Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Vivre au mieux sa préménopause !

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Si la ménopause est un phénomène connu, on ne peut pas en dire autant de la préménopause qui est une période de transition avant la ménopause.

8 mai 2017 · Lecture : min.
Vivre au mieux sa préménopause !

Et non la ménopause ne survient pas du jour au lendemain sans crier gare , la préménopause existe ! À partir de la préménopause les hormones font le yo-yo. Il s’agit dès lors d’une période inconfortable et mouvementée qui débute pour une majorité des femmes.

Dès la préménopause les hormones sexuelles se modifient. Il y a une diminution progressive de la sécrétion de progestérone et des œstrogènes ainsi qu'un épuisement des follicules. La préménopause commence généralement à partir de 40-50 ans et dure quelques années. Si la majeure partie des femmes passe par la préménopause, avec une symptomatologie à bas bruit, en revanche pour d’autres les symptômes sont plus intenses .

En effet, les hormones sexuelles subissent de fortes variations lors de la préménopause , provoquant des anomalies ou des irrégularités durant les règles. La durée moyenne de la préménopause est de 2-7 ans. 

Vous verrez apparaître une augmentation du volume de vos règles ou des saignements en dehors de vos règles. Les sauts de cycles deviennent fréquents et peuvent s'interrompre durant un ou deux mois. Une grossesse est toujours possible au cours de cette période, d'autant plus qu'on constate souvent une augmentation du désir sexuel liée aux variations importantes des hormones sexuelles.

Les symptômes de la préménopause

Entre 45 et 55 ans, 8 femmes sur 10 prennent du poids, (en moyenne 7 kg). Il s’agit d’un phénomène ou l'appétit reste inchangé tandis que la consommation énergétique de base, elle, diminue. Pour garder votre poids inchangé , il vous faudra donc soit faire plus de sport, soit diminuer votre ration calorique.

Pour savoir si vous êtes en préménopause, il est conseillé de faire un diagnostic médical. Il consiste en un examen physique vous sera fait et un questionnaire . Il existe différents symptômes lors de la préménopause, et leur intensité diffère selon les femmes :

tensions nerveuses ;

  • tristesse ;
  • angoisses ;
  • bouffées de chaleur ;
  • migraine ;
  • douleurs au niveau de la poitrine ;
  • prise de poids :
  • augmentation du désir sexuel ;
  • règles irrégulières, etc.

Se sentir mieux durant la préménopause

Il est recommandé durant cette période et plus que jamais d’adopter un mode de vie sain. Ainsi une activité physique quotidienne, des bonnes nuits de sommeil, et une alimentation équilibrée vous permettent de lutter contre les symptômes de la préménopause. Attention également à la dimension psychologique, qui est très importante durant cette phase, car il faut avant tout lutter contre le stress et les émotions négatives dus aux changements hormonaux. Parmi les symptômes, on retrouve les troubles de l'humeur et les troubles du sommeil : vous devenez plus vulnérable sur le registre émotionnel avec de l'irritabilité, de l'anxiété, une tendance à pleurer souvent ou encore un manque de motivation ou d'énergie. 

shutterstock-615146711.jpg

Ainsi, si les symptômes sont gênants pour vous, le médecin peut d'abord vous conseiller de soulager les symptômes en rééquilibrant les dosages d'œstrogènes et de progestérones par le biais d'un traitement hormonal substitutif. 

Une autre solution : la pilule. La pilule va vous permettre de passer cette période tranquillement pour pouvoir enfin entrer en ménopause jusqu'à 2-5 ans plus tard. La pilule permet de réduire les symptômes gênants. Il existe différentes pilules, ce sera donc le médecin qui évaluera laquelle vous correspond.

Le stérilet progestatif est souvent prescrit car il diffuse des hormones et calme les règles hémorragiques. Il évite aussi les effets secondaires comme la somnolence ou encore la prise de poids, etc. L'important, vous l'aurez compris, est de trouver le bon traitement hormonal.

Et vous, comment s'est passée votre préménopause ? Votre témoignage pourra servir à d'autres femmes qui se posent des questions

Photos : Unsplash/ Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 1
  • annie

    j'ai 59 ans j'ai eu des perte rosace en avril 2018 avant avril, cela faisait 8 mois que je n'avais pas eue de pertes mais aujourd'hui j'ai des pertes comme des régles, je vois des pertes que 2 à 3 fois dans l'année. Est-ce normal que je ne sois pas en ménopause ? Cela va faire 5 ans que cela dure. J'ai passé une écho, il y a 2 ans et tout était normal.