Quand le cri de douleur de l'esprit se matérialise en maladie physique

Parfois, notre corps peut nous sembler un grand mystère, mais il en faudrait peu pour qu'il se dissolve ; il suffirait de s'arrêter, de l'observer et de l'écouter. Oui ! Le corps parle.

29 AVRIL 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Quand le cri de douleur de l'esprit se matérialise en maladie physique

"J'ai frappé à la porte de votre âme, mais vous l'avez gardée fermée ; J'ai crié dans tes oreilles, mais tu es resté sourd ; puis je suis resté silencieux et je me suis cristallisé au plus profond de votre conscience et après quelque temps, pour enfin me faire entendre, je suis devenu une maladie. J'ai été votre chance de changer. "

Parfois, notre corps peut nous sembler un grand mystère, mais il en faudrait peu pour qu'il se dissolve ; il suffirait de s'arrêter, de l'observer et de l'écouter.

Oui ! Le corps parle. Il parle un langage difficile à comprendre, car c'est le langage des symboles, qui vient de notre inconscient et que nous ne réussissons pas toujours ou ne voulons pas toujours comprendre.

La plupart de nos réactions inconscientes sont liées à des souvenirs nichés dans la «mémoire émotionnelle». Il y a des événements dans notre vie qui, bien qu'oubliés, continuent à se manifester à travers le symbolisme corporel, c'est-à-dire en utilisant certaines activités de l'organisme, pour nous faire comprendre quels sont les conflits intérieurs qui s'agitent en nous.

Souffrance physique et émotionnelle

Il est très courant que le cri de douleur de l'esprit se matérialise dans une maladie physique, une lésion somatique qui symbolise la souffrance réelle : la souffrance émotionnelle.

Il sera arrivé à beaucoup d'entre nous de tomber malades de causes qui ne peuvent être expliquées par des procédures médicales normales ou d'avoir eu du mal à attribuer un sens d'un point de vue organique à certaines maladies. Dans ce cas, le trouble qui nous concerne se manifeste pour être compris, non seulement d'un point de vue physique, mais aussi d'un point de vue émotionnel.

Les spécialistes de la médecine psychosomatique confirment que chaque trouble «nous parle» de quelque chose qui ne va pas et doit donc être «écouté» ; si, au premier symptôme, nous partons à la recherche du remède qui le fait taire, nous ne pourrons pas communiquer ce que notre corps communique. En prenant des analgésiques, la douleur disparaît, mais cela équivaut à éteindre le voyant qui s'allume dans le tableau de bord de la voiture sans aller voir quelle partie de la douleur a du mal.

La médecine psychosomatique ne guérit pas seulement le corps physique, elle va plus loin

Parce que chaque manifestation émotionnelle, de la même manière qu'elle se produit, a un équivalent biochimique, à la fois dans le cerveau et dans le corps. Nous devons donc comprendre le message émotionnel, relationnel et communicatif caché dans les inconforts, pour saisir la partie la plus profonde qui veut et attire l'attention. Personne ne peut être guéri contre sa volonté : seule la volonté de bien vivre peut motiver une personne à opérer les transformations nécessaires vers les attitudes qui provoquent des souffrances émotionnelles.

La véritable guérison, en fait, non seulement rétablit un état de santé perdu, mais conduit à un mode de vie plus conscient. 

Si vous souhaitez être accompagné par un psychologue afin d'en apprendre plus sur ce sujet, nos thérapeutes sont à votre écoute.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 3
  • Kat

    Merci beaucoup, pour la leçon qui va nous aide en vie de couple, et surtout motivé à faire des efforts pour la construction d'une bonne éducation pour nos enfants et pournotre famille.

  • Kat

    Merci beaucoup, pour la leçon qui va nous aide en vie de couple, et surtout motivé à faire des efforts pour la construction d'une bonne éducation pour nos enfants et pournotre famille.

  • Sam66

    Je voudrais savoir à quoi correspond une douleur au dessus de la tête ?

derniers articles sur développement personnel