Comment arrêter de se sentir prisonnière de soi-même?

Réalisée par Laura · 21 août 2023 Aide psychologique

J'ai parfois l'impression d'être deux en moi, une vraie moi, enfermée quelque part et qui voit l'autre moi faire totalement l'inverse de ce que j'aimerais vraiment.
Mes parents ont divorcé quand j'étais petite, environ 8 ans, peu avant j'ai été abusé sexuellement par un proche de la famille qui était toujours chez nous. Paradoxalement, quand mon père est parti, il a pris la place de papa de substitution, et se présenter d'ailleurs comme tel à tout le monde. J'avais tellement besoin d'affection que je n'ai rien dit. Notre relation était malsaine mais je ne le voyais pas vraiment (en tout cas je faisait semblant de ne pas le voir puisque personne ne disait rien) il n'y a plus eu d'abus après physiquement en tout cas mais par la parole ou par des messages il me disait des choses ou faisait d'un chose du genre qu'il était jaloux si un garçon m'approchait, ou bien même du style de lui envoyer des photos de moi ou même prendre ma wabcam sous la douche. Ce que je n'ai jamais fait, en fait, je ne répondais pas tout simplement ou lui rappeler simplement qu'il était marié. J'avais besoin de lui, d'une façon plus innocente dirons nous alors j'acceptais de subir le reste. je m'en veux aujourd'hui mais j'étais jeune et je n'avais pas le même recul qu'aujourd'hui...mon père lui a refais sa vie, je ne le voyais que quelques après midi. Pourtant j'étais plus proche de lui que de ma mère mais elle nous a fait à mes frères et moi du chantage affectif alors on a pris partie pour elle. et chaque fois que j'allais le voir c'était du genre "je ne sais pas si je serai là quand tu reviendras" ou des menaces de suicide. Du coup j'ai toujours renoncé à tout pour rester avec elle. pas de crises d'adolescence, pas de moments entre copine, de sorties, de nuits pyjama ect... trop peur qu'elle parte elle aussi.
A 19 ans j'ai rencontré un garçon, on est devenu ami et au final on a fini par se marier. Ma mère n'étais pas trop d'accord, il était aux antipodes de son genre à elle mais j'avoue que pour lui je me suis battue, c'était bien la première fois. aujourd'hui je ne sais plus si je me suis battue parce que c'était mon genre ou juste parce que ce n'était pas celui de ma mère...
Et au final c'est lui qui prend beaucoup. En fait, il est gentil, trop gentil peut être et supporte beaucoup de choses, et j'ai l'impression qu'une partie de moi en profite. Je suis exigeante avec lui, comme l'était ma mère avec tous les hommes, je ne lui laisse rien passer, je le repousse, j'ai vraiment du mal à avoir pour lui des geste de tendresse ou d'affection car j'ai peur qu'il interprête ça comme une envie de relations sexuelles alors je bloque tout, dans les deux sens, de lui vers moi ou de moi vers lui. Au bout d'un moment je m'oblige un peu car je vois qu'il a envie. et je sais qu'après je fini toujours par avoir du plaisir, mais je n'assume pas ni mon désir quand j'en ai parfois, ni mon plaisir comme si c'était honteux d'avoir besoin de lui pour en avoir ou que lui arrive à m'en donner. bref c'est pas très clair dans ma tête. Par moment j'ai l'impression de l'aimer, de parfois le désirer, et par moment de le détester et de regretter d'être avec lui, et en même temps je sais que ça ma ferait pareil avec tous les hommes alors je ne crois pas que c'est directement lié a lui en particulier. (et j'ai l'impression que mon moi change au gré de mon cycle menstruel. quinze jours je me sens bien, confiante et un peu plus tourné vers lui aussi, quinze jours je me déteste, je le déteste et j'ai l'impression d'être au creu d'une vague sans aucun moyen de remonter, je n'en peux plus)

j'ai vu un psy il y a quelques années spécialiste en PNL et TCC et j'ai beaucoup progressé, on a travaillé sur l'estime de soi, j'ai eu l'impression qu'une partie de la vraie moi avait pu émerger, je suis plus ouverte, plus abordable, moins peur des autres, j'arrive à tisser des liens, des amitiés alors qu'avant non, j'arrive à davantage faire confiance et c'est un énorme progrès. mais il a déménagé et je n'ai plus retrouvé de psy similaire; j'ai testé les psychothérapies plus classiques mais ça ne me convient pas. En même temps mon budget n'est plus aussi important qu'avant et je ne peux pas vraiment payer des séances chaque semaine. J'ai besoin d'aide, j'ai l'impression que ma vie intérieure est une lutte continuelle, je suis fatiguée de ce que je suis alors que j'aimerais tellement être autrement mais je n'y arrive pas, je me bloque toute seule. et plus j'essaye d'aller dans un sens, plus je fais l'inverse...pire qu'une enfant. Mais je me vois partir à l'inverse, tout saboter et je ne peux rien faire, c'est comme être spectatrice de moi même! une horreur! je préférerais être dans le déni, ce serait peut être plus facile pour moi...même si ça n'arrangerait rien.

Entre temps il s'est passé plusieurs choses: j'ai eu des enfants (trois, que des garçons et c'est une énorme soulagement), j'ai porté plainte et gagné le procès, mais il n'a jamais avoué, ma mère s'est trouvé une amie plus jeune que moi et m'a rejeté il y a trois ans, aujourd'hui on ne se parle plus, j'ai du tout couper il y a un an car chaque contact elle me disait des choses horribles et je me retrouvais six pieds sous terre. paradoxalement, je me sens mieux sans elle dans ma vie, mais je me sens mal d'avoir été ainsi rejeté et remplacée du jour au lendemain. J'ai toujours eu depuis petite des crises d'hyperphagie, qui se sont accentué après le mariage et ma plainte, mais depuis que je n'ai plus de contact avec ma mère, j'ai perdu 20 kg, j'ai moins de crises même si elle n'ont pas disparu totalement. j'ai d'aileurs l'impression qu'en ce moment elle revienne.

J'ai envie de trouver une psychothérapie qui me permettrait de me sentir mieux. Mais j'ai peur aussi, peur que ça fasse sortir la vraie moi et que la vraie moi regrettent tout les choix que j'ai fais jusqu'alors...et que je me sente encore plus mal dans ma vie...(J'ai 35 ans)

Désolée pour le roman, et encore, j'ai essayé de résumé car j'ai tellement de choses à dire...l'écrit est plus facile pour moi, je me sens moins jugée... merci beaucoup d'avoir lu jusqu'au bout et merci d'avance pour votre aide.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 AOÛT 2023

Bonjour Laura,

Je vous remercie pour votre message et je félicite votre courage et votre bravoure face à l’adversité d’une telle enfance vécue

Je vous propose une lecture intéressante sur le sujet : le berceau des dominations qui vous aidera à mieux appréhender ce qui s’est joué alors dans le passé et peut être encore dans le présent. Aussi je vous propose un suivi thérapeutique à mes côtés. Je vous laisse lire mon profil et revenir vers moi si vous le souhaitez

Restant à votre écoute
Marjorie Lugari * Psychanalyste * Sexothérapeute * Praticien en psychothérapie * Aide à la Parentalité * Visio uniquement

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10813 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 AOÛT 2023

Bonjour Laura
Ce que vous avez vécu étant enfant est intolérable. Vous avez été abusée, vos parents ont divorcé, le comportement de votre père de substitution était inacceptable.
Malgré toutes ces blessures, ces traumas, vous semblez avoir fait face (3 enfants, vous avez gagné un procès..) Un grand bravo pour ça et pour votre courage. Il y a du bon dans tout cela.
J'entends aussi que vous avez besoin d'aide, de trouver une thérapie adaptée à votre personnalité.
Ne vous jugez pas, il n'y a pas une "vraie moi" qui vous vous critiquerait pour les choix que vous avez fait.
Je vous propose si vous le souhaitez de me contacter, pour en parler ("vous avez beaucoup de choses à dire") et voir avec vous comment trouver un chemin vers une nouvelle vie.
Bien chaleureusement
Isabelle Safré

Isabelle Safré Psy sur Sceaux

42 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 AOÛT 2023

Bonjour Laura,

Votre récit m'a beaucoup touché et la confiance que vous nous accordez également !
Vous vivez et avez vécu beaucoup de moments très dur dans votre vie et je pense que vous avez de belles ressources ! Beaucoup dans votre cas aurait couler sans pouvoir agir comme vous l'avez fait. Vous avez beaucoup de force, vous avez su faire au mieux pour vous dans chaque circonstance.
Aujourd'hui vous ressentez le besoin de vous faire aider et là encore c'est une preuve de plus de votre détermination à prendre en compte votre ressentit.
Je pense qu'aujourd'hui vous avez besoin d'un coup de pouce et c'est bien normal !
N'hésitez pas à consulter même en visio si cela vous parait plus simple !

Je reste à votre disposition,
Sandra vaquette
Thérapie brève

Sandra Vaquette Psy sur Crest

43 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 AOÛT 2023

Bonjour Laura,
Votre enfance a été impactée par des abus sexuels et une séparation parentale ayant provoqué une mise à distance de votre père. Malheureusement, ces situations laissent des séquelles et malgré l'important travail que vous avez réalisé lors de votre premier suivi en thérapie, il semble en rester certaines, notamment les blocages, l'impression d'être spectatrice de vos décisions, l'alternance entre une confiance en vous et l'impression de vous détester. Malgré tout cela, vous avez réussi à construire une famille et à traverser l'épreuve difficile d'un procès que vous avez gagné.
La prochaine étape est peut-être de vous confronter à vos peurs et de vous connecter à votre vraie personnalité, en faisant la part des choses entre ce qui était de votre responsabilité en tant qu'enfant et ce qui était de la responsabilité des adultes autour de vous, en réalisant que vos choix étaient les meilleurs que vous puissiez faire dans les circonstances dans lesquels vous vous trouviez, en intégrant votre histoire avec ses douleurs et ses frustrations pour que vos décisions du présent ne soient plus impactées par ce que vous avez vécu enfant.
L'écriture est une manière d'aborder votre histoire et de prendre du recul sur votre passé. Si cela vous intéresse, je peux vous accompagner en alliant écoute et écriture thérapeutique autour de votre problématique.
Je vous souhaite bon courage,

Myriam Guilhermet
Psychothérapie
Art-thérapie

Myriam Guilhermet Psy sur Lyon

51 réponses

36 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 AOÛT 2023

Bonjour Laura,

Il est évident que tu as vécu des expériences très difficiles qui ont eu un impact sur ta vie et ta relation avec toi-même et avec les autres. Il est normal de ressentir cette dualité intérieure et de te sentir déconnectée de toi-même à certains moments.

Il est encourageant de savoir que tu as déjà consulté un professionnel et que tu as pu progresser. Trouver un thérapeute adapté à tes besoins peut être un défi, mais ne perds pas espoir. Peut-être pourrais tu essayer de chercher des thérapeutes spécialisés dans les traumatismes ou les troubles de l’attachement, Qui pratique l'hypnose et l'EMDR.

Il est important de prendre soin de toi et de trouver un soutien pour t’aider à traverser ces luttes intérieures. N’hésite pas à te tourner vers des ressources locales, telles que des centres d’aide aux victimes de traumatismes, des groupes de soutien ou des associations spécialisées .

Continue à écrire si cela te permet de t’exprimer et de te sentir moins jugée. Prends soin de toi et n’hésite pas à demander de l’aide lorsque tu en as besoin.

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

919 réponses

1067 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16050

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132650

réponses