J'ai du mal à prendre des décisions, comment m'améliorer ?

Petit message à tous ceux qui ont du mal à prendre une décision.Et oui aujourd'hui j'ai décidé de m'adresser à vous, tous ceux qui lisent ce post et doivent prendre une décision depuis...

25 SEPT. 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

J'ai du mal à prendre des décisions, comment m'améliorer ?

Petit message à tous ceux qui ont du mal à prendre une décision. Et oui aujourd'hui j'ai décidé de m'adresser à vous, tous ceux qui lisent ce post et doivent prendre une décision depuis un moment mais qui ont peur, qui doutent, qui reportent à demain, qui cogitent au lieu de tout simplement se lancer.

J'ai du mal à prendre des décisions au quotidien

Ce n'est pas la première fois que vous avez cette réflexion intérieure mais que vos craintes vous ankylosent.Il est vrai que ce n'est pas un exercice évident. À moins d'être un fonceur, d'avancer sans réfléchir et de compter ensuite les blessures, prendre une décision, un chemin A ou un chemin B, n'est pas très confortable surtout avec la peur de se tromper.

Il faut sûrement que je vous dise ce que c'est que prendre une décision, choisir, faire un choix. Je vous prends un cas précis qui devrait vous parler. Nous sommes tous un jour ou l'autre dans cette position. Vous tenez un menu dans les mains au restaurant, il y a plus de 20 plats différents, viande ou poisson, entrées plats desserts, et vous prendrez bien un apéro ? Autant de questions sur lesquelles vous devrez vous positionner, des options que vous choisirez, des bouts de vous que vous livrerez qui diront à l'autre et surtout à vous-même : "voilà, je suis ça, j'aime ça, je fais comme ça."

Je comprends votre position, tout ça c'est très très engageant, déstabilisant et ce depuis que vous êtes petits. Et vous avez passé tout ce temps dans la souffrance car c'est bien un exercice qui ne vous va pas, on ne vous a peut-être pas appris, ou alors bien trop difficile, vous préférez suivre la mouvance. "Et toi tu prendras quoi ? "..." "Super, tout comme toi." Mais quand le plat de tripes arrivent, vous regrettez bien vite de ne pas avoir choisi par vous même le poisson. Alors je vous propose de prendre le taureau par les cornes et de réfléchir à ce qui vous empêche de vous positionner et d'afficher votre couleur en décidant.

Les causes : la peur de se tromper et/ou de l'échec

Auriez-vous peur de vous tromper ? Dites moi si je touche du doigt tout ou partie de ce qui vous pose problème dans la posture de décideur. Peur d'échouer ou de vous tromper? Neslon Mandela déclarait: « Je ne perds jamais. Soit je gagne. Soit j'apprends ». Se tromper n'est pas si grave car nous sommes des êtres faillibles. Nous ne savons pas tout sur tout et tant mieux. Sans cela il n'y aurait pas de plaisir de découvrir, de s'égarer, de prendre une voie hasardeuse qui en fait mène sur une route merveilleuse. Si nous ne tentons rien, la zone de confort qui est la notre nous enferme dans ce que l'on connait et nous enlève le bonheur de vivre.

Peut-être est ce plutôt la peur de l'échec qui vous empêche d'avancer ? Que se passe t'il alors en vous ? Comme la colère la joie, la tristesse, la peur fait partie de nos émotions fonctionnelles. Son rôle est de nous protéger des dangers réels. elle nous intime la prudence, à faire attention comme l'enfant qui commence à évaluer son potentiel de marche et qui y va à tâtons avant de se mettre debout et de tout lâcher pour se lancer à la découverte du monde. Donc rien de grave là dedans. Nous pouvons accueillir la peur et évaluer ce qu'elle nous enseigne de nous et de notre environnement. Mais dans le cas présent de votre peur de vous tromper, d'échouer nous sommes dans un exemple dysfonctionnelle lié à vos appréhensions, à vos croyances, à votre vision du monde. Car quel est le danger dans le fait de décider de manger du carpaccio ce midi sinon le risque de découvrir que l'on n'aime pas la viande crue tant que cela.

Comment pourrait-on procéder pour arriver enfin à nous positionner ?

  • Les pours et les contres

Sur une feuille blanche séparée en deux, j'essaye toujours d'évaluer les pours ou les contres quand je suis confrontée à un nœud. Il est à mon sens important pour maitriser sa peur, de savoir ce que nous devons affronter. Les pours pourront dire ce qui vous encourage à aller à droite ou à gauche, les contres ce qui risque de ne pas vous plaire, de mal se passer etc...en choisissant la droite ou la gauche.

  • Évaluer le risque réel

Se projeter dans la voie A, puis dans la voie B et noter les bonnes et mauvaises sensations.Par la pensée ou dans un exercice d'écriture, j'essaye de m'imaginer ayant choisi et vivant pleinement mon choix. Mon imagination débordante fait le reste et me montre plusieurs scénarios qui pourraient se produire. Attention, j'essaye quand même de rester réaliste car le but du jeu est quand même de décider.Après cette expérience, je réfléchis sur les différentes sensations que j'ai ressenti. Cet exercice ouvre le champs des possibles. Entre rêve et réalité.

  • Discuter avec d'autres de ses craintes

Parfois il suffit de communiquer. Échanger avec des proches ou des inconnus de ce qui nous effraie peut permettre de désamorcer ou de nous faire voir les choses sous un angle différent. Il faut toujours garder en tête que nous voyons notre vie, notre expérience sous le prisme de nos croyances, de notre éducation et de nos émotions. Il suffit parfois de prendre un peu de hauteur pour changer le regard que l'on pose sur notre vie.

  • Se faire confiance

Avoir des difficultés à décider peut aussi dénoter un manque de confiance en soi qui paralyse. Je ferai bientôt un post sur ce vaste sujet. Mais ce qu'il faut réfléchir dans le cas présent, c'est que nous sommes maitres de notre vie. Si nous ne sommes pas les mieux placés pour savoir ce que l'on veut et où on va alors qui? Nous serons toujours relégués à vivre la vie d'un autre.Alors il est peut-être temps de se prendre en main, de ne pas subir, de se faire confiance et de cheminer, quitte à se tromper, tomber se relever, apprendre.N'est ce pas aussi cela de vivre.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

DAVIGNY Elfrida

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • Nouschka

    Bonjour, Et si aucune de ces solutions n’aident? Je fais régulièrement des listes de pour ou contre, je m’imagine dans une situation puis l’autre, je demande conseils...mais quoi que je fasse, je regrette toujours mes choix. A ce jour (et j’ai 30 ans) il n’y a pas un seul choix que je ne regrette pas. Aujourd’hui ma vie est un cauchemar et je n’ose plus prendre de décision. Toutes me semblent mauvaises.

derniers articles sur développement personnel