Le mal de mer

Comment avancer positivement en 2 clefs transmis à travers un fait réel. On pourrait dire le mal de mer, de terre ou de vivre.

28 AVRIL 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Le mal de mer

Imaginez la scène, vous êtes sur le bateau, la mer est très agitée, vous observez cette famille avec cet enfant qui a le mal de mer, peut-être que nous sommes nombreux dans le monde à connaître le mal de mer, mais que dit ce papa à son fils pour l'aider à surmonter cette difficulté ? La houle est forte, le bateau est bercé par les remous, beaucoup de personnes vont sur le ponton du bateau pour prendre l'air, mais cet enfant reste assis avec son père et il va écouter ses instructions. Il lui dit c'est normal c'est le mal de mer, ça va aller écoute moi, regarde un point fixe et nulle part ailleurs et ne bouge pas, et tu verras ça ira mieux, il fait très chaud c'est normal malheureusement c'est un bateau couvert, mais toi regarde un point fixe, et ne bouge pas.

Nôtre vie dans ce monde est comparable à ce bateau sur la mer. On a parfois une vie agitée de par ce fait, les difficultés que l'on connaît ainsi que d'autres, révèlent que la houle est forte, que le bateau de notre vie est bercé par les remous de choses à gérer, beaucoup aimeraient changer d'air, comme trouver un ponton pour respirer…

Car jamais avant aujourd'hui on a vu des gouvernements changer aussi souvent, autant remaniés, des premiers ministres démissionner aussi fréquemment, des présidents démissionner, d'autres abandonner, des groupements politiques se désolidariser, des mouvements internationaux autant se diviser, la malhonnêteté est à nos rue tous les jours, l'injustice aussi, alors que ceux qui triment n'ont rien. Jamais dans ce siècle on a connu une telle crise mondial.

Comment vivre, voir survivre dans ce monde sans craquer, sans être dépasser voir excéder ? En suivant les conseils que ce père a donnés à son fils en introduction, regarder un point fixe, oui se fixer des objectifs à notre portée qui peuvent nous apporter, oui se focaliser sur l'espoir de jours meilleurs, en fait décider chaque jour de notre bonheur.

Cette espérance de jour meilleurs nous permettra de voir au-delà des problèmes actuels, et de se focaliser sur la fin de ces remous et voir que l'on atteint presque le rivage de notre bonheur, où du bateau l'on découvrira une mer de cristal, Qu'est-ce que c'est ? Non pas une mer trouble et salie par la remontée du sable non, non pas une mer agitée par le remous des vagues, non, mais... une eau calme, une mer d'un bleu tellement transparent qu'on voit tout ce qui est en profondeur sans plonger la tête dans l'eau.

L'enfant du début a suivi les instructions de son père et cela a fonctionné pour lui, et ce sera le cas pour nous aussi !

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Anthony Reeves

Voir profil

Bibliographie

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur anxiété