Faire face à la jalousie

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Si la jalousie est souvent douloureuse et inavouable, intéressons-nous surtout à son origine et sur les stratégies à mettre en place pour la dépasser.

3 mai 2019 · Lecture : min.
Faire face à la jalousie

La jalousie survient quand on a peur de perdre quleque chose que l'on a. La menace et le rival de la perte pouvant être réels ou imaginaires. Mais sommes-nous tous égaux en matière de jalousie ? D'où vient ce sentiment ? Et comment s'en sortir ?

La jalousie expliquée

Qui n'a jamais ressenti de jalousie ? Ce sentiment qui peut envahir tout notre être, et qui se manifeste à certaines occasions, notamment en amour, est une émotion naturelle et instinctive que nous ressentons tous un jour. Ce sentiment est pourtant plus à relié à la possession qu'à l'amour. En effet, la jalousie est une manifestation de possessivité, qui s'accompagne d'un sentiment de perte et d'envie. Et c'est ce mélange de peur, envie et d'un manque de confiance en soi qui créé ce sentiment d'être en danger.

En amour, la personne jalouse doute d'ailleurs de son potentiel de séduction, car quand on a confiance en soi, on projette généralement sa confiance sur l'autre. La jalousie trouve donc son origine dans le doute. Nombreux sont les jaloux qui sont des anxieux qui doutent d'eux-mêmes, ils vont avoir tendance à se mettre en couple avec des personnes attrayantes, séductrices pour se rassurer. Seulement, ces partenaires souvent sociables vont faire qu'exacerber le sentiment de jalousie de l'autre en agissant de la sorte.

La jalousie est également liée à une peur de l'abandon.  Si l'autre nous quitte, notre monde s'effondre ! On en revient alors une fois de plus à l'estime de soi, on pense que nous ne sommes plus dignes d'être aimé, que l'on n'est pas assez bien pour l'autre ou encore qu'on ne mérite pas d'être aimé. Un sentiment terrible qui détruit petit-à-petit. 

Attention toutefois, si vous n'êtes pas d'un naturel jaloux et que vous expérimentez de plus en plus ce sentiment dans votre relation de couple, il faudra alors vous poser les bonnes questions : notre relation est-elle satisfaisante/stable ? Pourquoi je ne lui fais pas confiance ? Est-il/elle infidèle ? La peur de refaire confiance, de souffrir de nouveau ou tout simplement cette instinct de protection a une origine que vous devez creuser.

Pour savoir si vous êtes jaloux/se, faites notre test avant de poursuivre cet article qui vous en apprendra plus sur ce thème :

Comment expliquait alors que certaines personnes soient plus jalouses que d'autres ?

L'origine de la jalousie

Le sentiment de jalouse est issue de notre enfance, un blessure narcissique que nous avons connu petit. Certains vont l'expérimenter à la naissance d'une soeur ou d'un frère, ce sentiment prend racine dans l'amour et l'attention qu'on vous porte comme enfant. Le bébé qui arrive va alors être vu comme un intrus car il vient voler, prendre l'amour des parents ou encore prendre la place de l'autre enfant. Le monde sembl alors s'écrouler autour de nous, nous ne sommes plus le centre de l'attention, on se sent abandonné, trahi.

Certains enfants vont éprouver cette jalousie lors d'un remariage d'un des parents, on se pose alors la question de la place qu'on occupe, de sa valeur. 

shutterstock-621516644.jpg

Ainsi tout jalousie éprouvée adultes nous renvoie à nos premières relations affectives.Et pour combler ce désir inassouvi d'exclusivité, on demande à notre partenaire de faire de nous le centre de l'univers. Ce sentiment peut aussi prendre sa source dans un événement douloureux du passé (infidélité d'un parent, etc.). 

Il existe d'ailleurs une croyance selon laquelle quand on aime, on est jaloux... C'est bien tout le contraire : aimer, c'est faire confiance à l'autre, c'est même la base de l'amour. Cette confiance est un pilier fondamental en amour, et si elle manque, il sera alors difficile d'avoir une relation sereine.

L'amour désintéressé, ou la liberté de l'autre est prise en compte, ne s'apprend pas du jour au lendemain. C'est un travail sur soi pour pouvoir enfin dire à l'autre qu'on l'aime pour ce qu'il/elle est plutôt que pour ce qu'il/elle nous apporte. L'autre n'est pas là pour nous apporter ce que l'on désire ou pour piocher ce qui nous plaît.

Sortir de la jalousie

Pour dépasser cette jalousie que vous ressentez, le premier pas est d'admettre que vous ressentez de la jalousie, cela permet aussi à l'autre de mieux comprendre vos comportements bien que ça ne les excuse pas.

Le second pas consiste à rechercher l'origine de ce sentiment, depuis quand vous êtes jaloux/se, envers qui vous avez ressenti de la jalousie auparavant (amis, famille, etc.). Il faut bien prendre conscience que ce sentiment n'est pas lié à la relation, mais que c'est en nous. 

Le troisième pas nécessite d'améliorer sa confiance en soi. Estimez votre confiance en vous sur une échelle de 0 à 10 et évaluez ce que vous pouvez faire pour améliorer ce chiffre. Apprenez à apprécier vos qualités et compétences, si vous n'en avez pas conscience, demandez à vos proches pour faire un état des lieux de ces qualités et atouts à faire fructifier pour améliorer votre confiance en vous.

shutterstock-1069724792.jpg

Le quatrième pas, et pas des moindres : arrêtez de vous comparer. La comparaison n'apporte rien de bon, au contraire, elle est un poison violent, il y a aura toujours des personnes meilleures que nous en tellle ou telle chose. Chacun est unique, avec ses talents et qualités. 

Enfin, si malgrè tout cela, la jalousie vous ronge et que cela engendre des tensions entre vous et votre entourage, il serait bon de consulter un psychologue afin de vous appliquer à mieux comprendre ce qui s'est joué dans votre passé.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 2
  • Ludmilla

    La jalousie est peut être un manque de confiance en soi, un pb vécu dans l'enfance, une peur d'abandon etc... Je suis d'accord, mais parfois l'attitude et la manière de voir les choses du partenaire n'arrangent rien. Ce n'est pas parce qu'on est jaloux qu'on a tous les torts ! J'ai un partenaire qui aime plaire, qui a eu plusieurs relations, qui a des amies féminines, et qui ne reste pas assez sur la réserve à mon goût, en ce sens où il fait trop confiance aux femmes et voit le mal nulle part. Je lui demande d'être plus réservé, et avoir moins d'empathie, envers les femmes. C'est difficile, et il devrait comprendre que certaines situations sont dérangeantes, même si à priori il n'y a aucun mal dans les faits. Donc comment gérer çà, quand il dit sans arrêt que je suis jalouse, et que je vois le mal partout ?

  • Caroline

    Pas toujours simple de reconnaître et d'accepter ses fragilités surtout quand le vécu vous rappelle à l'ordre ....