bouteille à la mer

Réalisée par bhdb67 · 5 nov. 2023 Aide psychologique

bonjour - ou bonsoir -

j'avais déjà écrit sur ce forum il y a plusieurs années de ça.
si je reviens, c'est parce que je me retrouve vraiment dans une grande détresse, et je me rends compte que je ne peux pas me débrouiller toujours par mes propres moyens.

mon parcours est assez atypique - ou peut-être pas ? - j'ai énormément manqué d'amour dans mon enfance, je n'étais pas maltraitée comme on pourrait l'interpréter au sens propre dans le sens où, matériellement, je ne manquais de rien, mais je me faisais parfois frappée, insultée gravement (j'aurais préféré que tu sois morte - je ne t'aime pas tu n'es pas ma fille - personne ne va jamais t'aimer) suivi de traitements par le silence, de coups, etc. autant dire qu'il ne faut pas avoir un bac+5 pour deviner non sans difficulté que j'ai énormément de carences affectives, une peur de l'abandon etc. suite à ça, j'ai eu une scolarité absolument chaotique. j'étais suivie par un pedopsy relativement jeune, dès le cp/ce1 car j'ai été diagnostiquée hpi (cela ne veut pratiquement plus rien dire maintenant) et j'avais alors beaucoup de colère à cette période (divorce de mes parents, mère qui m'insulte etc) donc je pense que j'évacuais, à ma manière d'enfant, ma tristesse et ma colère en classe. j'ai donc fini, à 12 ans, en pédopsychiatrie après une tentative de suicide aux médicaments. je suis sortie, rien n'a été fait à la suite malgré les recommandations de ma pedopsy. le saut de classe a été recommandé, je me débrouillais toujours avec des notes de 99% à tous mes test.

entrée au collège, chaotique aussi, redoublement double, changement de collège, agression, harcèlement violent, plusieurs tentatives de suicide, relation amoureuse chaotique - je parle beaucoup des mauvais moments, mais j'en ai eu aussi de très bons avec de nouvelles amies, des découvertes, j'essaie de ne pas retenir que le négatif de tout ça - je décroche l'école, taux d'absence élevé, redoublement - encore - le retard qui s'accumule.

puis, rentrée au lycée, encore et encore des absences, je change de lycée - beaucoup d'instabilité - je fugue, je fais le tour de la france en flixbus avec 5 euros en poche pour fuir ma maison, pour fuir ma vie, pour me fuir finalement ? scarifications, tca, encore des tentatives de suicides, diagnostique posé = borderline. qu'est-ce que cela, veut dire au fond ? je ne veux pas m'enfermer dans des cases. hpi, borderline. je m'en fiche. je veux juste aller mieux.

puis, le bac, que je rate. pas grave, je pourrai le repasser plus tard. la majorité, je commence le travail et ça me fait du bien. de voir des gens. d'utiliser mes mains et non plus ce cerveau que je déteste. de ne plus penser, à tout, et à rien à la fois. de ne plus souffrir. néanmoins, je sens que cette grosse boite de pandore en moi me fait mal, que je ne peux pas oublier toutes ces années de douleurs, d'errance, d'abus mental et physique, de maltraitance, de peine, juste en travaillant. tentative de suicide, encore. je commence un suivi en hôpital de jour, de nuit, chez le psychologue, chez le psychiatre, mais ça ne dure jamais longtemps. manque de moyen financier, manque de courage. je décide de laisser ça de côté, et je continue ma vie.

la vingtaine. je détruis toutes mes relations, trop intenses, trop violentes, trop de douleur que je fais subir à l'autre tout en étant consciente de tout ça. je me renferme. je perds des amies, j'en gagne en retour. mais quelque chose ne va pas, au fond tout au fond de moi. je me sens partir, à la dérive, je me sens comme une plante qu'on aurait laissée pourrir, et qu'on essaie de recouvrir de belles choses pour masquer l'odeur putride. peu importe. j'enchaine les petits boulots, je socialise, encore. tout se passe bien avec mes amies. alors pourquoi ça foire avec l'amour ? je le sais, pourquoi. au fond. je le sais, que j'ai des réactions excessives dû à mon passé, mais je ne veux pas me dédouaner, m'enlever la responsabilité de mes actes parce que j'ai subis des choses, les autres ne sont pas responsables, les autres ne méritent pas. alors je me relève, j'essaie de changer, pour eux et aussi pour moi. mais la rancoeur et la colère prennent le dessus, tout le temps, à chaque fois, comme une mélodie qui se répète. je ne mange pas beaucoup. je suis encore dans mon foyer toxique. pourtant je ne manque de rien, mais ce n'est pas comme je veux. j'ai une idée précise de la personne que je veux être, des valeurs que je veux avoir - la bonté, la gentillesse, la compréhension, l'ouverture d'esprit, le pardon - des endroits où je voudrais aller, même de la cuisine que je rêve d'avoir avec mon futur mari, et je sais que si je patiente encore un peu, tout ira mieux. mais je ressens encore ces choses en moi, je ne sais plus quoi faire, je ne peux pas me débrouiller seule.

je reprends les études. des études qui me plaisent, dans un environnement libre qui n'est pas sous le joug de la scolarité traditionnelle et des malheurs qui s'en suivent. j'ai l'impression d'avoir la tête ailleurs, de partout et nulle part à la fois. je suis très croyante, alors je m'accroche, mais je sens que je me perds en chemin, que mon coeur est lourd, que mon corps est lui sali, par ces cicatrices, ces choses, que mon coeur est putride, infâme, et que mes poumons ne respirent plus.

je sais que j'ai besoin de vider cette boite de pandore une bonne fois pour toute, de vomir en quelques sortes tout ce que j'ai gardé en moi, mais j'ai si peur, peur de ne plus jamais m'en relever. et puis, faute de moyens, étudiante oblige, je ne peux pas, aussi. alors je continue, encore et encore, parce que pas le choix. mais je culpabilise. de moi. de me faire souffrir. de faire souffrir les autres, ceux que je veux protéger. je me mets à détester ce cerveau, cette compréhension de tout, cette intelligence qui m'a desservie tant de fois, je me mets à détester la rancoeur que je ressens envers mes parents, qui m'insultent encore (débrouille toi, démerde toi, je t'aime pas, t'es pas ma fille) je ne comprends pas cette méchanceté, et elle ne peut plus cohabiter en moi à côté de l'espoir que je garde. cette ambivalence me fait souffrir.

alors que faire, que faire, je me sens au bord du précipice, que faire.

cordialement

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 7 NOV. 2023

Votre parcours révèle les effets profonds de la négligence et de l'abus émotionnels sur vos relations et votre perception de vous-même. Les déficits émotionnels, la peur de l'abandon et une enfance instable ont considérablement façonné vos expériences et contribué aux troubles émotionnels et aux schémas d'autodestruction.

Les troubles HPI et borderline peuvent être traités avec succès par une thérapie et parfois par des médicaments. N'abandonnez pas ; une vie plus stable est possible. Il serait utile de confirmer vos diagnostics antérieurs. Je crois que vous êtes lucide et que vous comprenez vos troubles émotionnels. Avec des efforts, vous pourrez vivre la vie que vous souhaitez. La thérapie peut vous aider à gérer des émotions accablantes et à favoriser des relations plus saines. Un professionnel peut vous guider vers la guérison en s'attaquant au cœur de vos difficultés.

La guérison commence par la reconnaissance de votre douleur et le rétablissement d'une relation de compassion avec vous-même. Envisagez de rechercher un soutien professionnel auprès d'une personne qui comprend votre complexité. Notre première consultation a pour but de vous offrir un aperçu et un soutien sans jugement, et de fournir un espace sûr pour votre parcours de guérison. Votre résilience et votre volonté de changement ouvriront la voie à un avenir plus radieux.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español


Lorena Salthu Psy sur Paris

818 réponses

2808 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 NOV. 2023

Bonjour Bhdb67
Une seule chose à faire : entamer le chemin de la libération de toute cette souffrance.
Toutes les souffrances que nous vivons adultes sont issues de blessures émotionnelles d’enfance qui saignent encore et donc elles dictent tous nos comportements aujourd’hui, tous nos choix, toutes nos pensées… Ces blessures sont générées par des événements douloureux que nous avons vécus quand nous étions enfants qui ont laissé des émotions dans notre cœur nous empêchant à cause de certains trop douloureux, d’avancer … Ce n’est qu’en retrouvant l’origine de la souffrance, en la soignant que la cicatrisation reprendra son chemin et classera ces événements douloureux dans la mémoire des souvenirs. C’est logique !
Comme une plaie physique qui cicatrise quand elle a été bien nettoyée et aseptisée …
Tout se soigne ! Absolument tout ! Par cette technique particulière qui consiste à entendre la souffrance, écouter le message de l’émotion qui vient dire combien et comment l’événement vécu a fait souffrir. Une fois entendue (et on canalisée ou mise de côté ou étouffée ou oubliée) l’émotion part définitivement. Et la bonne santé et la joie de vivre reviennnent puisqu’il n’y a plus rien qui vient plomber le présent. La Vie, notre Vie reprend son cours naturel libérée de toutes ses chaînes émotionnelles accumulées dans notre cœur par tous les événements douloureux vécus…

Dominique GRAF - LAPEYRE Psy sur Castries

282 réponses

547 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2023

Bonjour, il est évident au vu de votre parcours de vie, remplie de douleurs et parfois de tristesse au vu du regard et des comportements de certaines personnes autour de vous que vous ne pouvez qu’en être marqué!
Il est bien évident qu’il n’est pas possible de faire disparaître ces cicatrices maintenant inscrites en vous.

Par contre, le travail thérapeutique peut être bénéfique pour vous à condition de travailler avec vous sur vos ressources d’aujourd’hui au vu de cette histoire. Il est impossible de changer le passé, mais il est toujours possible de comprendre. Comment fonctionnent les émotions et le ressenti pour pouvoir justement améliorer votre avenir.
J’ai bien noté la douleur intense qui vous occupe actuellement!

La Thérapie brève systémique peut peut-être pour vous être une aide efficace de part l’accompagnement de votre présent, pour vous permettre de Re-construire votre avenir.

N’hésitez pas à lire l’article sur mon profil.

Mes meilleures pensées en souhaitant que vous trouviez le chemin de votre reconstruction.

Très chaleureusement,

Monsieur Bertin Christophe
Psycho praticien de la relation
Diplômé en Clinique de la relation
www.abc-t.fr

Christophe Bertin Psy sur Mantes-la-Ville

50 réponses

58 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 NOV. 2023

Bonjour, et merci pour votre partage courageux.

Ce que vous nous dites, c’est que vous avez vécu une vie très chaotique, marquée par le manque d’amour, la maltraitance et l’abandon. A un point rare. Et que votre intelligence – accompagnée d’une grande sensibilité, comme c’est très souvent le cas – vous a fait vivre tout ça avec peut-être plus de difficulté que d’autres.
Il en résulte bien sur un grand sentiment d’abandon, beaucoup de colère aussi, et une très grande insécurité affective. Il devient alors difficile de faire confiance, et les relations que l’on développe sont marquées par ce que l’on a connu : peur, maltraitance, abandon. Et ainsi, malgré soi, on a tendance à répéter ce que l’on a déjà vécu.

Nous avons tous besoin de relations, et de relations dans lesquelles nous nous sentons en sécurité, c’est à dire : aimés tels que nous sommes, avec nos qualités et nos défauts, nos imperfections et notre richesse, et sans risque d’être abandonnés si jamais nous faisons quelque chose avec laquelle la personne qui nous aime n’est pas d’accord. Une relation sécure, c’est une mère qui aime son fils même quand il est en prison. C’est un père qui soutient son enfant même s’il prend une voie qu’il désapprouve. C’est des parents qui se réjouissent de voir leur enfant s’épanouir même quand ils ont peur pour eux. Et c’est beaucoup d’autres choses.
Ce sont ces relations sécures qui construisent notre équilibre, et nous donnent le sentiment que nous pouvons faire confiance en nous-mêmes, en les autres (sans être naïfs) et dans la vie.
Quand on manque de cette sécurité, le monde devient dangereux, les gens sont des dangers potentiels, s’engager devient perdre sa liberté, etc. Et les relations, en particulier amoureuses et d’amitié, ne peuvent s’établir correctement.
N’est-ce pas le monde dans lequel vous vivez ?

Heureusement, il n’y a pas de condamnation définitive. C’est Boris Cyrulnik qui a beaucoup insisté sur la notion de résilience, et de tuteur de résilience. L’idée s’est progressivement imposée à la suite d’un certain nombre d’études psychologiques et sociologiques. Je penses en particulier à une étude qui a été faite sur des populations pauvres à Hawaï. Un monde avec beaucoup de maltraitance et d’abandon, où les enfants grandissent dans des conditions relationnelles douloureuses. Une doctorante (je ne me souviens plus de son nom) étudie les comportements de ces enfants, et repart de son étude très affectée, avec l’idée que ces enfants ne pourront pas s’en sortir, et qu’ils sont condamnés à rester dans cette misère et à la reproduire. Revenant par hasard à Hawaï 30 ans plus tard, elle se demande ce que sont devenus ces enfants, et constate… qu’une part significative s’en est sortie, mène une vie stable et équilibrée, avec une sécurité matérielle assurée. Elle s’intéresse alors à ce qui s’est passé, et constate que ceux qui s’en sont sortis ont rencontré sur leur chemin quelqu’un qui a reconnu leur valeur et les ont soutenu affectivement. Sans condition. C’est à partir de ce type de constatation que Boris Cyrulnik a développé et popularisé la notion de tuteur de résilience.

Alors ? Ce que je vous souhaite, c’est de rencontrer votre tuteur de résilience. La personne qui sera pour vous un havre de sécurité, qui vous reconnaîtra sans condition pour votre propre valeur, et qui à partir de là pourra vous aider à retrouver le chemin de votre propre valeur et de votre sécurité.
Je crois que vous vous en sortirez en vous rapprochant de gens en qui vous sentez que vous pouvez leur faire confiance. Qu’ils soient thérapeutes ou autre chose. De gens capables de reconnaître votre valeur, et de l’apprécier. Et de ne vous rapprocher d’eux qu’à votre rythme, avec beaucoup de prudence : la confiance, cela se mérite ! Et ces personnes devront la mériter. Et ainsi progressivement vous reprendrez pied, et vous vous éloignerez du précipice.
C’est notre métier, à nous, thérapeutes. D’abord de regarder les gens tels qu’ils sont au fond d’eux-même, avec leur richesse, et de les apprécier pour ce qu’ils sont. Je pourrais même dire aimer. Certains pourraient objecter que nous sommes payés pour cela. Non ! D’abord parce que la plupart d’entre nous sait reconnaître les difficultés matérielles des gens et s’y adapter. Surtout parce que faire un travail rémunéré n’a jamais empêché d’aimer les gens. Alors oui je vous suggère de vous rapprocher d’un ou d’une thérapeute, une personne formée pour accompagner et aider à retrouver sa valeur et sa sécurité. Mais ce n’est pas parce que quelqu’un est thérapeute qu’on peut lui faire confiance : c’est parce qu’il a su se montrer digne de votre confiance. Allez-y doucement, progressivement, en ne livrant de vous que ce que vous voulez livrer de vous. Laissez-vous apprivoiser à votre rythme. Et petit à petit le changement viendra, vous retrouverez le sentiment de votre propre valeur, l’estime de vous, et la confiance dans la vie.

Je suis bien sur à votre disposition pour aller plus loin dans cet échange si vous le désirez.

Guillaume Lemesle
Hypnose – Thérapies brèves – En ligne ou au cabinet

Guillaume Lemesle Psy sur Sèvres

94 réponses

391 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 NOV. 2023

Bonjour,

Vous ressentez actuellement une grande souffrance et vous arrivez à comprendre d'où cela peut venir. Cette souffrance prend tellement de place qu'elle est en train de vous submerger et qu'il est difficile de voir comment faire pour s'en sortir.

Toutes ces émotions que vous gardez en vous ne font que s'empiler. Plus vous gardez, plus elles sont présentes et grossissent avec le temps.

L'une des premières choses à faire est donc de trouver un moyen pour faire sortir ce trop-plein d'émotions. Cela peut être par l'écriture : prendre une feuille et rédiger tout ce qui vous vient à l'esprit, puis la déchirer (comme si c'était juste une "poubelle de pensées").

Il est également possible de passer par le dessin : là, on ne cherche pas à faire une figure précise, mais plus à faire lâcher l'émotion qui nous tient, même si ce n'est pas esthétique ou joli.

Je pense également que consulter un.e thérapeute vous aidera grandement. Cela vous permettre d'avoir un espace rassurant et non jugeant qui vous permettra de déposer toutes ses émotions et pensées qui embrument votre esprit.

Il est indéniable que vous disposez en vous de ressources nécessaires pour dépasser cet état difficile. Malgré toutes les expériences très dures que vous avez vécues, vous avez réussi à persévérer et à continuer à vivre.

Vous avez une force à l'intérieur de vous. Il vous manque actuellement un soutien professionnel afin de vous aider à mieux vous comprendre et à vous guider vers la sortie de cette souffrance si pesante.

Je reste à votre écoute,

Gwenaël THING-LEOH
Psychologue - Psychothérapeute

Gwenael Thing-Leoh Psy sur Lyon

277 réponses

1039 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2023

Bonjour,

Vous avez subi beaucoup de maltraitances et d'injustices depuis votre enfance qui ont engendré une grande souffrance en vous. Il est temps de prendre la décision de dire stop à tout cela et vous reconstruire la vie à laquelle vous avez droit comme chaque être humain.
Pour cela, je vous invite à prendre rendez-vous avec un thérapeute, dans l'objectif d'un travail thérapeutique engagé (voir le coût avec lui en cas de difficultés financières) afin de prendre soin de votre enfant intérieur qui a été rudement blessé, de vous libérer et vivre une vie sereine et épanouissante.

Je reste disponible à votre écoute, pour toute question ou prise de rendez-vous.

Avec empathie et bienveillance.


Mehdia Salhaoui
Thérapeute familiale & conjugale
Consultations en ligne et en présentiel

Mehdia Salhaoui Psy sur Le Havre

109 réponses

103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2023

Bonjour,

Ce que vous signalez des violences de vos parents à votre égard, c'est pour moi une maltraitance qu'il ne faut pas minimiser. Même si les événements douloureux du passé vous ont affecté et vous affectent aujourd’hui, autant ce que vous pouvez changer, c’est le présent et le futur et non le passé. Accepter qu’il est temps de passer à autre chose est la première étape pour surmonter vos blocages, et la thérapie est essentielle dans ce processus. En parallèle, n’hésitez pas à consulter un psychiatre. Je me mantiens à disposition si besoin.

Bien à vous,
Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

540 réponses

4985 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2023

Je tiens à vous exprimer toute ma compassion pour les épreuves que vous avez endurées tout au long de votre vie. Il est indéniable que vous vivez actuellement une période de grande souffrance, et il est admirable que vous ayez pris la décision de chercher de l'aide.

Votre histoire révèle des expériences douloureuses, marquées par des carences affectives, des abus mentaux et physiques, ainsi que des traumatismes émotionnels. Ces expériences ont eu un impact profond sur votre vie, de votre parcours scolaire à vos relations, en passant par votre bien-être émotionnel.

Il est important de noter que les expériences de carence affective dans l'enfance peuvent influencer profondément votre modèle d'attachement. Cela peut expliquer certaines de vos réactions excessives et vos difficultés relationnelles. Et en même temps, vous semblez suffisamment consciente de ces aspects, même si leur réparation ne soit pas encore métabolisée.

De plus, il semble que votre estime de vous-même ait été profondément ébranlée par ces expériences. Le sentiment de ne pas être aimée, de ne pas être digne d'amour, peut avoir des répercussions durables sur l'estime de soi. Un vrai travail sur le sens que vous pourriez donner à votre vie m'apparaît comme essentiel. Vouloir guérir est primordial, mais sans faire une réelle reconstruction de votre essence vitale, elle reste sans destination. Sans savoir où l'on veut vraiment aller, il est difficile de s'y rendre.

Considérer la poursuite d'une aide professionnelle est un pas significatif vers votre rétablissement. Un soutien régulier et à long terme me semble nécessaire pour explorer vos traumatismes, émotions, modèles d'attachement, et votre estime de soi qui pèsent sur vous. C'est un vrai travail de reconstruction de ce qui aurait dû être métabolisé dans un cadre éducatif sain. Vous n'avez pas eu cette chance, qu'à cela ne tienne. Vous pouvez aujourd'hui faire de ce parcours une opportunité. Vous avez malgré vos TS répétées fait preuve d'une incroyable résilience, vous êtes toujours vivante et j'y vois une grande force vitale.

Le soutien social que vous recevez de vos amies est également précieux. Vos relations amicales sont aussi un signe de votre capacité à établir des liens. En ce qui concerne les liens amoureux, je n'y vois aucune fatalité et je gage que vous les trouverez en réparant votre être.

Il est essentiel de veiller à votre bien-être physique et émotionnel. Cela inclut non seulement l'activité physique régulière, une alimentation équilibrée, un sommeil suffisant, mais aussi des pratiques de relaxation pour gérer le stress. J'ai le sentiment profond que vous avez besoin d'un accompagnement holistique qui prenne en compte tous les aspects de votre vie pour vous soutenir, vous aider à redresser la tête et que vous puissiez affirmer à la face du monde et de votre famille que vous existez, que vous avez de la valeur, que personne n'a le droit de vous traiter comme vous l'avez été.

L'expression de vos émotions, que ce soit à travers l'écriture, l'art, ou d'autres moyens créatifs, peut vous aider à libérer ce que vous portez en vous et à mieux comprendre vos sentiments. Vous pouvez trouver une voie de guérison dans ce récit de vous et en faire une réalisation créative de vous. C'est peut-être dur à lire, mais il y a aussi de la richesse dans cette expérience de souffrance qui est la vôtre.

La culpabilité que vous ressentez est compréhensible, et en même temps, vous semblez capable de comprendre que vous n'êtes en aucun cas responsable des traumatismes que vous avez subis. Ce qui m'amène à sentir que vous faites preuve d'un bon niveau de "Conscience de soi" qui sera un atout majeur dans votre résilience. Le travail avec un professionnel peut vous aider à faire face à ces sentiments de culpabilité.

Le chemin vers la guérison est souvent long et complexe, mais il est possible de transcender votre histoire de façon créative. La patience envers vous-même et la compassion envers votre propre cheminement sont essentielles. Votre cerveau, ce meilleur ennemi, mérite aussi que vous fassiez la paix. Je voudrais croire que si vous lui accordiez une chance de faire ce pour quoi il est fait, vous en feriez un allié inconditionnel et incroyablement prolifique.

Je tiens à vous adresser tous mes vœux de rétablissement et de guérison. Vous avez déjà démontré une grande force en cherchant de l'aide, et je vous encourage à continuer à avancer sur le chemin de la reconstruction.

J'aimerais vous proposer un premier rendez-vous gratuit afin de faire plus votre connaissance.
En ce qui concerne le prix d'un accompagnement avec moi, dans certains cas et si le courant passe entre nous, je m'autorise à faire quelques ajustements afin de permettre aux personnes manquant de moyens d'y accéder.

Bien à vous,

Laurent FARRET
Gestalt-Praticien
Accompagnement humaniste pour le bien-être mental, émotionnel, et relationnel
Individuel et de couple en présentiel (79) et en ligne partout dans le monde*.
*(langue française uniquement).

Laurent Farret Psy sur Nantes

201 réponses

2103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2023

Chère bhdb67,
Je suis désolée de tous ces maux que vous avez subi depuis votre enfance, la maltraitance de vos parents et ces souffrances à répétition (échecs scolaires et/ou sociaux, amoureux ; tentatives de suicides, scarification, mal-être profond, mauvaise estime de vous-même).
J'entends que vous êtes en profonde souffrance, en profonde détresse psychologique... comme vous dites au bord du précipice. J'entends aussi que vous n'y arrivez plus seule et que vous êtes vraiment mal.
Je vous encourage à vous rendre aux urgences de votre ville, pour que votre détresse psychologique soit prise en considération et que vous puissez être entourée et accompagnée. Je suis convaicue qu'un séjour en hp vous aidera surement à remonter la pente et à vous sentir mieux.

Bien à vous,
Clarisse Fiorio
Psychopraticienne

Clarisse FIORIO Psy sur Bourg-lès-Valence

57 réponses

229 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2023

Bonjour,

Je suis vraiment touché par le partage profond de votre histoire. Il est clair que vous avez traversé des épreuves difficiles, et il est tout à fait normal que cela ait laissé des cicatrices profondes. La détresse que vous ressentez est palpable dans vos mots.

Il est essentiel d'aborder ces questions avec l'aide d'un professionnel de la santé mentale, qui peut vous accompagner dans ce processus de libération émotionnelle. La psychothérapie analytique pourrait être une avenue intéressante pour explorer en profondeur les racines de vos souffrances et travailler vers un mieux-être.

Je vous encourage à rechercher un thérapeute ou un psychanalyste avec qui vous vous sentez à l'aise pour partager votre histoire. Le fait de demander de l'aide est un acte courageux, et vous méritez d'être soutenue dans votre démarche vers la guérison. N'hésitez pas à prendre ce premier pas vers le chemin de la reconstruction.

Bien à vous,

Kévin Monteiro Psy sur Pérols

36 réponses

61 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2023

Bonjour,

Je suis vraiment désolé d'entendre que vous avez vécu et les souffrances que vous traversez. Il est évident que vous avez connu des expériences très difficiles tout au long de votre parcours, et il est normal de ressentir de la détresse et de l'ambivalence face à tout cela.

Dans votre situation, il semble que vous portiez un fardeau émotionnel très lourd et que vous ayez accumulé beaucoup de souffrance au fil des années. Il est compréhensible que vous ressentiez le besoin de vider cette "boîte de Pandore" et de trouver un espace pour exprimer et guérir vos émotions. Un professionnel de la santé mentale pourra vous aider à explorer ces sentiments, à comprendre les schémas de pensée et de comportement qui vous affectent et à développer des stratégies pour faire face à ces défis.

Il est également essentiel de vous entourer d'un réseau de soutien solide, que ce soit des amis proches, des membres de votre famille ou d'autres personnes bienveillantes. Le fait de partager vos expériences et vos émotions avec des personnes de confiance peut être très bénéfique et vous aider dans votre cheminement vers la guérison.

N'oubliez pas que vous méritez de recevoir de l'aide et du soutien pour surmonter ces épreuves. Il est important de prendre soin de vous, de vous accorder de la compassion et de la bienveillance. La route vers la guérison peut être longue, mais il y a de l'espoir et des ressources disponibles pour vous aider.
Je suis là pour vous aider et vous soutenir si vous le désirez, excellente journée !

Thalia Inna
Praticienne en psychologie /hypnose /EMDR optimisé
En teleconsultation et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

952 réponses

1143 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 NOV. 2023

Bonjour
Voulez-vous que je vous "donne la main" symboliquement parlant pour que nous allions voir ensemble cette souffrance abyssale et incommensurable qui vous habite, afin que vous n'y soyez plus seule? Plus qu'un métier, c'est ma mission que d'aider des personnes qui comme vous ont besoin de vomir ce qui les empêche de "manger" la vie à pleines dents.
Tentez quand même de me contacter, nous trouverons un tarif réduit qui vous permette de sortir de cette grande souffrance.
Bien à vous
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3435 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 NOV. 2023

Bonjour à vous

Je comprends votre désespoir et votre mal-être aujourd'hui. Avoir grandi en entendant sa maman dire qu'elle ne vous aime pas et que vous n'êtes pas sa fille, c'est extrêmement violent et desctructeur pour vous.
Aujourd'hui, c'est important de prendre la distance nécessaire avec tout ce qui ne vous fait pas de bien et vous entourer de personnes positives, qui vous respectent et vous aiment telle que vous êtes.
Le changement en vous viendra avec le fait d'apprendre à vous aimer, à vous pardonner et à répondre à vos besoins. Vous n'avez pas eu de modèle pour cela dans votre éducation et il vous faut apprendre par vous même. Votre regard sur vous peut évoluer avec la compréhension de vos schémas répétitifs. Etre guidée par un professionnel est donc très important dans votre cas. Un regard extérieur, neutre et formé pour ça vous aidera à aller réparer en vous les blessures affectives que vous décrivez.
De plus dans l'expérience de la relation thérapeutique, vous découvrirez une nouvelle façon de vous connecter à l'autre. Votre inconscient fera l'expérience de l'amour inconditionnel et c'est cela qui ancrera en vous de nouveaux repères.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2370 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 NOV. 2023

Bonjour et merci pour ce long message.
Quel parcours, que de difficultés rencontrées, traversées.
Les maltraitances de l'enfance laissent des marques profondes, et vous en avez subies de nombreuses.
Vous ne parlez pas de thérapie, avez vous déjà entamé un parcours thérapeutique ?
Ces marques qui parlent du manque, de la maltraitance, de l'abus, ne disparaitront jamais totalement car elles font partie de vous, mais en thérapie, on ira les observer, en prendre soin, ça pourra piquer parfois, mais d'abord vous ne serez plus seule avec, nous serons ensemble, le thérapeute soutient par sa présence, et au final, ces blessures deviendront des cicatrices, et la douleur se sera atténuée, peut être même elle aura disparu. Ce n'est pas magique, il faudra du temps, mais c'est possible, cette résilience existe.
A vous de trouver la personne qui vous conviendra et saura vous accompagner sur ce chemin.
Je pense à vous, vous n'êtes pas seule.
Estelle

Estelle Teillaud
Gestalt Thérapie et Coaching
En visio et en présentiel

Estelle Teillaud Psy sur Rueil-Malmaison

59 réponses

384 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2023

Bonjour,

Tout d'abord, je tiens à vous remercier pour votre témoignage, si puissant et touchant. Il vous faudra d'une manière ou d'une autre vider cette boîte de pandore, et les fantasmes que vous avez au sujet de survivre à cette épreuve, je peux vous le garantir ne sont que des fantasmes. En attendant, votre souffrance est bien réelle en ce moment, et vous l'avez compris, ce n'est pas avec une énième compréhension intellectuelle, que vous pourrez-vous libérer de vos émotions. Bien entendu, votre capacité à comprendre et appréhender les choses mentalement et très positive, mais vous avez besoin de comprendre vos émotions dans le sens littéral du terme, de vous rapprocher d'elle, de les ressentir et d'attendre qu'elle vous révèle ce que sont vos besoins fondamentaux. Il est très probable que le diagnostic borderline vous complique les relations sociales, cependant vous ne devait surtout pas désespérer car vous pouvez apprendre à faire avec, et cela n'enlève rien à la valeur et aux qualités de votre personne en tant que telle.

Je reste à votre écoute avec attention et bienveillance,
Xavier Dubouch,
Psychopraticien, Gestalt–thérapeute

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

515 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2023

Bonjour,

Vous dites que vous êtes HPI et Borderline. D'une certaine manière il s'agit là d'une double solitude. La solitude de celui- qui comprend tout plus vite que les autres et qui n' a pas du coup les mêmes centres d'intérêt. Etre HPI c'est être différent et cette différence rend difficile la relation avec les autres. Difficultés de partage, d'où un certain besoin de solitude. Mais vous êtes aussi borderline ce qui signifie que vous vous sentez vide de l'intérieur et que vous avez besoin de combler ce vide affectif en vous appuyant sur quelqu'un à l'extérieur de vous. Mais vous êtes aussi facilement déçue dans les relations, vous voudriez que l'autre soit parfait et comble tous vos manques. Donc vous passez facilement de l'engouement au rejet. C'est le fondement de l'instabilité d'humeurs qui caractérise le borderline. C'est une vraie difficulté, une vraie pathologie que vous devez accepter si vous voulez mieux vivre avec. Vous avez besoin d'un suivi régulier avec un psychiatre qui, par un traitement médicamenteux, vous aidera à stabiliser vos changements d'humeur. Il est important de prendre régulièrement son traitement. Il faut aussi que vous soyez accompagnée par un psy qui vous aidera à comprendre comment vous pourrez mieux interagir avec votre environnement.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4218 réponses

21765 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2023

Bonjour

Votre message me touche profondément, il est empreint d'une grande souffrance qui est bouleversante et vous y faites montre d'une grande lucidité quant à votre situation et ce que vous avez pu traverser.

Je sens que vous êtes à bout et qu'il est temps que quelque chose change pour vous.

Vous avez raison, un diagnostic, même s'il peut donner des indications, n'est qu'une étiquette qui enferme plutôt qu'elle ne libère. Nous autres thérapeutes narratifs disons volontiers qu'elle crée une identité assignée qui est bien loin de refléter toute la richesse de l'identité des individus. Nous aimons bien déborder cette assignation.

Vous le sentez bien, il est temps que pour vous les lignes bougent, vous avez repris des études qui vous offrent un premier degré de liberté supplémentaire, c'est un premier pas, il ne faut pas avoir peur de faire le suivant.
La thérapie narrative vous invite à revisiter votre histoire de vie (je vous invite pour ma part à vous renseigner à son sujet), il me semble qu'il serait temps pour vous de faire ce travail pour écrire une nouvelle histoire plus riche et moins souffrante. Je peux vous accompagner dans cette démarche si vous le désirez.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à me contacter

Bien cordialement

Bruno BRICE
Thérapeute Narratif Psychopraticien

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

426 réponses

200 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2023

Bonjour,

Votre récit est bouleversant. Tant de difficultés en si peu d’années, cela laisse forcément des marques à toute personne qui vivrait cela. Ne vous étonnez donc pas que vous ayez dû passer par des phases d’extériorisation difficile, voire violente. C’était nécessaire pour vous afin de ne pas imploser.
Suivant votre lieu de résidence, vous pouvez toujours vous rendre dans un CMP proche de chez vous pour vous faire aider. Je ne vous cache pas que c’est souvent difficile d’avoir un rendez-vous rapidement, mais cela a le mérite d’être pris en charge avec votre statut d’étudiante.
N’hésitez vraiment pas à vous faire aider. Vous devez retrouver la paix indispensable avec votre cerveau que vous détestez à ce jour. Pourtant, il peut aussi être un fabuleux allier si vous arrivez à en retrouver la maitrise.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3475 réponses

3495 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2023

Bonjour bhdb67,
Vous dites que vous n'avez pas été maltraitée dans votre enfance mais ce que vous décrivez est de la maltraitance pure.
Je vous conseille vivement d'entamer une psychothérapie pour justement vous aider, comme vous le dites si justement, à vomir ce que vous avez gardé en vous et qui vous continue à vous pourrir la vie. Le chemin sera sans doute long et difficile mais il en vaut la peine. Oubliez les diagnostics qui vous ont été collés comme des étiquettes et prenez le temps de vous faire aider par un professionnel pour devenir la personne que vous voulez être.
Bon courage à vous et tenez bon!
Frédéric Duquerois
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

358 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2023

Bonjour / ou Bonsoir Jeune Femme en détresse,

Il est évident que si vous avez ré écrit ici vous savez ce que vous devez faire pour aller mieux : une bonne thérapie et peut être même un antidépresseur qui pourrait vous aider à vous sentir plus « légère » et moins encombrée par votre passé, et aussi à supporter votre famille le temps de finir vos études et de vous assumer financièrement.

De ce que vous décrivez de vos problèmes et de vos réactions passées il est possible que le diagnostic posé soit vrai, et il peut s’expliquer par le comportement de vos parents avec vous, par leur mésentente et leur divorce, de même qu’il (le diagnostic de « borderline ») peut expliquer vos comportements à vous et vos problèmes relationnels avec les autres.

Il ne s’agit nullement là de vous « mettre en case »…, mais de vous aider à comprendre les causes de vos changements d’humeur, de vos TS et autres comportements autodestructeurs, de votre ambivalence aussi, et ainsi de vous permettre de « travailler » pour changer votre vision de vous même et du monde, et vos comportements.

Que faire donc ?
Vous payer un bon traitement et une bonne thérapie, avec assiduité et sans peur (vous n’allez pas découvrir des choses que vous ne connaissez pas déjà sur vous même…), jusqu’à aller vraiment bien en vous rapprochant de votre idéal de vous même.
Certes, cela demande des efforts, mais il me semble que vous en êtes capable.
Autrement…, il vous serait difficile de vous extraire de l’auto sabotage créé par la répétition inconsciente des situations malheureuses déjà connues.

Je vous souhaite de réussir à vous en sortir.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4377 réponses

12014 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2023

Bonjour,

Votre témoignage est vraiment très touchant.
Ce qui m'impressionne le plus, à vous lire, c'est votre incroyable Désir de Vie, malgré les moments de découragement et les maltraitances dont vous avez été et êtes encore victime. C'est déjà une très grand victoire, et je vous dis "Bravo" !
Il y a tout au fond de vous, enfouis sous tous ces souvenirs que vous voudriez nettoyer, une Pulsion de Vie intacte qui est votre être véritable.
Vous n'avez pas à culpabiliser de quoi que ce soit car vous n'êtes en rien responsable des maltraitances de vos parents. En vous auto-condamnant vous vous ajoutez une double peine que vous ne méritez pas. Par conséquent, avant d'exiger de vous-même "la bonté", "la gentillesse"," la compréhension" et "le pardon" envers autrui, je vous invite à commencer par vous les appliquer à vous-même, c'est le sens de la Parole "aimer son prochain comme soi-même".
Et plutôt que la gentillesse, je vous propose la Bien-veillance, qui consiste à veiller à son propre bien-être et à celui des autres ensuite... Car on ne peut aider autrui que lorsqu'on se sent bien soi-même.

Vous ne pouvez pas changer vos parents. En revanche vous pouvez cesser de vous faire du mal avec ce qu'il sont et ce qu'ils font, et vous donner petit à petit un peu d'autonomie en trouvant par exemple des petits boulots pendant vos vacances. Ce qui vous permettrait peut-être d'entamer un suivi psychothérapeutique sur la durée et vous sentir soutenue.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching relationnel

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1861 réponses

2659 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2023

Bonjour,

Merci de vous confier tel que vous le faites. C’est déjà le signe que vous initiez quelque chose pour sortir de votre souffrance. Remercier-vous pour ce pas franchi.
Vous exprimez une grande souffrance intérieure qui ne pourra être exorcisée avec quelques mots. Mais sachez que rien n’est pour rien dans cette vie et qu’aussi difficile est votre parcours, il a néanmoins un sens qu’il vous faut trouver.
C’est pourquoi je vous engage à commencer un vrai travail sur vous. C’est inévitable pour que vous puissiez mettre en conscience non pas avec votre tête mais avec votre âme, ce qui se joue dans ce que vous vivez, vous connaître, vous aimer davantage et explorer vos schémas de fonctionnements. Ne faites pas de l’argent un obstacle. C’est le meilleur moyen de rester sur place. Au contraire, investissez sur vous. Votre thérapeute saura vous accompagner sur ce chemin de conscience. Il vous offrira le soutien nécessaire dans ce moment particulier.

N’hésitez pas à me contacter pour en parler si vous le souhaitez.
Prenez soin de vous

Didier Simonot
Thérapeute – Psychopraticien
En ligne ou en présentiel

Didier Simonot Psy sur Ernemont-Boutavent

71 réponses

58 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2023

Bonjour,
Merci à vous de nous faire confiance pour recevoir ces mots
Que faire ? vaste question, soigner vos racines , elles ne sont pas putrides , elles sont comme des plaies qui suintent faute d'avoir été soignées.
Vous n'êtes jamais passée par le stade de la réparation, votre histoire a laissé de multiples plaies, qu'il va falloir cicatriser par les mots , mettre en mots vos émotions lors des altercations avec votre mère......
Mais avez vous un suivi par un psychiatre ? avec un thymorégulateur pour vous aider à gérer ces hauts et ces bas , ce serait bien ...
Puis faire confiance à un thérapeute pour vous aider à cheminer sur ce parcours très difficile , vos blessures sont légitimes mais pas forcement "immortelles", il vous faut "vomir" auprès d'une tierce personne tout ce que vous n'avez pas dit à part dans votre tête.
Et oui un diagnostic est enfermant, il vous met dans une case et cela ne permet pas toujours d' avancer, vous êtes unique , vos réactions sont uniqueS, vous êtes une individualité, et votre prise en soins doit être à votre mesure , unique, adaptée ....
Mettez en mots--> vos maux , cela vous aidera à avancer , à vous réparer , il faudra être pour cela dans un relation de confiance avec votre thérapeute, et être constant dans votre démarche.

Voilà des préconisations qui devraient vous permettre de regarder de loin ce précipice !
Très respectueusement

Valérie LEPRETRE

Valérie Lepretre Psy sur Boulogne-sur-Mer

132 réponses

110 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2023

Bonjour

Merci d'avoir déposé une partie de votre souffrance ici.
Il y a une grande volonté de vous en sortir et de vous séparer des bagages trop lourds que vous portez depuis votre enfance.
Oui, il faut vous éloigner des gens qui vous maltraitent et tente de vous écraser psychologiquement et même si c'est votre famille.
Il y a sur cette terre des gens prêts à vous aimer comme vous êtes et c'est à vous de les accepter aussi comme ils sont.
Servez vous de votre intelligence et écoutez votre intuition (votre âme) pour vous guider et faire les bons choix.
La tolérance et la bienveillance doit être d'abord tournée vers vous même.
Je suis à votre écoute pour vous accompagner doucement vers davantage de sérennité dans votre quotidien si vous en ressentez l'envie.
Je vous souhaite le meilleur.
Charlotte
Psychologue*
Travail, Famille, Couple,
Développement personnel
*rdv en ligne uniquement

Charlotte Drahy Psy sur Boulogne-Billancourt

521 réponses

249 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses