Énorme attachement à mon psy et détresse à cause d'une prochaine séparation

Réalisée par Helena · 23 oct. 2019 Psychologue clinicien

Avec certaines personnes on ressent rapidement une vraie alchimie
Comme si nos esprits étaient connectés en Wi-Fi
Ce feeling ne se décide pas
Ces pensées qui se rejoignent ne s'expliquent pas

Ce lien magique et si singulier
Avec mon psychiatre c'est ce qui m'est arrivé

Mais par moments c'est étrange j'ai l'impression de redevenir une petite fille
Je m'en rends compte par mon ton de voix et mes ressentis

Mais je ne sais pas comment je vais faire après
Quand nos chemins vont se séparer
Dans 1 mois je vais partir dans une autre région
Pour suivre une formation
Il m'a proposé de continuer les séances
par téléphone à distance
Mais ça ne sera pas du tout pareil que sa présence

Comment rester attaché(e) sans ressentir de la tristesse?
Pour une personne qu'on estime et éprouve de la tendresse?

Une partie de moi voudrais mourir
Pour ne pas souffrir
J'ai déjà connu cette détresse émotionnelle enfant
Avec l'éloignement de mon papa à mes 4 ans
Puis à la fin du lycée à mes 18 ans
Où j'ai dû dire au revoir à une prof que j'ai eu pendant 3 ans

Ce poème est un peu une bouteille à la mer.

Je sais que je vais devoir aborder ce sujet avec mon psychiatre. Mais je ne veux pas le mettre mal à l'aise et me vois mal lui dire que j'envisage sérieusement le suicide pour ne pas souffrir de son abscence.

Je suis désolée j'espère que mon message ne vous choque pas

Merci

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 23 OCT. 2019

Bonjour,
Je pense que vous avez tout résumé dans ces lignes :
"Une partie de moi voudrais mourir Pour ne pas souffrir. J'ai déjà connu cette détresse émotionnelle enfant avec l'éloignement de mon papa à mes 4 ans"

Voilà l'attachement à votre psychiatre. Je ne sais pas combien de temps vous le consultez, mais pour ma part, aucun travail de fond n'a été fait, juste un pansement à votre schéma d'abandon de votre papa enfant.
Confirmé par cette phrase : "Mais par moments c'est étrange j'ai l'impression de redevenir une petite fille. Je m'en rends compte par mon ton de voix et mes ressentis"

Je suis un peu directe dans mes réponses, mais je pense que vous pouvez trouver un autre thérapeute plus approprié pour vous redonner le pouvoir sur vos ressources personnelles.
C'est souvent ce que je dis à mes patients, en tant que hypnothérpaeute, je n'ai aucun pouvoir sur vous, mon but est de vous redonner ce pouvoir en vous, et cette confiance en soi.
C'est ça le vrai travail d'un thérapeute quel qu'il soit !

Vous devez dire à votre psychiatre la douleur que vous ressentez de vous séparer de lui, ne rajouter pas une couche de souffrance.
Vous pouvez vous en sortir, je vous l'assure !

Cordialement
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5356 réponses

31170 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 OCT. 2019

Bonjour Helena,
Et tout d'abord merci, merci sincèrement pour ce message,
J'en apprécie tout particulièrement la forme, ce poème, qui rend si bien compte de ce que vous ressentez !
Et le fond, vous n'avez pas à avoir honte de ce que vous ressentez. Ces émotions sont une partie de vous, et peuvent tout à fait être exprimées, à votre psychiatre en particulier.
Parler de la mort et du suicide n'est pas chose aisée dans le quotidien, mais c'est un sujet qui a tout à fait sa place en thérapie. En parler ne veut pas nécessairement dire passer à l'acte, mais vous permettra d'aller sonder ce qui vous touche au plus profond de votre être, à aller plus en profondeur dans ce qui fait que sa présence est si importante à vos yeux.
Bien à vous,
Sébastien,
psychopraticien centré sur la personne et la relation.

Sébastien Irola Psy sur Le Peyrat

217 réponses

352 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

24 OCT. 2019

Bonjour Héléna,
La question de la séparation semble être au coeur de votre problématique. Elle est vécue comme une perte irréparable, définitive. Elle génère une grande angoisse de ne pas arriver à faire sans. Vous dites devoir aborder le sujet avec votre psychiatre et vous avez raison. Mais vous craignez de le mettre mal à l'aise. Soignez rassuré de ce point de vue. Votre psychiatre est un professionnel. Il vous connaît et saura vous entendre. D'ailleurs, il vous a déjà proposé de maintenir le lien en vous proposant des séances par téléphone. "Ce ne sera pas pareil" écrivez-vous. C'est vrai. Et c'est à cet endroit justement que se situe la souffrance. Le changement est vécu pour vous comme une perte. Cette perte, quelle qu'elle soit, envahit tout votre espace. S'exprime peut-être ici le sentiment de vous sentir perdue, abandonnée comme une petite fille peut l'être parfois. Je vous invite aussi à dire à votre psychiatre toutes vos peurs, toutes vos angoisses afin qu'il puisse vous rassurer et continuer à vous accompagner.
Vous avez bien fait de jeter cette bouteille à la mer. Ainsi vous pouvez constater qu'il y a toujours quelque part quelqu'un ou quelqu'une pour la recevoir.
Bien à vous.
Charles GEORGE

George Charles Psy sur Nîmes

36 réponses

39 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 OCT. 2019

Bonjour

A cette situation d′abandon que vous dites revivre à nouveau, s′ajouterait une sorte de double peine si vous - abandonniez - aussi la possibilité de dire à votre psy ce qui vous tourmente en ce moment.... la preuve, vous choisissez une solution intermédiaire en venant témoigner sur ce site.
Il convient d′aborder ce sujet avec votre psychiatre lequel a manifesté sa compréhension en proposant un suivi à distance.
Quant à être choqués par votre message, il nous appartient à nous psy, de bien connaître nos limites afin d′être à l′écoute sans être parasité par d′éventuels jugements de valeur ou nos propres failles. .. alors, laissez libre cours à votre parole, c'est votre guide intérieur.

Recevez mes cordiales salutations

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2271 réponses

6753 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 OCT. 2019

Bonjour Helena,

L'attachement que vous avez développé pour votre psychiatre ressemble fortement à ce qui est appelé un transfert. La figure paternelle qu'il représente pour vous conduit à un travail en psychanalyse, ce qu'il ne semble pas à même de faire.

Malheureusement vous revivez l'abandon que vous avez très bien identifié dans votre touchant poème. Ce n'est pas l'adulte d'aujourd'hui qui est en détresse mais votre enfant intérieur (à différents âges) qui souffre, qui ne comprend pas pourquoi...

Il est important que vous lui exprimez votre détresse, cela peut même être un acte thérapeutique que de nommer cette souffrance auprès de lui. Vous pouvez voir cela comme une opportunité de laisser remonter ce que votre enfant intérieur demande avec force.
La souffrance que vous éprouvez là n'est pas une fatalité, vous pouvez agir dessus, je vous assure.

Prenez soin de vous.

Restant à votre écoute.
Caroline Risser-Julien
Psycho-somatothérapeute - Aix-en-Provence et Skype

Caroline Risser-Julien Psy sur Aix-en-Provence

144 réponses

269 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue clinicien

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue clinicien

Autres questions sur Psychologue clinicien

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses