Ai-je commis un abus sexuel ?

Réalisée par Mr M. · 7 févr. 2023 Sexologue

Bonjour,
Je suis un jeune adulte aujourd’hui. Vers l’âge de 9, 10, 11 ans, je me suis prêté à la découverte de mon corps, accompagné de ma soeur, ma cadette de 4 ans. Les faits ne se sont produits qu’une fois. J’étais dans la chambre avec ma soeur et par curiosité je lui ai demandé, c’est donc venu de moi, si on pouvait se regarder nos parties génitales. Je me souviens également lui avoir demandé de me les toucher. Tout était à mon initiative et je n’avais pas volonté de nuire et conscience de mes actes. C’était par curiosité, pour faire comme les grands. Aujourd’hui j’entretiens une bonne relation avec ma soeur. Depuis une semaine, le seul fait d’entendre un mot à caractère sexuel me plonge dans ce souvenir de honte, avec la peur que ce souvenir ne reviennent dans l’esprit de ma soeur et lui détruise la vie. Je n’arrive pas non plus à me regarder dans un miroir.

Je voulais également dire que quelques années avant ces faits, j’ai participé à des jeux sexuels, initiés par mon cousin, de 4-5 ans mon aîné. Avec du recul maintenant, j’aurais voulu ne pas participer à cela, mais je n’en veux pas à mon cousin car je ne pense pas avoir de traumatisme. Nous avons une bonne relation. La situation vis a vis de ma soeur me préoccupe plus.
Cependant pensez vous qu’il puisse y avoir un lien entre ces deux situations?

Je me sens honteux aujourd’hui et j’ai peur que cela détruise ma vie familiale mais aussi ma vie de couple. J’ai peur que lors de rapport avec ma copine, la simple pensée de ces événements ne me bloque. Jusqu’à présent notre vie sexuelle est très bien et nous n’avons pas encore eu de rapport depuis que ces souvenirs sont remontés dans ma tête. Devrais-je lui en parler? Et que dois-je faire vis à vis de ma soeur.

Tout ça me tracasse énormément car cela ne colle pas avec les valeurs et la personne que je suis.
Merci d’avoir pris le temps de me lire.

Mr M.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 19 FÉVR. 2023

Bonjour Mr M,

Vos comportements tant avec votre petite soeur qu'avec votre cousin sont bien plus fréquents que vous ne l'imaginez dans cette période de l'enfance. Contrairement à ce qui est dit sur l'enfant, il est animé lui aussi de désir et également de curiosité.
Il est aux prises avec ce que nous appelons en psychanalyse les pulsions agressives, envers ses images parentales, notamment sa mère, le fameux Objet d'amour depuis sa naissance. Pour contrer ces pulsions, il lutte dans sa psyché en permanence, afin de ne pas les montrer justement aux parents et dans le but de ne pas perdre cet amour merveilleux de sa mère.
Il est en plein développement psycho-affectif et libidinal, il est dans la construction de son Moi, donc de son identité ( globale et pas seulement sexuelle), il vit des périodes de doutes, il tente de comprendre mais avec son regard d'enfant et sa réalité, son désir n'est pas le même que celui des adultes, ce n'est pas le désir génital même si vous dites avoir voulu connaitre ls parties génitales de votre soeur et avoir demandé de sa part des gestes. il n'y a pas de passage à l'acte, c'est là la différence avec l'adulte.

Rétrospectivement, vous éprouvez de la honte et par principe binaire de la culpabilité car vous avez eu une résurgence de votre vécu, vous aviez enfoui ces souvenirs en les refoulant dans votre inconscient car vous saviez sur le fond que ce n'était pas "respectable" ou "avouable" mais rien ne s'était effacé de votre psyché; d'ailleurs rien ne s'efface jamais, on peut simplement mettre des pensées à distance, les décharger de leurs émotions, pour les percevoir ensuite autrement et aller au-delà. C'est là le but de la thérapie analytique, ne jamais vendre "de rêves" au patient avec un praticien venant "gommer par magie" ses antérioriétés.

Vous ne dites pas pourquoi ces faits vous sont revenu à la surface de votre conscience il y a une semaine?
Y a t il eu un évènement, une parole, un fait, quelque chose de particulier, aussi anodin puisse t il paraître?

Vous demandez le lien potentiel entre les deux expériences ( soeur et cousin), oui c'est le continuum que je vous relate en début de réponse. Mais ce n'est pas un drame et votre petite soeur ( peu d'années d'écart ) non plus, cela serait revenu en mémoire aussi à un moment ou un autre, quand bien même ce n'est pas un état de toxicité mais quelque chose de fréquent dans ces tranches d'âge, sauf que cela demeure un sujet tabou dans notre culture.

Quand à votre relation amoureuse actuelle, vous avez un rapport sain et équilibré avec votre amie, pas de blocages.
Lui évoquer ces faits reste de votre responsablité car tout dépend de son tempérament, de son éducation, de votre lien de fusion et de son degré, il y a toujours un risque, celui de son "interprétation".... C'est logique mais surtout de sa perception et son jugement.

Soyez prudent dans ce choix qui seul vous appartient. Pesez le pour et le contre. C'est quitte ou double.

Je reste à votre écoute en téléconsultation si vous souhaitez que je vous accompagne sur ce sujet mais vous devez sortir de cette spirale toxique de ruminations car cela aura un impact sur votre comportement tôt ou tard, sous une forme ou une autre, en moment inattendu; régler ce conflit intra-psychique et ses questionnements en découlant est devenu nécessaire
Votre inconscient veut vous délivrer un message.

Avec bienveillance et empathie.

Bénédicte ESCARON
Psychanalyste
Praticienne en Psychothérapie

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9687 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2023

Bonjour,

Vous devez balayer l'auto-juge-ment que vous avez à votre égard
en vous rappelant qu'il ne s'agissait que du curiosité maladroite
infantile sans notion de bien ou mal.
Preuve en est que ça ne s'est jamais reproduit.

Alors respirez, détendez-vous, ce n'est qu'une broutille, vous
pouvez passer à autre chose… Le souvenir va diminuer au fur
et à mesure que vous intégrerez que ce n'était ni grave ni
important.

Quelques consultations avec un thérapeute dépourvu de
jugement pourrait ne pas faire de mal pour vous aider à
vous déculpabiliser si vous en sentez le besoin.

Meilleures salutations.

Maxime
Coach-thérapeute-écrivain

Maxime Deroubaix Psy sur Brest

94 réponses

40 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Bonjour,
Il va falloir vous pardonner : ce jeu sexuel de découverte des corps est beaucoup plus fréquent que vous ne le croyez. Vous l'avez accompli, certes sur votre initiative, mais sans arrière pensée.
Il et évident que vote expérience précédente avec votre cousin a joué un rôle : vous-même aviez été "sollicité" avec à peu près la même différence d'âge qu'entre votre sœur et vous . Vous en avez le souvenir mais ne vous ne vous sentez pas traumatisé pour autant, c'est la peur que votre sœur le soit qui vous taraude. Sachez d'abord que la peur n'est pas la réalité : avez vous l'impression qu'elle ait des blocages dans sa vie ? Pour en avoir le cœur net et si vous êtes assez proches pour cela, peut-être pourriez vous lui en parler ?
Par ailleurs, je pourrais vous proposer de vous reconnecter à votre enfant intérieur pour qu'il aille dire à sa petite sœur ses regrets. Je le fais avec l'hypnose. Cela pourrait vous libérer.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4577 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Cher Monsieur M,

Aujourd’hui, vous nourrissez un mal être par rapport à votre passé. Alors simplement, je vous conseillerai d’en parler avec un thérapeute, vous avez réellement besoin d’être entendu, de vous exprimer, de comprendre, de mettre des mots, alors n’hésitez pas. Je reste à votre écoute si vous le souhaitez.

Bien à vous
Marjorie Lugari
———————
*** sexothérapeute
*** psychanalyste
*** praticien en psychothérapie
*** aide à la Parentalité
Visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10895 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Bonjour,
Je comprends que cela puisse être douloureux pour vous.
Ce genre de active la honte et la culpabilité.
Aujourd'hui vous êtes adulte et vous analysez la situation avec votre regard d'adulte alors qu'au moment des faits vous étiez enfant.
Je sais que cela peut être compliqué car lorsque l on a ce genre de pensées cela active les ruminations également;
Ne soyez pas trop dur avec votre enfant qui a été à la découverte de sa sexualité.

Bien à vous,
Prenez soin de vous.
Je reste à votre écoute si Besoin
---------------------------------------------------------------
***Estelle CAMUGLI - Thérapeute Holistique***
Psychopraticienne en relation d'aide
Accompagnement Post Trauma- / Consultante réflexes
Thérapie individuelle et en COUPLE
*** Possibilité de visio***

Estelle Camugli Psy sur Dinan

394 réponses

3280 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Bonjour,

Aujourd’hui, vous analysez cette situation avec votre regard, votre conscience et votre moral d’adulte. Cependant, n’oubliez pas que lors des faits vous n’étiez qu’un enfant avec sa part d’innocence vis-à-vis de ces « jeux d’adultes ».
Pourquoi ce passé est-il soudain revenu dans votre mémoire ? Souhaitez-vous que ce soit aussi le cas pour votre sœur et votre cousin qui ont peut-être oublié ou mis de côté ces agissements.
Personnellement, je ne vous conseillerai pas de leur en parler. Cependant, je vous conseillerai plutôt de vous faire aider par un professionnel pour vous aider à ne plus souffrir de tout cela et de réussir à vivre votre vie de couple en toute quiétude.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N'hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma pratique en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement
--------------------------------------------------

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3529 réponses

3601 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Bonjour,

Merci pour votre témoignage très touchant. L'exploration et la curiosité sexuelle des enfants peut arriver à tout âge. Cela peut se produire entre frères et sœurs, sans qu'il n'y ait pour autant d'abus, ce qui semble être votre cas. C'est aussi aux parents d'expliquer aux enfants que ce sont des choses d'adultes, qui ne se font qu'entre adultes, et jamais entre personnes de la même famille.
Comment sont vos relations avec vos parents ? Comment s'est passée votre enfance et votre éducation. Etaient-ce des sujets qui étaient abordés à la maison ? Avez-vous grandi avec un sentiment de sécurité ?
Concernant votre expérience avec votre cousin, cela pourrait avoir un lien, mais ce n'est pas sûr. ça s'est quand même imprimé dans votre jeune cerveau à ce moment-là.

Dans tous les cas, et avant d'en parler aux personnes concernées, vous allez avoir besoin de travailler sur votre honte et votre culpabilité car c'est ça qui vous bloque aujourd'hui. Selon votre confiance dans votre relation amoureuse, vous pouvez aussi vous confier à votre copine qui pourrait être un soutien pour vous, sans toutefois lui faire porter un quelconque rôle dans votre travail sur vous-même. Mais bien sûr rien ne vous y oblige.

Je vous conseille de vous faire accompagner au niveau thérapeutique pour ce sujet particulier car cela touche votre estime de vous-même et votre construction psychique. La honte est une émotion délicate qu'il faut accompagner avec sensibilité. Ne tournez pas le dos à ces émotions. Un travail en hypnose, EFT et autocompassion pourrait beaucoup vous aider.

Je reste à votre écoute si vous en ressentez le besoin, ou si vous souhaitez des informations/orientations sur des méthodes thérapeutiques.

Chaleureusement,
Virginie Querné-Bernard
Psychopraticienne DNMS & EFT - Traumas & attachement
Méditation enfants & adultes

Virginie Querné Bernard Psy sur Montpellier

93 réponses

264 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Bonjour

La culpabilité c'est toujours du passé ! Mais chez vous la culpabilité prend la forme du scrupule. Or le scrupule c'est de toujours s'attacher à des choses secondaires.
Ici vous "revisitez" tout ce qui pourrait avoir une connotation sexuelle dans votre passé, à la faveur de vos premiers rapports.
Mais en réalité il n'y avait rien de sexuel à l'époque mais une simple curiosité, et cela se produit souvent entre frères et soeurs.
Vous faites donc une projection de votre passé sur la situation actuelle mais les deux n'ont rien à voir.
Par ailleurs ce genre de scrupules en dit long sur votre personnalité probablement perfectionniste. Vous vous évaluez beaucoup trop par rapport à votre système de valeur au lieu de vous contenter de vivre.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4281 réponses

22136 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Bonjour Monsieur M,
Il est normal de se sentir honteux et anxieux suite à des souvenirs douloureux du passé. Ce que vous avez vécu n'est pas anormal, mais cela peut avoir un impact sur votre vie actuelle.

Il est important de consulter un professionnel de la santé mentale pour vous aider à gérer vos émotions et votre angoisses.
Il est également possible d'aborder les faits avec votre soeur. Si vous avez peur de détruire votre relation, il peut être utile de consulter un conseiller familial pour vous aider à aborder le sujet de manière appropriée.
Enfin, je vous encourage à ne pas vous juger vous-même ni à vous considérer comme une personne défectueuse en raison de ces événements. Il est possible de surmonter ces difficultés et de vivre une vie heureuse et épanouissante.
Très bonne journée à vous
Thalia Inna
Praticienne en psychologie et hypnose
Eft, PNL, EMDR

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

988 réponses

1304 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Bonjour,

Merci de nous adressez votre témoignage !

Les "jeux sexuels" entre enfants sont assez commun en fait. Que ce soit entre amis (du même sexe ou sexe opposé) ou bien dans la famille (du même sexe ou sexe opposé).

Ce n'est ni vous, ni la société qui allez décider si il y a eu abus pour votre sœur ou pas. C'est le ressenti qu'elle en a aujourd'hui.
Ce qui a valeur de trauma est totalement subjectif.

Par contre tout porte à croire que pour vous il y a eu trauma. car là aujourd'hui, vous ressentez de la culpabilité, de la honte et vous avez peur que ça infère sur votre sexualité.
Pour vous cette évènement AUJOURD'HUI fait trauma.

Dans un premier temps, il s'agit de traiter le souvenir et l'émotion qui va avec car ça vous impacte très négativement dans le présent aujourd'hui.
Une fois que c'est réglé,
vous pourrez commencer , si vous le souhaiter encore, à voir avec votre soeur et/ou votre cousin.

Chaque chose en son temps.

Pour aider les autres il faut d'abord être bien avec soi même.

Pour ce genre de problématique, l'EMDR peut être très efficace et potentiellement rapidement réglé votre souci.

Je vous invite à me contacter en privé pour qu'on puisse en discuter.

Cordialement
Arnaud SOTO
psychologue et Thérapeute EMDR

Arnaud Soto Psy sur Juillan

569 réponses

396 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 FÉVR. 2023

Cher Mr M.,

Tout d'abord, c'est très courageux à vous de vous ouvrir sur un tel sujet.

L'enfant que vous étiez n'avait pas conscience de ce qu'il faisait et, je suis d'avis que si votre soeur se porte bien dans la vie, il vaudrait mieux ne pas en parler. Cela ne pourrait que provoquer des problèmes pour elle, pour vous, mais aussi dans votre famille.

Sans récidives de votre part avec elle ou une autre personne, c'est un événement à laisser dans le passé et à oublier.
Un conseil: délestez vous de votre culpabilité.. Vous n'étiez qu'un enfant qui était curieux et qui a fait quelque chose de mal sans en avoir conscience. Si cela n'a pas eu de conséquences sur votre soeur, alors tout va bien.

Ps: votre message est plein de sincérité et l'on voit bien à travers lui que ce ne sont pas vos valeurs.

J'espère que ma réponse vous aidera et n'hésitez pas à me répondre si vous en avez besoin,

Melissa Vieira

Melissa Vieira Psy sur Paris

35 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Sexologue

Voir plus de psy spécialisés en Sexologue

Autres questions sur Sexologue

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13500 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16350

psychologues

questions 13500

questions

réponses 137100

réponses