Les 16 types de personnalité selon le MBTI

Le MBTI est un outil permettant de classifier les différents types de personnalité, et très utilisé dans le domaine de la psychologie et du coaching.

11 DÉC. 2018 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Les 16 types de personnalité selon le MBTI

Le Myers Briggs Type Indicator (MBTI) est un outil utilisé par les professionnels de la psychologie afin de déterminer le type de personnalité d'un sujet. Il permet de mettre en lumière les dominantes psychologiques du sujet, et est particulièrement utilisé pour la connaissance de soi, pour mieux comprendre les relations interpersonnelles et pour certaines positions professionnelles. 

Faites dès à présent le test de personnalité pour en savoir plus sur vous :

C'est dans le cadre de ses recherches en psychologie analytique que Carl Gustav Jung a proposé l'existence de types psychologiques dans un article publié en 1921. À la suite de cette proposition, plusieurs chercheurs ont évoqué des axes théoriques pour mieux comprendre ces diverses personnalités. Outre le courant de la socionique (élaboré en Union Soviétique), celui qui s'est imposé jusqu'à aujourd'hui est le modèle proposé par Isabel Briggs Myers et Katharine Cook Briggs. Pendant plus de 40 ans, la fille et la mère ont ainsi travaillé à l'élaboration du MBTI, un outil très complet et très utilisé encore de nos jours. 

Qu'est-ce que la personnalité ? 

La personnalité, ce sont tous les traits spécifiques qui composent l'individualité d'une personne : ses émotions, son attitude, son comportement... C'est un noyau plutôt stable chez le sujet, même s'il change d'environnement ou de cercle social. Selon la scientifique Judith Rich Harris, notre personnalité serait innée à hauteur de 50% (on parle de tempérament), acquise dans l'environnement familial à hauteur de 10% (on parle de caractère), et serait composée à 40% de facteurs inexpliqués. 

Notre personnalité est ce qui nous rend unique, et c'est la diversité de ces personnalités qui fait la richesse de l'humanité, la beauté de nos échanges. Mais cette diversité n'est pas toujours évidente, car composer avec tant de personnalité au quotidien, en famille, entre amis ou au travail, n'est pas chose facile. Notre personnalité affecte nos attitudes et notre comportement, elle est ce qui nous détermine par rapport à nous-même mais aussi par rapport aux autres et à notre environnement. 

Nos caractères et nos tempéraments sont tous différents, mais les résultats de nombreuses études scientifiques ont démontré que les personnalités pouvaient se rapprocher de plusieurs grands types. 

Concept de base du MBTI

Le MBTI se base sur la théorie conceptuelle de Carl Gustav Jung, pour qui les êtres humains ressentent le monde grâce à quatre fonctions psychologiques principales, dont une domine pendant la majeure partie de la vie. Les théories de Jung postulent qu'il existe une séquence de quatre fonctions cognitives (pensée, sentiment, sensation et intuition), chacune étant orientée vers un pôle (extraversion ou introversion), offrant ainsi un total de huit fonctions dominantes. 

Le MBTI de Myers et Briggs se base sur ces huit fonctions dominantes, avec certaines différences par rapport au modèle de Jung :

  • Évaluation de la personnalité structurée ou projective : le MBTI utilise une approche dite structurée pour évaluer la personnalité, c'est-à-dire que les réponses sont fermées, contrairement à Jung qui valorisait des réponses ouvertes en les étudiant dans le contexte de la personne entière, et non selon une théorie et un concept pré-conçus. 
  • Jugement et perception : Myers et Briggs précisent que l'ajout d'une lettre à un type (J ou P) indique la fonction favorite, ou d'extraversion, d'une personne, qui serait ainsi la fonction dominante pour un type extraverti et la fonction auxiliaire pour un type introverti.
  • Orientation de la fonction tertiaire : pour Jung, la fonction dominante d'un sujet agit seule dans son environnement favori (l'extérieur pour les extravertis, le monde intérieur pour les introvertis). Selon lui, les trois fonction restantes opèrent ensemble dans une orientation opposée. De nombreux praticien remettent en cause ce concept, en démontrant son manque d'évidence empirique, bien qu'il fasse partie de la base théorique du MBTI de Myers et Briggs. Pour elles, si la fonction cognitive dominante est l'introversion, les autres fonctions seront extraverties et vice-versa. 

Le MBTI a été créé pour des populations normales et met en valeur l'importance de différences naturelles. Il se base sur un a priori, celui que nous avons tous des préférences spécifiques dans la façon dont nous construisons nos expériences, et que ces préférences prédisent nos centres d'intérêt, nos valeurs et notre motivation. 

Comment fonctionne le MBTI ? 

À la base du MBTI, on trouve l'existence de deux paires de fonctions cognitives opposées, développées originellement dans les théories de types psychologiques par Jung : 

  • Les fonctions rationnelles (jugement) : penser et sentir.
  • Les fonctions irrationnelles (perception) : sensation et intuition.

Pour Jung, chaque fonction s'exprime d'abord par une forme extravertie ou introvertie. C'est sur la base de ce concept que Myers et Briggs ont développé leur propre théorie des types psychologiques, sur laquelle se base le MBTI. 

Pour Jung, de la même façon que nous naissons droitiers ou gauchers, nous naissons ou développons des façons privilégiées de percevoir le monde et de prendre des décisions. Le MBTI classe certaines de ces différences psychologiques dans quatre paires opposées, dites dichotomies, offrant un résultat de 16 types psychologiques possibles.

Aucun des types psychologiques n'est meilleur ou moins bon que l'autre. Cependant Myers et Briggs ont théorisé le fait que les individus préfèrent de façon innée une combinaison globale : de la même façon qu'il est difficile d'écrire de la main gauche pour un droitier, il est difficile d'utiliser les préférences psychologiques qui nous sont opposées, alors même qu'elles peuvent nous aider à devenir plus compétents (et ainsi plus flexibles dans le comportement) avec de la pratique et du développement. 

opl.jpg

Le MBTI permet de déterminer la fonction dominante et la fonction auxiliaire de chaque sujet, et précise les préférences selon quatre axes :

  • Introversion (I) et Extraversion (E) : orientation de l'énergie : c'est la fonction auxiliaire du sujet (attention, il ne s'agit pas d'être ouvert ou timide mais de tirer sa source d'énergie du monde extérieur ou du monde intérieur).
  • Sensation (S) et Intuition (N) : recueil d'information : c'est la façon dont le sujet privilégie le recueil d'information : il aura toujours une fonction dominante et l'autre auxiliaire.
  • Pensée (T) et Sentiment (F) : prise de décision : c'est la façon dont le sujet traite l'information : ici aussi, il y aura une fonction dominante et l'autre auxiliaire.
  • Jugement (J) et Perception (P) : mode d'action : c'est la fonction principale du sujet : cet axe est toujours extraverti.

Pour affiner les personnalités et comprendre les fonctions les plus puissantes (perception ou jugement), Myers et Briggs ont ajouté la dichotomie Jugement-Perception en se basant sur les travaux de Jung à propos des types rationnels (jugement) et irrationnels (perception). Jung précise que la perception (Sensation ou Intuition) est extravertie chez les types irrationnels, alors que le jugement (Pensée ou Sentiment) est extraverti chez les types rationnels. 

Le MBTI permet ainsi d'identifier 16 grands types de personnalités à partir des deux pôles opposés sur les quatre axes précédents. On peut déterminer son type de personnalité grâce à un test de personnalité, qui offrira un résultat de quatre lettres, les initiales de chacun des quatre types de préférences. Plus précisément :

  • La première lettre indique si la fonction principale du sujet est plutôt I ou E (introvertie ou extravertie)
  • La quatrième lettre indique la fonction extravertie : P ou J (perception ou jugement)
  • Si le sujet a un résultat de type ExxP ou IxxJ, la fonction dominante sera donnée sur la deuxième lettre
  • Si le sujet a un résultat de type IxxP ou ExxJ, la fonction dominante sera donnée sur la troisième lettre. 

Le MBTI va ainsi permettre de déterminer :

  • Une fonction dominante et une fonction auxiliaire
  • Une fonction tertiaire (complémentaire de la fonction auxiliaire) et une fonction inférieure (complémentaires de la fonction dominante).

Exemple : si un sujet a un type de personnalité dit INTP : son axe extraverti (quatrième lettre) est la perception (P), sa fonction principale sera introvertie (I) et sera celle de l'intuition (N) avec une troisième lettre orientée vers la pensée (T).

Pour un résultat plus précis, on peut appliquer les orientations de l'énergie (E et I) aux quatre processus mentaux. Selon Jung, on peut ainsi identifier huit fonctions cognitives (quatre extraverties et quatre introverties). Ces fonctions se combinent différemment selon chacun, mais nous avons tous une préférence pour l'une d'entre elle, qui sera la plus importante et nous structurera. C'est celle que l'on appelle fonction dominante. Ces fonctions sont : 

  • Sensation Extravertie (Se)
  • Sensation Introvertie (Si)
  • Intuition Extravertie (Ne)
  • Intuition Introvertie (Ni)
  • Sentiment Extravertie (Fe)
  • Sentiment Introverti (Fi)
  • Pensée Extravertie (Te)
  • Pensée Introvertie (Ti).

Quels sont les 16 types de personnalités ? 

Marilyn Bates et David Keirsey ont divisé les 16 personnalités en quatre tempéraments, regroupant huit fonctions psychologiques :   

Les rationnels

Ce sont ceux qui recherchent le savoir :

- Les Ingénieurs :

  • L'Inventeur : ENTP  (Extraversion, Intuition, Pensée, Perception)
  • L'Architecte : INTP (Introversion, Intuition, Pensée, Perception)

- Les Coordinateurs :

  • Le Maréchal : ENTJ (Extraversion, Intuition, Pensée, Jugement)
  • L'Organisateur : INTJ (Introversion, Intuition, Pensée, Jugement)

Les idéalistes

Ce sont ceux qui recherchent de l'identité :

- Les Avocats :

  • Le Champion : ENFP (Extraversion, Intuition, Sentiment, Perception)
  • Le Guérisseur : INFP (Introversion, Intuition, Sentiment, Perception)

- Les Mentors :

  • Le Professeur : ENFJ (Extraversion, Intuition, Sentiment, Jugement)
  • Le Conseiller : INFJ (Introversion, Intuition, Sentiment, Jugement)

Les gardiens

Ce sont ceux qui recherchent la sécurité :

- Les Conservateurs :

  • Le Fournisseur : ESFJ (Extraversion, Sensation, Sentiment, Jugement)
  • Le Défenseur : ISFJ (Introversion, Sensation, Sentiment, Jugement)

- Les Gestionnaires :

  • Le Manager : ESTJ (Extraversion, Sensation, Pensée, Jugement)
  • L'Inspecteur : ISTJ (Introversion, Sensation, Pensée, Jugement)

opm.jpg

Les artisans

Ce sont ceux qui recherchent des sensations :

- Les Amuseurs :

  • L'Artiste : ESFP (Extraversion, Sensation, Sentiment, Perception)
  • Le Compositeur : ISFP (Introversion, Sensation, Sentiment, Perception)

- Les Opérateurs :

  • Le Promoteur : ESTP (Extraversion, Sensation, Pensée, Perception)
  • Le Manuel : ISTP (Introversion, Sensation, Pensée, Perception)

À noter que les différents types de personnalités ne sont pas distribués de façon homogène dans la population : certains types sont plus courants, d'autres plus rares. 

** Les noms associés aux 16 types de personnalités selon le MBTI sont définis par David W. Keirsey dans une étude ultérieure.

À quoi sert le MBTI ? 

Le MBTI est un formidable outil permettant de mieux comprendre la diversité de la nature humaine. Bien souvent utilisé lors de séances de coaching, il nous apprend à apprécier l'autre non malgré sa personnalité mais par sa personnalité. Il permet de mettre des mots sur des choses que l'on ressent bien souvent sans pouvoir mettre le doigt dessus, et à apprendre à mieux gérer les relations interpersonnelles selon les diverses personnalités que l'on rencontre sur sa route. Dans le domaine professionnel, il est d'une excellente aide pour mieux gérer les équipes et composer avec les caractères de chacun.

Découvrez comment reconnaître et respecter les différentes personnalités. 

  • Orientation de l'énergie : Introverti / Extraverti (I/E)

Un extraverti tire son énergie du monde extérieur, alors qu'un introverti tire son énergie de son monde intérieur. Les extravertis projettent leur énergie sur le monde et les personnes qui les entourent : ils sont sociables, actifs et expressifs. Les introvertis ont une énergie concentrée en eux-même, se trouvant ainsi en lien avec les pensées, émotions et actions : ils sont réservés, discrets et réfléchis. 

Une personne extravertie est : 

  • Dynamique, sociable, active, a une bonne circulation de l'énergie
  • Peu avoir un excès de parole, un manque d'écoute et des paroles irréfléchies 

Respectez une personne extravertie en lui donnant des signes d'attention, en faisant des activités avec elle, en ne l'interrompant pas lorsqu'elle parle et en comprenant qu'elle peut avoir besoin d'être avec d'autres amis.

Une personne introvertie est : 

  • Concentrée, réfléchie, calme, attentive
  • Manque d'expression ou de réaction, peut sembler distante, froide et inhibée

Respectez une personne introvertie en lui donnant du temps, en comprenant le besoin d'être seule, en ne la forçant pas à se socialiser, à sortir ou à raconter des choses sur sa vie privée. 

  • Recueil de l'information : Sensation / Intuition (S/N)

On utilise le terme de "sensation" pour parler d'une personne qui recueille des informations sur son environnement par ces cinq sens (faits, pratique), et le terme "d'intuition" pour une personne qui utilise son instinct, son 6ème sens (imagination, flair). L'information sensorielle est concrète, et y répondre n'implique pas de jugement ou d'évaluation : les sensitifs sont pratiques et cartésiens. Au contraire, l'intuition permet de recevoir des renseignements abstraits : les intuitifs sont imaginatifs et créateurs.

Une personne sensitive est : 

  • Précise, rigoureuse, réaliste, avec un grand sens pratique
  • A des difficultés à changer, perfectionniste, très dans les détails, avec un besoin de perpétuer les traditions

Soyez précis et factuel lorsque vous discutez avec une personne sensitive, appréciez sa façon d'avancer grâce à son réalisme, soyez précis et expliquez-lui les choses par étape, et réalisez avec elle des activités sensitives (jardinage, sport, etc.).

Une personne intuitive est : 

  • Imaginative, a une capacité de penser à long terme et globalement, comprend les relations
  • Dans les nuages, abstraite, a du mal à passer à l'action et a toujours besoin de changement

Appréciez l'imagination et l'inventivité d'une personne intuitive, écoutez-la et participez avec elle lorsqu'elle propose une idée. Ayez confiance en elle sans essayer de savoir comment elle sait les choses alors qu'elle ne peut pas l'expliquer. 

tri.jpg

  • Prise de décision : Pensée / Sentiment (T/F)

La pensée a trait au raisonnement, alors que les sentiments se rapportent à nos références, à notre coeur. La pensée, c'est observer les faits et élaborer un jugement par des critères objectifs, permettant de décider grâce à des règles et à des valeurs, avec logique. Le sentiment place au centre les valeurs personnelles, la morale, l'éthique, des critères subjectifs, décidant en vue d'une harmonie, de son empathie ou de sa sensibilité.

Une personne penseuse/rationnelle est : 

  • Objective, logique et rigoureuse, sait prendre du recul
  • Froide, a du mal à discerner les sentiments, peut être agressive

Respectez un Penseur en appréciant sa perspicacité, en lui demandant des conseils sans le questionner sur sa vie privée, en acceptant de débattre sans être sur la défensive et en comprenant que l'autre accepte votre point de vue.

Une personne sentimentale est : 

  • Compréhensive, empathique, à l'écoute, avec un sens des valeurs
  • A du mal à prendre du recul, place ses considérations personnelles avant tout, manque de rigueur

Respectez un Sentimental en reconnaissant son aptitude à aider les autres, en évitant de lui dire qu'il manque de logique ou qu'il est trop émotif, en ayant des conversations personnelles et en appréciant sa compassion. 

  • Mode d'action : Jugement / Perception (J/P)

Le jugement met en avant le contrôle et la maîtrise, alors que la perception met au centre la flexibilité. Un Jugeur est organisé, aime prendre des décisions et vivre dans un environnement où il peut tout contrôler. Un Perceveur sera ouvert au changement, curieux et anticonformiste. 

Une personne jugeuse est : 

  • Méthodique, organisée, respectueuse des délais
  • Rigide (pouvant passer pour de la maniaquerie), bureaucrate, a un sens exagéré du devoir

Respectez une personne jugeuse en comprenant son besoin d'être méthodique et organisée, en respectant vos engagement envers elle (comme être à l'heure à un rendez-vous) et son organisation.

Une personne percevante/perspicace est : 

  • Réactive, spontanée, sait improviser sans prendre de décisions dans la hâte
  • A du mal à respecter les délais, est en retard, désordonnée et a du mal avec l'autorité

Respectez un perceveur en comprenant sa souplesse, son besoin de se poser des questions avant de prendre une décision, en ne lui imposant pas de charge inutile et en insistant bien lorsqu'il doit tenir un délai ou respecter un engagement. 

Le MBTI est-il réellement efficace ?

Le MBTI est efficace dans de nombreux domaines, notamment au niveau professionnel ou il permet de mieux comprendre les dynamiques interpersonnelles via les personnalités de chacun, et où il peut aider à trouver la carrière qui nous convient le mieux. Il ne faut pourtant pas oublier qu'il est un indicateur : les personnalités ne s'adaptent pas forcément totalement à leur descriptif, car nous vivons tous avec une histoire qui nous modèle. 

Il existe un MBTI de niveau II, qui peut être réalisé par un praticien diplômé et permet de mieux comprendre les résultats obtenus au premier test. 

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

23 Commentaires
  • Ab

    Je suis vraiment sur les détails car étant étudiant en planification de l'éducation, cela me va.

  • Pymyl

    Merci beaucoup très instructif

  • Sophie

    Merci pr ts ses themes de personnalites

  • Jut

    merci beaucoup, j ai tellement appris

  • Eli

    Comment on fait si aucun choix ne correspond , par ex dans la question « aimez vous être le centre de l’attention ou aimez vous rester en retrait » J aime être le centre mais cela me met mal à l’aise car j ai l impression de ne pas le mériter ou d être une imposture. Donc aucune proposition n’offre un choix satisfaisant

  • Skyciel MAGOM

    Très intéressant ! Svp pourrais je avoir ces informations dans un mail ?

  • Mica

    Merci, j'adore au moins maintenant cela me permet de savoir plus sur ma personnalité

  • alain

    très bel article simple et compréhensif merci.

  • Je n'aime pas les mauvaises odeurs

    Pouvez-vous me dire où se trouve le résultat sans trop travailler dessus ?

  • GG80

    Est ce qu’une extravertie peut avoir une histoire d’amour avec un introverti? Les besoins sont tellement différents ...


Chargement en cours



derniers articles sur développement personnel