Comment gérer un enfant de 4 ans et demi qui fait des crises de colère ?

Réalisée par Carla · 12 déc. 2021 Aide psychologique

Je suis maman seule- mon enfant n'a jamais vu son père- c'est un enfant très sociable et intelligent , tracaille tres bien en classe mais qui fait souvent des crises de colères devant un refus, est anxieux lorsque la nuit tombe -refuse de dormir seul je suis pourtant très présente et je l'entoure beaucoup mais en ce moment c'est très difficile pour moi.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,

Comme beaucoup d'enfants, votre enfant semble traverser une phase d'opposition et des difficultés à accepter la frustration. Il est également sujet à de l'anxiété à la tombée de la nuit.
Ce sont des phases difficiles où les parents sont mis à rude épreuve ! Vous avez le courage d'y faire face seule, et c'est d'autant plus difficile que vous n'avez pas la possibilité que l'autre parent prenne le relais pour vous permettre de souffler lorsque vous n'en pouvez plus.
Peut-être que de consulter un psychologue spécialisé en systémie, pour essayer de décrypter les situations problèmes, vous permettrait de prendre du recul et ainsi éviterait de vous épuiser. Vous pourriez alors trouver des pistes de solutions pour ne pas vous enliser dans cette situation.

Voici quelques pistes de réflexion qui me viennent à l'esprit :
- dans quelles situations précisément votre enfant fait une crise de colère ? Dans quel contexte ? Auprès de quels adultes ?
- dans quelles situations avez-vous remarqué que votre enfant ne partait pas en crise de colère devant l'autorité, ou devant un refus ?
- comment se comporte votre enfant à l'école, chez ses amis, chez des membres de la famille ?
- qu'exprime votre enfant par rapport à ce problème ?
- quelles sont les personnes de votre entourage sur lesquelles vous pouvez vous appuyer, voire qui pourraient prendre parfois le relais pour vous permettre de ne pas vous épuiser et de prendre de la distance ?

Vous dites que c'est un enfant très sociable et intelligent, qui est appliqué en classe, et ce sont des qualités merveilleuses. Vous pouvez être fière de lui. Mais vous pouvez aussi être fière de vous, car vous faites le maximum pour lui. C'est une période difficile que vous traversez mais tenez bon ! Entourez vous de personnes de confiance, et prenez le temps de réfléchir au cadre qui convienne pour cet enfant qui a besoin de cadre et de repères, comme tous les enfants.

Prenez soin de vous et de lui,
Bon courage et belles fêtes de fin d'année.

Hélène LE GUELLEC
Psychologue et Docteur en Psychologie

Hélène Le Guellec Psy sur Vannes

15 réponses

78 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 DÉC. 2021

Bonjour Carla,
Il est possible que vous culpabilisiez de l'absence de son père, et que vous ayez la sensation qu'il faille être "très" présente pour votre enfant.
C'est une hypothèse.
J'imagine que ses crises de colère et qu'il soit anxieux le soir jusqu'à refuser de dormir seul, ne date pas d'aujourd'hui.
Je pense qu'il a compris, qu'ainsi il avait sa maman pour lui lorsqu'il est dans ces fonctionnements-là.
Je suis certaine que vous l'avez largement rassuré, mais il recommence, et il sent que ça vous soucie.
Je vous encourage à faire différemment, et d'être plus affirmative. Ecoutez-le moins, dites-lui non à ce qui s'apparente à de l'anxiété. Ne vous laissez pas aller à trop d'émotionnel (style avoir peur pour lui etc...), et apprenez peu à peu à le laisser gérer sa peur du soir. Il en est capable, faites-lui confiance (vous, vous y êtes arrivée lorsque vous étiez petite!). S'il fait des colères devant les refus, ne vous laissez pas déborder, et dites-lui fermement: "stop! Tu arrêtes maintenant. Tu ne vas pas me gâcher ma soirée, maintenant ça suffit".
Prenez et reprenez votre place de celle qu'il a à écouter et respecter
Allez-y, il ne vous en aimera que plus!
Bien cordialement
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Lille

3823 réponses

1633 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 DÉC. 2021

Bonjour Carla,
Merci de votre confiance.
J'émets l'hypothèse que vous êtes "très" présente, peut-être par culpabilité que votre enfant ne connaisse pas son père?
Cette culpabilité n'est pas bonne conseillère, et il serait vraiment intéressa

Inès Avot Psy sur Lille

3823 réponses

1633 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour madame

Il est normal de vous sentir épuisée par cela et cela ne signifie pas que vous êtes un mauvais parent .

Dans mon approche psychothérapeutique (ICV), nous travaillons sur la régulation des émotions au sein de la famille. Il pourrait être intéressant de mieux comprendre ce qui se joue pour votre enfant qui semble manifester colère et anxiété de façon régulière et intense ce qui indique un système régulation de son stress qui a tendance à déborder. En ICV nous cherchons à apaiser cela à travers une approche simple et en impliquant le parent de manière bienveillante.

N'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements.

Marie Poggioli Psy sur Paris

5 réponses

3 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Madame,

C’est la situation que vous décrivez qui contribue à entretenir les colères de votre fils : il est évident qu’il vous est difficile de l’aider à trouver sa place, puisque un tiers manque entre vous et lui.
Le rôle du père est primordial dans l’évolution d’un enfant : c’est lui qui sépare symboliquement la mère de l’enfant, en gardant sa place d’amant et en posant les interdits structurants, dont celui du lit conjugal pour les enfants (en dehors des « câlins du dimanche matin »…).
C’est le cadre des interdits qui contribuent à créer la sécurité intérieure de l’enfant, celle qui permet, entre autres, de dormir seul sans avoir peur.
Le lien affectif d’une mère seule avec son enfant est plus fort en l’absence d’un partenaire adulte, ça va de soi.
Votre fils semble néanmoins aller bien : son adaptation scolaire le montre.
C’est à vous même, à la maison, d’apprendre à trouver la bonne distance physique et psychique avec votre enfant : poser, imposer, respecter les limites, et l’aider à accepter les frustrations structurantes pour lui.

Il me semble important que vous cultiviez le plus possible des relations avec des personnes extérieures, hommes (dont votre fils a besoin pour se construire en tant que futur homme…) et femmes.
Il faudra trouver aussi le bon discours à tenir concernant son père : il ne peut pas se construire sans une « image » paternelle.

Et puis…, ouvrez vous aussi à l’amour avec un (ou une, selon…) adulte : offrez vous cet équilibre affectif qui vous fera du bien à tous les deux.

Si besoin, faites appel à un-e thérapeute qui vous aidera à tenir une position plus ferme avec votre fils.

Je vous souhaite de réussir à bien accompagner l’évolution de ce petit intelligent et sociable.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

2481 réponses

6883 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,

Un enfant a besoin de cadre clair.

Le fait que son père soit absent ne doit pas vous empêcher de lui donner des limites,.
Un enfant qui n'a pas de cadre ni de limite, est en insécurité, il ne se sent pas protégé.

Il doit apprendre la frustration . Pour cela lorsque vous énoncez quelque chose vous devez vous y tenir.
Vos demandes doivent être adaptées à son âge. A 19h30 heure, par exemple, il est au lit. Vous l'avez prévenu, lu une histoire et fermé la lumière.
Pas de retour en arrière et certainement pas dormir dans votre lit!

Éduquer un enfant demande de la répétition et de l'endurance mais c'est pour son bien.
Faites vous aider par un professionnel si vous vous sentez perdue ou des associations de parents près de chez vous.

Courage.

Sandrine Filleul.
Psychanalyste. Thérapeute.
Evry Courcouronnes.

Sandrine Filleul Psy sur Evry

356 réponses

155 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,

Il est difficile de vous répondre sans connaitre davantage votre famille. Ce qui est rassurant c'est que cela se passe pour votre fils bien à 'école, contexte dans lequel le cadre et les règles sont bien posées, et qui fait tiers avec la relation que vous entretenez avec lui.
(Les crises de colères ont-elles lieu à l'école également ?)
C'est donc dans le cadre familial qu'il s'agit de s'interroger. Plusieurs éléments sont à prendre en compte :
- l'âge de l'enfant : à partir de 3 ans, pour continuer à se bien développer dans le lien à l'autre l'enfant doit faire le deuil de sa "toute puissance" et apprendre à savoir faire avec la frustration (donc les refus). C'est aussi en lien direct avec l'apprentissage des émotions, qui n'a peut-être pas été bien mené jusqu'ici ?
- L'absence de père : normalement, dans le cadre privé c'est la fonction paternante qui vient poser ces limites. Comme vous devez jouer les deux rôles (paternant + maternant), votre files peut avoir du mal à intégrer votre autorité paternante. La façon dont vous posez les limites (refus) a aussi son importance.
- la juste place de l'enfant : s'il reste ainsi dans sa toute puissance infantile, votre fils va avoir du mal à rester à une place d'enfant vis à vis de vous, d'autant plus s'il dort avec vous ! Il est donc urgent de lui rappeler sa place d'enfant (conforme à l'interdit d'inceste).
Pour cela, il faut que vous soyez parfaitement bien calée sur le fait que les adultes ne dorment qu'avec des adultes. Ce faisant, vous pouvez rassurer l'enfant que vous n'avez pas besoin de lui la nuit et que vous avez confiance en sa capacité à bien dormir tout seul. Vous l'aiderez ainsi à dépasser lui-même sa peur du noir (tout à fait normal à cet âge). Les doudous ou les petites veilleuses sont faites pour cela. N'hésitez pas à le récompenser toutes les fois qu'il réussi à dormir seul, en vous montrant très fière de lui.
- Enfin, les mamans-solo ont un peu tendance à sur-investir la relation mère-enfant. Vous pouvez veiller à prendre soin de la femme que vous êtes en vous accordant plus de temps, ce qui contribuera à remettre l'enfant à sa juste place et apaisera son angoisse.

Quelques consultations avec l'enfant pourraient peut-être vous aider dans cette démarche.

Bien à vous,

Caroline GORMAND
Psychothérapie intégrative, thérapie systémique du couple et de la famille, coaching parental

Caroline Gormand Psy sur Clermont-l'Hérault

1448 réponses

1935 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla
je comprends votre désarroi mais ne vous inquiétez pas , à cet âge l'enfant grandit et en s'opposant à vous, c'est sa manière de vous dire "je ne suis plus un bébé", c'est une phase très importante dans la structuration de la personnalité de l'enfant.
vous ajoutez qu'il a peur du noir et refuse de dormir seul, j'ai l'impression qu'il souffre d'un complexe d'abandon, pas de votre part, mais de l'absence de son père! les enfants croient que si un parent part, c'est de leur faute!
pourquoi ne l'a til jamais vu? est ce que son père sait qu'il est papa? est ce que en parlez avec votre fils ? vous savez les enfants sentent tout ce qui se passe.!
j'ai l'impression qu'il est très angoissé, et éponge aussi votre tristesse et votre angoisse de l'élever seule , il a peur d'être abandonné par vous aussi. le sommeil est un état d'abandon, or il n'est pas apaisé.. la seule bouée de secours pour lui me semble til c'est l'école, ou il se sent contenu, en sécurité en présence d'hommes, d'enfants et de femmes . Ne restez pas seule, je pourrais vous aider à traverser cette période difficile. Bahia Benghazi Stanley

Bahia Benghazi Stanley Psy sur Evry

259 réponses

115 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla...

Je reconnais et je comprend votre souffrance...

Votre enfant n'a pas d'image paternel. Le père doit normalement apporté un cadre sécurisant. Il apporte l'interdit qui contrairement à ce que l'on peut penser est sécurisant pour un enfant car cela lui donne des limites.

J'entend bien votre présence et cette entourage, il a en besoin en priorité Mais est-ce que vous lui apportez ce cadre, cet interdit, ces règles nécessaires dans cette période ? à 4 ans l'énergie sexuelle est forte et il est en plein complexe d'Œdipe. Surement qu'il décharge cette énergie par la colère... Et si personne ne cadre cette colère cela va continuer ...

Si vous souhaitez un accompagnement en parentalité je suis à votre écoute. Et cela vous aiderait aussi à vous libérer de vos émotions. Comme une soupape de sécurité ou vous pourrez vous libérer de toute cette pression dans un espace de parole libre et bienveillant.

Je vous félicite de vous occupez seule de votre enfant, c'est tout à votre honneur. Je pense néanmoins qu'un peu d'aide vous ferait du bien.

A votre écoute si besoin.

Mathieu PERE-ESCAMPS (Psycho-Praticien et Coach).
Spécialisé en Analyse, Thérapies Brèves et PNL.

Mathieu Péré Escamps Psy sur Eysines

524 réponses

445 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,

Il pourrait être intéressant de voir ce que cela vous fait à vous de laisser votre fils seul la nuit. Ses peurs lui appartiennent et il est important qu'il puisse s'y confronter et les dépasser, avec votre aide, bien sûr. Mais si vous le soustrayez à ce qui lui fait peur, alors vous validez le fait qu'il a raison d'en avoir peur.

Pour ce qui est de sa colère face à un refus, c'est la gestion de la frustration qui est en jeu et il est important que sa colère puisse être mise en mot, qu'il ait la permission de l'exprimer mais qu'il fasse l'expérience de la frustration jusqu'au bout et que vous soyez totalement ok de le laisser la vivre à chaque fois que c'est nécessaire.

Le rôle du père est de fixer les limites du cadre, c'est vrai, mais c'est aussi de favoriser la séparation entre l'enfant et sa mère, d'emmener l'enfant vers l'extérieur, de lui faire vivre des expériences nouvelles pour l'aider à se forger une confiance solide.

Il est difficile d'assumer ces deux rôles seule. Quand on est une maman aimante et soucieuse de son enfant comme je devine que vous l'êtes, on a envie de préserver notre enfant de la douleur, des peurs, des émotions trop fortes, etc. Et pourtant ce sont des apprentissages importants.

Aucune des réponses que vous lirez ici ne pourra vous aider autant qu'un accompagnement. Je pense que vous avez besoin d'être rassurée que ce que vous faites en tant que maman est juste et d'être guidée pour aller vers une voie que vous ne pourrez peut-être pas emprunter seule.

Je reste à votre écoute si vous le souhaitez.

Belle journée à vous ! :)

Boris

Boris Amiot Psy sur Serris

774 réponses

600 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour

Il est bien difficile pour vous de tenir les deux rôles parentaux, c'est épuisant. Le rôle du père est de faire tiers, de soutenir ou de mettre les limites structurantes pour l'enfant qui veut toujours tout, tout de suite, tout le temps. Cette toute puissance à laquelle il faut dire stop est très délicate à gérer lorsque l'on est seule. Il y a des choses à commencer à lui expliquer, lui proposer des rituels pour décharger sa colère et s'endormir. Il faut trouver de l'aide dans votre entourage, vous le confiez probablement à vos proches comment ça se passe ? Qui peut soutenir votre parole qui doit à un moment dire stop. N'accumulez pas de la culpabilité en plus de la fatigue.
Trouvez de l'aide dans votre entourage et un peu de soutien psychologique ponctuel pour vous guider auprès d'un professionnel de votre choix.
Je vous souhaite une bonne journée, soyez confiante il y a des ressources disponibles en vous et autour de vous

Chantal Riviere Psy sur Lyon

127 réponses

82 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,
Il est en effet parfois très compliqué de faire face aux colères d'un enfant et encore plus lorsque l'on doit y faire face seule.
Plusieurs pistes pourraient expliquer l'anxiété de votre enfant ainsi que ses montées de colères mais pour cela il faudrait avoir un vrai échange téléphonique ou visuel.
N'hésitez-pas à venir parler à un thérapeute qui saura trouver des solutions adaptées à votre famille.

Il est normal, Clara, que vous ayez des moments plus difficiles que d'autre.
Vous êtes très présente pour votre fils et il le sait, essayez aussi de ne pas vous oublier.

Je suis à votre disposition si vous souhaitez en discuter.
Très belle journée Clara.

Anne Commans Girard Psy sur Paris

54 réponses

47 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,

Merci de votre partage.
Pas facile de saisir ce qu'il se passe dans la tête des enfants n'est-ce pas ?

Vous semblez faire de votre mieux pour entourer votre petit bonhomme, et c'est très bien.
L'idéal serait de trouver un équilibre qui vous permette de satisfaire son besoin d'être sécurisé sans vous mettre, vous, en difficulté.
Il n'y a pas de solution miracle pour ça. Seulement celle qui vous conviendrait à tous les 2.

Pour ce qui est des "crises de colère", il faudrait davantage d'informations pour vous renseigner.

N'hésitez pas à vous tourner vers un praticien qui saura vous renseigner sur l'attachement (entre autres) et vous faire des recommandations empreintes de bienveillance.

Cordialement,

Leïla Desseaux
Psychopraticienne

Leïla Desseaux Psy sur Beaugency

14 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,

L'art-thérapie est une méthode douce et ludique qui permet à l'enfant de décharger ses émotions et de créer les outils pour aller mieux.

Par ex : pour l'anxiété du coucher je fais créer à l'enfant une terre avec des messages réconfortants qui lui permet de se créer un rituel du soir rassurant. (de plus il est acteur car c'est lui qui l'a fait ;-).

Je reste à votre écoute, prenez bien soin de vous.

Karine Lozano Art-thérapeute et coach en psychologie positive.

Karine Lozano Psy sur Tours

269 réponses

89 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2021

Bonjour Carla,

Merci pour votre message

Vous allez devoir jouer les deux rôles et ce n’est pas facile au quotidien. Votre fils a besoin d’exprimer sa colère et également d’un cadre.
Il ne peut pas être dans votre lit constamment, commencez par le remettre dans son lit systématiquement même s’il est endormi. Il prend une place qui n’est pas la sienne et cela ne vous permet pas de créer de l’espace dans votre vie pour aller vers la rencontre.

N’hésitez pas à me contacter

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Excellente semaine à vous

Marjorie Lugari Doctolib Whatsapp

Marjorie Lugari Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

3693 réponses

6446 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 13250

psychologues

questions 13700

questions

réponses 86050

réponses