Se préparer à la pratique de la méditation formelle

Le moment, l'espace - temps, notre posture, sont des éléments fondamentaux pour nous aider à rentrer dans notre pratique de la méditation, de façon confortable.

20 JUIN 2022 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Se préparer à la pratique de la méditation formelle

La pratique formelle correspond tout simplement à ce moment que nous envisageons pour nous poser, respirer en conscience, et développer les ressources de la pleine conscience et de la bienveillance. Ce rituel permet d'entrainer notre esprit et ainsi mettre à profil toutes les qualités qui vont émerger, dans notre quotidien de façon plus spontanée et automatique. C'est ce que nous appelons alors la pratique informelle.

Petits conseils utiles :

• Identifiez un endroit calme de votre maison et un créneau horaire confortable pour vous, pour la méditation. Si possible y laisser vos supports de méditation (coussin, tapis …) ce qui permet de rentrer dans la pratique immédiatement.

• Être pleinement présent est fondamental, il ne s'agit pas de sombrer dans la somnolence, aussi il est parfois préférable de pratiquer le matin, ce qui donne une certaine tonalité à votre journée.

• Si le sommeil a tendance à prendre le dessus, essayez de méditer les yeux ouverts, avec le regard à 45°. Pour garder l'esprit alerte, les yeux sont mi-clos devant vous. Si nécessaire vous porter un peu plus loin votre regard afin de conserver une certaine vigilance. Et si vous êtes en forme, vous pouvez fermer les yeux pour plus de concentration.

• Choisissez un moment de la journée où vous êtes moins susceptibles d'être dérangé. Éteignez votre téléphone portable et votre ordinateur. Fermez la porte de la pièce où vous vous trouvez et indiquez aux autres personnes présentes qu'elles ne doivent pas vous interrompre pendant la pratique.

• Quels que soient vos impératifs, il y aura toujours une quantité élevée de distractions et toujours de bonnes raisons pour ne pas prendre ce rendez-vous avec vous-même. Il y a tant de choses à faire !...

Alors rappelez-vous votre motivation à pratiquer, et comme toute autre activité correspondant à votre hygiène de vie, faites progresser votre nouvelle habitude en la plaçant au bon endroit dans votre journée.

Cela débute toujours par un effort, puis un rituel, puis une habitude qui se transformer en qualité naturelle.

La position :

La méditation se pratique avant tout assise dans une posture qui nous rappelle une montagne.

La position allongée nous servira pour des pratiques comme le body scan.

Méditation assise :

• La position qui incarne le plus la vigilance est généralement la position assise, le dos droit et souple, les bras et les épaules détendus, la tête droite avec le menton légèrement rentré vers la gorge.

• Cette posture incarne naturellement la dignité et la présence à soi.

• Vous pouvez utiliser une chaise, un coussin ou un banc de méditation.

Si vous préférez une chaise, choisissez-en une qui vous permet de vous asseoir confortablement, mais avec le dos droit (non appuyé sur le dos de la chaise). Les pieds sont bien ancrés sur le sol. Vos mains peuvent être placées sur les cuisses ou l'une sur l'autre sous le nombril.

Si vous utilisez un coussin de méditation, placez-le sur une couverture ou un tapis de sol pour créer une surface confortable. Les fesses doivent être à environ 10 centimètres du sol.

Les jambes sont croisées, avec le talon près de l'aine et les genoux touchant le sol. Le but est de trouver une position qui vous permette de garder la colonne vertébrale bien droite mais détendue. Placer vos mains comme en méditation sur une chaise.

Rappelez-vous, il vaut mieux faire une pratique plus courte mais régulière, que de pratiquer 3, 4 fois dans le mois. Alors si vous prenez 10mn, surtout pour commencer… c'est très bien !

Allez, à vous de jouer ! et bonne pratique.

Référence bibliographie : "S'Aimer, comment se réconcilier avec soi-même" , Kristin Neff

PUBLICITÉ

Écrit par

Patricia Léger

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur anxiété