La positivité toxique : ne voir que le bon côté des choses

À l'ère des réseaux sociaux, la positive attitude est partout. Mais à partir de quand cette positivité devient-elle toxique pour nous ?

7 OCT. 2019 · Lecture : min.
La positivité toxique : ne voir que le bon côté des choses

À l'ère des médias sociaux, nous voyons constamment des amis et des membres de notre famille commenter «avoir une attitude positive» ou «avoir une vision positive de la vie, tout le temps !». Il peut être important d'être optimiste parfois, mais il est aussi important de ressentir vos sentiments les plus difficiles.

L'expression «positivité toxique» fait référence au concept selon lequel rester positif, et ne rester que positif, est la bonne façon de vivre sa vie. Cela signifie se concentrer uniquement sur les choses positives et rejeter tout ce qui peut déclencher des émotions négatives. Ça sonne plutôt bien, non ? Pas si vite...

Lorsque vous niez ou évitez des émotions désagréables, vous les rendez plus grandes. Éviter les émotions négatives renforce cette idée : comme vous évitez de les ressentir, vous vous dites que vous n’avez pas besoin de faire attention à elles. Pendant que vous êtes pris au piège dans ce cycle, ces émotions deviennent plus grandes et plus significatives à mesure qu'elles restent non traitées. Mais cette approche est tout simplement insoutenable.

En évitant les émotions difficiles, vous perdez des informations précieuses. Par exemple, lorsque vous avez peur, vos émotions vous disent : «Soyez conscient de votre environnement.». Les émotions elles-mêmes sont une information. Elles vous donnent un aperçu de ce qui se passe à un moment donné, mais elles ne vous disent pas exactement quoi faire ou comment réagir. Par exemple, si j'ai peur d'un chien et que j'en vois un en avant sur le trottoir, cela ne signifie pas que je dois traverser la rue ; cela signifie simplement que je perçois le chien comme une menace potentielle. Une fois que la personne a identifié l’émotion, elle décide si elle veut éviter le chien ou si elle doit faire face à la peur.

Lorsque les gens ne prêtent pas attention aux sentiments négatifs et se tournent ensuite vers les autres comme s'ils ne les avaient pas, cela les rend moins accessibles et moins faciles à comprendre. Ces personnes donnent probablement l'impression de ne pas avoir de problèmes, mais la plupart des gens peuvent deviner que ce n'est pas le cas. Vous pourriez trouver une telle personne ennuyeuse ou avec laquelle il est difficile de créer du lien. Imaginez que vous essayez d'avoir une relation avec quelqu'un qui ignore la tristesse ou l'anxiété.

Que faire à la place ?

Accepter des émotions difficiles aide à faire face à la situation et à en diminuer l’intensité. Pensez à quel point il est agréable de pouvoir enfin parler de la dureté de votre journée avec votre partenaire, vos parents ou vos amis. Retirer ces choses de votre poitrine, y compris ces choses négatives, revient àenlever un poids de vos épaules, même s'il est plus difficile de prétendre que tout va bien.

Les émotions ne sont pas "bonnes" ou "mauvaises", positives ou négatives. Au lieu de cela, pensez à elles comme à des conseils : les émotions nous aident à comprendre les choses. Si vous êtes triste de quitter votre emploi, cela signifie probablement que cette expérience était importante pour vous. Si une présentation vous inquiète, cela signifie probablement que vous vous souciez de la façon dont vous êtes perçu.

Les émotions ne sont pas seulement un moyen pour notre esprit de nous informer de ce qui se passe ; elles transmettent également des informations aux gens autour de nous. Si nous sommes tristes, les gens vont nous réconforter, si nous parlons de notre culpabilité, les gens vont nous pardonner.

Bien qu’il soit bénéfique d’essayer de regarder le bon côté des choses et de trouver le bon côté des choses dans toutes les expériences de la vie, il est important de reconnaître et d’écouter nos émotions quand elles ne sont pas aussi agréables. Personne ne peut être un rayon de soleil 24h/24; les humains ne fonctionnent tout simplement pas de cette façon.

En fait, prêter attention et traiter vos émotions au fur et à mesure, peut vous aider à mieux vous comprendre, ainsi que votre entourage.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
2 Commentaires
  • Vanouessa

    La pensée positive fait du bien; mais, lorsqu'elle devient une idéologie, elle peut faire beaucoup de mal, car toutes les idéologies sont aveugles ou borgnes (ne voir que le bien ou penser que tout est bien) et culpabilisent, dans ce cas-ci les personnes fragilisée et dans d'autres cas, où la pensée positive devient pensée magique, elle culpabilise les malades.

  • BA59

    Merci pour ce bel article qui permet de différencier l expression d une émotion de la complaisance pathologique dans le négatif ! Dire qu'on est fatigué veut juste dire qu'on se sent fatigué, pas qu'on ne fait rien pour arrêter d être fatigué...!

derniers articles sur développement personnel