Psychologue.net
GRATIS - Sur Google Play GRATIS - Sur la App Store
Installer Installer

Cadeaux pour mes neveux et relations difficiles avec ma soeur

Réalisée par Rose le 18 juil. 2016 · 6 réponses · Thérapie familiale

Bonjour,

Je suis no contact avec ma grande soeur de 47 ans depuis 3 ans 1/2.

Pour faire court, elle n'est jamais satisfaite de tous les efforts sans borne que l'on peut faire pour elle. Elle alterne rage et mélancolie extrême.

Depuis plus de 20 ans, à chaque fois qu'elle réapparaît dans ma vie, au début tout va pour le mieux. Mais je pense qu'au fond, tout cela n'est qu'une façade. Je la soupçonne d'être secrètement jalouse, alors que j'ai vraiment moins qu'elle dans la vie, à tous points de vu.

Il y a un plus d'un an, je l'ai croisée dans une grande surface avec ses deux garçons. Ils m'ont reconnue tout de suite et étaient vraiment ravis de me revoir.

Quelques minutes plus tard, au détours d'un rayon, je les ai croisés de nouveau. Ils m'ont alors dit que ma soeur avait donné son accord pour que je revienne à la maison pour des visites. C'était le jour de l'anniversaire du plus grand. Je lui ai tendu un billet de 20€, mais ma soeur a refusé. :"Je ne tiens pas à élever mes enfants ainsi:". Moi ça m'a bien fait marrer car c'est une matérialiste, qui fait tout pour cacher son véritable visage en public. Mais je n'ai rien dit devant les petits bien sûr.

J'ai attendu le mois de septembre pour sonner à son interphone. Pourquoi pas avant ? Tout simplement car c'est le genre d'individu qui dès que l'on se montre civilisé envers elle, prend ça comme une invitation à retourner vers ses anciens travers. Totalement irrespecteuse du style, (qu'est-ce que tu as fait pour moi dernièrement, et que vas tu faire pour moi dans un très proche futur) ? Et bien sûr, il ne faut pas compter sur le moindre retour, sous peine de subir une avalanche de reproches.

Retour au mois de septembre 2015, soit 9 mois après cette rencontre.
Je sonne à l'interphone vers 18h00. Elle répond. Je dis bonjour, et j'explique que j'ai un cadeau d'anniversaire pour le petit dernier de 8 ans. Que je souhaite qu'il descende afin de lui remettre son cadeau d'anniversaire, et que je repars aussitôt.
Elle m'a alors congratulée d'un long ouais, ou-èèèèèèèè. Et puis finalement, 5 minutes plus tard les deux petits sont descendus. Mais pour tout vous dire, j'avais vraiment envie de repartir après ce ouais !

Le petit dont c'était l'anniversaire ne comprenait pas. Et m'a même demandée :"c'est pour moi tout ça" ?

Bien que ce n'était pas encore l'anniversaire de l'aîné, je lui avais également acheté à lui aussi quelques petites choses. Pourquoi ? Tout d'abord je voulais éviter toute jalousie entre les deux frères. Ensuite, je connais ma soeur. Elle en aurait profité pour raconter encore sa propre version sur qui elle pense que je suis. Mais je ne suis pas inquiète, car quand j'avais revu les petits lorsque le plus grand avait 5 ans, (je l'avais vu avant quand il avait 14 mois). Ma soeur m'avait encore traîtée comme son esclalve.

Et donc à 5 ans, il m'avait d'écrit sa mère, et ses travers, et ça l'avait bien fait marrer, (et tout cela sans que je ne lui demande, ni ne suggère rien du tout).

Je ne les ai pas retenus plus de 10 minutes, car ma soeur a tendance à penser que l'on dit toujours du mal d'elle dans son dos. Moi, quand je vois les petits, je leur parle du cadeau, et point barre !

Donc en décembre 2015 j'ai fait pareil, j'ai particulièrement marqué ses 10 ans. Et comme il me l'a dit lui-même, :"ce n'est pas tout les jours que l'on fête ses 10 ans:".
Et j'ai donné un plus petit cadeau pour son frère qui était entrain de faire ses devoirs là-haut.

Je suis repassée de nouveau quelques semaines plus tard pour Noêl. Et j'ai dit que je repasserai encore d'ici quelques mois. Je les ai vus à la fin de l'année scolaire.

************************

Là, ça sera bientôt le mois de septembre 2016. J'avais pensé à offrir un cadeau immatériel. C'est-à-dire une entrée pour un aquarium géant sur deux niveaux. La visite dure 1h30.

Ma soeur m'avait toujours dit qu'elle voulait faire découvrir la culture à ses enfants. (On vient d'un milieu modeste, sans culture du tout, et extrêmement violent).

Encore une fois, pour éviter toute jalousie, je pensais offrir donc son entrée également au deuxiième. Et j'entends déjà ma soeur d'ici, donc lui acheter aussi un billlet.

******************************

Et là je me dis, si ma soeur voit ses enfants remonter avec les bras (vides), la campagne de diffamation va commencer dès devant le pas de sa porte.
:"Vous voyez bien c'est ce que je vous disais:"....
Alors que ma soeur sait PARFAITEMENT que je suis au RSA, entre deux missions d'intérim. Et que pour X raisons, j'ai du mal à retrouver un emploi.

Moi, je voudrais juste envoyer un message aux petits. A savoir que les cadeaux n'ont pas besoin d'être toujours matériels. Comme par exemple, les parents de la mariée peuvent lui offrir son voyage de noces aux antilles. Entre un service à café et un voyage, il n'y a pas photo. Non ?

J'ai profité des soldes d'été 2016 pour acheter un livre sur les voitures, car le plus grand m'a confiée que c'était vraiment sa grande passion.
Là je me dis que ma soeur, et surtout son père risque de lui empreinter son livre, COMME SI JE L'AVAIT ACHETE POUR LUI, ou bien pour elle. C'est un livre sur les Ferraris...

Si je rajoute un mot en stipulent bien que je ne veux pas qu'il le prête, elle/il vont comprendre, que c'est ok pour EUX, mais pas les autres. Ah ça m'énerve vraiment les gens qui font semblant de ne pas comprendre !

Et si j'écris que je ne veux pas que qui que ce soi d'autre que lui tounre les pages, ça va déclancher comme une mini guerre. Quoi, on n'a donc pas le droit de faire respecter ses volontés ? Et surtout lorsque l'on s'est serré la ceinture ???

*********************

Vous l'aurez compris, je dois (PAYER) pour pouvoir voir mes neveux, mais je le savai déjà. Pour vous ôter de tous doutes, ma soeur ne conçoit pas qu'elle laisse descendre ses enfants, si ils ne reviennent pas avec plein de cadeaux. Même si je ne lui ai pas reparlée depuis des lustres, je CONNAIS LE PERSONNAGE.

*************************

Ma question est donc la suivante : Que faire pour mon idée d'aquarim et livre ?

Ps: Ma soeur ne changera jamais, mais en attendant, les petits souffrent vraiment de peu me voir. Et le dernier m'a d'ailleurs demandée lors de notre dernière rencontre au bas de l'immeuble au mois de juin 2016, si j'accepterais de monter pour son anniversaire. Moi, je n''y tiens pas.


Ps: Ma soeur n'a pas pu aller au bout de ses études universitaires. Elle fait le ménage, et se sent commr unr grosse m.... depuis toujours
Merci

6 réponses

  • Meilleure réponse

    Bonjour,
    Au delà de ce que vous décrivez au sujet de votre soeur, j'ai l'impression qu'il faudrait remonter votre parcours personnel enfant à vous deux, de la manière dont vous vous êtes construites pour comprendre ce qui vous sépare autant.

    J'ai bien compris que vous lui reprochez beaucoup de choses et que les relations affectives reposent sur un aspect financier.

    Je pense qu'il serait souhaitable d'avoir une vrai conversation avec votre soeur et comprendre ce qui vous distance autant. Comme vous l'indiquez elle contient beaucoup de rage/colère et mélancolie, quelque chose la ronge intérieurement (
    Au delà de ce que vous décrivez au sujet de votre soeur, j'ai l'impression qu'il faudrait remonter votre parcours personnel enfant à vous deux, de la manière dont vous vous êtes construites pour comprendre ce qui vous sépare autant.

    J'ai bien compris que vous lui reprochez beaucoup de choses et que les relations affectives reposent sur un aspect financier...

    Je pense qu'il serait souhaitable d'avoir une vrai conversation avec votre soeur et comprendre ce qui vous distance autant.

    Comme vous l'indiquez elle contient beaucoup de rage/colère et mélancolie, quelque chose la ronge intérieurement, tout comme vous, et vous n'arrivez pas à vous retrouver, et vos souffrances respectives vous éloigne.

    Je vous propose de lui écrire une lettre, prenez tout le temps pour l'écrire et la relire, ne porter aucune revendication, aucune critique, expliquer simplement le besoin que vous ave

    Voir plus

    Téléchargé le 20 Juillet 2016

    Logo Nathalie Follmann
    Nathalie Follmann Clichy

    1861 réponses

    7543 J'aime

Expliquez votre cas à notre communauté de psychologues !

Quelle est votre question ? Des psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens répondent à vos questions.
Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    • Écrivez correctement : évitez les fautes d'orthographe et les mots en majuscules
    • Soyez clair et concis : utilisez un langage direct et incluez des exemples concrets
    • Soyez respectueux :utilisez un vocabulaire adéquat et restez poli
    • Évitez le Spam :n'incluez pas d'informations personnelles (téléphone, e-mail, etc.) ni de publicité

    Si vous souhaitez demander des informations cliquez ici
    Comment souhaitez-vous envoyer votre question ?
    Supprimer
    Nom / prénom ou pseudo (il sera publié)
    E-mail où recevoir les réponses
    Pour qu'ils puissent vous aider par téléphone
    Pour sélectionner des experts de votre zone
    Pour sélectionner les experts les plus adéquats
    • 8100 Psychologues à votre disposition
    • 5100 Questions posées
    • 29750 Réponses obtenues
    • Bonjour,
      Il n'est pas possible de vous répondre car vous exhibez l'état d'esprit de votre sœur comme si vous la connaissiez, mais le mot-clé de votre trop long discours est VIOLENCE vécue ou témoin, c'est la même chose. Vous ne vous connaissez pas, tout simplement, et la violence dans le conflit est inutile,la psychothérapie n'est pas un ring. Parlez de vous, seule, à un psy mais pas de votre sœur qui ne peut pas répondre ...Sinon vous recréez de la violence en interprétation "elle ne changera pas" : pourquoi vous acharner dans un conflit sado-masochiste ? En revanche inviter votre sœur à consulter avec vous pour évoquer cette enfance "violée", ça oui, c'est un début d'ouverture ... bien à vous

      Téléchargé le 21 Juillet 2016

      Logo DEVEAUX-POISSY Fabienne

      34 réponses

      12 J'aime

    • Bonjour,
      Excusez-moi de ne pas répondre sur la question des cadeaux : à mon avis c'est une réponse impossible comme ça par courrier, dans une situation aussi compliquée. Par ailleurs, si vous avez peu de moyens financiers, cela vous sera malheureusement difficile de faire un travail efficace sur vous-même, alors que vous pourriez en avoir besoin, considérant la méfiance, la rancune et l'hostilité qui transparaissent dans votre message. (Avez-vous ce genre de problèmes avec d'autres personnes que votre soeur, par exemple au travail ? Si oui, cela indique peut-être qu'il y aurait des choses à changer dans votre façon d'être ?...) Faute de moyens, il y a toujours les lectures de développement personnel et les consultations gratuites des centres médico-psychologiques. En vous souhaitant un bon courage, DR

      Téléchargé le 21 Juillet 2016

    • Bonjour Rose,

      Rester « en bas » ne vous permet pas de résoudre le conflit avec votre sœur. Il ressort de vos propos beaucoup de reproches et de tension. Votre histoire commune a laissé beaucoup d’amertume.

      Pourquoi n’essayez vous pas de proposer à votre sœur d’en parler ensemble. Vous pourriez profiter d’un de vos passages pour franchir le pas de porte.

      Pour vous libérer de vos rancœurs, de votre colère, je vous conseille de consulter un thérapeute qui vous permettra de parcourir votre histoire personnelle, de poser votre colère et de prendre de la distance.

      Les thérapies cognitives et comportementales peuvent vous aider à trouver en vous les ressources dont vous avez besoin.

      N’hésitez pas à me contacter.

      Bien cordialement

      Nathalie Delmotte

      Téléchargé le 21 Juillet 2016

      Logo Nathalie Delmotte
      Nathalie Delmotte Châteauneuf-Grasse

      265 réponses

      657 J'aime

    • Désolée, je me rends compte en me relisant, qu'il y a des doublons de paragraphes dans mon message.

      Téléchargé le 20 Juillet 2016

      Logo Nathalie Follmann
      Nathalie Follmann Clichy

      1861 réponses

      7543 J'aime

    • Bonjour,
      Vous dites : « Ils m'ont alors dit que ma soeur avait donné son accord pour que je revienne à la maison pour des visites ».
      Dans ce cas, pourquoi ne pas saisir cette occasion afin de discuter avec elle, de mettre certaines choses au clair, sans avoir à prétexter les cadeaux comme si c’était finalement la seule solution pour vous d’être reçue et d’avoir un peu de reconnaissance.
      De plus, lorsque vous amenez le cadeau, vous dites : « je souhaite qu’il descende »
      Vous pouviez saisir cette fois là, l’occasion et demander à monter.
      Si c’était « non », c’était clair. Si c’était « oui », c’était clair aussi.
      Alors, il faut prendre le courage à deux mains, ne pas préjuger QUE de réactions négatives, et sortir de ce scénario qui tourne en boucle et se renforce au fil des mois.
      Cordialement

      Téléchargé le 20 Juillet 2016

      Logo Maurice Gaillard

      1943 réponses

      4018 J'aime

    Questions similaires Voir toutes les questions