Les nouvelles psychothérapies

Des approches alternatives, complémentaires, validées scientifiquement, permettent d'ouvrir le champ d'intervention aux praticiens de la santé.

5 MAI 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Les nouvelles psychothérapies

Selon plusieurs études, 16 millions de français ont déjà consommé des médicaments psychotropes. Les plus utilisés correspondent aux anxiolytiques, aux hypnotiques et aux antidépresseurs. Certains travaux mettent en avant dans l'hexagone, un recours « fréquent, voire excessif » à ce type de médicaments.

Ces résultats ouvrent la réflexion concernant l'accompagnement psychothérapeutique. La COVID a sans doute contribué à un plus important bouleversement dans nos relations, dans le monde du travail tel que nous le connaissions auparavant, dans une nouvelle (ou très ancienne) forme d'isolement, d'enfermement forcé.

Dès lors, le recours à une aide extérieure n'apparait donc pas anodin. Il semble en effet, dans certains cas, souhaitable puisque face à la consommation accrue de psychotropes l'approche psychothérapique ne s'avère pas toujours efficace et devient donc optionnelle. La surconsommation de psychotropes se trouve en effet, à l'origine, directement ou indirectement de l'échec de beaucoup de psychothérapies traditionnelles : trop longues, trop coûteuses et générant le sentiment de se retrouver enfermé dans une relation soignant/soigné même quand ce n'est pas le cas.

L'arrivée dans l'hexagone des nouvelles psychothérapies a permis, en égale mesure, l'émergence de « nouveaux thérapeutes », spécialisés dans plusieurs domaines de la santé mentale ou du bien-être. Ceux-ci disposent d'un cursus de formation moins long que les psychothérapeutes traditionnels. Pour autant, moins long, ne signifie pas moins efficace. Bien au contraire, la PNL, la sophrologie, l'hypnose, l'EFT, l'EMDR ou encore la psychologie positive, adoptent toutes ou presque une approche centrée sur la personne et qui rappelle beaucoup l'un des piliers du marketing relationnel, le client oriented. Beaucoup de patients demandent effectivement à leur thérapeute un accompagnement vers la solution d'une problématique qui se pose dans leur vie actuelle, dans leur « maintenant ». Le but consiste à accéder à un état de bien-être dans un délai très court.

A la lumière des enjeux sociaux impliqués par ces pathologies, la plupart des mutuelles complémentaires prennent en charge le remboursement d'un large éventail de ces thérapies.

Bibliographie :

Beck F., et al., (2014), La Santé en action, n°. 427, p. 47-49.

Richard Bandler et John Grinder, Patterns of Hypnotic Techniques of Milton H. Erickson, t. 1, Meta Publications,U.S, 1997, 280 p.

Yves Doutrelugne et Olivier Cottencin : Thérapies brèves: Situations cliniques ; Collection Pratiques en Psychothérapie, Éditions elsevier Masson, Paris 2009

PUBLICITÉ

Écrit par

Gianpaolo Furgiuele -

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur phobies