Comment trouver les mots pour réconforter quelqu'un ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Deuil, rupture, maladie... On peut se confier à nous pour de nombreuses raisons. Mais comment trouver les bons mots pour réconforter l'autre ?

18 JANV. 2017 · Dernière modification: 25 SEPT. 2019 · Lecture : min.
Comment trouver les mots pour réconforter quelqu'un ?

Lorsque des proches nous parlent de leurs difficultés ou des épreuves traversées, nous pouvons avoir du mal à trouver les bons mots pour les réconforter. Dans ces cas-là, on peut avoir l'impression de ne pas pouvoir débiter autre chose que des banalités, des paroles creuses, vides de sens, et que nous pourrions aussi bien nous taire.

Trouver les bons mots pour réconforter une personne n'est pas forcément inné, d'autant que, lorsqu'on nous parle de choses difficiles, nous avons tendance à monter une carapace autour de nous pour nous protéger également. Même en étant très empathique, il peut arriver que nous soyons totalement démunis et sans paroles pour réconforter la personne. Cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas touchés, au contraire. Montrer ses émotions et les verbaliser n'est jamais chose facile, d'autant qu'on peut avoir peur de faire un faux pas dans une telle situation.

Pour trouver les bons mots à dire à une personne, le mieux est de vous écouter, de vous demander ce que vous, vous aimeriez que l'on vous dise dans une telle situation. Cela vaut mieux que certaines phrases toutes faites, qui sont dites sans méchanceté mais peuvent blesser. Surtout, pensez que la personne à laquelle vous vous adressez traverse une période très difficile émotionnellement parlant, est donc très sensible et peut être fortement blessée par certaines paroles, voire en colère.

Être sincère dans ses sentiments plutôt que d'opter pour des phrases toutes faites

Il est plutôt recommandé d'essayer d'exprimer vos sentiments, même si les mots vont vous sembler bien fades, en disant par exemple :

  • Je suis désolé·e
  • Je tiens vraiment à toi, tu es quelqu'un d'important pour moi
  • Je pense beaucoup à toi et à ta famille
  • J'espère que tu retrouveras la paix un jour
  • Est-ce que tu veux me parler de (une personne décédée, par exemple)?
  • J'aimerai avoir les bons mots, mais sache juste que je tiens à toi
  • Je ne peux pas savoir ce que tu ressens, mais sache que je suis là pour t'aider du mieux que je pourrais
  • Appelle-moi quand tu veux, je suis toujours là pour toi.

dchrtrje.jpg

Au contraire, évitez les clichés ou expressions toutes faites, que la personne aura déjà entendu des dizaines de fois et qui ne l'aideront pas nécessairement à se sentir un peu mieux, même si elles sont dites en toute gentillesse.

  • Il/elle est dans un meilleur endroit
  • Il/elle ne souffre plus
  • Tu retrouveras quelqu'un
  • Je sais exactement ce que tu ressens
  • Il est temps de passer à autre chose
  • Tu surmonteras ça.

Il est vrai que l'on peut avoir du mal à trouver les mots, mais n'hésitez pas à rester auprès de la personne, car votre présence peut déjà être d'un grand réconfort. Certaines personnes ont aussi besoin de contact : vous pouvez donc l'enlacer, lui prendre les mains ou les bras si vous sentez que cela peut lui faire du bien. Attention cependant, mieux vaut bien connaître la personne pour cela, car certaines ne supportent pas qu'on les touche. Le principal est que vous soyez présent et autorisiez la personne à montrer ses sentiments, à pleure, à rester silencieuse si elle le veut.

L'une des erreurs que l'on peut avoir tendance à faire est de demander à celui qui souffre en quoi on peut l'aider. Or, lorsqu'on traverse une période difficile, on est souvent trop perdu dans la tristesse pour identifier ses propres besoins. Poser la question est normal, mais vous pouvez faire le premier pas et aider directement si vous en avez la possibilité. Il peut s'agit de choses simples, comme sortir les poubelles après une cérémonie funéraire, apporter des petits plats à votre proche pour quil/elle continue à bien se nourrir, ou encore offrir son aide pour aller chercher les enfants à l'école, s'occuper du jardin, aller se promener ensemble...

ffrehth.jpg

Reconnaître la souffrance de l'autre et lui offrir un espace pour la déverser

Même s'il arrive de dire des mots qui ne sont pas adéquats, votre proche en souffrance sait que cela est maladroit et part d'une bonne intention. En revanche, certains comportements sont à proscrire totalement, tels que :

  • Essayer de combler la douleur
  • Être directif dans vos mots
  • Rationaliser et essayer d'expliquer la situation
  • Juger
  • Ramener la situation à vous
  • Parler des étapes du deuil pour prouver à la personne que cela passera.

Si vous avez du mal à trouver les mots, pensez tout de même à adopter un comportement adéquat, notamment :

  • Soyez présent, sans chercher à tout prix à combler la douleur
  • Faites preuve d'empathie : les sentiments sont humains, et c'est lors de moments douloureux qu'ils ressortent le plus puissamment
  • Ne dites pas à la personne ce que vous feriez à sa place
  • Admettez que vous ne pouvez rien faire pour que les choses aillent mieux, mais que vous êtes là si besoin
  • Ne brusquez pas la personne
  • Reconnaissez sa souffrance, ne la minimisez pas
  • Comprenez que nous ne vivons pas tous la douleur de la même façon, ni sur la même durée.

Enfin, lorsqu'un proche vous fait part de son mal-être, il est important de réagir rapidement et de ne pas le laisser sans nouvelles. Avant tout, soyez présent, et faites savoir à votre proche que vous êtes là pour elle/lui, même si vous ne trouvez pas les bons mots.

Photos : Unsplash

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
7 Commentaires
  • je suis qui je suis et je ne cherche point à être quelqu'un que je ne suis

    très cool vos explications et j’espère que vous nous expliquerez en ce qui concerne les mariages

  • Doug

    Grâce à vous je sais comment consoler quelqu'un durant le deuil,ou qui a une besoin psychologique

  • Doug

    Je viens d'apprendre pas mal de choses

  • Madame Fernandia

    Ce témoignage est vrai. Je suis une femme avec 3 enfants. Depuis la mort de mon mari, je me suis retrouvé en difficultés. Et j'avais eu beaucoup de dettes à payer pour commencer ma propre entreprise. J'ai demandé à mes voisins et à ma banque de  m’aider, mais je n'ai pas trouvé d’aide ; j'étais dans des  difficultés. J'ai répondu à quelques offres de prêt sur Internet et je me suis fait arnaquer deux fois. Mais j’ai continué mes recherches et j'ai lu un témoignage de prêt qui a parlé d'un homme honnête et sérieux. Eh bien cet homme m'a aidé avec un prêt de 210,000 euros. Je vous assure que j'ai reçu le prêt la semaine dernière et grâce à cet argent, je pourrais payer mes factures et m'en sortir de la difficulté. Si vous avez besoin d'un prêt,  je vous conseille de contacter cet homme et vous ne serez pas déçu. Ce message concerne tous ceux qui traversent des difficultés financières ou fichés par les banques ou vous qui avez des projets en cours.

  • ann

    Comment trouver les mots justes pour une personne qui n'a plus confiance en elle à cause d'échecs répétés et qui à l'impression depuis longtemps d'avoir tout raté ?

  • Albert

    Ces écrits sont très importants.Ce n'est pas toujours facile de tenir l’équilibre de celui/celle qui souffre bien que les gestes pour y parvenir ne sont pas tout à fait coûteux!

  • Lecomte Gys

    Merci pour cet article fort utile ! Je suis volontaire dans 1 association de santé communautaire, j'ai perdu beaucoup d'amis, de connaissances, de collègues....Pas toujours facile de trouver les bons mots et les phrases toutes faites ce n'est pas du réconfort ! Faut-il être empathique, compassionné et à l'écoute de la souffrance des autres. Merci !

Derniers articles sur Deuil