Avis sur mon comportement..

Réalisée par toritaa · 19 janv. 2023 Aide psychologique

Bonjour,
Voilà depuis un moment je me pose des questions sur moi même et j'aimerai avoir un avis extérieur suivant ce que je peux dire de moi (en essayant de pas distordre la réalité, mais je vais essayer d'être objectif autant que c'est possible)
Déjà pour commencer, j'ai fini mes études depuis un moment, mais je suis toujours en recherche d'emploi, et l'enchainement confinement, master à distance + recherche d'emploi ( et donc multiples refus), m'a fait perdre je pense beaucoup d'estime de moi.
C'est pas un état conscientisé , mais je me rend compte que j'ai moins confiance en moi, et en plus " l'isolement " indirect que provoque cette situation me fait être moins à l'aise socialement. Je parle toujours à mes amis sur internet, et je les vois parfois, mais nous ne vivons pas dans la même ville et mes parents non plus ( qui sont dans un autre pays), et je me suis rendu compte que même si j'avais bcp de communications dématérialisé je supportais pas d'être seul (enfin j'aime bien être " tranquille " mais quand c'est subit sur une longue période c'est plus dur)
Tout ça pour dire que ça me rend assez anxieux, je me suis rendu compte que j'ai développé des comportements assez proche de la peur d'être abandonné, dès qu'on me parle pas pendant un moment je m'inquiète, l'impression qu'on est fâché avec moi etc.. ( et en plus les conversations a l'écrits sont hyper interpretable donc ça aide pas..)

Dans le même temps j'ai lgtmps parlé à une fille et le situation a tjrs été ambigue.
Je pense qu'elle était amoureuse de moi au départ, ce qui n'était pas mon cas et n'étant pas sûr je ne lui ai jamais fais part de mes doutes sur la nature de notre relation (et par lâcheté peut être).
Elle me donnait bcp d'attentions, mais la relation je pense était quand même équilibré au départ. Maintenant depuis que j'ai ce sentiment un peu d'anxiété générale, perdu dans ses pensées etc.. ( qui d'ailleurs varie mais c'est de plus en plus le cas), je crois que je me suis attaché anormalement à elle parce que je pense qu'elle a remplit un vide affectif et je me suis habitué à cette attention. ( c'est mon interpretation du moment je m'en rendais pas compte avant)
Cependant avec ce que je décrivais au premier paragraphe, je parle moins à mes amis de moi même je me suis un peu renfermé je pense, et du coup la relation était disproportionné au niveau de l'attention donnée de chaque côté.

Par la suite, la personne s'est mis à souvent ne pas répondre aux messages, ou voir les messages sans répondre, ou être connecté sans voir le message à de très très nombreuses reprises, à oublier nos discussions, à me re raconter les mêmes choses a 1h d'intervalles.. et c'est qq chose qui m'a bcp vexé et j'ai eu une réaction disproportionné en m'énervant puis en " boudant " pendant 1 à 2 mois ( je répondais mais sans vraiment faire d'effort )
Je crois que c'est un comportement que je tiens de ma mère qui nous a habitué petit à bouder pendant plusieurs semaines, a avoir des excès de rage etc.. ( je pense je commence à contrôler l'énervement mais j'ai du mal à pardonner dans le sens ré-avoir une relation normale)

Je me suis excusé par la suite, mais la relation n'est jamais redevenue la même, étant devenue plus froide de manière générale. j'ai essayé d'avoir cette discussion avec la personne sur le fait que ce serait potentiellement devenu froid, mais la personne me dit qu'elle n'a même pas remarquée et que tout va bien. (pourtant je suis persuadé que non, mais peut être que je devrais pas faire d'hypothèse x) )
Voila du coup j'ai bcp de mal a continué à parler à cette personne, parce qu'on est passé d'un truc ou on se racontait tous à quasiment plus rien mais juste à des messages du style " bon courage pour ton entretien ! etc.. )

Ah et aussi quand j'y réfléchis vraiment vraiment, je me demande si on a déjà été ami, ou c'est l'attention que je recevais qui a fait continué cette relation, et du coup est ce que ça ne serait pas son désinterêt qui m'a énervé de manière égoïste.. et que au final j'étais un peu le " narcissique " de la relation ( j'ai lu pas mal de chose sur ce mot qu'on utilise bcp de nos jours, mais je ne suis pas un menteur, manipulateur (en tout cas je me suis jamais dis je vais la manipuler), mais malgré tout je me demande si j'ai pas des élan narcissique )
ah et aussi quand je ne recevais pas de réponses, a part l'énervemement comme je disais je " boudais " ce que j'ai lu est aussi une technique de manipulation indirecte ( et en y réfléchissant je crois que c'était dans la logique de " elle m'a fait mal en m'ignorant a maintes reprises moi aussi j'vais lui montrer que je peux l'ignorer " sauf que dans mon cas ça c'est étale sur deux mois) ( sachant que son ignorement était peut être pas volontaire et que je me suis vexé peut être tout seul )

Et la dernièrement la personne me parle mais là encore je me sens pas à l'aise dans la relation j'ai l'impression qu'il y'a trop de non dit et les deux fois ou j'ai essayé d'en parler on m'a retorqué que tout allait bien et du coup je n'arrive plus à communiquer normalement...
et ça ressemble à du ghostage mais c'est une relation qui me rend anxieux et dans le même temps j'ai pas l'impression qu'il y'ait de solution ( ou bien on pourrait le lire en mode elle ne m'apporte plus l'attention dont j'avais besoin du coup je n'ai plus envie de lui parler)

j'ai tendance je crois à m'identifier facilement aux choses que je lis du coup je m'embrouille un peu dans mon introspection
BREF tout ça pour dire j'aimerais bien avoir juste un avis sur ce que j'ai raconté, et je crois que ça serait une bonne idée de consulter juste pour avoir qq réponses

( déso j'ai écris tout ça comme ça me venait c'est ptete pas bien organisé ( ah et j'ai 24 ans) )

(et aussi pour parler de moi j'ai tjrs eu je crois des problème d'estime de moi et de confiance en moi depuis le collège/lycée)

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 20 JANV. 2023

Bonjour,

Vous vous posez beaucoup trop de questions.
Vous êtes dans une situation un peu difficile aujourd'hui parce que vous avez fini vos études et que vous n'êtes pas encore rentré dans la vie active. Vos amis du temps du temps de vos études sont plus loin de vous et le non accès actuel au monde du travail ne vous permet pas de recréer un réseau relationnel. Par ailleurs le temps d'attente pèse sur votre moral.
Aujourd'hui et tant que vous n'avez pas trouvé un emploi il faut que vous vous occupiez et ne restiez pas trop confiné.
Côté introspection vous avez effectivement besoin d'être guidé.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21596 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 JANV. 2023

Bonjour,

C’est toujours bien d’être accompagné à y voir plus clair en soi, pour se sentir mieux et bien avec soi-même.

Cela vous permettra de faire le tri intérieur et de prendre des décisions avec plus de discernement et mettre en place ce qui est bon pour vous.

Je suis disponible pour vous accompagner

Laetitia Rouquayrol Psy sur Beauvoisin

84 réponses

40 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour,
Le fait de bouder correspond souvent au profil du fuyant qui a la peur du rejet. C'est une façon de "punir" l’autre, de le faire s'inquiéter, culpabiliser avec le secret espoir qu'il viendra s'excuser. Cette peur, comme celle de l'abandon, que vous connaissez aussi, se contractent pendant l'enfance. Ce que vous avez vécu au collège n'a fait que réactiver ces blessures d'origine qui vous ont fait développer ces systèmes de défense. PMour mieux comprendre cela, je vous conseille la lecture de cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même".
Pour en sortir, il faut se faire accompagner , se reconnecter à son "enfant intérieur" pour aller guérir ce qu'il y a à guérir et apprendre à s'aimer soi-même. C'est ce que je propose dans ma thérapie.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4485 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour Toritaa
Ce dont vous nous parlez c'est un vide affectif en vous qui vous fait vous comporter comme si vous étiez un enfant, qui ne supporte pas la frustration et le fait payer de différentes façons. Vous avez tellement besoin d'être aimé, que vous n'êtes pas en capacité d'aimer quelqu'un.
Ce n'est pas un drame, mais si vous voulez construire une relation amoureuse et aussi des amitiés, je vous aide avec grand plaisir à''grandir'', à vous ouvrir et à vous assouplir
En présentiel ou visio comme vous le souhaitez
Bien cordialement Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6331 réponses

3425 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour Toritaa,

Dans votre courrier il y a plusieurs points sur lesquels je voudrais rebondir.

Vous écrivez ressentir une certaine solitude et cette solitude vous pèse.
En un mot, elle ne vous convient pas ou plus.

Vous acceptez d'être seul à certains moments, mais pas tout le temps. Vous êtes donc insatisfait de votre situation actuelle.
Vous avez besoin de faire bouger les choses.

Qu'est ce qui vous en empêche? Qu'est ce qui vous gène? Que désirez vous vraiment? Un certain nombre de questions doivent se poser.
Remettre votre pensée en mouvement c'est vous donner l'opportunité de remettre du mouvement dans votre vie.

En ce qui concerne la relation que vous décrivez, c'est une relation virtuelle basée sur des écrits.
Une relation se crée, se partage, se vit dans la réalité. Derrière un écran il n'y a rien de concret.

Je sais que c'est un moyen d'être parmi les autres, mais ce moyen a ses limites d'ou votre désenchantement.
Tout vous échappe.
Etre avec quelqu'un c'est le voir, le regarder, le rencontrer, l'observer, échanger, partager des expériences et plus encore.

Vivre une relation sur internet c'est créer une relation basée sur des fantasmes qui ne correspondent pas toujours à la réalité.
se rencontrer est essentiel.

Vous mentionnez votre maque d'estime, c'est un des points essentiel sur lequel il faut travailler.
comment avancer dans la vie si vous êtres votre propre ennemi?

Ce n 'est pas aux autres de vous donner votre juste valeur, c'est à vous de la découvrir, de la mettre en lumière afin d'avoir la stabilité mentale nécessaire pour affronter la vie dans toute sa complexité.

Faire un travail d'introspection est un choix personnel que vous seul pouvez faire.
C'est un travail qui apporte beaucoup de stabilité et un véritable enrichissement lorsqu'on le fait avec sérieux et persévérance.

Il est important de trouver le professionnel, avec qui vous sentez que ce travail est possible de faire en confiance.
Il/elle doit correspondre à vos attentes.

Prenez soin de vous.

S.Filleul.
Psychanalyste.
Evry Courcouronnes




Prennez soin de vous

Sandrine Filleul Psy sur Evry

653 réponses

316 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour
oui, de toute évidence, il y a une confiance en soi et une estime de soi à travailler d'urgence.
En ce qui concerne cette relation, la sensation de mal-être vient du fait que le conscient n'est pas satisfait de cette relation, de toute évidence aussi.
Prendre un peu de recul sur tout cela serait une bonne chose, mais dans certains cas, ce n'est pas évident de le faire.
Parler de narcissisme à ce stade serait un peu tôt, en tout cas ça n'y ressemble pas forcément. C'est un terme facilement utilisé aujourd'hui. Et qui est un petit peu l'excuse à tout faire. On décèle aussi, Quelques symptômes d'un phénomène d'abandon qui serait intéressant d'approfondir.
Sur ce que je viens de lire, il n'y a rien de grave mais beaucoup de choses à remettre en place et de manière assez simple,
je vous invite donc à me contacter que l'on puisse. Mettre cela en place.

Ulrich Alexandre Psy sur Narbonne

306 réponses

93 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour à vous

Votre témoignage est très touchant car je ressens une véritable prise de conscience de ce que vous vivez et une volonté d'être mieux dans vos relations à l'autre.
En effet, un enfant a tendance à imiter sans réfléchir le comportement de ses parents. Il pense que c'est la norme puisque c'est sa référence. Ce n'est qu'en grandissant (à votre âge par exemple) qu'il en vient à se demander si ce comportement lui convient et si il peut faire autrement.
Vous êtes en train de construire votre propre façon de vous relier à l'autre et comme tout apprentissage, cela passe par des essais parfois peu concluants.
Mais votre expérience est intéressante : si on revient à ces débuts, vous n'avez jamais vraiment su ce que vous ressentiez pour cette personne. Etiez vous vraiment amoureux ou vouliez vous combler un manque... Votre amie aura forcément ressenti tout cela. Dans nos relations à l'autre nous percevons beaucoup des émotions de l'autre et si il n'arrive pas à les exprimer pour que ce que le ressenti et le discours soient cohérent alors la relation est ambiguë.
Pour cela, il faut vous même apprendre à être au clair avec ce que vous ressentez puis à communiquer dessus afin d'être le plus transparent avec votre entourage. En comprenant votre ressenti , vous comprenez aussi vos besoins et cela aide à vous forger une bonne confiance en vous.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans ce processus.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne, dans la Nature ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1251 réponses

2368 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour,
effectivement consulter va vous aider pas seulement à vous donner quelque réponses ,mais aussi travailler sur votre confience en vous, votre passé, votre relation avec votre mère et certains modalités que vous avez appris d'elle qui peuvent vous créer des problèmes, vous aider à sortir de cette boule que vous vous êtes créé et retrouver une vie avec des exchanges variés et plus réel que virtuel, finalement un équilibre et de la sérénité.

Ce meme parcours thérapeutique va vous aider à comprendre les différents aspects de cet relation que en ce moment ça l'air de prends tout la place dans votre vie, vous isoler et vous faire douter encore plus de vous même.

N'hésitez pas a prendre rdv sur mon profile si vous avez envie d'approfondir, je travail en presentiel et en visio, ou à chercher un professionnel qui vous convient.
Un accompagnement vous apporte un regards externe tres important pour vous reapproprier de votre vie.

Bien a vous
Simona D'Isanto

Simona D'Isanto Psy sur Paris

283 réponses

620 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

bonjour,
Tout d'abord, bravo pour votre démarche. il faut du courage pour se remettre en question et tenter de comprendre son fonctionnement, ses mécanismes.
D'après ce que je comprends de votre situation, vous semblez vous sentir perdu face à vos sentiments, vos amitiés et vos relations. J'ai l'impression que vous avez à coeur de vivre des relations authentiques, vraies et sincères. Pour cela, vous avez peut-être besoin de clarifier vos sentiments, votre posture, votre jugement sur la situation. Et, comme vous le dites bien, il serait important de reprendre confiance en vous, en votre potentialité, en votre capacité à aimer et être aimé et à réapprendre à vous aimer (peut-on aimer autrui si on ne s'aime pas soi-même ?).
La psychothérapie est un chemin vers soi afin de s'ouvrir à l'autre. Avec bienveillance, et sans jugement, je peux vous y accompagner et vous aider à y voir plus clair en vous.
N'hésitez pas à me contacter pour une consultation en visio.
bien cordialement,
Ségolène Hartz

Ségolène Hartz Psy sur Sarrazac

106 réponses

235 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour,

Merci déjà pour ce long message et ne vous excusez pas d'avoir mis par écrit au fil de vos pensées votre situation.
D'abord, je voulais vous rassurer sur un point qui m'a interpelée:
la bouderie ne s'hérite pas.
C'est un comportement et cela n'appartient pas à notre génome.
Votre mère est ainsi, vous êtes vous-même.

Seconde chose, nous sommes tous des êtres narcissiques, la différence est de savoir contrôler et gérer notre narcissisme ou pas, dans ce dernier cas, il devient pathologique et infernal pour l'autre essentiellement.
Nous recherchons tous dans le regard d'autrui notre image comme Narcisse dans le reflet de l'eau. Cöté nous rassurant, nous donnant une estime de nous-même comme le jeune enfant cherchant toujours dans le regard de sa maman ce "elle m'aime, donc je suis aimable". Un des points de notre base de sécurisation dès notre petite enfance. La mère apporte l'estime de soi, puis le père , ce tiers séparateur dans la dyade mère/ bébé, nous amène vers le monde, il induit la confiance en nous.

Vous parlez de problème d'estime de vous et de confiance en vous, dès le collège; c'était déjà bien en amont mais cela s'est révélé à l'adolescence où tout prend une nouvelle dimension. Ces deux facteurs de base se travaillent, à 24 ans il n'est absolument pas trop tard; il s'agit de saisir pourquoi vous avez cette faille et comment modifier votre schéma de pensée et votre agir pour réajuster le curseur de votre vie.

Enfin, je rebondis sur la question de l'isolement lié au covid et aux confinements sucessifs, à la métamorphose sociétale et aux comportements changés chez tous, plus exacerbés chez certains mais globalement générant un "avant " et un "après" covid.
Le grand repli sur soi, l'enfermement, les peurs et les doutes, la vie en vase clos comme dans un bocal, autant de paramètres ayant donné une nouvelle ère sociétale, une nouvelle perception de l'existence si fragile tout court, des relations distendues malgré le lien par les hautes technologies mais quelle place pour la manifestation réelle de l'affect devant un écran?
Une contextualisation virtuelle et une reconfiguration de nos vies.
Une angoisse flottante, peur pour nos proches et pour nous-mêmes, des médias tournant en boucle sur les ravages de ce virus et des avis divisés entre les pro et les non- vaccins, une dislocation des anciens repères de vie pour l'obliagtion de "s'adapter" aux contraintes diverses.
Je consulte beaucoup avec votre nouvelle génération et plus jeune encore, la même question revient en boucle. Les habitudes bouleversées, l'anxiété généralisée, certaines phobies sociales en poussant le curseur de l'anxiété, la prévalence des contacts par écrans interposés, ne plus ou pas souvent se déplacer réellement, tout a été dématérialisé ou presque. Et les émotions dans ce labyrinthe?

Vous parlez de cette amie comblant potentiellement un manque et un vide, une quête d'affection quelque soit cette affection alors?
Votre pertinence sur les non-dits est très juste; à force de vivre chacun dans sa bulle, personne ne se croise réellement et s'y résigne, le fossé se distend entre les êtres, l'indifférence en profite pour y faire son nid, et la communication devient très délicate car nous sommes des êtres de communication, nous avons besoin du groupe, aussi infime soit le nombre de personnes nous entourant réellement, hormis par choix comme les ermites, l'humain n'est pas fait et né pour vivre seul.
C'est une souffrance psychique que vous relatez là.
Ce n'est pas cette relation spécifiquement qui vous rend anxieux, c'est le fait de tenter de faire le pas pour rétablir une réelle relation avec une autre personne, en chair et en os, pas par écrans interposés ou que sais-je.
Cette jeune femme vous a apporté de l'attention et a priori des sentiments, partagés ou pas, là n'est pas la question pour l'heure, elle s'est sans doute sentie mise à distance par votre réaction, elle se préserce actuelellement car une relation, amoureuse ou amicale, est un édifice en co-production, pas la résultante d'un seul être venant vers l'autre et faisant des efforts. De ce fait, elle a joué ultérieurement la carte de la désinvolture pour vous montrer que votre attitude lui a fait mal.

La base de toute relation est avant tout la communication, le dialogue. Prenez sur vous, vous êtes "grand", vous avez pris un rateau, si vous tenez au fond de vous à elle, retentez votre chance, elle boude elle aussi.....
Visiblement, inconsciemment, nous avez attendu d'elle d'être materné, rassuré, non? Cela vous a nourri psychiquement dans toute cette période obscure de peurs.

Vous parlez de votre introspection, c'est une bonne initiative, la preuve qiue vous voulez savoir qui vous êtes réellement !
Mais seul et arrimé à vos lectures, il réside toujours une part de subjectivité dans les interprétations que vous pouvez avoir après ces dites lectures. Vous ne pouvez pas être l'analyste et l'analysant, ce n'est pas votre mission, même si en thérapie le travail se réalise à deux, avec confiance et neutralité par l'alliance thérapeutique. Quelle est votre part de neutralité dans vos auto-interprétations? ...

Votre message est dense, abordant plusieurs angles de l'existence et vous raisonnez judicieusement mais des points d'achoppement devraient être éclairés et travaillés.
Je vous invite en téléconsultation à cet accompagnement sur votre chemin de jeune adulte entrant dans la société, pour vous poisitionner comme le voilier dans la bonne direction du vent et vous épanouir.

Avec mon empathie et ma bienveillance.

Bénédicte Escaron
Thérapie intégrative
Praticienne en Psychothérapie

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9150 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour,
J'ai bien lu votre long message, il n'est pas si désordonné que ça, je crois que vous avez beaucoup d'intuition très justes. Toutefois, j'ai l'impression que vous avez tendance à beaucoup vous harceler vous-même. Ce que vous décrivez n'a rien de tordu ni de mauvais. En revanche, je vous rejoins sur le fait que vous êtes probablement en difficulté affectivement émotionnellement. Probablement que votre isolement social joue un grand rôle, et puis également des doutes sur vous-même, mais tout cela est bien compréhensible est « normal » à 24 ans.
Votre situation est très inconfortable, ne pas trouver de travail après de si longues études, c'est une expérience douloureuse qu'on le veuille ou non. Cela doit vous remplir de doutes, d'anxiété et de pessimisme au moment de vous projeter dans l'avenir.
Mais c'était un esprit, et ce pessimisme vont vite se dissiper, toute cette confusion, qui entour votre situation actuelle, va se dissiper à mesure que vous parviendrais à trouver du boulot et à développer les relations sociales et affectives "convenables", c'est-à-dire qui vous conviennent, et qu'il répondent à vos besoins.
Je pense que vous avez besoin de passer à l'action, d'être peut-être plus entreprenant et offensif dans votre démarche de recherche d'emploi, et peut-être de vous rapprocher également physiquement de personnes que vous aimez afin de ne plus rester enfermé dans cette bulle d'isolement qui ne vous fait pas du bien.

Je reste à votre écoute avec attention et bienveillance
Xavier Dubouch
Psychopraticien, Gestalt-thérapeute

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

514 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour,
je comprends votre situation et votre souffrance.
Les confinements ont amené la société à se réorganiser et nous avons encore à subir les conséquences des bouleversements générés tels l'isolement.
Je vous conseille de sortir, de trouver une activité, de vous faire un cercle amical pour retrouver des interactions authentiques avec vos semblables que sont les humains.
Tous les humains ont besoin de stimulation, et se voir, se parler, se toucher, font partie des bases élémentaires de la stimulation.
Les échanges via les écrans sont beaucoup trop faibles en stimulation, et donc si vous restez trop longtemps sans cette "nourriture", vous finissez par souffrir. Et tous les symptômes dont vous parlez sont des conséquences, le manque d'estime de soi, de confiance en soi... et vous ramène dans votre blessure d'enfance, etc.
Recommencez à sortir, à rencontrer des gens, c'est le conseil que je vous donne.
Cordialement
X.E.

Xavier Eloy Psy sur Bordeaux

219 réponses

98 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2023

Bonjour ,
chacun a ses propres limites et ses propres façons de gérer les situations stressantes. Il est normal de ressentir de l'anxiété et de la tristesse lorsque l'on traverse des périodes difficiles, comme une recherche d'emploi prolongée et un confinement. Il est important de prendre soin de soi en ces moments et de se rappeler que ces sentiments sont temporaires et qu'il est possible de les surmonter.

Il est primordial de se rappeler que les relations amoureuses sont complexes et peuvent être difficiles à comprendre. Il est possible que vous ayez développé des sentiments pour cette personne en raison de l'attention qu'elle vous a donnée, mais il est important de se rappeler que ces sentiments peuvent être temporaires et qu'il est important de se concentrer sur soi-même et sur ses propres besoins.

Il convient de discuter de vos sentiments et de vos inquiétudes avec un professionnel de la santé mentale qui pourra vous aider à comprendre et à gérer ces sentiments. Il est également recommandé de continuer à entretenir des relations sociales saines et de prendre soin de soi en faisant des activités qui vous plaisent et en prenant soin de votre santé physique et mentale.
Je reste à votre disposition.
Thalia inna
Praticienne en psychologie et hypnose ,eft…

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

936 réponses

1107 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses