Je pense avoir commis un viol

Réalisée par Anonyme · 10 janv. 2024 Aide psychologique

Bonsoir à tous,

En cette nouvelle année 2024 j’ai envie d’avancer ou d’arrêter ma vie mais pas en rester là, j’ai 25 ans et je vais vous raconter ce qui s’est passé un après-midi de septembre 2017

Je suis désolé je lâche ça sans réfléchir, je vais certainement me répéter.

A ce moment là je suis célibataire, je ne plais pas, je n’ai jamais plus et j’ai toujours été dans ma bulle, a l’écart, stresse pour un rien. Isolé et harcelé
Je rencontre une fille via un site de rencontre, j’ai 18-19 ans, nous sympathisons et très vite nous parlons sexe, nous planifions une après-midi ensemble ou nous le ferons, à ce moment ce n’était que ma deuxième relation sexuelle,

Avant qu’on se retrouve je comprends qu’elle est « perché » désolé ça doit être péjoratif mais c’est le premier mot qui me viens

Nous nous retrouvons chez moi, nous sommes dans mon lit et nous faisons un câlin,
Je fais une parenthèse sur moi de nouveau :
J’étais un grand consommateur de pornographie, je n’ai jamais plu et pas souvent eu l’occasion de le faire ou de me retrouver avec une femme, je ne suis pas du tout sociable, j’ai peur de la foule.
Pour résumer ma vie sexuelle etalt pour expérience la pornographie avant tout

Revenons au moment où nous sommes en câlins dans le lit,
Je décide d’être entreprenant et je lui tire le bras pour l’embrasser.
Elle me dit « non » je m’arrête, je lui demande si elle veut le faire ou non, nous prenons le temps de discuter, je la rassure, j’étais évidemment très stressé et maladroit.

Nous commençons a le faire, je lui demande si elle veut me faire une fellation, changer de position et faire de l’anal etc..

Elle me répond non,
Nous étions en levrette, dans l’excitation et dans ma vision que le sexe est une performance comme dans le porno.
Je lui mets dans les fesses volontairement.

Elle crie et je comprends direct mon erreur.
Je m’excuse énormément.
Elle demande à partir, je lui dis « oui c’est mieux pour toi »

Après ça plus de nouvelles jusqu’au soir où elle m’appelle en furie et me reproche de juste vouloir faire l’amour et non de commencer une relation, ce qui était vrai.

Beaucoup plus tard. En novembre 2022, toujours un homme très anxieux, mon cerveau cogite tout le temps.
Un matin je me réveille et j’ai un flash d’un « non » je rumine toute la journée et je n’arrive pas à savoir d’où provient ce mot.

Au fur et à mesure les souvenirs reviennent et ce sont de cet après-midi de septembre 2017,
Je suis au bout de ma vie. J’essaie de trouver un sens à tout ça.
Je finis par craquer et je décide de recontacter cette personne.
Je lui en parle directement de cette histoire, je stresse par peur de ce qu’elle me dit car cette personne « déviante » est imprévisible et peut peter un câble à tout moment, plusieurs fois dans l’année 2023 je m’excuse, des idées noirs.
Elle s’en fout clairement de cette histoire et est passé à autre chose, elle ne se souvenait même pas de moi.

Courant 2023 je décide de lui re envoyer un message pour m’excuser.
Elle me propose même d’aller boire un verre, évidement j’ai refusé, je ne pouvais pas revoir cette personne

J’y pense h24, je me mets même à penser à d’autres relations et essayer de savoir si je n’ai pas bafoué quelque chose.
J’ai contacté toute ces femmes et m’ont tout dis que ça s’est bien passé.

Septembre 2023 je décide d’en parler à un pro et à des amis,

Ma psy me trouve courageux et m’indique que l’adolescence est une expérience perpétuelle,
Que aujourd’hui j’ai tellement une notion forte du consentement, qu’un simple « non » juste du fais qu’on soit pas sur la même longueur d’onde est intolérable pour moi,

Les amis (homme comme femme et ma meilleure amie qui a été violé par le passé) me disent que je me prennent la tête et me réconfortent
Ma meilleure amie me fait comprendre que ça en est pas un. Que dans l’excitation j’ai très mal agis mais su vite rebondir, qu’elle a côtoyé un violeur et que je suis à mille lieux d’être ça.

Sur 8 personnes dont j’en ai parlé, toutes m’ont réconforté.

J’y pense tout le temps comme je l’ai déjà dit mais parfois je me dis que je le suis pas et d’autre jours je me vois comme un monstre.

Je regrette tellement d’avoir agis ainsi, je ne pourrai jamais commettre un tel truc, actuellement il y’a eu des rebondissements dans l’affaire Epstein et ça me dégoûte.

Je soutiens plusieurs causes féminines, je donnes à des associations contre les violences et agressions envers les femmes tout les mois et je me bats pour l’égalité,

J’ai grandis qu’avec des femmes et me dire que j’ai pu faire ça, ce serait une trahison

J’ai des pensées intrusives constamment, encore plus anxieux et encore moins concentrés qu’avant, très irritables, je ne fais que penser à ça.

Merci de m’avoir lu, désolé si j’ai été brouillon. Entre la fatigue, les larmes et mes distractions de pensées j’ai du être flou par moment.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses