Rompre ou rester en couple ? 10 principaux critères à analyser

Une relation est toujours un travail. Il semble qu'il suffise d’avoir la réciprocité et la vie est belle. Cependant, il arrive que la relation elle-même apporte plus de tristesse que de joie

14 OCT. 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Rompre ou rester en couple ? 10 principaux critères à analyser

«Immense gratitude à son égard : l'amour vrai remercie toujours, du plus profond de soi, l'autre d'exister, de seulement être…plaisir d'une attention intense, soutenue et concentrée, sans aucun effort, sur un autre que soi, grâce à la coïncidence en lui de l'identité et de l'altérité. Je t'aime parce que tu es la meilleure partie de moi-même. Je t'aime parce que tu es ce que je ne suis pas, ce que je ne pourrai jamais être».

Parfois nous ne comprenons pas entièrement pourquoi nous sommes tombés amoureux de cette personne en particulier et pourquoi nous continuons à l'aimer. Nous tombons amoureux de ces personnes dont l'image extérieure et le comportement correspondent à notre image inconsciente d'un homme idéal ou d'une femme idéale. Plus la similitude avec l'idéal inconscient est grande, plus nos sentiments se révèlent forts.

« Il s'agit d'une constellation dynamique de désirs, de sensations, de fantasmes et d'affects, conscients et inconscients, qui modifie, pour un temps, l'ensemble de l'organisation personnelle et qui se traduit par une disposition irrésistible à constituer l'Objet élu en tant que source et centre de toute satisfaction, de tout bonheur, mobilisant l'essentiel des ressources énergétiques.»

Pour que l'amour soit heureux, il nous faut apprendre à aimer, et entretenir soigneusement nos sentiments. De plus nous apprenons à aimer tout au long de notre vie. Une relation avec un être cher n'est pas seulement un grand bonheur, mais c'est aussi un travail difficile et laborieux. Travaillez sur nous-même.

« Un solide sentiment de son existence, de sa réalité, de son identité, est nécessaire pour que l'être humain soit capable d'établir une relation véritable avec autrui sans se sentir menacé ».

Des conflits, des querelles, des malentendus surviennent chez tous les couples. Et chaque couple trouve ses propres solutions et moyens de surmonter ces situations pas simples. Mais que faire si ces décisions sont plus compliquées et difficiles ? Si chaque nouvelle querelle prend une énorme quantité d'énergie et se termine par un sentiment de dévastation intérieure ? Si après chacune de ces "collisions" la distance entre les partenaires augmente et l'envie de se rapprocher se diminue ?

"Que faire?" – voilà une question qui se pose inévitablement lorsque l'un des partenaires commence à penser à se séparer, mais il lui manque de courage, de compréhension, peut-être de soutien pour prendre une décision. « Se séparer ou rester ensemble ? » est une question très difficile qui exige la capacité de prendre ses responsabilités et de faire des démarches sérieuses.

Comment trouver la bonne solution ? Comment arrêter de se torturer les uns les autres ? Comment comprendre que nous ne sommes vraiment plus sur le même chemin pour s'arrêter à temps sans se causer des souffrances inutiles ?

La réponse la plus juste est « Apprenez à vous écouter et à faire confiance à vos sentiments ». Mais « juste » ne veut pas dire « simple ». C'est pourquoi, dans des moments aussi difficiles, vouloir obtenir un indice ou une sorte de repère est complètement compréhensible.

La psychothérapeute Mira KIRSHENBAUM a souligné 10 principaux critères à analyser afin de faciliter votre compréhension de la situation.

10 critères à analyser en couple

  • 1.Manque de volonté de vivre la même vie avec un(e) seul(e) partenaire.

Si l'un des partenaires fait des projets de grande envergure et voit une vie heureuse ensemble dans le futur, et que l'autre, au contraire, ne veut pas se précipiter, suggère "un peu plus" d'attendre, sans vraiment expliquer quoi et combien de temps, évite les conversations sérieuses sur l'avenir, en cas de conflit ou de malentendu, entame une conversation sur la séparation et menace de partir. Si l'un ou les deux partenaires n'ont pas le désir de partager leurs projets, de discuter ensemble de problèmes affectant leur relation, de se consulter, d'écouter l'opinion d'autre.

  • 2.Déloyauté dans la relation.

Elle se manifeste lorsque la relation n'est pas prioritaire par rapport aux autres domaines de la vie. Lorsque l'un des partenaires a des affaires plus prioritaires, par exemple une carrière ou, comme cela arrive souvent, l'enfant et ses intérêts, sans soucier des besoins et des désirs de l'autre partenaire. Par exemple votre partenaire est occupé(e) tout le temps par le travail et les affaires, résout constamment certains problèmes et sous-estime, ou même ignore complètement, les demandes d'aide et de soutien de l'autre. Ou une tendance à plonger tête baissée dans la maternité ou paternité en déplaçant ainsi progressivement et imperceptiblement les intérêts et les besoins de leur partenaire vers un plan plus éloigné.

  • 3.Incertitude et manque de liberté.

Il est important de faire attention à la façon dont chaque partenaire peut s'autoriser à "être lui-même" à côté de l'autre, sans craindre de recevoir des désapprobations et des critiques. Peut-il au moment difficile d'exprimer son irritation ou même sa colère sans craindre de la « vengeance » de l'autre en mode l'offense ou bouderie. Chacun des partenaires peut-il librement poursuivre ses intérêts, avoir des loisirs ou des hobbys. Existe-t-il des restrictions, voire des interdictions, de rencontrer ou de communiquer avec certaines personnes (parents, amis).

  • 4.Manque d'acceptation.

Si dans une relation il y a des tentatives de « rééduquer », «refaire » l'autre, alors ces relations ne peuvent pas être appelées partenariat, c'est-à-dire égales.

  • 5.Perte de respect.

Le respect est l'une des qualités les plus importantes dans une relation. Regardez de plus près, avez-vous une idée de la valeur de cette personne en particulier ? Qu'est-ce qui prévaut en vous, le respect de son meilleur, ses forces ou les pensées sur le nombre de défauts et de qualités désagréables de votre partenaire ? Pouvez-vous remarquer et apprécier ses mérites, ou êtes-vous plus focalisé(e) sur les lacunes ?

  • 6. La présence de secrets.

Si un(e)partenaire commence à avoir des projets secrets dont il/elle ne veut délibérément pas en discuter avec l'autre, si des décisions sérieuses pour le couple sont prises sans discussion avec l'autre, si certains faits sont cachés ou étouffés, cela indique que dans ce couple il y a des problèmes de confiance et le bien-être émotionnel ou psychologique peut être menacé à tout moment.

  • 7.Différences fondamentales dans les attitudes de vie et des valeurs.

C'est une question très sensible qui demande aux partenaires d'avoir une maturité psychologique interne et une capacité de négociation. L'un des partenaires veut des enfants et l'autre non, l'un pense que les meilleures vacances sont les excursions, les voyages, la participation à divers événements, et l'autre pense que les meilleures vacances sont un minimum de mouvement, juste allongé sur la plage, etc. Des positions radicalement différentes et une réticence à faire des compromis peuvent grandement gâcher la paix et l'harmonie au sein du couple.

  • 8.Manque de communauté.

Y a-t-il quelque chose qui unit les partenaires au-delà de leurs préoccupations habituelles ? Y a-t-il un sentiment de « nous » et pas seulement « moi » et « toi ».

  • 9.Manque d'humour.

Avoir le sens de l'humour et la capacité de rire ensemble d'une situation commune, ou encore mieux d'une situation de revendication, est une excellente aide en termes de "nourriture positive" des relations.

 

  • 10.Distance physique et psychologique.

C'est presque un point critique dans une relation, lorsque le toucher ou même l'odeur d'un partenaire devient désagréable, provoque des sentiments au bord du dégoût. Bien sûr, cela affecte négativement la relation intime du couple.

Bien évidement tout dépend de la situation individuelle de chacun. Mais même en analysant ces points, il est important de noter que la présence d'au moins 5 d'entre eux est déjà un signal alarmant. Plus les parties ci-dessus sont présentes dans la relation du couple et moins ils y attachent d'importance, plus la probabilité de maintenir cette relation diminue.

Je souhaite à votre union de la force et de la fiabilité afin que chacun se sente aimé et important au sein de votre couple et que chaque partenaire soit ouvert et partage généreusement son amour et sa compréhension avec l'autre.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Daria SUROVA BENEDITE

Voir profil

Bibliographie

  • C.DAVID « L'état amoureux », Petite bibliothèque Payot, 1971

  • Mira Kirshenbaum « Too Good to Leave, Too Bad to Stay: A Step by Step Guide to Help You Decide Whether to Stay in or Get Out of Your Relationship » (English Edition)

  • Mira Kirshenbaum « Our Love Is Too Good to Feel So Bad: Ten Prescriptions to Heal Your Relationshi » (English Edition)

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur thérapie couple