte leurs propres droits. La première chose à faire pour sortir de cette situation est de connaître ces propres droits. Vous connaissez très certainement la déclaration des Droits de l'Homme : il s'agit ici de rédiger les vôtres. Si vous n'avez pas beaucoup d'idées, pensez à ce que vous diriez d'une autre personne que vous appréciez et voyez si vous pouvez l'appliquer à vous-même. Une fois ceci fait (plus la liste est longue et mieux c'est), lisez-la chaque jour, rappelez-vous que vous avez ces droits et appliquez-les.

2- La technique du sandwich. Apprenez à donner votre opinion sans craindre d'être bizarre ou mal éduqué. La technique du sandwich consiste à d'abord dire quelque chose que vous aimez chez une autre personne, puis quelque chose qui vous déplaît, pour terminer sur une nouvelle note positive. Par exemple, imaginez que vous devez dire à un ami que vous le trouvez distant. Une manière de le faire pourrait être : "j'aime beaucoup quand on passe du temps ensemble, on s'entend bien et je t'apprécie beaucoup, mais ces derniers temps je te trouve distant·e, comme si tu ne pouvais jamais rester. J'aimerai récupérer l'ami·e qui a toujours été là et qui est important·e pour moi." De cette manière, vous ne faites par réellement une critique mais l'adoucissez avec les choses positives propres à la personne. Attention, il ne s'agit pas de mentir mais de souligner le positif.

shutterstock-324558662.jpg

3- J'aimerai, j'ai besoin, je me sens. Faites des demandes sans paraître les imposer. Les personnes timides finissent toujours par faire ce que veulent les autres et ne disent pas ce qu'elles pensent par peur des discussions et de sembler imposer quelque chose aux autres. La première chose à comprendre est que les discussions ne sont pas nécessairement mauvaises, nous devons arriver à des accords avec les autres et, pour cela, il est nécessaire de discuter (ce qui n'est pas forcément synonyme de querelle ou manque de respect). Commencez vos phrases par des formules comme : j'aimerai, j'ai besoin de, je me sens, j'adorerai... Cela aide les autres personnes à se mettre à votre place et vous pouvez ainsi donner votre point de vue. Par exemple : "Aujourd'hui, j'aimerai choisir le film au cinéma, car j'ai très envie de voir celui-ci et que j'attends sa sortie depuis longtemps".

4- Apprenez à dire NON. Les personnes effacées ont du mal à dire non. Elles ont tendance à faire tout ce que les autres veulent et, pour couronner le tout, ne valorisent pas cet effort car elles n'en sont pas conscientes. Avant tout, sortez votre liste de droits et lisez-la, nous avons tous le droit de décliner quelque chose qui ne nous plaît pas. Vous pouvez aussi utiliser la technique du sandwich pour refuser quelque chose qui ne vous fait pas envie. Par exemple, imaginez que vous soyez dans une fête et que tout le monde boive de l'alcool, mais que vous n'en vouliez pas malgré les offres de vos amis. Plutôt que d'utiliser les classiques "je prends des antibiotiques" ou "je conduis après", affirmez-vous et dites "je passe un très bon moment comme ça, je n'ai pas envie de boire de l'alcool; j'ai assez avec un soda, mais merci de me le proposer".

shutterstock-329389994.jpg

5- Ôtez votre masque et acceptez le refus. On ne peut pas pas plaire à tout le monde. Même en faisant tous les efforts possibles, on ne peut pas tout aimer et aimer tout le monde, et d'ailleurs, cela irait à l'encontre de notre santé psychologique car on placerait les autres plus haut que soi-même. De nombreuses personnes pensent que, ainsi, on devient égoïste. Voici ce qu'on peut leur répondre : lorsque vous montez en avion, on vous explique via un écran que faire en cas de dépressurisation de la cabine : les masques d'oxygène sortent, et les écrans représentent un adulte et un enfant. La consigne est de mettre d'abord le masque à oxygène sur vous avant de l'appliquer aux autres, même s'il s'agit d'un enfant. Il ne s'agit pas d'être égoïste, mais de se protéger et de prendre soin de soi, et il est bon de procéder de la même manière dans la vie de tous les jours. Aider les autres sans leur porter préjudice, voilà qui est effectivement important, mais toujours lorsque cela implique de ne pas vous porter préjudice à vous-même.

En guise de conclusion, nous aimerions ajouter que s'affirmer ne va pas de pair avec une mauvaise éducation. Prenez soin de vous : si vous ne le faites pas vous-même, les autres ne le feront pas pour vous.

Si vous avez besoin d'aide pour prendre confiance en vous ou retrouver l'estime de vous-même, n'hésitez pas à prendre contact avec un professionnel.

Article en collaboration avec la psychologue Encarni Muñoz Silva.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail